Précédent grave : un nervi pro-régime exhibe une arme de guerre et menace

nervi état-major de l'armée
A quel titre l'auteur des menaces détient-il une arme de guerre ? D. R.

Par Mohamed K. – Grave antécédent dans la crise politique profonde qui secoue le pays depuis près d’une année maintenant. Un partisan des élections que l’état-major de l’armée a imposées au peuple pour le 12 décembre prochain a exhibé une arme de guerre, en menaçant les opposants au régime de faire couler le sang. De nombreux citoyens ont réagi à cette escalade dangereuse en s’interrogeant sur l’impunité dont jouit ce nervi et de quel droit il détient une Kalachnikov.

Est-ce un militaire en civil qui a été actionné pour intimider les millions de citoyens qui ont choisi la voie pacifique pour exprimer leur rejet du système et exiger le départ immédiat et sans condition de ses symboles ? Quoi qu’il en soit, relèvent les internautes qui ont réagi en masse à cette provocation dangereuse, ce grave dérapage a été encouragé par les discours haineux et menaçants du chef d’état-major de l’armée qui tente de semer la division au sein du peuple pour le fragmenter et, ainsi, fragiliser sa Révolution. Toutes ses manœuvres ayant échoué, le pouvoir, acculé et poussé dans ses derniers retranchements, cherche une issue, quelle qu’elle soit, après avoir perdu face à un peuple déterminé à aller jusqu’au bout de sa contestation.

Gaïd-Salah a encore jeté de l’huile sur le feu, ce mardi, en réitérant ses laïus dans lesquels aux menaces il a substitué la manipulation grossière, en affirmant qu’une «grande majorité du peuple» adhérerait à sa feuille de route et à l’échéance électorale dont il a fixé et la date et les candidats de façon autoritaire.

Cette nouvelle dérive du régime à travers un de ses éléments armés ne peut que conduire à une réaction similaire dans les rangs des citoyens de plus en plus agacés par l’arrogance et le mépris affichés par le chef d’état-major de l’armée à l’égard de millions de manifestants qui le prient de «dégager» depuis des mois. D’aucuns sont arrivés à la conclusion que Gaïd-Salah n’est pas disposé à se plier à la volonté populaire et que, au contraire, il agit de sorte à envenimer la situation pour justifier une intervention de l’armée, en décrétant l’état d’urgence. «Il cherche clairement à provoquer un incident grave pour accélérer la mise en œuvre de ce plan diabolique, d’autant qu’il est assuré de l’impunité au regard des drames qui se déroulent en Iran, en Irak, au Chili et ailleurs sans que la communauté internationale bouge le petit doigt», s’inquiètent des sources qui ne cachent pas leur profonde inquiétude quant à la suite des événements.

M. K.

Comment (26)

    WATANI WATANI
    20 novembre 2019 - 17 h 11 min

    Est-ce le début du plan concocté par l’état-major de l’armée ou le ministère de la défense en 2016-2017 quand il a affolé les anciens appelés depuis 1969 en les appelant à aller constituer un dossier en vue d’une pension qui ne tardera pas à être allouée surtout pour les appelés de la décennie noire? Mais le hic et là où la question se posait est: Comment cela se fait que ses dossiers sont constitués et acceptés uniquement dans les secteurs militaires de la Kabylie??? Est-ce un plan qui consiste à compter le nombre d’anciens appelés qui sont susceptibles et capables encore de prendre les armes dans une éventuelle escalade contre la KABYLIE?? Voilà l’enquête qu’il faudra mener pour connaitre les tenants et aboutissants de cette manœuvre.

