Boukrouh qualifie la démarche de Taleb, Benyellès et Ali-Yahia de «mesquine»

PRA Boukrouh
Noureddine Boukrouh. New Press

Par Hani Abdi L’ancien ministre et fondateur du PRA, Noureddine Boukrouh, n’a pas tardé à réagir à la déclaration signée par trois personnalités nationales, à savoir Ahmed Taleb Ibrahimi, Ali-Yahia Abdennour et Rachid Benyellès, contre le 5e mandat.

Noureddine Boukrouh a sévèrement critiqué ces personnalités et dénoncé leur démarche qu’il considère comme une «reprise» indécente de son initiative portée à la connaissance de l’opinion publique nationale le 16 septembre 2017. Il qualifie leur action de «mesquine». «Un trio de “personnalités nationales” a repris sous sa signature, pratiquement mot à mot, les idées contenues dans mon Initiative sans la moindre allusion à l’existence de celle-ci, m’obligeant à exprimer mon indignation face à cet agissement qui n’a ajouté à la matière plagiée qu’un simple “ça suffit !” dont il attend peut-être un effet de souffle nucléaire et une fausseté, seule trace d’innovation où les intéressés affirment que “notre destin a été confisqué depuis près de vingt ans”, écrit Noureddine Boukrouh selon lequel ces trois personnalités faisaient «partie des confiscateurs».

«Si les trois hommes se targuent d’avoir servi Boumediène, il faut leur rappeler que celui-ci leur a préféré Bouteflika qu’il a imposé à l’Algérie pour on ne sait quelle raison», ajoute Noureddine Boukrouh, estimant que «le combat qui attend la nation pour se débarrasser d’un “système” devenu crapuleux requiert une véritable union nationale à laquelle aucune contribution individuelle, partisane ou associative ne devrait manquer, mais personne ni aucune formation n’a pris jusqu’ici l’initiative de sonner le rassemblement non pas des partis qui ne s’uniront jamais, mais de la nation autour de mots d’ordre et d’objectifs clairs, dont celui d’étouffer dans l’œuf toute idée de 5e mandat».

Noureddine Boukrouh explique son coup de gueule par le silence religieux avec lequel les acteurs politiques ont accueilli son initiative. Pour lui, «ce n’est pas en agissant de la manière mesquine dont vient de le faire le trio qu’on y concourt». «Cela équivaut à porter un coup au front opposé au 5e mandat avant qu’il ne se constitue, et à s’instituer en allié objectif de l’adversaire», poursuit Boukrouh qui invite ce «trio» de personnalités nationales à se taire. «Il eut mieux valu pour ces personnalités de continuer de se taire plutôt que de commettre cette forfaiture intellectuelle et morale à un âge cumulé qui avoisine les trois siècles», conclut-il, descendant ainsi en flammes l’appel, aujourd’hui à travers la presse, de ces trois personnalités demandant à l’armée de se démarquer du président Bouteflika et de son entourage familial pour permettre un «changement politique».
H. A.

Comment (48)

    BabElOuedAchouhadas
    9 octobre 2017 - 18 h 57 min

    Cette inhabituelle agitation de cet ancien Ministre de Bouteflika, particulièrement depuis la promulgation de la dernière Constitution interdisant aux bi-nationaux des hauts postes de responsabilité, trouve son explication dans le fait que Mr Boukri est détenteur d’un passeport libanais depuis 2013. Information facilement vérifiable.




    2



    2
    anonyme
    9 octobre 2017 - 16 h 58 min

    un seul héros le peuple
    tout le reste est secondaire
    toutefois le peuple aura son mot à dire le moment venu




    3



    1
    Prédator.dz
    9 octobre 2017 - 15 h 28 min

    Boukrouh a un miroir scotché devant les yeux et ce miroir lui renvoie une image de lui-même PRÉSIDENT et, tous ceux qui se hasardent à donner un avis ou faire part de leur position, fut-il dans le sens de ce qu’il a la prétention d’initier (ce qui est faux) sans passer par son Altesse Fakhamatissime Boukrouh, est frappé du sceau de l’opprobre. Tant qu’il a ce miroir d’illusions, Boukrouh continuera à marcher sur les pieds de ces concitoyens voire sur leur têtes si l’occasion venait à lui être offerte. Laissons le encore se ridiculiser davantage jusqu’à ce que ses derniers soutiens ne trouvent plus quoi lui offrir, sinon quelques clics sur les réseaux sociaux! IMAGINEZ UN INSTANT SEULEMENT DE CE QU’IL SERA CAPABLE DE FAIRE UNE FOIS LE POUVOIR ET LES ARMES ENTRE SES MAINS?!




