Pourquoi le président Bouteflika insiste sur la visite d’Angela Merkel à Alger

Angela Merkel
Angela Merkel lors de sa visite à Alger en juillet 2008. New Press

Par Sadek S. – Le président Abdelaziz Bouteflika a adressé un message de félicitations à la chancelière allemande, Angela Merkel, à l’occasion de la célébration de la fête nationale de son pays, dans lequel il lui réaffirmé qu’il attendait «avec plaisir et fort intérêt» la concrétisation de sa visite en Algérie «pour impulser davantage la coopération bilatérale». «La célébration de la fête nationale de la République fédérale d’Allemagne m’offre l’agréable opportunité de vous exprimer, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, nos chaleureuses félicitations ainsi que mes vœux de bonheur et de succès pour vous-même et de prospérité pour votre pays ami», a écrit le chef de l’Etat dans son message.

«Je saisis l’heureuse opportunité qui m’est ainsi offerte pour vous dire tout mon attachement à œuvrer, avec vous, à la promotion et au développement des liens d’amitié et de coopération qui unissent nos deux pays», a ajouté le président Bouteflika. «J’attends pour cela, avec plaisir et fort intérêt, la concrétisation de votre visite en Algérie pour échanger avec vous sur les centres d’intérêt qui lient nos deux pays et impulser davantage notre coopération bilatérale, conformément à nos attentes prioritaires», a souligné le président de la République.

Il est à rappeler qu’une visite d’Etat en Algérie de la chancelière allemande était prévue en février dernier, mais elle avait été reportée en raison de «l’indisponibilité temporaire» du président algérien, Abdelaziz Bouteflika, due à une «bronchite aiguë», avait alors annoncé la présidence de la république. Mme Merkel devait arriver à Alger le 20 février, mais «les autorités algériennes et allemandes ont convenu ce jour, d’un commun accord, du report de la visite officielle», avait précisé la Présidence algérienne dans un communiqué.

La visite d’Angela Merkel devait durer deux jours dans le cadre d’un voyage en Afrique du Nord, le report a été demandé par les autorités algériennes, selon un porte-parole du gouvernement allemand. Depuis, les articles doutant de sa capacité à diriger le pays se sont multipliés dans la presse nationale et internationale.

L’insistance du président Bouteflika à vouloir rencontrer la chancelière allemande pourrait s’expliquer justement par sa volonté d’apporter un démenti catégorique aux rumeurs insistantes régulièrement relayées par l’opposition le présentant comme très affaibli et de prouver par la même occasion qu’il est toujours capable de gouverner. A ce propos, les observateurs ne s’expliquent pas pourquoi les autorités algériennes insistent particulièrement sur la visite d’Angela Merkel alors qu’elles n’ont toujours pas répondu à la demande du nouveau président français Emmanuel Macron, qui s’est récemment montré disposé à venir à Alger à n’importe quel moment. Y aurait-il du gaz dans les relations algéro-françaises ?

S. S.

 

Comment (40)

    anonyme
    4 octobre 2017 - 15 h 33 min

    Prompt rétablissement au président de la république, mais aussi au pays, et à son peuple qui souffrent de la crise économique
    Qu’on leur souhaite bonne santé politique, économique, et sociale
    Bons succès à la coopération stratégique économique, industrielle, et technologique algéro-allemande
    Apprendre des grands, et civilisés allemands, avec civisme, modestie, sagesse, et sérieux
    Les algériens ont la capacité, les potentialités, et les ressources, pour contourner les obstacles, pour apprendre, et pour travailler
    Pour peu d’autorité, de discipline, et d’organisations sans failles




    5



    5
    elhadj
    4 octobre 2017 - 12 h 00 min

    humiliée sans aucun doute sur le fait qu elle n ait pas été reçue lors de sa visite a Alger sous le prétexte fallacieux d une bronchite aiguë Mme MERKEL ne donnera pas suite a cette invitation retirée a 2 reprises pour redonner le blason d un president invisible qui ne s adresse plus a son peuple, affecté par une incapacité physique voire meme mentale depuis plusieurs annees, ayant concouru a une gestion désastreuse du pays et a la dilapidation de ses ressources.
    c est un femme expérimentée, bien encadrée, qui ne s engage pas facilement du fait qu elle est sans aucun doute bien informée sur la gestion, les gestionnaires et l avenir de notre pays.