    286
    13
    icialG
    20 novembre 2019 - 16 h 59 min

    IL y a beaucoup qui rêvent de faire un carton sur les civils juste parce qu ils aiment manier les armes

    51
    14
      ANONYME-MAN
      23 novembre 2019 - 18 h 57 min

      @ CIAL
      NOUS SOUHAITANT PAS CETTE MASCARADE AUX PEUPLE ALGERIENS…

    Felfel Har
    20 novembre 2019 - 15 h 42 min

    Voici donc qu’à défaut de participer à la promotion d’une république bien organisée et bien policée où les lois du pays sont respectées par tous, GS lâchent ses nervis pour nous faire chanter: soit moi, soit le chaos, le régime des pistoleros du far west, autrement dit l’anarchie. Son gus, que l’on dit de Laghouat, cherche-t-il à se donner du courage en agitant son arme comme le faisait Don Quichotte en s’attaquand à des ennemis que lui seul voyait? Après son show, se voit-il comme un héros? Assurément pas, ce n’est qu’un poltron qui trouve dans son arme le courage qui lui fait défaut. Cette pensée de Stendhal confirme ce jugement: « Les héros ont leur accès de crainte, les poltrons des instants de bravoure, et les femmes vertueuses leurs instants de faiblesse. »
    GS s’est fixé une mission qui relève de l’impossible, imposer son choix d’une république bananière dans laquelle les seules lois dictées par les riches (ceux qui ont volé) et les puissants seront appliquées. Il y tient parce qu’il a peur que l’impunité dont il bénéficie actuellement ne le protègera plus (ni sa famille ni ses amis et acolytes) dans une république authentiquement démocratique. Le grand stratège militaire qu’était Napoléon Bonaparte, faisait remarquer que « L’impossible est le refuge du poltron ». Il est prisonnier de son propre piège en verrouillant toutes les autres issues possibles pour sortir le pays de la crise systémique actuelle. Le rat, attiré par le fromage, ne remarque même pas la souricière qui lui a été tendue. Quand le roi est fait mat, les autres pièces ne lui servent à rien. Ce loufoque Laghouati et tous les autres laquais sur lesquels GS compte ne lui seront d’aucun secours!

    64
    11
    LE POLISARIO !!!
    20 novembre 2019 - 13 h 53 min

    C’est un povre poivrot , il doit etre dans les vapes H24 . son pseudonyme nous mene vers une biere locale d’importation. voila , qu’on donne des armes de guerre a des individus , sans foi , ni loi. gaid et son gang sont a l’image de ce voyou .

    61
    14
    SOYOUZ
    20 novembre 2019 - 13 h 16 min

    C’est la preuve que la peur a changée de camps, les nervis je dirais plutôt finissent par à sortir les armes contre un peuple désarmé,  » quelle lâcheté !! », celui qui a commencé c’est son maître Gaid qui depuis le 22 février ,presque chaque semaine envoie des messages au peuple en exhibant la ferraille russe dans des exercices de cirque , qui à vrai dire n’a fait que donner une image honteuse de l’armée Algérienne dirigée par des incultes, la meilleure c’est le lancement de deux missiles navals à travers des écrans, et surtout ses discours belliqueux à des officiers qui prennent notes des écoliers …Heureusement que le peuple prône l’intelligence et non la violence, la brutalité qui mathématiquement est suicidaire pour eux et un danger certain pour la nation Algérienne qui est déjà au bord….Gaid pense qu’après lui c’est le déluge , il impératif qu’il soit arrêté en urgence par les jeunes officiers pour l’hospitaliser avant que soit trop tard, je rappelle qu’un peuple peut changer d’armée mais pas l’inverse , il est temps pour les jeunes officiers patriotes de faire entendre leur voix pacifiquement en guise d’avertissement au commandement gériatrique

    68
    13
    SaidZ
    20 novembre 2019 - 12 h 14 min

    une Kalachnikov….il ne risque rien, après tout il n’a pas exhibé un drapeau comme même!