    2



    1
    Cheikh kebab
    9 octobre 2017 - 15 h 08 min

    Quelle mouche vous a piqué M Boukrouh??? Wachbick???? Si c personnes vous plagient où est le pb?? C pas un brevet,au contraire ça veut dire qu’ils se joignent à votre appel. Arrêtez de vous chamailler,vous,sadi,hamouche,ghozali…… Ce sont toutes c chamailleries qui font la force de ce système. Si des personnalités se joignent à vos appels c à votre honneur. Et puis ne mêlez pas boumediene à la cacophonie d’aujourd’hui; boumediene le grand a au moins le mérite d’avoir édifié une base industrielle unique en son temps.




    2



    0
    zaatar
    9 octobre 2017 - 12 h 25 min

    Il y a juste une chose qui me frappe. Tout le monde (même les fourmis) sait que dans notre bled, Errachem Hmida et Laab Hmida. B3issa oula Bmoussa wallah ma dbedlet el hala.
    Hna imoute kaci, ana hna ki mesmar jha: C’est ce que régime dit depuis plus de cinquante ans et continuera de dire à tout le monde et tous feignant de ne pas comprendre. On le fait exprès ma parole… je ne sais pas ce qu’il leur faut de plus pour qu’ils comprennent que ce régime ne comprend que le langage de la force. Car le pouvoir a été aussi pris par la force…




    5



    1
    Mello
    9 octobre 2017 - 12 h 18 min

    Resultat des courses , en ayant lu et apprecie tous les posts de nos amis le Sieur Boukrouh doit revoir sa copie de politicien qui se veut opposant. Il doit apprendre que pour venir a bout de ce pouvoir, toutes les potentialites sont necessaires, afin de creer une dynamique contre ce pouvoir mafieux. Mr Boukrouh , il est du devoir d’un politicien de proposer et si cette proposition est reprise par quiconque , tout est a votre honneur. Voyez si le FFS avait reagit, lorsque Benflis a repris l’idee du consensus national: l’effet boule de neige sur une idee positive est a saluer.




    8



    0
    Anonyme
    9 octobre 2017 - 12 h 05 min

    Réaction surprenante et malheureuse de Boukrouh dont les sorties récentes avaient suscité beaucoup d’espoir ! Ceux que vous dénonciez, ya Si Noureddine, doivent se régaler avec cet impair, ils en redemandent ! N’avez vous donc aucun sens de la synthèse ?




    7



    0
    Anonyme
    9 octobre 2017 - 11 h 25 min

    Plagié??! Voilà que la dénonciation du malheur des Algériens est à breveter. Il serait bon qu’il se souvienne que lui aussi a été « confiscateur » puisque ministre.




    8



    1
    Ammar
    9 octobre 2017 - 10 h 00 min

    Soyer indulgent et patient Mr Boukrouh!




    8



    0
    badou
    9 octobre 2017 - 9 h 34 min

    En guise de réponse a monsieur boukrouh qui s’estime plagié par ces trois honorables algériens que sont Ahmed Taleb Ibrahimi, Ali-Yahia Abdennour et Rachid Benyellès,je lui rappelle qu’ils ont déjà été contre le 4é mandat et qu’ils ont rendu public un communique en février 2014.
     » Ali Yahia Abdenour, Ahmed Taleb Ibrahimi et Rachid Benyelles ont rendu public, lundi, un communiqué commun pour annoncer leur opposition à une éventuelle candidature du président de la République sortant, Abdelaziz Bouteflika à briguer un 4e mandat
    Les trois signataires affirment non « à une quatrième candidature de M.Bouteflika » et lancent un appel à toutes les forces saines du pays dont celles attachées à la justice et à la moralisation de la vie politique, à exprimer leur refus par tous les moyens pacifiques qu’ils jugent utiles » (10 Février 2014) Je me demande ou était monsieur boukrouh.