    12



    9
    anonyme
    4 octobre 2017 - 10 h 21 min

    Encourager, à apprendre la langue,et la culture allemandes de Goethe, pour apprendre, par la suite, Les métiers professionnels, la science, la technologie, l’industrie allemande Dont l’Algérie a beaucoup besoin, pour son développement économique
    L’Allemagne a besoin, pour son économie en pleine croissance, d’une main d’oeuvre qualifiée, bon marché, qui parle l’allemand
    Aux algériens (beaucoup de potentialités à bien exploiter) de saisir les occasions allemandes, De se discipliner, de s’organiser, de respecter, de se former, et de savoir ce qu’ils veulent, réellement, des allemands
    Se libérer de la domination politique, économique, et culturelle, écrasante, et envahissante française, sur l’Algérie (1962 – à ce jour) Se diversifier, devenir réellement indépendants, et autonomes, avec nos destins dans nos mains, dans un monde difficile, plein d’incertitudes économiques (crises, faillites, licenciments, fermetures)




    13



    3
    HAMMACHE HASSINA INGÉNIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
    4 octobre 2017 - 10 h 13 min

    Notre président est un fin politicien, diplomate chevronné doué et subtil pour lui la diplomatie signifie calme, prudence, tact, exactitude, étude, connaissance et compréhension svp pas d’excitation, (…)




    20



    20
      Lghoul
      4 octobre 2017 - 14 h 30 min

      C’est a Haddad qu’il faudrait demander de l’embauche en géni facile; sinon fakahmatouhou n’entend plus rien. La nouvelle brosse électronique inventée en Algerie n’a plus de limite d’usage. Un jour ils nous feront digèrer que les poules ont des dents et que les morts sont rescucités de temps en temps.




      9



      11
        HAMMACHE HASSINA INGÉNIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
        4 octobre 2017 - 14 h 50 min

        Loin d’avoir besoin de Haddad, j’ai beaucoup de biens, entre autre une très très grande Bibliothèque!!! et pour maîtriser mon domaine il faut être génie né.




        6



        8
          Lghoul
          4 octobre 2017 - 16 h 23 min

          Quand on fait parti des « élus » on a de la chance en Algerie. Quand on a « beaucoup de biens » et on a peur de les perdre ca fait tourner la tete au point de se mettre a plat ventre pour éviter de tomber.




          7



          6
        HAMMACHE HASSINA INGÉNIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
        4 octobre 2017 - 16 h 38 min

        @Lghoul pour ce qui est pour notre président c’est une vérité c’est un fin politicien, diplomate chevronné doué « Celui qui ne connaît pas la vérité, celui-là n’est qu’un imbécile. Mais celui qui la connaît et la qualifie de mensonge, celui-là est un criminel ».Bertolt Brecht




        5



        6
        HAMMACHE HASSINA INGÉNIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
        4 octobre 2017 - 18 h 25 min

        Mais mes biens datent d’avant les ottomans donc je ne risque pas d’être à-plat -ventre pour qui que ce soit




        5



        6
        Mus
        4 octobre 2017 - 21 h 25 min

        Vous êtes sure d’être experte en construction et non pas en chita (éloges)? Ne seriez vous pas adepte et fan de Djamel Ould Abbes, Ghoul, Sidi Said, Ouyahia, Benyounes… cette bande d’anikhnitchou qui ne jure et ne vit que par et grâce a la bénédiction de « fakhamatouhou »?




