Elections locales : les imams mobilisés contre le spectre de l’abstention

Aïssa locales
Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses est des Waqfs. New Press

Par Hani Abdi Le spectre de l’abstention qui plane d’ores et déjà sur les élections locales du 23 novembre pousse le gouvernement à mobiliser tous les moyens humains et matériels à sa disposition. La traditionnelle campagne d’affichage dans les deux langues officielles, arabe et tamazight, a bel et bien commencé. On y voit déjà des banderoles et des pancartes partout, sur les routes et dans les rues des différentes villes du pays. Avec bien entendu presque les mêmes slogans appelant à la mobilisation et rappelant l’importance d’aller voter et de choisir ceux qui présideraient aux destinées de sa commune ou de sa wilaya.

Des spots publicitaires passeront également sur les différentes radios et chaînes de télévision publiques. Mais le gouvernement ne se limite pas à cela. Il sollicite également l’aide d’un secteur bien particulier, celui des Affaires religieuses. Ainsi, le ministère des Affaires religieuses aurait instruit les imams à travers le territoire national pour sensibiliser les fidèles sur l’importance d’aller voter pour choisir leurs représentants. Et les imams ne doivent plus attendre leurs fidèles dans la salle de prière mais doivent aller à leur rencontre dans les quartiers.

Le recours aux religieux, qui pèsent de tout leur poids sur la vie sociopolitique du pays, vise, selon toute vraisemblance, à réduire le taux d’abstention qui a dépassé les 60% lors des dernières élections législatives. Cela même si le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, avait, en avril dernier, affirmé avoir demandé aux imams de ne pas s’impliquer dans les élections. «Nous avons adressé une instruction à toutes les directions des Affaires religieuses et des Wakfs du territoire national de ne pas impliquer les mosquées et les écoles coraniques de la République dans la campagne électorale pour les prochaines législatives», avait indiqué Aïssa selon lequel il était strictement interdit aux imams des mosquées de la République et enseignants du Coran de faire usage des tribunes des mosquées pour s’impliquer en faveur de tel ou tel candidat dans le cadre des prochaines élections législatives.

Les lieux de culte doivent rester neutres, appelant les imams à respecter les lois de la République et les règles éthiques et à observer la totale neutralité vis-à-vis de la campagne électorale pour les élections législatives prévues en mai prochain. Mais visiblement, appeler à voter n’est plus interdit. Cela surtout que le recours aux religieux dans ce genre de rendez-vous électoraux est d’usage dans plusieurs pays.

H. A.

Comment (27)

    Lghoul
    15 octobre 2017 - 11 h 21 min

    Ou est la relation entre la religion et les urnes ? S’il y’en a, la religion est confondue a de politique. Dans cas elle est contaminee et par consequent t n’est plus religion.




    5



    0
    LE REVEIL SERA DUR !!!
    15 octobre 2017 - 0 h 39 min

    et dire qu’à l’époque ….l’imam n’était pas payé , il menait la priére pour l’Amour de DIEU.
    aujourd’hui que les imams et les muezzins….sont payés et c’est certainement pas pour rien voyons !!!!
    ça marche comme ça :  » OU TU (imam…etc ) FAIS COMME ON TE DEMANDE ….OU BIEN TU CRÈVERAS DE FAIM …. »
    d’aprés vous …il fera quoi le imam du coin ?




    6



    0
      anonymous
      15 octobre 2017 - 12 h 36 min

      @LE REVEIL SERA DUR !!!

      S’IL EST HONNÊTE ET A UN VRAI IMANE DANS LE COEUR IL DIRAIT BASTA QUITTE A CREVER DE FAIM




      2



      0
    Anonyme
    15 octobre 2017 - 0 h 21 min

    Islam politique et mensonge .




    4



    0
    anonymous
    14 octobre 2017 - 22 h 13 min

    «Nous avons adressé une instruction à toutes les directions des Affaires religieuses et des Wakfs du territoire national de ne pas impliquer les mosquées et les écoles coraniques de la République dans la campagne électorale pour les prochaines législatives»

    SI CE N’EST PAS DU NIFAQ C’EST QUOI?
    DES IMAMS CAMÉLÉONS




    6



    0
      HAHAHA
      15 octobre 2017 - 0 h 41 min

      le siwak oui , mais surtout pas le stylo !




      5



      1
    anonymous
    14 octobre 2017 - 22 h 10 min

    C’EST HALAL POUR LE POUVOIR D’UTILISER LA RELIGION ET CES IMAM GRACIEUSEMENT PAYES AU FRAIS DE LA PRINCESSE
    NORMALEMENT C’EST INTERDIT ET C’EST EUX QUI LE DISENT




    5



    1
      chér Bilal, si tu voyais ....
      15 octobre 2017 - 0 h 43 min

      pourtant Bilal (radhiya Allahou a »nhou) ne touchait pas un centime ….il faisait l’appel à la priére pour autre chose : l’Amour du Créateur !




      5



      0
    water water
    14 octobre 2017 - 20 h 41 min

    Ce ministre et beaucoup de ses Imams n’ont jamais appris la définition de l’injustice au sens de l’Islam.
    Par définition , l’injustice est ne pas mettre les choses à leur place.
    Cette définition dérange Le pouvoir depuis , je ne sais pas.

    Et pourtant quand un serveur verse le café dans un verre de limonade , tout le monde est d’accord que ce n’est pas mettre les choses à leur place.