    11



    2
    Le voisin de l'est
    9 octobre 2017 - 9 h 33 min

    Monsieur Boukrouh

    Vous avez pris la défense de l’Algérie et ces personnalités vous ont suivi dans votre démarche, peu importent leurs « moyens intellectuels ».

    L’essentiel, vous avez tracé la voie, ils vous ont suivis.

    A chacun, ses moyens intellectuels !

    Positivez Monsieur Boukrouh et les choses avanceront bien.




    13



    3
    hocine
    9 octobre 2017 - 9 h 24 min

    non mr boukrouh il faut considerer toutes les initiatives.il ne faut pas se mettre déja en leeder




    14



    0
    kaci
    9 octobre 2017 - 9 h 10 min

    la moindre des politesses et de tact politique c’était qu’il s’adresse à ce trio et leur propose d’unir les efforts en vue d’une action commune. Quant à l’opinion elle cherche des guides une bougie à la main.




    13



    0
      Citoyendz
      9 octobre 2017 - 12 h 05 min

      C’est l’evidence meme pour un homme politique , un vrai , mais Boukrouh est un free lance politique et ce genre pulule en algerie (said saadi, soufiane djillali, tabou, etc) et en tirant sur tout ce qui bouge, il n’a absolument AUCUNE chance de devenir president de la republique. Au contraire ils deviennent malgré eux les alliés du pouvoir.




      1



      0
        Le voisin de l'est
        9 octobre 2017 - 22 h 32 min

        Vous mélangez tout.




        0



        0
    zaatar
    9 octobre 2017 - 8 h 11 min

    L’égoïsme, l’individualisme, l’égocentrisme, le narcissisme tous ces comportements ne seront jamais bannis de l’Algérien. Il a cela dans le sang, dans le gène avant même sa naissance. Quoi d’anormal que d’avoir enduré une seconde colonisation après une indépendance avec des individus comme nous? Il suffit de regarder un peu plus de cinquante ans en arrière et de faire défiler le temps chez nous…on a tout cherché, tout essayé dans tout, sauf dans celui de promouvoir le pays, le développer et libérer la société.




    12



    0
    Anonyme
    9 octobre 2017 - 7 h 47 min

    la réaction de boukrouh montre bien le problème qui caractérise les politiques algeriens.ils se prennent tous pour des lumières et les autres des illuminés. ils ont tous un moi démesuré comme boukrouh l’intellouh. C’est pas en dénigrant des personnes respectables qu’ils te choisiront comme président en 2019.l’Algérie est trop grande pour toi ya akhina.




    15



    3
    Anonyme
    9 octobre 2017 - 6 h 06 min

    L’union fait la force, M. Boukrouh, l’auriez vous oublié ? Ces 3 honorables personnes vous auraient plagié ? « Maaliich » l’Algérie mérite bien qu’on lui sacrifie « des droits d’auteur », non ? Messali Hadj, père du nationalisme algérien, tribun hors pair, vénéré comme un prophète par le peuple, a cependant raté l’occasion historique d’être le leader de la révolution en se laissant aveugler par le zaîmisme. M. Boukrouh vous êtes un intellectuel brillant, ne cédez pas au démon de la division.




    17



    3
    Kahina
    9 octobre 2017 - 5 h 35 min

    L’Algérie n’ a aucune personnalité politique digne de ce nom.
    Comment peut-on faire confiance à des voleurs d’idées?




    5



    7
      Genseric
      9 octobre 2017 - 15 h 47 min

      De quelles idées tu parles ? On ne peut pas voler quelque chose qui n’existe pas ! Si tu parles des déblatérations de Boukrouh , c’est du réchauffé . Il n’a rien apporté de nouveau de ce qu’on ne sait déjà . Sa mégalomanie lui jouera de mauvais tours .




      0



      0
        Anonyme
        9 octobre 2017 - 17 h 32 min

        Le manque d’éthique Monsieur.