        5



        5
          HAMMACHE HASSINA INGÉNIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
          6 octobre 2017 - 12 h 37 min

          @ Mus, Je reste dans le domaine de définition l’article porte sur le thème de la diplomatie, j’aurais aimé voir vos commentaires traitent le thème de manière académique et civilisé. Vous vous aviez choisi de mettre du feu et de danser autour jusqu’à entrer en transe et arriver au délire pour parachuter tous ces noms et oui, vous êtes un très bon sujet pour l’anthropologie, je vous conseille de lire ou de relire  » Ainsi Parlait Zarathoustra de Nietzsche » et de transcender vers le surhomme de Nietzsche au lieu de transcender vers sur-démon.
          “Vivre, c’est lutter contre les démons du cœur et du cerveau.” Henrik Johan Ibsen




          2



          1
      [email protected]
      5 octobre 2017 - 14 h 01 min

      avec tout le respect qe j’ ai pour la fonction de président, je dirais qu’ il l’ était, car on ne peut pas dire qu’ il brille par sa présence sur la scène nationale et internationale et qu’ à ce jour la communication présidentielle fait preuve de zèle pour tenter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes, sans oublier les multiples cacophonies et c’ est suffisant pour penser que le chef d’ état n’ est plus aux commandes et son invalidité la réduit au silence ni plus ni moins, alors si son clan joue la montre et attend les prochaine présidentielle alors j’ en prends acte, j’ attendrai mais mon vote n’ ira certainement pas pour son clan car si ça continue à ce rythme l’ Algérie à défaut d’ être une république démocratique elle deviendra un république gerontocratique voir même bananière il suffit pour cela de lire les articles sur l’ affaire qui oppose CEVITAL au DG du port de Béjaia c’ est très grave et c’ est une affaire qui perdure après ça comment voulez vous que d’ honnêtes chefs d’entreprises s’engagent dans des projets (avouez que le doute est permis est le silence du premier ministre et du ministre des transports ainsi que du chef de l’état n’est pas pour inciter à la confiance) avec l’ état algérien ce n’ est plus « je t’aime moi non plus », car le divorce est consommé depuis des lustres. N’ oubliez pas que c’est le chef de l’état qui fait « rayonner son pays », deux exemples: feu Boumediene et M. Zéroual, malheureusement feu Boudiaf n’ a pas eu le temps de mettre en application ses objectifs.




      1



      1
    HANNIBAL
    4 octobre 2017 - 8 h 25 min

    l’Algerie doit faire une croix sur la france et la mettre aux oubliettes une fois pour toute car cette meme france
    est piloté par l’Allemagne nouveau Kaiser de l’Europe une telle insistance pour qu’Angela vienne nous pouvons applaudir ça ressemble a une demande en mariage qu’on ne s’y prendrait pas autrement ! et tout a loisir au 98 èm département
    français pour Mac rond qui peut se morfondre chez bouffi VI et le laisser lui lécher les pieds et vice versa afin qu’il
    récupère l’argent du LGV et continuer a lui assurer sa protection vu que la spécialité de la france est devenue le curage d’égouts la concurrence france Allemagne en Algerie a commencé et nous serons l’arbitre avec un éventail pour la répudiation de cette mégère .




    8



    4
    Lghoul
    4 octobre 2017 - 7 h 23 min

    La seule considération de valeur que tout algérien logique doit prendre en compte est: Pourquoi l’Algerie doit vivre sur un fil et dans l’incertitude dans tous les domaines, politique, économique et stratégique avec un président qui ne peut plus assumer ses fonctions ? Dans quel pays au monde cette situation existe.
    Maintenant si on continue a assumer des « il va peut etre la recevoir », « on l’a vu », « il a parlé », « il a marché », « il se porte bien », quel est le but et le role d’un président d’une nation ? Jusqu’a quand un pays comme l’Algerie doit continuer a jouer a cache cache avec le reste du monde ?




    13



    5
    moms
    4 octobre 2017 - 6 h 31 min

    salam,! Et vous croyez que l algerie a les moyens de se mettre a dos la f rance? detrompez vous il y a un trait rouge a ne pas depasser!!! sinon gare !!!




