Taleb, Ali-Yahia et Benyelles préparent de nouvelles actions contre Bouteflika

Taleb Bouteflika
Ahmed Taleb Ibrahimi en compagnie d'Ali Benflis. New Press

Par R. Mahmoudi Après leur déclaration, rendue publique le 8 octobre dernier, à travers laquelle ils appellent les Algériens à faire front commun contre l’éventualité d’un cinquième mandat pour le président Abdelaziz Bouteflika, Ahmed Taleb Ibrahimi, Abdennour Ali-Yahia et Rachid Benyelles ne comptent pas s’arrêter là. Ils inscrivent leur démarche dans la durée en développant des contacts tous azimuts et en se donnant le temps de jauger les réactions des partis et des personnalités politiques, avant de passer sans doute à une autre étape.

Pour l’instant, une seule personnalité politique, le président de Jil Jadid, a été reçue par Ahmed Taleb Ibrahimi. Dans un message twitté mardi, Soufiane Djilali parle d’un entretien «fructueux», sans donner d’autres précisions.

C’est dans cet esprit que, apprenons-nous de sources concordantes, ces trois personnalités vont multiplier leurs contacts dans les prochains jours avec les principaux partis d’opposition ou, du moins, ceux qui affichent une disponibilité à élargir la réflexion autour des idées projetées par le trio qui, malgré le poids de l’âge, ne désespèrent pas de fédérer un maximum de voix pour faire avancer leur revendication.

Pour ce faire, les initiateurs de cet appel se doivent de convaincre les plus sceptiques qui, tout en adhérant au principe, ne sont pas d’accord sur la méthode et rejettent d’emblée tout recours à l’application du fameux article 102 de la Constitution pour déclarer l’état d’empêchement.

Sur cette question, les initiateurs de l’appel dressent un constat sans appel, en déclarant le chef de l’Etat inapte à poursuivre son mandat, tout en alertant qu’un cinquième mandat «serait fatal pour un pays à la stabilité des plus fragiles». «Totalement absent de la scène nationale et internationale, affirment-ils, il apparaît dans les rares occasions où il est exhibé pour dissiper les rumeurs et montrer qu’il est toujours en vie, dans un état de délabrement physique qui ne laisse aucun doute sur son incapacité à gouverner», accusant son entourage familial et un groupe de puissants oligarques d’œuvrer à le maintenir vaille que vaille Président.

«Pour éviter le naufrage et sauver ce qui peut l’être encore, nous devons taire nos divergences culturelles, linguistiques et politiques pour crier à l’unisson ‘‘Ça suffit !’’», soulignent-ils, considérant qu’il est inconcevable de continuer à accepter cette situation et à laisser faire les partisans du cinquième mandat pour «un vieil homme impotent et incapable de s’exprimer». Ils appellent ainsi à faire front commun pour faire barrage à ceux qui ont «confisqué notre destin depuis près de vingt ans».

R. M.

Comment (62)

    Anonyme
    13 octobre 2017 - 0 h 42 min

    Tu as raison de dire que ton baratin « c’est juste un point de vue, ça vaut ce que ça vaut! »: ça vaut zéro.

      Bison
      13 octobre 2017 - 12 h 15 min

      Si seulement, en plus d’évaluer les commentaires des autres et de leur distribuer des point, tu t’es donné la peine de nous soumettre ton propre point de vue et permettre aux lecteurs d’en apprécier la qualité, ça les changera peut être de mon baratin !

      4
      1
    Bison
    12 octobre 2017 - 21 h 46 min

    ((« Taleb, Ali-Yahia et Benyelles préparent de nouvelles actions contre Bouteflika »))!