        0



        0
    anti-khafafich
    9 octobre 2017 - 4 h 14 min

    boukrouh crit : « ils ont copiés sur moi » comme à l’école primaire!!! pauvres opposants politicards, chacun veut etre le petit chef des algériens, cela fait des decennies que vous vous opposez et vous n’etes toujours pas arrivés a présenter quelqu’un en votre noms tous pour remplacer le président que vous dénigrer matin et soir, techrak el foum vous êtes champions. PS : je ne suis pas pro 5 ème mandat, donc que mes ennemis idéologiques ménagent leurs lettres pour autres choses.




    9



    2
    Mus
    9 octobre 2017 - 1 h 43 min

    Seigneur Tout Puissant! le régime despotique et corrompu peut se rassurer. Ce ne sont certainement pas les Don Quichotte a la sauce Boukrouh qui vont l’empêcher de dormir sur les deux oreilles. La mégalomanie alliée a un nombrilisme primesautier font de ce Monsieur un amuseur de foire plus qu’un révolutionnaire. Sa dernière « sortie » et son attaque aussi maladroite que vaine contre des personnalités politiques nationales de grande envergure ont révélé la nature réelle de ce bonhomme. Je vous laisse le soin de deviner laquelle.
    Le motif de son énervement? Que « son idée révolutionnaire » dont il aurait oublie de déposer le brevet auprès de l’ONDA aurait été chapardée par de respectables et courageux hommes politiques algériens! Rien que cela! Il aurait oublie de les poursuivre en justice pour plagiat et exiger mea culpa et réparation!
    Pauvre créature imbue de sa petite personne. Au lieu de s’enorgueillir que « son initiative » soit « reprise » par d’imminents hommes politiques, des hommes dont le patriotisme a fait ses preuves il y a longtemps, a l’époque ou il était en culotte courte, ou bien pas encore né, au lieu de cela, il s’en offusque, sans honte ni pudeur. Je voudrais rassurer M. Boukrouh que le peuple est assez conscient que son sang est précieux trop précieux pour s’engager, les yeux fermes dans l’aventurisme vers lequel ce Monsieur voudrait l’entrainer pour servir ses desseins d’apprenti César. En octobre 1988, il n’avait sollicité aucun oracle ni prophète de ce monde pour lui indiquer la voie a suivre. Que nos gentlemen vénérables patriotes se rassurent. M. Boukrouh est un non évènement. Leur appel patriotique l’est par contre. Ce sont des millions de jeunes citoyens qui le portent au cœur et qui l’exprimeront bientôt pour que l’Algérie vive sa deuxième indépendance et de leur vivant, inchAllah.




    9



    3
    MAIN-DE-FER
    9 octobre 2017 - 1 h 23 min

    LOUABLE INITIATIVE MAIS TARDIVE. VOUS AURIEZ PU IMPOSER CE POINT DE VUE SI VOUS AVIEZ UN BRIN D’HONNÊTETÉ ENVERS VOTRE PEUPLE QUAND VOUS ÉTIEZ PLUS JEUNES. MAINTENANT QUE VOUS ÊTES EN RETRAITE AVANCÉE ET QUE VOUS APERCEVEZ LE TROU DE LA FIN, VOUS VENEZ TOUTE HONTE BUE VOUS REPLONGER DANS LA MARRE POLITIQUE PUANTE QUE VOUS AVEZ CAUTIONNÉE DEPUIS FORT LONGTEMPS DÉJÀ.
    AVEC TOUS LES RESPECTS QUE JE DOIS AUX DIFFÉRENTES POSTES QUE VOUS AVEZ OCCUPÉ, JE VOUS DIS, TAISEZ VOUS À JAMAIS ET RÉFLÉCHISSEZ AU COMMENT VOUS ALLEZ AFFRONTER L’AU-DELÀ.




    6



    3
    anonymous
    9 octobre 2017 - 0 h 19 min

    «Si les trois hommes se targuent d’avoir servi Boumediène, il faut leur rappeler que celui-ci leur a préféré Bouteflika qu’il a imposé à l’Algérie pour on ne sait quelle raison»

    Désolé c’est du n’importe quoi




    9



    1
    anonyme
    8 octobre 2017 - 23 h 20 min

    Une opposition désunie, luttes d’arrières-gardes inutiles, polémiques stériles,et mauvaise stratégie politique, à long terme
    Font l’affaire de l’oligarchie minoritaire affairiste, illégale, illégitime,corrompue, protégée, et incompétente
    Qui renforcera sa mainmise, et sa domination sur les richesses du pays, l’économie, les banques, les douanes,
    Et le commerce extérieur monopolisé par des barons, et des bonnets mafieux protégés dans les institutions corrompues du pays