    8



    15
      Anonyme
      4 octobre 2017 - 19 h 37 min

      Non seulement l Algérie est souveraine et peut se mettre a dos tt les pays et l histoire le prouve ; pt être que vs ne savez pas qu a l époque nous avions fermé l ambassadeur américain et l avions envoyer chez lui a l époque  » d Alger la Mecque des révolutionnaires » juste pr le combat des blacks panthères que nous avons reçu et on vécu en Algérie après ils ont abusé ceci avec les détournements d avions et les rançons que nous avons récupéré et remis aux USA ; il y a des limites donc on les a renvoyer aussi…. Et aujour dhui vs croyez que la France a les moyens de se mettre La Chine ou la Russie ou les USA qui sont présent en Afrique? Ne vs détrompez pas sur la capacité de l Algérie de son armée et de son peuple….nos ennemis et les autres le savent sauf vous et ceux qui réduisent svent l Algérie a un pays faible…;alors comme ca même faible et pire a l époque ss moyens militaires et financier ; ns avons sorti cette puissance la France et libérez le territoire nationale entièrement …Aujour dhui ns sommes armer comme il faut et ns avons les finances pr ns mettre a dos qui vs voulez…Nous le jurons sur nos martyrs qui ont libéré ce pays du pays que vs venez de designer car l Algérie est une nation avec un peuple et ca suffit.




      5



      3
    الهوارية في كندا
    4 octobre 2017 - 1 h 00 min

    Parce que le Président Bouteflika à décommandé le rendez-vous qu’Angela Merkel avait avec lui à Alger.
    Parce qu’aussi, le Président algérien est candidat au Prix Nobel de la Paix! Madame Merkel peut donner un coup de pouce de +, l’Allemagne n’a rien à voir avec Fafa la fanfaronne…




    6



    10
    Anonyme
    3 octobre 2017 - 23 h 04 min

    En fait ; le président Macron boude l Algérie et n est pas venu car il nous a entuber le pti bleu et ca ils doivent pas s en remettre en haut; il a préféré choisir le Maroc ; si le président algérien rechute … il continuera à aller se soigner en France?
    il peut plus en tant que premier représentant de l Algérie et son peuple du a cette relation problématique avec Macron ; et si c t le cas ce ne serai pas digne même du dernier algérien; question de nif « lol » ?
    c est bien de faire les choses pr son pays comme ca on reste pas dépendant des autres pays pr quoique ce soit Médecine ; Justice souveraine :éducation ; formations ; industrie galopante , des hôpitaux modernes et efficace ds chaque wilaya pr soigner tout les algériens et les autres ; et on ne se sent pas redevable. non ; nous on a recu Maradona ; Schwarzenegger bien payé au frais de la princesse ; je suis pas contre mais pr faire comme les grds pays ft avoir l essentiel pr les siens avt .L année de l Algérie en France a couté 7 million d euro pr l Algérie et pr la France dont le pnb est 100 fois plus balaise que le notre )pr recevoir Depardieu Catherine Deneuve ;Zidane et des représentations officiels française; pti fours champagne privilège ect ect ; avec tt cet argent on aurait pu faire réaliser des crèches ds chaque wilaya avec des policliniques ou l inondation d Alger au même moment ou un peu avt avait fait des ravages en victimes algériennes à cause du manque de conduits et d évacuations . je vs compte pas les milliards d euro dilapidé depuis des années et des années. La morale de cette histoire ; c est que le peuple algérien n a jamais vu le bonheur depuis l arrivée des Français sur notre territoire jusqu a ce mmt la ou je vs parle donc presque 190 ans ; deux siècles. qd ca va c’est pareil que qd ca va pas pr l algérien ; bcps de jeunes haranguas se sauvent d un pays riche ; on est a la meme hauteur que le malien ou le tunisien marocain et pleins de pays pauvres africains qui sont bien plus pauvres que nous ; L Algérie est pauvre comme ses pays pr qu on se sauve??? faites passer AP svp




    8



    7
      Kvayli
      4 octobre 2017 - 8 h 22 min

      Vous avez tout résumé bravo! rien à ajouter, un constat véridique et terrible.