    Merci




    3



    1
    Adam
    14 octobre 2017 - 20 h 28 min

    Il n’y a pas raison de s’alarmer, car la circonstance nécessite la contribution de tous. Imams ou pas, il s’agit de l’Algérie et tout algérien est concerné par le devenir de ce pays. Certains ne réalisent pas encore la portée d’une abstention au vote, ils croient que c’est un droit simple auquel ils peuvent recourir à leur guise, sans incidence, ignorant que l’abstention a relativement des conséquences sur leur propre crédibilité citoyenne.

    En refusant de voter, les algériens décrédibilisent leurs pays aux yeux des autres nations, sans le vouloir. En fait, c’est comme celui qui crache vers le ciel et lui retourne à la figure.

    Le prophète (SSL) a dit : « celui qui ne se préoccupe pas du devenir des musulmans, n’est pas l’un des leurs ». (من لم يهتم بأمر المسلمين فليس منهم) , Boukhari et Muslim.

    Moi j’irai à l’urne pour voter, je m’acquitte de mon devoir. Je peux mettre un bulletin blanc, là, c’est mon droit.




    2



    21
      Anonyme
      14 octobre 2017 - 21 h 30 min

      L’islam est un système politique qui utilise le divin pour justifier son idéologie totalitaire.




      2



      4
      chibl
      14 octobre 2017 - 21 h 55 min

      Espece d’inculte Boukhari est un grand mensonge de l’histoire et tu le sais, la parole de dieu c’est la CORAN et pas ton Boukhari.
      Et pourquoi les IMAMS ne se revoleraient ils pas contre cette dictature au lieu la cautionner.vous les islamistes etes des traitres,KHAWANA MOURTAZIKA comme a dit notre president Zeoual




      8



      2
        Adam
        14 octobre 2017 - 23 h 23 min

        C’est exactement ce que disent les athées et les évangélistes pour signifier en somme, que l’islam serait une aberration, voire une invention, humaine. Croyez ce que vous voulez.

        Voilas ce qui sera le mur entre vous et moi, je ne suis pas islamiste, mot de création récente et islamophobe. Je suis un modeste musulman q…




        3



        5
          réfléchit un peu ...
          15 octobre 2017 - 8 h 48 min

          le fameux verset  » fournissez vos preuves si vous dites vrai  » ; si vous avez des preuves tangibles et vérifiables sur la véracité de buk…alors il serait temps de les produire aux yeux des autres musulmans autres queceux comme vous…




          3



          0
        bonjour
        15 octobre 2017 - 0 h 51 min

        sauf que ça ….y’a pas des milliers qui en sont convaincus …y’a méme aujourd’hui dans certaines mosquées , ou l’imam dit : selon les » deux » miracles , les deux révélations ….(comprendre le Coran et le bou_khari ) : on est arrivé à ce qui était craint : confondre le CREATEUR avec sa créature , L’IMMORTEL avec le commun des mortels…
        bref , le ridicule ne tue pas au pays de l’inculture !




        5



        2
          dino
          15 octobre 2017 - 8 h 17 min

          Mieux vaut etre le pays de l’inculture que le pays de la PEDOPHILIE !




          5



          1
          Anonyme
          15 octobre 2017 - 13 h 11 min

          @Dino , tu fais allusion à cela ? “ Le messager d’Allah m’a épousée quand j’avais six ans, et il m’a admis chez lui quand j’avais neuf
          ans. ” (récit d’Aisha, Muslim VIII 3310)




          0



          0
      ah bon
      15 octobre 2017 - 0 h 47 min

      oui car voter , légitimera encore d’avantage et en force le parti gagnant…., d’où ….un truc à double tranchant !donc autant …..




      2



      0
      eakarim
      15 octobre 2017 - 6 h 43 min

      vous êtes aveugle et vraiment malade.allez vous soignez chez un psychiatre.




      1



      0
    mzoughene
    14 octobre 2017 - 19 h 49 min

    quel hypocrite ! il viole la constitution en faisant la politique dans les mosquées ; le pouvoir s entremêle les pinceaux :et dieu reconnaitra les siens ! une deuxième abstention et bonjour les dégâts et la tbahdila internationale ! pourquoi aller voter puisque selon les partis d oppositions la fraude a déjà débuté ; c est harram de détourner la volonté populaire dans l islam ! moi le jour du vote je vais faire du footing en famille a bouchaoui c est plus enrichissant que de cautionner une élection tam tam !




    11



    0
    Nasser
    14 octobre 2017 - 19 h 33 min

    Donc ne votez pas! 1/ les têtes de listes sont payantes. 2/ On choisi les incompétents . 3/ le vote par choix des listes et non des personnes est anti-démocratique. 4/ Le maire et les élus locaux ont un pouvoir très limité et donc voter ne présente aucun intérêt pour les citoyens!




    11



    0
      anonymous
      14 octobre 2017 - 22 h 05 min

      @Nasser
      Excusez moi mais vous êtes naif, si on donne tous les pouvoirs à ces maires de khorti ça sera le benaamisme, le clanisme etc……




      7



      0
    Med
    14 octobre 2017 - 18 h 47 min

    Franchement qui ira voter pour des candidat a la corruption ?




    12



    1
    salah
    14 octobre 2017 - 18 h 13 min

    Ci ont vote pas c’est l’enfer?




    5



    4
    Anonyme
    14 octobre 2017 - 17 h 32 min

    le vote est une bid3a  » wa koulou bid3a dalala « 




    4



    12
      Med
      14 octobre 2017 - 18 h 49 min

      et la bêtise se répand !




      11



      0
      bonjour
      15 octobre 2017 - 0 h 56 min

      et ça repart …
      tu peux fermer ce livre de bkh…il sert à quedale




      5



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.