    10



    0
    anonymous
    8 octobre 2017 - 23 h 04 min

    Là tu divagues, bien au contraire c’est salutaire ces interventions de ces 3 personnes
    A moins que tu ne veuilles jouer au héros tout seul




    13



    1
    AFAF
    8 octobre 2017 - 22 h 22 min

    Drôle de conception de la politique.Une respectable personnalité de l’envergure de Ali Yahia Abdenour et de son combat acharné pour un Etat de Droit, mérite plutôt de la considération, de la reconnaissance de toute la Nation et le respect d’un combattant INFATIGABLE de la démocratie dont les états de service sont édifiants depuis son jeune âge et à ce jour…Les bambins de la dernière heure feraient mieux de les prendre en exemple ne serait-ce qu’au plan de l’humilité et de la sagesse.
    Mais où était Boukrouh au moment du Contrat de Rome et quels étaient les objectifs de cette initiative par rapport aux généraux putschistes de1991?




    12



    2
    Genseric
    8 octobre 2017 - 21 h 39 min

    Qu’aviez vous dit que nous ne savons déjà Mr. Boukrouh ? Vos déblatérations c’est du réchauffé . Votre narcissisme vous dévalorise . Au lieu de prendre l’appel de ces trois personnalité comme un soutien à votre démarche , vous vous mettez à les tancer . Mr. Boukrouh ,c’est vous qui êtes mesquin par votre attitude . Vous voulez monopoliser la parole ? dans ce cas vous n’êtes pas différent de ceux qui monopolise le pouvoir depuis 1962 .




    14



    2
    Yacine
    8 octobre 2017 - 21 h 21 min

    Monsieur Boukrouh veut que tout le monde se mette en ordre de bataille derrière lui , pour 2019 , bien sur !
    Sinon , comment dénier à ces trois personnalités le droit de prendre cette initiative ?
    Monsieur Boukrouh , vous n’allez tout de même pas vous comparer à ces géants , chacun dans son parcours à commencer Ali Yahia Abdennour , le militant infatigable de la cause nationale , et précurseur du mouvement des droits de l’homme en Algérie !
    Ahmed taleb ibrahimi , de par son parcours et sa connaissance du pouvoir , a aussi le droit à cette initiative collective !
    Vous n’allez pas non plus dénier au général Ben Yelles de s’interesser au sort de son pays aprés l’avoir servi des décennies durant dans les rangs de l’ALN et L’ANP !
    Contrairement à vous monsieur Boukrouh , l’initiative de ces trois personnalités est desintéressée au vu de leur âge et leur parcour , ce qui n’est pas votre cas !




    16



    3
    Aguellidh
    8 octobre 2017 - 20 h 34 min

    Voilà comment on est arrivé au point de non retour à de cette classe politique surgelée depuis 300000 morts. Alors je dirai haut et fort en tant que citoyen honnête que Bouteflika est de loin meilleur que vous même sur un fauteuil roulant. Des vieillards qui avaient attisé le feu de la guerre civile portant haut l’étendard du fis au plus haut degré des institutions du monde pour démolir l’Etat nation. Boukrouh possède des ustensiles qui transporte derrière lui, surtout son tonneau vide. Laissez l’Algerie tranquille, vous n’êtes que des zombies.




    17



    13
    Anonyme
    8 octobre 2017 - 20 h 22 min

    Au lieu de s’en féliciter et dire qu’il a fait des émules , il crie au scandale ! Si Zizou criait au plagiat à chaque fois qu’un footballeur fait les mêmes gestes techniques que lui on n’en finirait pas. Soyons sérieux, calmes et sereins. Plus que jamais nous avons besoin d’unité pour sauver notre pays.




    26



    1
    Hocine-Nasser Bouabsa
    8 octobre 2017 - 20 h 12 min

    Monsieur BOUKROUH, même si vous jugez que ces 3 personnalités respectables (Ahmed Taleb Ibrahimi, Ali-Yahia Abdennour et Rachid Benyellès) auraient pu commettre le délit intellectuel de plagiat (qui en réalité ne l’est pas), votre réaction à leur initiative est quelque part inappropriée et même décevante, pour deux raisons :

    1. Vous n’êtes pas le premier à avoir réclamé le départ de BOUTEFLIKA et avoir clairement appelé l’ANP à se démarquer du clan bouteflkiste.