      3



      4
    Mus
    3 octobre 2017 - 22 h 31 min

    La chancelière allemande qui avait du rebrousser chemin au moment même ou, parait il, elle allait escalader l’avion qui devait la conduire a Alger, a déjà certainement apprécié a sa juste valeur le « sérieux » de nos dirigeants et la « solidité » de nos institutions dont et y compris la présidence de la République dans un pays qui navigue a vue. Le sérieux et la rigueur allemands ont du buter sur l’improvisation algérienne érigée en système de gouvernance.
    Pour revenir au Président de la République, on lui connait ce penchant maintes fois prouvé par le passé de vouloir faire davantage confiance en l’élément étranger, notamment les medias, qu’au national. Qu’on se rappelle durant ses premiers mandats, c’était souvent a travers un media étranger, notamment Français, que le peuple apprenait telle ou telle décision présidentielle engageant son propre destin.
    Dans ce contexte, il n’y aurait pas de quoi s’étonner face a cette insistance a vouloir conjurer le sort et le destin de la maladie en réalisant « coute que coute » une visite de la chancelière allemande juste pour prouver a ses détracteurs et aux partisans de l’application de l’article 102 de la constitution qu’il est valide et que leur combat politique est voué a l’échec.
    Mais est ce que la chancelière voudrait tomber dans ce jeu qui ne la concerne pas? Peut être que oui mais dans une seule mesure: que l’Algérie satisfasse a toutes les exigences allemandes concernant l’expulsion et le rapatriement de nos compatriotes en situation irrégulière et précaire en Allemagne. C’était la raison primordiale de son premier projet de visite. Si Alger est disposé a « sacrifier » ses enfants en Allemagne pour un scenario a consommation interne, alors la chancelière acceptera de ‘jouer le jeu ». Cela n’empêchera certainement pas nos dirigeants d’imaginer un certain nombre de « projets structurants » avec l’Allemagne et dont les textes pourraient être, pour la forme, signes a cette occasion. Car en cette période de vache maigre de l’économie de bazar et de banqueroute de l’Etat version Ouyahia et au-delà de l’indisponibilité du Chef de l’Etat, nos partenaires économiques notamment occidentaux ont tôt compris que pour l’instant il n’y a aucun intérêt a venir a Alger ni a concevoir leurs relations avec notre pays en dehors du fait que l’Algérie est un vaste marche ou vendre est beaucoup plus important et plus sur …qu’entreprendre. Bienvenue a Mme la chancelliere!




    16



    15
      Kvayli
      4 octobre 2017 - 8 h 32 min

      Je me suis précipité à lire votre commentaire qui est plus intéressant et j e n’ai pas lu un seul mot de l’article.
      Opinion sans équivoque.




      4



      1
    anonyme
    3 octobre 2017 - 21 h 21 min

    Pourquoi le président Bouteflika insiste sur la visite d’Angela Merkel à Alger
    Pourquoi le chef du gouvernement français avait annulé, ces derniers jours, l’étape d’Alger, tout en maintenant ses visites
    Qui les conduira à Rabat (l’allié bien sur), et à Tunis (pays en grande difficulté économique, et financière) ?
    Les relations algéro-françaises passent par des turbulences, selon l’humeur des dirigeants, et responsables algériens
    La concurrence économique franco-allemande, sur le marché algérien est connue, trop influencée par l’humeur politique d’Alger
    Les allemands sont connus, en Algérie, pour leur sérieux, leur compétence, leur Hi Tech, et leur Hi Quality !! technologiques
    Les français interventionnistes, et trop influents dans les affaires politiques, et économiques, en Algérie, c’est connu
    Le président Macron, en position de faiblesse, est en train de solliciter l’Allemagne, et son « Kanzler !! », fraichement élue
    Pour son projet de l’unité de l’Europe
    Face aux défis économiques mondiales: les U.S.A, protectionnistes, et surtout la grande menace économique, pour l’Europe,
    Qui vient de la Chine
    En vendant le dernier fleuron français de l’industrie ferroviaire ALSTOM, à l’allemand SIEMENS,
    La France « désindustrialisée » est presque sans multinationale industrielle, pour jouer avec les grands pays les plus industrialisés
    (U.S.A, Chine, Japon, Allemagne, Corée du Sud, Italie,Suède, Suisse, Pays Bas, et Grande Bretagne…)




    15



    3
    Mehsis
    3 octobre 2017 - 21 h 14 min

    Je parie qu’elle ne viendra pas




    14



    13
    karimdz
    3 octobre 2017 - 20 h 59 min

    Le message est effectivement on ne peut plus claire, la France semble avoir perdu sa place de premier partenaire, et l Allemagne est de ce fait privilégiée.

