Quand des pieds-noirs nostalgiques nient l’existence des Accords d’Evian

Guerre Accords
Manifestation de pieds-noirs à Toulon, dans le sud de la France. New Press

Par Houari Achouri Près de cinquante-six ans après les faits, il y a encore des nostalgiques de l’Algérie française, parmi ceux que l’on appelait les pieds-noirs, pour occulter une vérité historique évidente et incontestable, à savoir la signature, le 18 mars 1962, des Accords d’Evian qui ont ouvert la voie à l’exercice par le peuple algérien de son droit à l’autodétermination et donc à l’indépendance qui a été l’objectif de la lutte armée qu’il a menée plus de sept ans durant, depuis le 1er novembre 1954.

Ainsi, une certaine Anne Cazal, présentée comme fondatrice de Véritas, une organisation de «nostalgiques», n’hésite pas à parler à la fois de forfaiture commise par le général De Gaulle et de «prétendus» Accords d’Evian qui auraient constitué, à ses yeux, «un viol historique et incontestable en droit de la Constitution française». Dans l’argumentaire de Cazal, De Gaulle en prend pour son grade de général accolé aux qualificatifs de «président-dictateur-menteur».

Attachée au slogan ridicule seriné par la propagande colonialiste qui prétendait que «comme la Seine traverse Paris, la Méditerranée traverse la France» ou plus ridicule encore celui qui affirmait que «de Dunkerke à Tamanrasset, un seul pays, la France», Cazal accuse le général De Gaulle d’avoir porté atteinte à «l’intégrité du territoire national (…) puisqu’il s’agissait de livrer à l’ennemi FLN quinze départements français d’une surface de deux millions cinq cent mille km2 !» autrement dit, précise-t-elle, «une amputation illégale des 4/5e du territoire national français que le Conseil constitutionnel de l’époque s’est déshonoré en ne l’ayant pas vue, ou en n’ayant pas voulu la voir !» (ces passages sont soulignés par elle).

Elle s’en prend également à l’ancien président français François Hollande et à son gouvernement, ainsi qu’«aux parlementaires français, députés et sénateurs et aux neuf sages qui composent aujourd’hui le Conseil constitutionnel», qui savaient tout cela, dit-elle, et qui ont osé, pourtant, «promulguer une loi instaurant le 19 mars comme Journée nationale de souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie».

Bien plus d’un demi-siècle après les faits, le débat «franco-français» sur le rôle du général De Gaulle dans sa conduite de la guerre qu’il a menée aux Algériens, du temps où il était président de la France, n’est pas fini, comme le montrent les réflexions tardives de Cazal. La fondatrice du rassemblement des nostalgiques de l’Algérie française admet toutefois que la guerre d’Algérie est terminée même si l’issue victorieuse du peuple algérien, concrétisée par l’indépendance, lui est restée en travers de la gorge.

Curieusement, la présidente de Véritas ne dit pas un seul mot sur l’OAS dont les membres criminels ont été les précurseurs des attentats à la voiture piégée et des tueries aveugles de masse. Comme si la violence particulièrement sauvage et meurtrière de cette organisation était pour rien dans l’exode désespéré des pieds-noirs, par dizaines de milliers, en bateau et en avion, qui suivit l’annonce des Accords d’Evian qu’ils ont considérés comme l’acte attestant de la victoire du peuple algérien. Mais c’est un autre chapitre du débat franco-français sur la guerre d’Algérie.

H. A.

Comment (46)

    safras
    9 octobre 2017 - 16 h 31 min

    Bonjour
    Vous écrivez « l’OAS dont les membres criminels ont été les précurseurs des attentats à la voiture piégée et des tueries aveugles de masse. »
    Pour information, l’OAS a posé son premier plastic 6 ans 1/2 après que le FLN massacre hommes, femmes et enfants, y compris musulmans.
    Le dernier membre de l’OAS avait quitté l’Algérie depuis près d’1 an que le FLN continuait à massacrer pieds-noirs, harkis
    Quant aux accords d’Evian, le texte officiel parle de « déclarations d’intention », ils n’ont jamais été respectés par le FLN, uniquement par la France.




    1



    1
      Anonyme
      9 octobre 2017 - 17 h 45 min

      t es bien informé sur l Organisation Armée Secrète pour le plastic 6 ans avt le commencement de la guerre ; t en fais parti de l OAS toi ancien nostalgique de l Algérie française . le FLN a fait la guerre a l envahisseur après 132 ans d exploitations de nos terres et de nos richesses ; il s’est mal comporté avec l indigène algérien ; il a été très méchant le colon et en majorité les pieds noirs particulièrement en Algérie ; une journaliste américaine avait fait un reportage avec un sujet la dessus ; elle trouvait dégeulasse le traitement qu on faisait subir a l algérien et l algérienne même leurs enfants n était pas épargner ; pauvreté misère violences bien avt la guerre d Algérie .
      Meme De Gaulle vs detester car a la fin il vous la mise et en plus de ca ilest venu s adresser aux algériens et algériennes ce qui vs a rendu encor plus fou et vs avez essayer de l abattre a plusieurs reprise en direction de Colombay les 2 eglises . j entendais une francaise de l Hexagone et bcps d autres qui vous accusait d avoir foutu la France ds la merde vous les pieds noirs et qu à chaque fois ft envoyer des hommes se battre pr vous et vos privilèges ; et ca se fait aujourd hui qd les USA et la communauté internationale envoyait des hommes se coaliser en Irak ou ailleurs pr protéger Israël ; ils se battent pr vous et meurt pr rien depuis lgtps ; je pense qu ils ont compris mtn ; ils envoie plus d hommes se faire tuer ; ils font une économie de sang ; donc envoi les nôtres mourir ds ses conflits pour vous comme les marocains et tunisiens en Lybie et Syrie par exemple .
      Pleure l Algérie; Pleure la bien car tu ne la reverras plus jamais si t es un Harkis ou un pied noirs de l OAS.




      1



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.