    2. L’important c’est la propagation de l’idée et l’adhésion des Algériens et sa paternité. Nous sommes dans le politique et non en R&D (en politique il n’y a pas de brevets). Donc réjouissez-vous que ces 3 personnalités adhèrent à notre position commune qui consiste à réclamer le départ de BOUTEFLIKA, son clan et l’oligarchie qu’ils ont enfantée.

    Les Algériens vous respecte pour vos idées et votre intelect en général et non en tant que Zaim.




    17



    2
    kelam
    8 octobre 2017 - 19 h 57 min

    nul n’a le monopole de la parole et aimé l’ALGERIE du oeur pour tous…monsieur boukrouh votre moi démontre simplement votre orgueil de l’intelligence redescendre sur terre pour mieux defendre la cause




    18



    1
    Anonyme
    8 octobre 2017 - 19 h 50 min

    Monsieur BOUKROUH, même si vous jugez que ces 3 personnalités respectables (Ahmed Taleb Ibrahimi, Ali-Yahia Abdennour et Rachid Benyellès) auraient pu commettre le délit intellectuel de plagiat (qui en réalité ne l’est pas), votre réaction à leur initiative est quelque part inappropriée et même décevante, pour deux raisons :

    1. Vous n’êtes pas le premier à avoir réclamé le départ de BOUTEFLIKA et avoir clairement appelé l’ANP à se démarquer du clan bouteflkiste.

    2. L’important c’est la propagation de l’idée et l’adhésion des Algériens et sa paternité. Nous sommes dans le politique et non en R&D (en politique il n’y a pas de brevets). Donc réjouissez-vous que ces 3 personnalités adhèrent à notre position commune qui consiste à réclamer le départ de BOUTEFLIKA, son clan et l’oligarchie qu’ils ont enfantée.

    Les Algériens vous respecte pour vos idées et votre intelect en général et non en tant que Zaim.




    17



    1
    ZORO
    8 octobre 2017 - 19 h 09 min

    Je l ai souvent repete ils ne s entendront jamais!! Quant a Boukrouh c est un SELF FISH !! SIGNE ZORO…Z..




    10



    3
    peuple d'en bas
    8 octobre 2017 - 19 h 05 min

    Premier faux pas de boukrouh. On a tous applaudis votre initiative même si elle n’était pas la première du genre. Mais refuser à d’autres personnalité de s’exprimer sur le destin de la nation, cache mal un esprit de zaimisme. D’autant plus, que ce que vous avancez les uns les autres est connu est souhaité par tout le peuple d’en bas que nous sommes.




    28



    0
    ali
    8 octobre 2017 - 18 h 54 min

    Ces trois personnalités auraient dû s allier à l appel de Boukrouh au lieu de le faire à part.
    Nous avons besoin d un front uni pas d initiatives individuelles…l avenir de l Algerie est en jeu,ce n est pas un simple repositionnement pour les gouvernants futurs.
    D ailleurs tous ces anciens du régime dont certains comme Taleb Ibrahimi qui on nuit à la modernite du pays,devrait déclarer qu il ne convoiterons aucun poste à l avenir et que leur seul but est la reconstruction d un vrai état democratique.




    12



    4
    atmane
    8 octobre 2017 - 18 h 51 min

    Je ne comprend pas la position de mr Boukrouih .Veut il devenir le prochain président ? Sa démarche n’est pas claire.Je m’attendais pas a cette réaction de ce Monsieur qui j’ai considéré comme étant un intellectuel
    Vous m’avez déçu Mr Boukrouh!.




    22



    2
    Mello
    8 octobre 2017 - 18 h 43 min

    Autant j’avais une certaine reticence contre ce Boukrouh, lorsqu’il a demande a l’armee de debarquer Bouteflika, autant j’avais salue son dernier appel pour qu’elle ne se mette pas au service d’un clan , mais cette fois ci , il a touche le fond de l’abime avec son dedin au profit de personnalites respectables. La politique en Algerie est ainsi faites, l’elite se donne en spectacle et le pouvoir se frotte les mains face a ces imbecilites. Boukrouh, range ton ego et laisse toutes les potentialites s’exprimer.