    Taleb, Ali-Yahia et Benyelles étaient au pouvoir à un moment ou un autre! Que ce qu’ils ont fait de bon!? Oui, ils ont essayé, à leurs niveaux, et s’etait pas faciles avec toutes les forces d’inertie qui y règnent, diront-ils! Alors, mr Bouteflika vous dira la même chose, serait-il moins crédible et moins digne de foi que vous!? Je ne pense pas! Changer un président, changer de premier ministre ( qui ne choisi pas ses ministres, imposés), changer un ministre ( qui ne choisi pas ses collaborateurs), changer de sélectionneurs de l’EN ( sachant que le sélectionneur chez nous ne sélectionne rien, les joueurs lui sont imposés),…que ce qui changera!? rien ! ! Il suffit de voir nos club de foot qui changent d’entraîneurs tout les quatre matin! Dont les présidents, de club, dépensent des milliards sans jamais penser à former des joueurs, des relèves, techniquenement et aussi ou surtout education civique,…Moi, je pense qu’au lieu de chercher a changer de président, nos intellos, nos oulémas feraient mieux, rendraient plus service a la nation en essayant a faire pression pour changer, refonder, améliorer L’ECOLE, la base de tout, compétences, mentalités,…Bien entendu, une école républicaine, moderne et non à la sauce des frerrots comme penserait peut être mr Taleb et compagnie qui sont déjà passés par là et on a vu et on voit le résultat!! Malheureusement, cela ne les intéresse guère ! Tout ce qui les intéresse est juste la présence ou l’absence de la besmalla sur la première page, peut importe le contenu,.ou encore la langueur des jupes des fillettes,…Or, tout le monde saut que l’habit ne fait pas le moine! Mais, tout est dans l’éducation! Un enfant mal éduqué tu peux l’_habiller comme tu veux, cela ne changera rien. Sauf réussir peut être à camoufler ses tares! Et faire cela qui est étonné, qui ne comprend rien, quand tu découvre le pot aux roses!
    Sinon, avec la qualité de notre école, de nos diplômés, la mentalité de nos jeunes, l’abnégation de nos élites, …même madame Merkel ( qui fait des miracle en son pays) n’arrivera a rien ( sinon attraper un AVC en quelque mois)!
    Je crains avec toute cette agitation, ces agitateurs finiront juste par basculer, précipiter notre pays entre les griffes de la confrérie des frères musulmans toujours à l’affût ( comme dans tous ces arabes qui ont ont connu le « printemps ») ! Car, qu’on le veuille ou pas, les frérot sont là seule force politique organisée, structurée capable de mobiliser ses adeotes et de tout rafler, alors que les autres « pseudo démocrates » sont juste bons à se crêper le chignon!
    Le travail qu’il faut faire, le vrai, est un travail de fond, pour les vrai patriote et non juste se précipiter à déboulonner le garde fou ou la porte ( même rouillée) sans rien prevoir pour mettre à la place et laisser le pays au quarrés vents! Ou mettre à la place une une pancarte sur la quelle on aura inscrit: prière n’entrez pas, on cherche une porte! Les voleurs, attendront!
    Mais, ce travail de fond est long, dur et cela n’intéresse personne! Alors, on céde a la facilité ! Et si ca tourne mal, tout ce beau monde pertira chacun de son côté vers d’autres cieux plus clément et laisseront le peuple essuyer les plâtre ( ça nous suffit pas la décennie noire!?)! Et si tu leurs demande ( a ces apprentis révolutionnaires) ce qu’ils ont fait, ce qu’ils ont causé comme dégâts, ils vous répondront, au mieux qu’ils sont désolés, ou alors, qu’ils ne regrettent rien, qu’ils ont juste fait ce qu’ils ont cru bon ou bien a faire,…!! Or, les bonnes intentions ne suffisent pas, et penser bien bien faire non plud…pour BIEN FAIRE! Ils faut en plus du patriotisme à toutes épreuves, sans calculs idéologiques ou partisans, ils faut des compétences, de la sagesse, de la patience,…

    Alors, un peu de retenue, et laissons les choses se faire doucement que de finir dans les regrets inutiles, comme en Libye ! Et puis chacun peut faire, en attendant, de son côté des choses simples! Eduquer ses enfants, ramasser ses poubelles, …j’allais dire céder son poste pour plus compétant que soi mais là ce sera trop demander!
    Oui, je sais,avec le patriotisme, c’est du sérieux, et justement pour ça qu’ il faut aller mollo; c’est un travail de longue haleine et de don de soi, et beaucoup, notamment les plus excités, lâche en cours de chemin, voire aux premiers pas!

    Voilà, c’est juste un point de vue, ça vaut ce que ça vaut!

    17
    3
      Cheikh kebab
      13 octobre 2017 - 2 h 28 min

      Tu veux dire les laisser faire,continuer,ne rien changer? C exactement leur message: soit c nous,sinon c le chaos! Si au moins ils avaient réussi à développer ce pays,ils ont du 4 mandats 18 ans de pouvoir absolu du petrole à 100$ et plus,et on se retrouve en faillite??!! Et tu veux qu’on laisse continuer??jusqu’à la ruine??

      5
      2
    anonymus
    12 octobre 2017 - 20 h 26 min

    les initiatives de ce type ont plus de chance d’aboutir quand elles sont prises en charge par des personnalités dignes de confiance ;c’est le cas ;en plus ces initiateurs peuvent faire adherer le plus grand nombre de gens à leur projet ;
    et le probleme de leader ship ne se pose pas compte tenu de leur age et de leur parcours respectable ;

    2
    21
      Argentroi
      13 octobre 2017 - 6 h 58 min

      Mais pourquoi ces initiatives sont prises par ceux-là même. On est en droit de se méfier d’eux. Qui est digne de confiance ? Le meilleur de ces trois, Ali-Yahia Abdennour, si on avait suivi son conseil, l’Algérie serait devenu un deuxième Afghanistan que toutes les coalitions du monde seraient venues arroser de bombes. L’initiative, s’il y a, doit émaner d’une force capable de mobiliser autour de l’idée d’une Algérie moderne et sans aucune concession. Il reste pour l’essentiel d’empêcher vaille que vaille l’islamisme d’avancer, c’est cela la tâche principale de tout démocrate patriote. Même la maladie de Bouteflika ou le statu-quo peut nous intéresser si les forces passéistes y perdent entre-temps de leur vitalité. Donc les initiatives qui nous ramènent à la case de départ, même sans Bouteflika, c’est kif kif , du pareil au même.