    Il faut rappeler que les deux pays ont développé des relations économiques qui datent depuis très longtemps, bénéfiques pour l Algérie. Un important projet de gigantesque centrale solaire avait été abandonné, il serait bien de réactiver ce projet.

    Notre pays a également signé il y a quelques années, un important contrat militaire qui doit s étaler sur plusieurs années, notamment sur la surveillance électronique des frontières.

    Nous n avons qui plus est, aucun problème historique avec ce pays.




    28



    2
    Anonyme
    3 octobre 2017 - 20 h 57 min

    l Algérie est boudée par la France et vis versa ; malgré que certains de nos dirigeants mais c’est de la diplomatie aussi ; criaient haut et fort que Macron était l ami de l Algérie et bcps d algériens ont cru a un changement radical et bien meilleur que celui de ses prédécesseur après ses belles paroles endormantes qui a fait plaisir au sommet et a bcps d algériens pour la fameuse repentance et ses fautes envers notre pays…à la rigueur avec son voyage post élection et ses phrases envers notre pays ; on y a tous cru c’était déjà pas mal de le dire ; il l a dit il n était pas président ; hollande si lui parlait de fautes. Dès qu il a pris son poste tout a changé car entre les pays y a pas d amis mais des intérêts ; donc l Algérie avait miser sur le bon bonhomme mais avait oublié que ce même homme appartenait au gouvernement Hollande et Valls mais avant eux aux banques Rothschild et il mène la politique des banquiers a son propre peuple Français ; Valls PM avait envoyer un tweet du président algérien malade pr se moquer de notre président; de l Algérie et de son peuple ; le premier lui avait fait rire les juifs de France au Crif a Paris sur le retour d Algerie du second . Pourquoi pensez vous que nous avions pas de représentations d ambassadeur à Paris pdt 2 ans ; tt s explique et même les relations ont changé a partir de ses évènements ; vs vs rendez compte aucuns officiel ds le monde qui est reçu par un pays même le plus faible et le plus pauvre du monde et envoyer des photos pr se moquer de leurs président ou de leurs peuples ou pays au vu et au su du monde entier . l Algérie et son peuple ne l ont pas avaler et donc bcps de contrats on été revu et la France a perdu au change ; même total n a pas eu les derniers contrats et veut partir .Merkel aurait du être reçu même si elle ne voit pas personnellement par le président seulement pr l intérêt de l Algérie et les relations avec ce grand pays qui est L Allemagne. Mais l Algérie a le luxe qu on se déplace car elle est attractive au niveau énergétique ; sa position comme gendarme de la région ; sa lutte anti terroriste ; et reste le plus grand pays d Afrique et son pouvoir d influence ds ce continent n est point négligeable. je le dis et le redis si ce n était pas le cas elle ne viendrai pas; et surtout pr ses beaux yeux ; de plus elle veut absolument réglé ce problème des 300 clandestins sois disant algériens avec le président en personne surement…. et d une pierre deux coup l Algérie narguent la France et le Maroc ; car rien ne se fait en Europe sans l Allemagne … le 4 eme Reich (lol)




    13



    2
    anonyme
    3 octobre 2017 - 20 h 30 min

    Notre président mérite le repos, et la paix
    Il doit quitter dans la dignité, et le respect, que lui doit le peuple algérien, comme tout les présidents du monde entier
    Passer le flambeau, (discours à Sétif, en 2009, « tab djennana »),
    Et l’alternance démocratique du pouvoir, pacifiquement, et démocratiquement
    A de nouvelles générations jeunes, démocratiques, compétentes, et intègres qui s’en chargent de reformer, et de relancer le pays
    Et ses institutions dans la bonne voie de la démocratie, du progrès, de la stabilité, et de la paix
    Notre pays, l’Algérie, et son peuple, ne méritent pas une telle situation très difficile, à tout les niveaux




