Lancement du «plan Marshall» contre l’échec scolaire

échec scolaire
La formation continue des enseignants constitue l’épine dorsale du plan de réforme de l'éducation nationale. New Press

Par Ramdane Yacine – Un «plan Marshall» de lutte contre le phénomène du redoublement des élèves a été lancé, a annoncé le professeur Farid Benramdhane, conseiller auprès de la ministre de l’Education nationale, lors de son passage, dimanche matin, dans l’émission «L’Invité de la rédaction» de la Chaîne 3 de la Radio nationale.

Ce plan, lancé officiellement le 7 octobre, vise, à travers notamment la formation des enseignants, à lutter contre l’échec scolaire, a déclaré le professeur Benramdhane, qui situe «le taux de redoublement des élèves en première année du cycle moyen (CEM) à 30%, ce qui veut dire qu’un tiers des élèves chute à l’issue de la première année moyenne». Qualifiant ce taux de très élevé, l’orateur a affirmé qu’il ne peut y avoir une école de qualité qu’avec des enseignants formés et de qualité. «C’est pour cette raison que nous devons tout revoir à la base. Le système a fonctionné sur le quantitatif, maintenant que nous voulons travailler sur le qualitatif, on n’est pas outillé et pout l’être, il nous faut de la formation», a-t-il souligné.

«Un véritable plan Marshall, entamé l’année dernière, sera déployé durant l’année scolaire 2017-2018 par le ministère de l’Education nationale pour faire face au phénomène du redoublement», avait indiqué Mme Benghabrit le 10 septembre dernier sur les ondes de la Radio nationale, qualifiant le taux national de redoublement d’«anormalement élevé, en particulier au niveau du collège». Tout en incombant cette situation à «l’échec de la formation», la ministre a considéré qu’«il ne peut y avoir une école de qualité qu’avec des enseignants formés et de qualité», assurant que «la formation spécialisée et la formation continue constitueront l’épine dorsale» du secteur. Il s’agira, a-t-elle détaillé, de «faire face aux difficultés rencontrées par l’élève à un moment donné» et dans cette perspective, les enseignants seront assistés par des «guides méthodologiques» élaborés à leur intention leur permettant de prendre en charge de «manière spécifique les difficultés de l’élève».

S’agissant de l’absentéisme constaté à la reprise des cours parmi le personnel encadrant, la ministre a reconnu que 4 216 enseignants n’ont pas rejoint leurs postes sur plus de 500 000 et ce, «pour des raisons multiples», soit un taux de seulement 0.7% du total, a-t-elle souligné, tout en notant que 104 000 nouveaux enseignants ont marqué leur présence.

R. Y.

Comment (7)

    Tiens Tiens
    8 octobre 2017 - 23 h 27 min

    on devrait lancer le méme plan marshall chez les députés , les mairies , les administrations ….car là méme si on est en 2017 physiquement , les mentalités elles sont encore réglées sur la préhistoire …




    1



    0
    Algérien Nationaliste
    8 octobre 2017 - 16 h 27 min

    Elle va leur apprendre quoi celle là avec son voile sur la tête on voit à peine son visage et ses claquettes de plage, qu’elle commence par donner l’exemples à sa classe en enlevant son voile saoudien et en mettant des chaussures de femme.




    4



    1
      justement
      8 octobre 2017 - 23 h 24 min

      ces écervelés font croire à nos enfants dés leur toute petite enfance , que ce qu’à dit abou ….et ibnou …sont des paroles irréfutables , toute l’arnaque commence là justement , au primaire on leur parle de futilités absurdes que méme ceux là méme qui les ont proféré à l’époque , en doutent …!!! mais bon ,ils ont en rien dit à ceux qui les écoutaient les oreilles grandes ouvertes comme çi que c’était des messagers d’en haut qui parlaient et qu’il fallait les écouter sans douter une fraction de seconde de la FIDÉLITÉ des phrases pondues.




      1



      0
    pauvres enfants perdus d'avance
    8 octobre 2017 - 16 h 14 min

    c’est un peu trop tard , les enfants ont tous été radicalisés et fonda-mentalisés malgré eux , ils n’ont rien demandé pourtant et surtout pas à être des futurs barbus ( qamis et bligha ) à faire les va et vient entre les mosquées et les stades …en se posant (peut être ) la question : pourquoi le pays est encore au 14éme siécle ????
    bah …quand tu règles tes habitudes et tes comportements sur le 14éme siécle …tu ne peux pas te demander pourquoi ton niveau de vie n’est pas celui du 21éme siécle!!! non ?




    5



    1
    Anti khafafich
    8 octobre 2017 - 14 h 47 min

    Le bla bla ne sert a rien, tout le monde sait que l education est gangrenee par les islamistes et que beaucoup de ces « enseignants » sont des commercants, ils ne donnent pas tout a la classe et proposent par la suite a ces pauvres futurs cades de la nation des cours particuliers dans leurs sous-sols




    2



    1
    aris
    8 octobre 2017 - 14 h 40 min

    Mille bravo bison ah si un tiers d algérien étaient comme toi




    1



    0
    Bison
    8 octobre 2017 - 13 h 08 min

    ((Le système a fonctionné sur le quantitatif, maintenant que nous voulons travailler sur le qualitatif, on n’est pas outillé et pout l’être, il nous faut de la formation»))…(( «il ne peut y avoir une école de qualité qu’avec des enseignants formés et de qualité», assurant que «la formation spécialisée et la formation continue constitueront l’épine dorsale» du secteur. ))! En fait comme pour la planche à billet qu’on veut lancer bientôt, l’école aq, depuis des années, fait office de planche a diplôme avec les resultats, l’inflation que cela engendrer ! Et vous allez éponger tout ça comment!? Il ne suffit pas de recycler ou de remettre à niveau les enseignants et vous allez faire comment avec le restes des « diplômés » vous allez les rappeler et leur faire des formations continues aussi! Et ces formations continues seront assurées par quels encadreurs ( les enseignants titularisés sans passer de concours), oui, ces enseignants formateurs continue qui va assurer leur formation continue à eux!! A moins qu’on fasse appel encore une fois à la bonne veille recette: ramener d’autres charters de cordonniers frérots du moyen orient, comme au bon vieux temps!! Ça doit être ça. Le dessous de l’affaire!! Car, je pense pas qu’on pensera ramener des allemands, des américains, des japonais,… Non, ceux la c’est haram!! Nous, on veut que du hallal pour le peuple! Le haram c’est pas pour le peuple, le haram c’est pour les initiés, pour les éveillés ! Quand on disait que l’école est la base de tout, dans un sens comme dans un autre ! Comme on dit, tout ce qui est bâti sur du faux est faux! L’école, l’économie,… Rien que ce qu’on voit a l’oeil nue, on devine ce qui est caché ailleurs! Je pense que nôtre école est un cas d’école pour tous les chercheurs qui veulent illustrer comment on peut programmer la ruine d’un pays a travers la ruine de son l’école!




    6



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.