Selon un média allemand : Khalifa Haftar s’apprête à envahir Tripoli

Haftar
Khalifa Haftar. D. R.

Par Ramdane Yacine – Le maréchal libyen Khalifa Haftar s’apprête à envahir la capitale libyenne, Tripoli, à la tête d’une armée de l’infanterie, selon le journal allemand Neue Zurcher Zeitung cité par plusieurs médias internationaux.

Après des victoires décisives sur les terroristes de l’est de la Libye, le maréchal Khalifa Haftar prépare ses troupes à marcher vers l’ouest pour prendre le contrôle de la capitale Tripoli, selon le journal allemand. «Nous avons vaincu à Benghazi, et maintenant nous allons à Tripoli», a déclaré récemment à la presse le général-major Abdul Razzaq Al-Nadori, chef d’état-major des forces Haftar.

Bien qu’Al-Nadori n’ait pas révélé la date du début de l’offensive des troupes de Haftar sur Tripoli, siège du gouvernement de réconciliation nationale internationalement reconnu et dirigé par Fayez Al-Sarraj, il a exprimé sa conviction que l’armée de Haftar, qui compte actuellement 35 000 hommes, ne trouvera pas de difficultés à chasser les milices islamiques et tribales de leur fief à Tripoli, Misrata et Sabratha, à l’ouest du pays.

Le journal électronique Arabe 21 évoque, de son côté, un clash imminent entre les forces de Haftar et celles agissant sous les ordres du gouvernement dirigé par Al-Sarraj. Le journal électronique signale des déclarations contradictoires entre les forces de Khalifa Haftar et celles du sous-secrétaire du ministère de l’Intérieur dans le gouvernement Al-Sarraj, Faraj Qaim. Ce dernier affirme qu’il reçoit ses ordres du commandement général de l’Est – allusion à Haftar – et qu’il n’y a pas de problème avec ce commandement en ce qui concerne la lutte antiterroriste, et que ses troupes et les forces Haftar cherchent actuellement à former un poste de commandement commun à Benghazi pour sécuriser toute la région de l’Est.

De son côté, le général Abdessalam Hassi nie que Faraj Qaim fasse partie du commandement unifié, le décrivant comme un corps illégitime. Hassi a affirmé que Haftar avait émis l’ordre de ne pas traiter avec un organe du gouvernement de réconciliation.

Pour le colonel Adel Abdul Kafi, officier à l’état-major de Tripoli, «il y a un conflit potentiel entre Qaim, d’une part, et Haftar et ses fils Khalid et Saddam, d’autre part». Selon le colonel, les fils de Haftar ont choisi l’escalade avec les forces que dirige Qaim.

Abdelkafi a expliqué que n’était l’appartenance de Qaim à une tribu importante en Libye, les fils de Haftar l’auraient expurgé du commandement des forces armées en Libye. En dépit de ce fait, les fis de Haftar font le vide autour de Qaim et essayent de serrer l’étau autour de lui pour réduire ses mouvements.

Le colonel libyen a poursuivi : «Il est certain que ces conflits et querelles de sécurité entre les partisans de Khalifa Haftar et ceux qui sont fidèles au Gouvernement de l’entente nationale ne manqueront pas d’avoir des répercussions politiques sur l’initiative de Paris sur la Libye et les travaux de la commission de dialogue en Libye qui s’est réunie récemment à Tunis.»

R. Y.

Comment (9)

    Algerientoutcourt
    7 octobre 2017 - 14 h 03 min

    Le futur du pays se joue dans le sud….L ANP doit barricadée et renforcer ses frontières Sud et les rendre infranchissable ci-possible car tout projet de déstabilisation viendra à 99% par les frontières du Sud comme fut celui de tiguentourine….Et le 1% qui reste les sionistes dont bhl cherchent à imploser le pays en misant sur le mak…Il faut se dire que certains services étrangers hostiles à l Algérie y travaillent dans l ombre et d essayer de reproduire le scénario syrien et lybien en Algérie….




    2



    0
    RamiAmiop
    6 octobre 2017 - 15 h 19 min

    Il a le look des grands criminels serbes




    2



    0
    RamiAmiop
    6 octobre 2017 - 15 h 16 min

    C’est le pire des dictateurs que le monde aura connu.Bonne chance pour les lybiens.C’est ce genre de responsable que les occidentaux préfèrent afin de rester maîtres de la situation,des richesses et bloquer l’émergence d’élites qui présentent un danger pour leur intérêts.




    2



    1
    Aicha Benguendouze
    6 octobre 2017 - 11 h 45 min

    Ne pas s énerver avec ces histoires arabo Khlat Khalota…Nous avons la chance d avoir le support des plus grandes puissances silencieuses du monde….Russia and China….Les USA respectent l Algérie plus que n importe quel pays arabo musulman malgré le pétrole t le gros fric. Ils sont au courant de la maladie du pouvoir dans ces peuples….C est vrai que c est frustrant de voir toute cette énergie et efforts des responsables algériens pour la paix dans ce monde. L Algérie n a rien à perdre car elle est et reste le  » Leader Arabo musulman  » de la Paix et Prospérité “, et cela personne ne pourra le nier. Ni la France, ni Israël, ni les jaloux et envieux milliardaires arabo musulmans. L’Algérie doit continuer dans son chemin de promotion de la paix et comme on le répète continuellement….Les Chiens aboient mais la caravane passe. L Algérie n est pas une girouette, elle reste et respecte ses positions et c est très important a long terme…




    9



    0
    Anonyme
    6 octobre 2017 - 8 h 37 min

    LE NOUVEAU JOURNAL DE ZURICH (SUISSE/SCHWEIZ/SVIZERRA)




    0



    0
    karimdz
    6 octobre 2017 - 8 h 18 min

    C est la France soumise aux sionistes, qui ordonne l invasion de la Lybie, elle est responsable du chaos dans ce pays et dans le sahel, elle s oppose à ce que les lybiens s entendent, qui sappe les efforts de pays et elle persiste à vouloir installer une marionnette dans ce pays pour mieux l exploiter.

    Il serait bien que les russes s intéressent également à ce pays avec l Algérie, pour que Al Sarraj se maintienne. Dans tous les cas, je crains une division en deux de la Lybie, voir plus.




    13



    4
    Anonyme
    6 octobre 2017 - 6 h 35 min

    S’il s’appuit sur ses fils en quoi differe t’il de kaddhafi ? Hormis du fait qu’il prend ses ordres à Paris .La Lybie et toute la region dependent toujours des individus et non pas des institutions.Les etats y sont à la phase embryonnaire et les avortements y resterons encore legion pour longtemps.




    10



    0
    Hadjoudj
    5 octobre 2017 - 23 h 48 min

    Je dis une chose à ce harki : TARKHAF !!!




    12



    3
    L'EPERVIER.
    5 octobre 2017 - 23 h 21 min

    il etait en visite a paris ces jours derniers et il a recu le feu vert de la france , qui continue a souffler sur les braises du feu qu’elle a allumee en 2011. incorrigible cette france.




    25



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.