    90
    12
    Anonyme
    20 novembre 2019 - 12 h 13 min

    Son identité est déjà sur les réseaux comme Twitter. Des citoyens libres de Laghouat l’ont déjà dénoncé

    72
    12
    Anonyme
    20 novembre 2019 - 11 h 46 min

    N y a t il pas de gradés valeureux pour stopper ce général schizophrène qui fait tout pour exaspérer le peuple et pousser à faire couler du sang de nouveau?
    Il faut vraiment avoir des problèmes sérieux dans la tête pour faire passer des vessies pour des lanternes !!!
    On savait que c était de grands menteurs mais là ils ont dépassé toutes les bornes en faisant passer les manifestations de rejet par des manifestations de soutien à l élection du 12 déc !!!
    Leur mépris du peuple est encore plus profond qu on ne le pensait ,pour eux nous ne sommes que des chiens qui aboient et qu il faut ignorer….
    Quelle peut être la solution en face de cette dictature militaire immonde ,faut il entrer dans son jeu et aller au pire ou maintenir la pression même si cela doit durer des années ?
    J espère qu il y a dans l armée des gens qui ne sont pas animés que de leurs propres intérêts et qu ils mettront l Algérie au dessus de tout….

    72
    12
      Abou manda5
      20 novembre 2019 - 14 h 28 min

      Seriez vous si naïf de croire que c`est Gaid qui décide et qui mène le théâtre !!!! Lui (le cabrane) le pauvre ils l`ont obligé à remplacé l`ancien candidat du 5 eme mandat pour ne pas citer son nom (la poisse). Il ne doit même pas savoir qu`il y a encore des marches populaires. Il projette juste de faire reprendre du service à la chaise roulante de celui qui a fait de lui le vieux militaire le plus important au monde.

      28
      10
    Lghoul
    20 novembre 2019 - 11 h 44 min

    Il faudrait FILMER TOUT. Ces gens s’expliqueront devant la justice peuple dans un futur proche. J’espere que tous ces voyoux seront filmes et leurs photos publiees sur les reseaux sociaux pour que la future justice, la vraie s’occupe d’eux. Sinon le pays va basculer irreversiblement vers le pouvoir des voyoux et des corrompus. Ne « halalisons » pas les Al Capone et compagnie. Depuis 1999 en particulier, ils ne font que voler, detourner et mentir. Presque tous les ministres et les personnes faisant parti de cette bande de malfaiteurs sont noyes dans la corruption et les detournements. Et comme ils ne font que perdurer la rente pour camouffler leur incompetence, ce rigolo de belaid a promi des RETRAITES pour tous les chomeurs (il privatise deja l’argent du peuple) au lieu de promettre des emplois a ces jeunes. Il leur promet la feneantise et la dependance. Il est clair qu’en dehors de distribuer la rente pour etre soutenus, ils ne savent absolument RIEN FAIRE. Nous sommes alors bien advertis car meme leur comedie qu’ils appellent « campagne » les DEVOILE de jour en jour ! Maintenant, ils ne pourront plus rien cacher.

    62
    12
    Anonyme
    20 novembre 2019 - 11 h 27 min

    L’abruti avec la kalachnikov s’appelle Hmida « Tongo » (Hemaida Tongo sur sa page). Il est de Laghouat (cité El Maamoura) et gardien à la Sonatrach (c’est son arme de service). Bien sûr les chi…s de Gaid ont autre chose à faire que d’arrêter un de leurs complices…

    63
    11
      Lghoul
      20 novembre 2019 - 14 h 36 min

      Il faudrait immediatement l’enfermer avec son commanditaire car il sont dangereux. A t il le droit d’utiliser son arme pour faire des menaces contre des citoyens pacifiques ? Qui lui a donne la permission de sortir dehors avec son arme ? Au cachot lui et son chef aplaventriste. Y a bien des lois militaires
      severes qui punissent ceux qui utilisent leurs armes pour des affaires privees. Imaginez alors des
      soldats qui attaquent des banques et des individus ! La prison pour 10 ans minimum est requise pour « menace de mort de citoyens » alors que de jeunes pourtant juste un embleme sont mis en taule !
      Cet energumene est un terroriste.