      2
      3
    Krimo
    12 octobre 2017 - 17 h 09 min

    CHANKHADRA,

    Tu dis «ALGER N’EST PAS L’ALGERIE»

    Depuis quand Alger est Alger, Constantine est Constantine, Annaba est Annaba, Oran est Oran …. et que dire de toutes ces autres villes millénaires de l’Algérie profonde vidées de leur substance citoyenne. Un lieu-dit sur une carte est devenu chef-lieu de wilaya. Le monde rural je te laisse apprécier.

    Une citation «L’ancien se meurt, le nouveau ne parvient pas à voir le jour. Dans ce clair-obscur surgissent des monstres»

    Voilà le mérite de fakhamatou « Ouilina en ghallou Elma fel Keskes oua enfaourou etaam fel guedra »

    13
    1
    Mohamed El Maadi
    12 octobre 2017 - 17 h 04 min

    Bouteflika qui veut rencontrer Merkel ,medvedev et d’autre dans les mois prochain inaugure rien de bon car c’est la course a l’agrément pour un cinquième mandat.

    11
    2
    focus
    12 octobre 2017 - 16 h 55 min

    Ils appellent ainsi à faire front commun pour faire barrage à ceux qui ont «confisqué notre destin depuis près de vingt ans».et nous devons taires nos divergences culturelles linguistique et politique .
    Mon avis.nos grands parent on fait la meme chose en 1954(un front commum-on mis de cote leurs divergences…) puis en 1962 rien c’est une escroquerie et voila les meme visages d’escros veulent nous refaire
    la meme histoire (rebelote).non. non. non. non. no. no. no. lala lala oulache .la rupture voila ce que veut le peuple.

    10
    3
      Mello.
      12 octobre 2017 - 19 h 19 min

      Oui la rupture, Focus , mais par quel moyen ? Surtout pas de violence car on en a marre de cette violence bien maitrisee par ce pouvoir.

      6
      1
      Anti Trumpette
      12 octobre 2017 - 21 h 07 min

      beh oui , en 62 aprés le martyr des Benmhidi et tous les chouhadas allah yerhemhoum , et grace aussi à certains lions comme Ait Ahmed ….et autres compagnons assassinés …., puis des gens sortirent de nulle part ( de tunisie …tiens ) arrivant sur des chars , pour réclamer la magistrature supréme …voilà comment la confiscation fut , et depuis rien n’a changé à ce jour .
      one two three ….

    Cheikh kebab
    12 octobre 2017 - 16 h 40 min

    Bonne initiative,et oubliez vos querelles d’ego entre vous: boukrouh,vous les 3,le rcd,ffs,sofiane djilali,louisa hanoune hamouche ghozali,benflis….unissez vous pour changer au moins une chose: la manière dictatoriale têtue méprisante…de gouverner de c irresponsables aux commandes. Car il est évident que ce n’est Bouteflika qui gouverne,c ses souteneurs privilégiés qui ont peur du changement et perdre leurs places. Les revendications doivent porter sur la démocratisation des institutions,ouverture des médias publics aux débats contradictoire,indépendance de la justice et du conseil constitutionnel par une désignation de leurs membrés autre que la présidence ainsi que la gestion de leur carrière.. Pour ça il faut dissoudre l’apn et sénat ,mettre FLN au musée désigner une commission de préparation d’élections législatives indépendante c.-à-d. Non désignée par le pouvoir. Car l’application du 102 est impossible pour le moment où tout est verrouillé: tous les postes clés sont aux mains de c privilégiés: police gendarmerie justice conseil constitutionnel sigle FLN RND…. Des députés soumis opportunistes qui votent des lois dictatoriales autorisant à lettre en prison tout contestataire.

    10
    1
    Felfel Har
    12 octobre 2017 - 16 h 29 min

    Il faut espérer que ce mouvement de protestation contre un 5ème mandat n’est pas qu’un feu de paille, un épiphénomène. D’autres personnalités politiques et militaires doivent joindre leur voix pour faire passer le message « Barakat » et donner plus de tonus à cette revendication. Que Saïd et ses frères (et ses copains) comprennent bien que cette fois-ci, l’Algérie est au bord de l’explosion! Rappelons-leur cet article 6 de la Constitution qui stipule que « Le peuple est la source de tout pouvoir. La souveraineté nationale appartient EXCLUSIVEMENT au peuple. » Dans un pays comme le nôtre, il existe un énorme vivier de patriotes compétents, sincères, honnêtes et intègres, susceptibles d’être candidats au poste de président. Ceux qui ont à coeur de défendre l’Algérie et son peuple dans toutes ses composantes doivent se faire connaître et présenter leur CV. Les conditions d’éligibilité (Art. 73) doivent faire l’objet d’amendements 1- pour préciser que les candidats doivent avoir au moins 40 ans et au plus 60 ans (pour barrer la route aux caciques), 2- supprimer totalement le critère de participation à la Révolution (55 ans aprés l’indépendance, cette conditionnalité n’a pas lieu d’exister) et 3- Exiger un niveau universitaire (licence) pour tout candidat. La neutralité de l’Administration doit être mieux surveillée pour s’assurer que notre volonté n’est plus détournée. La condition sine qua non pour celà est la mobilisation du peuple pour défendre ses droits. Son impassivité, sa léthargie, son apathie, son silence et son inaction peuvent être interprêtés comme un renoncement, ce dont profiteront tous les aventuriers pour qui « la nature a horreur du vide ». Notre armée doit s’assurer que le choix du peuple est respecté et elle doit s’interdire d’imposer « son candidat ». En celà, elle s’affirmera comme réellement républicaine et elle sera davantage appréciée. Espérons que ce ne sera pas qu’un voeu pieux! « You may say I am a dreamer, but I am not the only one, I hope some day you will joins us…. » (John Lennon dans Imagine)