    14



    10
      Anonyme
      4 octobre 2017 - 9 h 32 min

      Pour juger un homme politique ou un homme d Etat,il faut imperativement et en premier lieu juger le bilan de sa gouvernance,et tous les experts honnetes et sinceres diront que sans aucun doute le bilan de la gouvernance de Bouteflika et plus que positif.La jeune elite Algerienne est prete pour la releve dans la continuite de la construction d une veritable democratie Algerienne et pour restaurer une independance d approvisionnement par la reussite d une autosuffisance nationale dans tous les domaines propres a la consommation locales et l exportations des surplus.




      5



      8
        gmail
        4 octobre 2017 - 19 h 16 min

        « La gouvernance de Bouteflika est plus que positif », vous m’étonnez, une société mal profondément, sans aucun civisme, toute l’industrie est dépendante de l’étranger, le blé est importé alors qu’on a de très large terrains qui s’y prêtent. La jeune élite Algérienne est une oligarchie qui ne se soucie que de ces intérêts personnels et de ces proches pour la pérennité. Les villes Algériennes n’ont jamais été aussi sales. Une justice non indépendante, un cinétisme, un clanisme de plus profond, et, et, et.




        3



        0
    anonymus
    3 octobre 2017 - 19 h 46 min

    c’est une dame de fer plus exigeante encore que Macron;
    le lapin qui lui a été posé au début 2017 est une une faute ;
    gouverner c’est prévoir même une  » bronchite aiguë » ;
    il s’agit de la 4 eme puissance économique qui peut se passer de la « carotte  » algérienne ;
    de plus ce sont des gens sérieux qui n’acceptent pas d’être  » utilisés  » pour gêner leur partenaire français ;




    15



    10
    Erracham
    3 octobre 2017 - 14 h 40 min

    Tout ça, c’est de la frime, des effets de manche insignifiants. Angela joue dans la cour des grands, pas notre président qui s’est discrédité en ne la recevant pas et ne s’en excusant pas. Cette manoeuvre ne vise qu’à préparer le 5ème mandat, à montrer au monde que fakhamatouhou fréquente du beau monde et qu’il est crédible et respecté par ses pairs. Déplorable! Il veut prouver qu’il n’est pas malade, qu’il travaille avec alacrité et qu’il jouit bien de toutes ses facultés physiques et mentales, alors qu’il passe à la télé et qu’il parle au peuple sans artifice, ni effets spéciaux! Chiche!




    31



    24
      E=MC2
      4 octobre 2017 - 13 h 14 min

      Oh là là, ils sont nombreux ceux qui, contre toute attente, manifestent leur désaccord sur un constat évident: le président n’est pas crédible depuis son premier tripatouillage de la Constitution et il n’exerce plus ses fonctions car sa santé est défaillante, d’autres le font en son nom et à sa place. Croire le contraire c’est avaler le bobard que les chèvres volent! Ouvrez les yeux!




      3



      4
    anonyme
    3 octobre 2017 - 14 h 32 min

    C’est l’état français, la forteresse très puissante ambassade de France, (état dans l’état?!), protecteurs et superviseurs, en Algérie, de son économie, de son état et de son peuple (comme au temps du protectorat français sur le Maroc 1912-1956) et les serviteurs zélés algériens pro-français, dans les administrations, et les institutions d’algérie qui empechent intelligemment et indirectement et mettent des batons dans les roues de l’économie algérienne déjà en pré-faillite (bureaucratie monstre, procédures compliquées, chantages, pressions, pour corruptions, et commissions secrètes sous tables,…..)
    Tout rapprochement algéro-allemand (!!),très bénéfique pour l’économie, l’industrie, la science, et la technologie pour l’Algérie, ou tout rapprochement algéro-russe (?!)
    (les russes très méfiants, et très réservés,très réticents, pour tout transfert de technologie industrielle en Algérie et ailleurs!), ou tout rapprochement algéro-chinois (?!) (les chinois difficiles à communiquer avec eux, mentalités, intentions, conditions ?????….
    Les français veulent etre rien que les protecteurs néo-colonialistes, les délégués et les représentants de l’Algérie, son économie, ses institutions et son peuple, en l’absence d’institutions fortes et d’hommes forts, nationalistes, intègres et indépendants.