      54
      11
      Momo
      20 novembre 2019 - 19 h 35 min

      Hamida Tango ca doit être un terroriste . Au moins on sait comment le retrouver si des fois ça tourne au vinaigre.

      50
      9
    ZARBI
    20 novembre 2019 - 11 h 26 min

    situation brulesque si ce n’etait qu’elle emane d’individus aux cervelles vides et voyant la voie sans issus ils n’ont rien d’autres que la provoque , l’irak et l’iran leur donne des idées mais….mais c’est l’algerie et non ses pays de chicha et de gros bide qui adulaient les americains jusqu’a hier , aujourd’hui c’est les larmes,
    nous sommes a deux pas de l’europe et tous ce qui se passe y est mis sur la toile plus vite que le sang qui circule des les veines du dictateur GS , je pense que ce nervi a été filmé et photographié et l’on decouvrera qu’il fait partie de la flicaille aux ordres , en algerie la police n’est pas là pour proteger le peuple mais elle protege le clan et ses nervis ainsi qu’une partie de l’armée , le peuple ne l’oubiera jamais et toutes les actions contre lui sont repertoriés ainsi que les cachiristes nom par nom toutes les polices gendarmes contre le peuple sont identifiés , l’argentine a eu ses dictateurs et ses nervis autrement plus feroce que chez nous et pourtant ils ont été jugé un par un jusqu »a nos jours , et chez nous l’imbecilté et l’ignorance font que ceux qui nous gouvernes pensent qu’ils sont là ad vita eternam, le president est le chef des armées et par consequent au dessus de GS comment chez nous c’est l’inverse ? qui commande qui ? BIZARERIE qu’aucun journaliste n’a relevé ni aucune chaine de tv aux ordres ou privées

    58
    11
    Mitch
    20 novembre 2019 - 11 h 15 min

    C’est pas en exhibant son jouet gagné dans une fête foraine qu’il va résoudre le problème algérien. Non, il faut faire une table ronde, proposé un brainstorming et en faire sortir les meilleures idées pour la population puis instauré au parlement un RIC (référendum d’initiatives citoyennes) à faire approuver par le gouvernement, puis se mettre d’accord sur les bons candidats et leur programme et déjà là on pourra statuer quand faire des élections crédibles et sereines, en espérant que cela apaisera les esprits et refaire venir la confiance.Allez ,pour le meilleur.

    19
    48
    HOUMTY
    20 novembre 2019 - 11 h 10 min

    SALAM L’KHAWA…. Ce malade frole la ligne rouge !!! il provoque le peuple… ATTENTION gaïd salah, franchir cette ligne rouge signifira au yeux de l’histoire et du peuple que tu est un boucher sanginaire et tôt ou tard, tu le payera…. Parole d’ ALGERIEN… Le 12 Decembre (( N0 VOTE )) itnaha’w ga3… Longue vie a la mére patrie L’ ALGERIE, Qu’ALLAH protége notre peuple et nos soldat qui protégent nos frontiére ou ALLAH yarhém échouhadas

    62
    11
    DZA
    20 novembre 2019 - 10 h 53 min

    Si les généraux brillaient par leur intelligence, on n’en serait pas là. La Nation est otage d’une caste mafieuse. Déstabilisée par un mouvement national de protestation non-violente, Le système pourri fait feu de tout bois. Y compris un éventuel recours à la force. Rien est à exclure.
    Quelles que soient les manœuvres du pouvoir, l’avenir du pays ne pourra plus être envisagé sans la volonté du peuple. Le peuple a aussi ses moyens de pression tout aussi pacifiques qu’efficaces.