    18
    الهوارية في كندا
    12 octobre 2017 - 15 h 17 min

    Ce n’est pas le président qui est responsable de sa situation de handicap, c’est sa famille, donc la personne handicapée est toujours sous tutelle de sa famille ou de l’État et ses autorités quand un Malade présente un danger pour la société.
    Je suis contre ce trio revanchard et vieillard sénile de surcroit qui veut se servir de cette occasion pour prendre sa place et nous renvoyer à la Case Départ. Moi, je préfère qu’on active un Référendum pour destituer une personne qui refuse de s’en aller. La France, les USA et l’Otan attendent que ça, il veulent que les algériens et algériennes sortent dans la rue pour et contre le Pouvoir afin qu’elle vienne ( La France) pour dresser un constat négatif sur la situation comme en Égypte (une semaine dans la rue et chasser tout le régime) ensuite nous installer ses barbus et faire de l’Algérie un champ de Bataille, comme en Libye, Syrie.
    Non, les 3 compères, ont remplis leurs poches, leurs enfants et familles vivent tous chez Fafa, (Je suis voisine des neveux d’Ali Yahia)
    Ce qu’il faut c’est faire un vote où tout le monde donne son avis sur le problème de santé du Président de la République, même si je lui souhaite une bonne santé, il doit aller se reposer et laisser le Pays au suivants valides et capables de nous représenter devant l’ONU etc.
    L’Armée le soutien certes mais il faut l’Union Africaine doit venir demander sa sortie en installant un Référendum national même pour les expatriés algériens

    6
    11
      Anonyme
      12 octobre 2017 - 17 h 00 min

      Encore un troll payé pour attaquer les opposants aux pillards de ce pays tout en se faisant passer un opposant lui meme. et ça se cache derrière un pseudo de femelle 😉 hhhhhhhhhhh

      9
      3
    anonymous
    12 octobre 2017 - 14 h 22 min

    @CHANKHADRA
    je brûlerais ma main au feu que tu fais partie de ceux qui sucent ce pays ou en profitent de ce système pourri qui vous a rendu milliardaire du jour au lendemain
    Quel programme?
    De celui qui a ouvert grandes les portes aux multinationales et aux véreux de l’intérieur
    L’initiative de ces trois personnalités respectables est louable et mérite à ce que tous les intègres de ce pays y adhèrent

    10
    25
    Anonyme
    12 octobre 2017 - 13 h 43 min

    Je pense que vu leurs ages, les signataires de cet appel n’ont aucune prétention au pouvoir. Cet appel est donc le bienvenu; reste qu’il n’est probablement pas suffisant pour s’opposer au groupes de bourgeois compradors qui dirigent ce pays. Ces importateurs qui se sont arrogés le monopole de certains produits nécessaires au pays ne lâcheront pas facilement. Il faut une mobilisation plus important. Il y va de l’avenir du pays, car il est clair qu’il ne laisseront jamais s’installer les usines qui mettrait fin ou qui gênerait à leurs activités. .

    14
    14
      Argentroi
      12 octobre 2017 - 14 h 53 min

      Anonyme. Avec leur âge, chacun d’eux est lié par mille chaînes avec une frange du vieux système. Y a marre du paternalisme ! Ils ne sont même pas capables d’intégrer une nouvelle figure au sein de leur groupe, ne serait-ce que l’image qu’ils doivent donner aux jeunes. Ils s’en moquent, ils comptent sur autre chose.

      7
      7
    Didouche
    12 octobre 2017 - 13 h 18 min

    Bon courage messieurs;tout Algérien digne, épris de justice , attaché à la stabilité du pays et soucieux des intérêts et de l’avenir du peuple Algérien doit être avec vous.le 4eme mandat était déjà une compromission impardonnable de ceux qui ont sacrifié l’intérêt et l’image du pays au profit de leurs propres intérêts conjoncturels. ces assoiffés du pouvoir et de l’argent devraient avoir honte de leur comportement vis à vis des martyres qui ont sacrifié leurs vies et laisser leurs famille pour libérer le pays du joug colonial. vive l’Algérie stable et démocratique ,gloire à nos martyres!merci pour Algérie patriotique et autres journaux qui ont couvert cette démarche.honte aux journaux qui l ont passé sous silence et qui ont choisi l’option de la compromission avec le les partisans de la politique après moi le déluge .