    28



    3
    Brahmi
    8 octobre 2017 - 18 h 41 min

    il est vraiment parano ce mec, il a été certainement briefé par un haut placé pourqu’il s’avance de la sorte, il a été à la soupe comme beaucoup. Le pouvoir ne demande que cela, Boukrouh tente decribiliser les trois et auparavant SaidSadi, il perd de ce fait la confiance qu’on peut lui accorder.




    22



    2
    yugarithen
    8 octobre 2017 - 18 h 40 min

    Franchement, il y a de quoi douter du sérieux de la démarche de Nordine Boukrouh.Au lieu de soutenir les trois personnalités qui ont rejoint sa démarche, même s’il ne l’ont pas cité d’une façon précise, ce monsieur veut apparemment , par égoïsme et sur estime de soit , faire cavalier seul et se présenter comme seule alternative au pouvoir actuel , en discréditant les autres personnalités et partis politiques. si les trois personnalités ont été ministres pendant le règne de Boumedienne, à qui personne ne peut reprocher une compromission quelconque en ce qui concerne la souveraineté et les intérêts du pays, vous, vous avez été ministre d’un président encore en exercice que vous critiquez aujourd’hui pour attachement au pouvoir; quitte à mettre en péril l’avenir de l’Algérie et du peuple Algérien.Alors soyez conséquent avec les idées et les revendications que vous avancez et ne faites pas comme ceux qui estiment être nés pour gouverner.




    14



    1
      yugarithen
      8 octobre 2017 - 20 h 19 min

      Ce qui est mesquin,c’est plutôt le dénigrement de la prise de position de ses trois personnalités dont personne ne peut douter de leur patriotisme ,sauf si on veut rééditer le Zaimisme de Messali.




      10



      1
    zoheir
    8 octobre 2017 - 18 h 34 min

    Wech ya si boukrouh es tu detenteur du monopole de la revendication? Dis toi une chose : ce que tu dis tout le monde le dit _! Du moutchou du hammam au joueur de domino chomeur et peut etre meme si ca trouve du president lui meme!




    21



    1
    celeste
    8 octobre 2017 - 17 h 10 min

    on dirait des belles filles en action…le changement passe par la pendaison populaire des leaders d’hier comme ceux d’aujourd’hui…on ne peut pas gouverner un pays en majorité jeune avec des grabataires mouillés jusqu’au cou…




    17



    6
    Lamari mehd
    8 octobre 2017 - 17 h 09 min

    Ya Si Boukrouh,autant j’étais d’accord avec votre « appel » a un sursaut populaire pour contrer pacifiquement la visible descente aux enfers de l’Algerie,autant je suis contre votre volte-face contre les 03 Dinosaures que tu cites…pour la simple raison que vous avez tous etaient a un moment ou un autre associés a ce systeme,comme Ministre..de ce fait,je considere que ton reproche est incongrue…car il manque de l’essentiel.. »le principe »!
    Mais comme a dit feu Chadli..hamdoulilah..l’Algerie n’a pas de problemes..et tout pays qui n’a pas de problemes,n’est pas un pays…Oui nous étions au bord du precipice,mais grace a la clairvoyance et a la vision eclairée de Mr Ouyahia..nous fairons un grand pas en avant..trés bientot..dites macha allah!




    18



    5
      slim
      8 octobre 2017 - 18 h 40 min

      ce systeme n’est pas constitué de ministres, mais d’aparatchiks, de décideurs de l’ombre, de personnages influents et puissants. Boukrouh n’a jamais fait partie du systeme mais du gouvernement. Je ne sais pas si tu arrives à saisir la grosse nuance entre les deux…




      7



      7
        Lamari mehd
        8 octobre 2017 - 21 h 14 min

        Si!je comprend trés bien..mais ce que je ne comprend pas ou n’admet pas,c’est la réaction de Boukrouh..c’est vraiment enfantin de sa part..car tout Algerien issu de la classe « consciente » ou non lobotomisée par les sorciers du regime, aurait tenu le meme discours




        10



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.