    61
    11
    Anonyme
    20 novembre 2019 - 10 h 04 min

    Les cachiristes perdent patience, c’est bon signe!! Ils sentent leur fin arriver. Vous n’imaginez pas ce que vont perdre tous ces esclaves après la chute de la dictature! plus de privilèges, plus des passe-droits, plus de détournements…

    76
    13
    57
    20 novembre 2019 - 9 h 37 min

    c est agent de caid qui essai de provoquer un dérapage au sein de la population , propager la peur et semer le doute
    c est une dictature déclarée, alors dite moi les récalcitrantes que se passerait il ?? si jamais un de ces valets sera élu ,,,,vous n imaginez même ce qui va vous tomber dessus
    on vous a entendu mon jénénar ON IRA JUSQU’AU BOUT

    62
    13
    Ma Vérité
    20 novembre 2019 - 9 h 17 min

    Les prévileges du système mafieux commencent à sentir la fin de leur règne sur le pays, tôt ou tard vous serez jugés est condamnés sévèrement

    68
    11
    🌼 A court de minutions
    20 novembre 2019 - 9 h 12 min

    Encore une idée saugrenue de GS et sa bande, encore une torpille téléguidée pour diviser le peuple et obtenir son Etat d’urgence. Ne pas répondre avec agressivité.

    61
    13
    Des précisions SVP
    20 novembre 2019 - 8 h 58 min

    De quel candidat s’agit il, ? et ou cela s’est produit exactement. ?
    Quelqu’un a t-il put filmé avec son portable la scène ?
    Car cela est très grave si les photos où images en témoignent. !!

    31
    11
    Rachid
    20 novembre 2019 - 8 h 42 min

    Ce gaid salah foit etre arreté iimmediatement et maitrisé avant qu’il mette l’Algerie a feu et a sang. Il ne respecte pas la constitution et ne respecte ni le peuple et ni l’Algerie. La justice et les algeriens honnetes doivent donc l’arreter car il depasse toutes les limites avant qu’il ne soit trop tard. Sa place est a el harrach.

    96
    7
      Bibi
      20 novembre 2019 - 13 h 40 min

      Pour une fois je vais aller à contre courant et je m’excuse par avance auprès de tous, enfin pas tous quand même, j’ exclu quand même toutes les mouches !!!
      Moi personnellement je trouve que c’est une excellente nouvelle que le pouvoir donne l’ordre à ses suppôts d’exhiber des armes pour soi disant faire peur!
      Cela prouve juste qu’il est dans une impasse et dans la panade, et ses derniers soubresauts sont celles d’une charogne agonisante. Le peuple n’a pas peur, et une chose est certaine que ce pouvoir ne pourra jamais utilisé les armes contre le peuple car les Européens ne veulent plus jamais revivre ce qu’ils ont vécu avec l’exode des années précédentes.
      Je suis peut-être naïf et optimiste de nature, mais pour moi c’est le début de la fin.

      10
      12
        Le Berbère
        20 novembre 2019 - 20 h 57 min

        Je vais vous raconter une histoire ( une histoire vraie) D’après les récits de mes défunts grands parents , juste après la fin de seconde guerre mondiale et précisément après la tragique massacre de nos concitoyens ( Allah yerhamhoum ) à Sétif, Guelma et Kherrata , l’administration barbare coloniale à envoyer les bachaghas et Caïds dans les villages et les Douars de l’Algérie profonde pour intimidé population algérienne de monde rural. D’après mon grand père, le Bachagha ou le Caïd débarque sur le dos d’un cheval ou un mulet fusé de chasse à la main et escorté de la gendarmerie cavalière coloniale . Le caïd sur un air menacent ordonne à la population rurale de ne plus prendre des armes contre la France, de ne plus manifesté, de ne plus réclamer l’autonomie,ni l’indépendance de l’Algérie…De 1945 à 2019 ..74 longues années le rôle se répète avec ce gars armé avec une AK47 qui menace la population algérienne De se soumettre aux ordres de son maître Gaid Salah…D’après vous y’a t’il une différence entre le Caïd et le Gaïd , à part les 74 ans qui les sépare ??
        ? ..Tahya Al Djazëir et l’ensemble de ses enfants hommes et femmes .

        61
        8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.