    14
    5
    Lamari mehd
    12 octobre 2017 - 13 h 07 min

    Excusez l’expression,mais ces personnalité pissent dans du sable..car la population Algerienne,vogue sur une autre sphére et eux dans un autre monde…les jeux sont,hélas,fait…L’Ecole Algerienne a parachever son massacre..les médias arabophone l’ont terminer avec les cheikh cathodique… L’Algerien moderne, politisé, nationaliste, patriote et courageux est mort depuis longtemps.
    aujourd’hui, l’Algerien n’est plus qu’une parfaite copie du bedouin d’Arabie: servile,fanatique,et ennemie acharné de tout ce qui lui rappel ses tares… c’est a dire une vie moderne…bref, pret a etre recolonisé de l’interieur. comme c’est le cas..ou de l’exterieur. ça va venir…

    22
    13
      chibl
      12 octobre 2017 - 13 h 19 min

      Et toi tu proposes quoi mis a part la défaite et la démoralisation?

      13
      4
      Amnagh
      12 octobre 2017 - 14 h 51 min

      Je partage l’avis de Lamari Mehdi.La situation actuelle est plus grave que celle qui prévalait en 1988.Le régime de Boutef a réussi une seule chose la vaccination des algériens contre la démocratie par une opération de ré-islamisation/version obscurantiste de la société en livrant celle-ci aux prêches des illuminés via les médias audio-visuels,l’école et les mosquées…Aujourd’hui la majorité des algériens est prête à vivre sous un Etat islamique type Daâch ou Wahhabite.Nier cette réalité c’est faire preuve de myopie politique.La démocratie se construit avec des démocrates.Or aujourd’hui le courant progressiste et démocratique rase les murs,le pouvoir ayant fait le vide autour de lui en réduisant les maigres acquis d’octobre 88 en miettes.Ni l’opposition ni les partis du pouvoir ne sont capables ni en mesure d’influer sur l’impasse actuelle faute de troupes conséquentes dans la société.

      6
      10
        Démocratie Chérie !
        12 octobre 2017 - 16 h 02 min

        merci pour l’exactitude de l’expression de la situation …car effectivement y’a beaucoup de myopie…les gens ( par relativité ) ne voient pas la radicalisation religieuse qui s’est installé…je dirai plutôt que ceux d’en haut on laissé faire car : qui dit salafisme…dit tout naturellement obscurantisme , médiocrité intellectuelle , charlatanisme comportemental , et c’est cela justement qui était recherché par ceux d’en haut envers ceux d’en bas afin de mieux maitriser la pérennité du grand fauteuil qui lui a la mainmise sur la justice et tout le reste : du coup , le jeu est « fermé » , sauf si l’un des maillons arrivait à sauter …. et là deux situations : soit un changement dans la démocratie , soit un changement avec des centaines de milliers de nouveaux morts …

        4
        1
    Nasser
    12 octobre 2017 - 13 h 02 min

    cette initiative citoyenne mérite d’ être soutenue et surtout amplifiée, elle fait abstraction de tous clivages .Nul doute que le chemin ne sera ps un long fleuve tranquille car les pro Bouteflika vont certainement soudoyer les indécis, alors ne soyons pas vaindicatif,ce qui doit nous animer avant tout c’ est vivre dans une Algérie « plurielle », nettoyée de ces mafieux et corrompus (juridiquement parlant)

    22
    21
    nono
    12 octobre 2017 - 12 h 56 min

    Les partis qui opposent le pouvoir doivent se joindre a ce rassemblement sinon il faut les traiter comme faisant partie du pouvoir des tenebres. il ne faut pas qu’ils ralentissent de ce moment du changement necessaire. Ce pouvoir commencera a embarquer pour la France une fois que les Algeriens seront unis.

    10
    13
    CHANKHADRA
    12 octobre 2017 - 12 h 28 min

    les amis je vais vous raconter une histoire : dans ma ville côtière du nord est du pays il y avait un monsieur qui devait avoir pas plus que niveau de fin d’étude. Il avait gravi les échelons de sa boite (casorec). dans son service, que des filles; il se permettait de raconter sur elles des choses horribles!! il était disait-on « oulid lebled « , qui veut dire originaire de cette ville. Ces filles n’ont jamais pu se marier. Ce monsieur est devenu maire, il a magouillé comme beaucoup. Un jour – si je ne me trompe en 1997 – un de ses fils obtient le bac, major de promo il va à Alger pour l’octroi du nécessaire afin d’aller suivre ses études à l’étranger ; et là : il tombe sur un faux barrage!! je vous épargnerai les détails, il a été égorgé… le même jour un deuxième fils de ce monsieur rentre chez sa voisine, cagoulé, et se met à l’égorger quand le mari de cette dernière rentre, le démasque et sauve son épouse. en une semaine ce monsieur a perdu deux enfants: l’un au cimetière l’autre en prison. Aujourd’hui il est paralysé, c’est une loque. tout ça pour dire que nous sommes croyants donc laissons faire la justice divine.

    3
    12
      chibl
      12 octobre 2017 - 12 h 55 min

      Mais c’est quoi cette histoire a dormir debout, comme nous sommes croyants ont doit laissé dieu s’occuper de notre malheur sans essayer de faire quelque chose?
      Donc avec ce raisonnement c’est dieu qui a fait sortir la France de ce pays et que les algériens n’ont rien fait.
      Raisonnement défaitiste.