    24



    9
    Salah
    3 octobre 2017 - 14 h 23 min

    Il veut prouver quoi qu’il n’est pas malade?
    Mais le peuple ne veux plus de BOUTEF4 Même si dieu lui accord l’éternité. C’est bon, khlass, faut partir te reposer et surtout ne plus penser au 5e mandat….




    29



    10
    Si-Ahmed El Wahrani
    3 octobre 2017 - 14 h 22 min

    Madame Angela MERKEL a un planing tellement chargé, sérieux et important (…)




    19



    9
      Anonyme
      4 octobre 2017 - 0 h 08 min

      …….qu’elle n’a pas de temps à consacrer à fakhamatouhou




      4



      4
    Lghoul
    3 octobre 2017 - 14 h 20 min

    Un « conseiller » a probablement oublié que ni l’Algerie, ni Bouteflika sont en position de force pour inviter celle qui est a la tête de la 4ieme puissance économique du monde a venir le voir.
    Si, comme on voulait nous faire croire que le président est en bonne santé et qu’il se porte bien, pourquoi ne pourra-t-il pas voyager alors pour effacer l’affront de l’anullation de la visite de la même Merkel a la dernière minute l’année dernière ? Et s’il annulle une 2ieme fois pour cause de malaise ou de je ne sais quoi que feront ils cette fois ? Je pense qu’il est entouré par des amateurs et des improvisateur et c’est l’image du pays, de sa politique et de son économie.




    28



    12
    Anonyme
    3 octobre 2017 - 14 h 04 min

    Quellles sont les raisons de l insistence de Boutef a vouloir rencontrer Merkel a Alger…??? Plusieurs pensent que Merkel a subi une demi defaite lors des dernieres elections du 25 Septembre en Allemagne.Elle ne peut pas se pleindre,c est sincerement le fruit de sa politique sociale qui lui a coute un recul de plus de 8% de ses electeurs.L’Allemagne pourrait se retrouver sans perspective politique stable, donc sans gouvernement, ce qui rendrait également impossible l’élection de la chancelière au Bundestag, élection qui exige une majorité absolue des voix. Une nouvelle élection, à l’horizon 2018 ne serait, dans ces conditions, pas inconcevable. C’est alors que Merkel devrait se tourner vers les socialistes du SPD qui, au nom de la raison d’État, pourrait être obligé de rentrer dans le rang, quitte à poursuivre leur descente aux enfers,car la majorite ecrasante des electeurs socialistes refusent la grande coalition.
    (…)




    3



    6
    Algérien nationaliste
    3 octobre 2017 - 14 h 03 min

    Parce que c’est un traite lui et son gouvernement, il est temps de tourner la page et de placer des gens nationalistes et patriotes, l’avenir n’est pas de lécher les pompes de l’Europe qui s’effondre mais justement de s’en détacher pour être à 100% autonome. Lécher le pouvoir financier du fmi et des lobbys americano sionistes c’est la faillite assuré, regardez les grecs aujourd’hui. Il faut virer l’ambassade des états unis de chez nous et celle de l’Allemagne.




    8



    15
    chibl
    3 octobre 2017 - 13 h 51 min

    s’il insiste vraiment a voir madame Merkel s’il veut monter qu il est pas malade, il n a qu’a aller a Berlin la voir.
    J’ai impression des fois que Merkel est une servante de Bouteflika, elle vient quand il veut et part quand il veut. ont aura tout vu.




    14



    17
    Anonyme
    3 octobre 2017 - 13 h 43 min

    Reste à savoir si c’est vraiment lui à l’origine de cette demande. (…)




    22



    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.