Poutine arme les Al-Saoud : divorce consommé entre Washington et Riyad ?

Saoudiens
Le roi d'Arabie Saoudite à Moscou. D. R.

Par Ramdane Yacine – L’Arabie Saoudite a signé hier avec la Russie un accord préliminaire ouvrant la voie à l’achat de systèmes russes de défense antiaérienne S-400 ainsi qu’à leur production dans le royaume saoudien, allié traditionnel des Etats-Unis, suscitant du coup une foule de questions sur le devenir de la relation très spéciale que les Saoudiens ont toujours eue avec les Américains.

En effet, à l’occasion d’une visite du roi Salmane à Moscou, la Russie et l’Arabie Saoudite ont signé un accord prévoyant l’achat par Riyad de systèmes de défense antiaérienne et antimissile mobile S-400, mais aussi de systèmes antichars Kornet-EM, de lance-roquettes TOS-1A, de lance-grenades AGS-30 et de fusils d’assaut kalachnikov AK-103, selon les modalités précisées dans un communiqué de la Saudi Arabian Military Industries (Sami).

La même source évoque également des «transferts de technologie» pour d’autres armements. Le programme de coopération saoudo-russe inclut également «des programmes d’entraînement et de formation» pour les personnels militaires saoudiens, selon la même source. Selon le vice-Premier ministre russe, Dmitri Rogozine, cité par le quotidien économique russe Kommersant, Riyad a, en particulier, manifesté «un grand intérêt» pour les S-400.

Le 12 septembre, c’est la Turquie, membre de l’Otan, qui avait signé avec la Russie un contrat portant sur l’achat de systèmes de défense antiaérienne S-400, en dépit de l’inquiétude des Etats-Unis.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a, pour sa part, fait savoir à cette occasion que Moscou et Riyad avaient l’intention de «développer leur coopération dans tous les domaines».

Riyad se tourne vers Moscou et entend développer avec l’ennemi juré de son allié étatsunien tous les domaines possibles et imaginables. Le royaume wahhabite confirme par la même que le courant ne passe pas avec le nouveau locataire de la Maison-Blanche, reçu pourtant en grande pompe dernièrement par la crème du pouvoir à Riyad. Donald Trump a, d’ailleurs, clairement affiché son intention de pomper les pétrodollars saoudiens avec des contrats signés pour un montant de 380 milliards de dollars, sans pour autant donner assez d’assurance sur l’engagement US auprès du royaume, notamment dans sa politique d’endiguement de l’Iran.

Pour rappel, les contrats signés à l’occasion du voyage de Donald Trump à Riyad en mai dernier représentent le prix du réalignement stratégique des Etats-Unis sur les priorités de l’Arabie Saoudite, à commencer par sa politique d’endiguement de l’Iran. Est-ce à dire que Riyad ne se sent plus assez protégé par Washington pour se tourner vers Moscou ?

R. Y.

Comment (33)

    Algérie Authentique
    7 octobre 2017 - 21 h 43 min

    ça brouille les carte à tout va ! ces armes sont destinées à décimer le peuple yéménite , honte aux russes, honte aux marchands de mort!




    11



    1
    Chaoui ou Zien
    7 octobre 2017 - 20 h 20 min

    D’ou l’arabie achete ses armes est le cadet de mes soucis. Ce que je voudrai plutot savoir est si l’ANP, acheteuse traditionelle de l’armement russe, jouit aussi des meme faveurs. En d’autres mots, demandons nous aussi que ces armes russes soient produites en Algerie ou les ramenons nous toute faites dans des cartons? Peut etre que AP ou un lecteur eclaire pourrait eclairer notre lanterne.




    23



    0
      Chaoui
      8 octobre 2017 - 2 h 29 min

      Bonjour à toi cousin !
      Pour répondre à ta question, et pour ce que j’en sais : oui, nous avons commencé ces derniers temps a constituer un embryon d’industrie militaire (ce qui a pour effet de déplaire à nos tortionnaires d’hier au vu des notes de leurs services…). Il y a des sites qui traitent du sujet. Outre les Serbes qui nous ont livrés clés en main deux unités de fabrication et production de certains types de matériels…, c’est aussi le cas de nos amis Russes…Je dis nos amis car après eux nous sommes le premier pays à être doté des S300 et S400 (depuis 2 ans) ainsi que des SU 35….Rien que ces deux dernières dotations à notre APN nous ont épargné une agression certaine qui se profilait contre notre pays de la part des USraéliens (France comprise) et qui était à un stade très avancé…(Vois notamment les déclarations du MAE Russe Lavrov ici : http://lepetitrapporteurdunet.unblog.fr/2015/05/25/un-vaste-complot-se-dessine-contre-lalgerie-avertit-serguei-lavrov-ministre-des-affaires-etrangeres-de-la-russie/ ). Refroidis par ces acquisitions, ils ont revus leurs plans pour agir sous d’autres angles… Ceci étant, la Chine comme d’autres pays amis sont aussi en train de contribuer à l’installation d’autres unités visant à y créer in situ plusieurs gammes de matériels… Nous n’avançons pas assez vite, mais nous avançons…:)




      5



      0
        Chaoui ou Zien
        8 octobre 2017 - 15 h 53 min

        Salut a toi aussi frère chaoui et algerien. A ma connaissance etre dote d’une chose telle que les S400 ou les SU35 comme tu le dis ne veut pas dire l’avoir fabriquee avec le transfer de technologie qui s’en suit. C’est ca ma veritable question.




        0



        0
      Anonyme
      8 octobre 2017 - 6 h 57 min

      YA CHAOUI..LA REPONSE EST NON ..ON JOUIT DE RIEN..TOUT ARRIVE DANS DES CARTONS. J AI JAMAIS COMPRIS CETTE RELATION AVEC LA RUSSIE. C JUSTE DE L ACHAT MAIS PAS D USINE DE FABRICATION SAUF LES KLASH ET LES SOULIERS ET LES TENUE MILITAIRE…




      0



      1
        Justice
        8 octobre 2017 - 18 h 02 min

        Vous croyez que les autres pays c’est mieux cher ami?
        Les autres pays ne veulent même pas nous vendre leurs armes, et il n’est même pas question d’ouvrir une usine pour fabriquer des allumettes.
        Notre pays leur sert de comptoir commercial uniquement quand pendant ce temps ils font fonctionner les économies de certains états qu’ils qualifient de prospères.




        0



        0
    benchikh
    7 octobre 2017 - 17 h 30 min

    je vois cette achat d’arme Russes,  » achat courtoisie » ,pour rapprocher les visions des deux puissances ,et je ne doute pas que c’est une démarche Américaine exécuter par les valets Saoudiens ,pour calmer les esprits.




    0



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.