      17
      2
      Slimane
      12 octobre 2017 - 13 h 23 min

      A partir d’un fait divers tu sautes a la justice divine.
      Tu peux alors attendre la justice divine….
      C’est ainsi que notre peuple est noyé dans la superstition.

      14
      2
      Moskosdz
      12 octobre 2017 - 16 h 40 min

      +Chakandra//En aucun cas l’égorgement d’une personne n’a fait partie de la justice divine,mais de la main de traîtres de ton espèce se réjouissant de la mort des autres,Si.

      6
      1
    ZORO
    12 octobre 2017 - 12 h 16 min

    ILS peuvent s unir pour deboulonner Boutflka mais ils narriveront jamais a lui trouver de remplacant.

    4
    18
      zaatar
      12 octobre 2017 - 12 h 37 min

      Si, le remplaçant est tout désigné, c’est un commis du système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation…

      30
      3
        Argentroi
        12 octobre 2017 - 14 h 43 min

        zaatar. Et tu oublies une chose zaatar: et avec un zeste d’islamiste ! Où peut-on trouver ce profil qui fera consensus dans la classe politique actuelle ? Pardi, mais au sein du système qui veut se régénérer. Hé, les partisans de Nekkaz, on est entrain de couper l’herbe sous les pieds de votre champion. Vous ne réagissez pas? La Toile c’est fait pour ça. Revenons en Algérie après cette digression adressée à la banlieue parisienne qui fait connaissance avec le microsome politique algérien. Donc, il faut s’attendre à une vive réaction politique du clan Bouteflika; peut-être des surprises.

      Anonyme
      12 octobre 2017 - 16 h 30 min

      Le cimetière est rempli d’ irremplaçables.

    abdel
    12 octobre 2017 - 12 h 13 min

    leur démarche est -elle une volonté de rupture totale avec ce régime ou tout simplement pour le sauver,??

    21
    6
    lhadi
    12 octobre 2017 - 12 h 04 min

    Il existe toujours des adorateurs, viciés par les passions tristes, qui décernent un brevet de patriotisme à des serpents qui disent parler pour le peuple afin de mieux l’envoyer à l’échafaud. La tache de ceux qui aiment leur pays autant que leurs parents est de ne rien céder à des hommes qui mettent toute leur intelligence au service des furies de leur cerveau reptilien.

    Il est capital d’étouffer les ennemis intérieurs ; dans cette situation la première maxime de la politique, que je préconise, doit être qu’on conduit le peuple par la raison ; conséquence de la démocratie appliquées aux plus pressant besoins de la patrie.

    La raison est antinomique avec le sang, que la colère et le ressentiment sont mauvaises conseillères, et que l’on peut, que l’on doit, préférer, malgré tout, l’intelligence au service de l’action plutôt que de faire des clins d’oeil à la force de la baïonnette qui pourrait mettre l’Algérie sur les rails d’un avenir funeste.

    Républicain, je suis comme la majorité silencieuse qui épouse la raison, l’intelligence, le débat, la discussion, la loi.

    Républicain, je veux la justice et la liberté, la liberté et la justice sans jamais sacrifier l’une à l’autre.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected]

    37
    4
      Amnagh
      12 octobre 2017 - 15 h 00 min

      Ya Si Lhadi, la majorité silencieuse est-elle acquise aux idées de liberté,de démocratie et de laïcité ? Moi j’en doute.
      Il y a certainement une majorité d’algériens hostiles au régime moribond et agonisant actuel.Mais être contre la dictature en place ne signifie qu’ont est automatiquement démocrate et acquis aux idées de liberté et de progrès.C’est une question de rapport de force, et ce dernier n’est nullement en faveur des idées de démocratie et de modernité,mais bien au contraire il penche du coté des forces des ténèbres et de l’islamo-populisme.Qui sème le vent…

        dino
        15 octobre 2017 - 12 h 42 min

        Le pouvoir ne compte pas sur la population tres au fait de la situation politique ,et celle clairvoyante des dessous des cartes du pays ,celle la sans nul doute est tres critique et veut un changement immediat ,il compte surtout sur la partie non politisée du pays qui subit la situation par meconnaissance ou par fatalisme ,celle pour qui ramener le pain quotidien est un veritable chemin de croix ,c’est celle la la veritable majorité silencieuse .

    Anonyme
    12 octobre 2017 - 11 h 25 min

    Le peuple est avec vous .
    Mettez tous ces charognards du gouvernement dehors sans indemnités.
    Faites une méga purge du sommet à la base minutieusement.
    Les membres de la famille , les copinages , Les amis des
    amis les copains des copains les cancres les nuls et les bon à rien DEHORS .
    PRENEZ LE POUVOIR AU PLUS VITE LE PEUPLE VOUS SOUTIENT.

    14
    41
      Amnagh
      12 octobre 2017 - 12 h 43 min

      Le statu quo est intenable,indéfendable. L’Algérie est à la croisée des chemins: soit c’est le naufrage ou une alternance clanique qui ne remet pas en cause le système anti-démocratique à l’oeuvre depuis 1962.
      En l’absence d’alternative démocratique forte et crédible, la société algérienne étant « vaccinée contre la démocratie », ce sera un saut dans l’inconnu. Une alternative qui ne rompt avec le système dictatorial (une chimère) et qui ne reconnait pas les droits du peuple kabyle à s’autogouverner est illusoire et éphémère.
      Ceux qui croient à un sursaut démocratique rêvent debout !

      2
      9
    Mas Umeri
    12 octobre 2017 - 11 h 25 min

    Si l’on n’arrive pas a une entente cordiale, pour une transition démocratique, entre les tenants du pouvoir et l’opposition, Bouteflika et son clan ne partira pas, sauf par une effusion de sang entre algériens, ce qui n’est pas du tout souhaitable. Alors, au lieu de dire, « pas de 5éme mandat » proposez une solution de sortie de crise, acceptable par tous et retroussons les manches, pour la construction d’une Algérie démocratique, prospère et juste.

    34
    Generation Ben Mhidi
    12 octobre 2017 - 11 h 23 min

    il faudra juste ajouter , Zeroual, Hamrouche, Bouhired, Zohra Drif, et vous verrez comment le peuple se précipitera pour sauver ce pays. le flambeau sera passé dans le calme et on passera ces difficultés en honorant Ben Mhedi et nos chouhadas.

    15
    15
      Lamari mehd
      12 octobre 2017 - 13 h 33 min

      A part le President Zeroual qui a fait ses preuves,rigueur,courage honneteté… et malgré sa grande erreur d’avoir promu Ouyahia,personne d’autre ne peut mobiliser la population qui demeure encore saine,car la majorité s’est bedouinisée..en 17 ans d’arabisme acharné

      5
      23
    kadour
    12 octobre 2017 - 11 h 22 min

    les programmes des partis n ont aucune valeur le seul programme qui fait gagner est le suivant achat des voix eet bourrage des urnes voila laq triste veerite M chankhara

    9
    3
    TOLGA - ZAÂTCHA
    12 octobre 2017 - 9 h 26 min

    IL FAUDRA SURTOUT EVITER, CETTE FOIS-CI, LE BIS REPETITA – D’UN NOUVEAU 05 JUILLET 1962 !!! EN TERMES PLUS CLAIRS : NE SUBISSONS PAS UNE NOUVELLE CONFISCATION DU POUVOIR PAR LE SYSTEME EN 2019 OU PEUT-ÊTRE MÊME BIEN AVANT. CAR, C’EST LÀ QUE TOUT SE JOUE ! ET C’EST BIEN LÀ QUE RESIDE LA VÉRITABLE SOLUTION DEFINITIVE A TOUS NOS PROBLEMES QUI PERDURENT DEPUIS LA CONFISCATION DU POUVOIR EN JUILLET 62 PAR CE MÊME SYSTEME. IL NE S’AGIT PAS ENCORE, CETTE FOIS-CI, DE SE FAIRE AVOIR UNE NOUVELLE FOIS, PAR CE SYSTEME QUI SE REGENERE CONSTAMMENT SOUS PLUSIEURS FORMES ET SOUS PLUSIEURS HABITS….. AFIN DE CONTINUER A PERPETUER SA DOMINATION AD VITAM AETERNAM SUR LE PEUPLE ALGERIEN.

    45
    chibl
    12 octobre 2017 - 9 h 25 min

    Depuis 1830 a nos jours, les seuls personnalités ou hommes d’état qui ont pu rassembler les Algériens sont l’émir Abdelkader,Boumedien et Boudiaf pour la simple et unique raison qu’ils avaient un programme, le premier c’ete de combattre l’envahisseur, le deuxième la modernisation de l’Algérie et le troisième combattre la corruption et l’islamisme.
    Vu que nos institutions sont détournés,privatisés,paralysés, notre salut ne viendra que d’une personne ou groupe de personnes,personnalité civil ou militaire peu importe.
    Le changement ne viendra pas d’un parti de l’opposition vu qu’ils se sont discrédites.
    La page Bouteflika doit être tournée dans le calme et la sérénité, nous n’avons plus le droit a l’erreur,l’Algérie doit avoir un programme, une vision claire.
    Le pouvoir actuel vit ses dernières heures et tout le monde le ressent, il y a un truc qui va changer , soyons civilisés, calmes et ayons confiance en nous.

    32
    4
    kaci
    12 octobre 2017 - 8 h 51 min

    initiative digne, le Peuple doit faire chorus contre cette dictature de la fin des temps

    20
    3
    Mello.
    12 octobre 2017 - 8 h 13 min

    Une demarche courageuse, pour trois personnalites qui connaissent les rouages du systeme. Il faudrait aller ratisser large pour avoir une base revendicative tres importante qui puisse destabiliser ce pouvoir. Le berziden et son entourage doivent , oui doivent avoir cette faculte d’organiser des elections presidentielles anticipees et sortir par la grande porte. Le peuple doit se mobiliser pour elire son president , mais en ayant en tete a ne pas se balancer dans un piege islamiste. L’Algerie qui avance doit , cette fois ci , montrer ses capacites et sa responsabilite en vue d’un avenir democratique. En tout les cas, merci pour ces trois personnalites.

    35
    5
      Mello.
      12 octobre 2017 - 8 h 32 min

      Rachid Benyelles reste l’un des rares officiers superieurs, avec Khaled Nezzar, a vouloir et pouvoir s’exprimer sur cet etat grabataire du pouvoir Algerien , malgre la loi de Juin 2016 qui oblige tous les militaires, entre autres, a ne pas s’exprimer. Merci Messieurs de vouloir arreter cette descente aux enfers.

      21
      8
    BabElOuedAchouhadas
    12 octobre 2017 - 8 h 07 min

    C’est triste de voir qu’un jeune pays dont de 70% de sa population a moins de 30 ans soit encore dirige par une meute d’hematophages de plus de 70 ans.

    32
    5
    difou.guery
    12 octobre 2017 - 8 h 03 min

    HNA IMOUT GACI

    9
    23
    hrire
    12 octobre 2017 - 8 h 00 min

    On a mus un homme a son cote pour le maintenir assis et vous voulez qu’il fasse un cinquieme mandat.C’est trop.Deja en bonne sante et sautillait et le peuple n’a vu que du feu.C’est trop.Malade et ce peuple continue de ne voir que du feu.Alors pourquoi et c’est vraiment trop

    20
    7
    zaatar
    12 octobre 2017 - 7 h 54 min

    La question qu’il faut se poser chez nous est : Qui détient « la légalité » dans notre Bled? en d’autres termes, qui peut se targuer d’appliquer la loi à sa manière en la faisant et en la défaisant comme bon lui semble? la réponse est connue bien sur. A partir de là, on peut appliquer notre vieux dicton qui dit « Errachem Hmida et Laab Hmida ». Hmida est partout. C’est le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation qui monopolise le tout. Dans ces conditions toute action à l’encontre de Hmida seront illégales. Et pour déloger Hmida, il faut trouver l’astuce pour jouer avec ses règles et ses lois et le tromper…

    26
    5
    Anonyme
    12 octobre 2017 - 7 h 36 min

    un vieil homme impotent et incapable de s’exprimer, quid des appelants?

    10
    14
    CHANKHADRA
    12 octobre 2017 - 7 h 18 min

    au moins sa présence nous rassure que le pays est entre de bonne mains , si vous voulez faire campagne pour 2019 alors présentez nous un programme dites nous ce qui pourrait changer avec vous , en attendant restez tranquille le peuple sait ce qu’il y a de bon pour lui . ALGER N’EST PAS L’ALGERIE

    9
    60
      anionyme
      12 octobre 2017 - 10 h 15 min

      et le programme du président ? où est il ?

      30
      2
        hrire
        12 octobre 2017 - 11 h 31 min

        Il n’est pas visible mais il y a ce gaspillage de 1500 milliards de dollars, siphonnage, dislocation de de la societe et surtout cette perte de temps!!

        10
        3
          LAICITE , seule solution durable
          12 octobre 2017 - 16 h 09 min

          je pense que c’est exagéré 1500 milliers de dollars tout de méme , soyons raisonnables , ceci dit 1000 à 1200 mille milliards …je dirais trés plausible ,
          vous me direz : c’est quoi 1200 et c’est quoi 1500 !!!
          ceci dit le pire ennemi qui nous guéte c’est l’islamisme fondamentaliste , les barbus de merd…, imaginez un instant une fille famille lapidée juste car sa jupe était trop belle ….
          non non sérieusement : le vrai danger c’est l’obscurantisme islamiste qui va renvoyer le pays à l’ére des Talibans si ce n’est pas à l’ére de l’homme de Cro-Magnon !!!

          2
          2
      Mello.
      12 octobre 2017 - 11 h 10 min

      Mais diable , comment existe t il un Algerien qui se dit etre entre de bonnes mains ? A moins que CHANKHADRA soit au dela des frontieres , loin ,tres loin de cette melasse qui nous etouffe.

      15
        hrire
        12 octobre 2017 - 11 h 34 min

        Dans toute nation il y a des soumis les uns par interet et les autres de nature

        9
        36
      hrire
      12 octobre 2017 - 11 h 27 min

      Ne parlez pas au nom du peuple car ce dernier et dans sa majorite est conscient de cettev absence.Meme quand il sautillait votre maitre n’a rassure que quelque uns dont vous faites partie. Si on vous ecoute un sondage et vous serez fixe vous et votre maitre.

      6
      1
      Merzak
      12 octobre 2017 - 11 h 35 min

      Chankadra…Entre de bonnes mains ? laisse moi rire… entre les mains des oligarques et certains commis de l’état voleurs, devenus milliardaire sur le dos du peuple, qui se permettent des appartements en Europe et qui n’ont rien a cirer du peuple… tu dis « entre de bonnes mains » ?? A moins que tu sois un des profiteurs voleurs, la oui je comprend ta réaction

      33
      Slimane
      12 octobre 2017 - 13 h 27 min

      Quelles mains ? Peut il sentir ses mains ?

      3
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.