Des médias marocains : «La France nous aide à expulser la RASD de l’UA»

France
Visite du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, à Rabat. D. R.

Par Houari Achouri – Des médias marocains, connus pour être le faux-nez de la DGED et dont les responsables émargent au cabinet royal, ont reconnu que le Makhzen compte bel et bien sur la France pour saboter le prochain sommet entre l’Union européenne et l’Union africaine. «Rabat laisse à Paris le soin de mener la campagne de mise à l’écart des amis de Brahim Ghali», répète-t-on en chœur dans les rédactions inféodées au palais. Une attitude déshonorante qui rappelle la célèbre phrase de l’ancien ambassadeur de France à New York, Gérard Garaud, à propos de la «maîtresse qu’on doit défendre» et qui prend toute sa signification et éclaire l’actuel cours des choses.

Toutefois, la presse marocaine, choquée par la relabellisation du Sommet UA-UE, comme annoncé à juste titre par l’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, Amar Belani, se fait de la bile. Elle est convaincue que les Africains ne se laisseront pas berner par les manœuvres de Paris et de quelques autres satellites et confirmeront, en toute souveraineté, les décisions prises au Sommet sur la participation, égale et sans restriction, de l’ensemble des 55 Etats membres à tous les partenariats qui lient l’UA, et celui avec l’UE ne fait pas exception.

D’où la crainte chez le Makhzen que le prochain sommet UA-UE, prévu les 29 et 30 novembre, en principe à Abidjan – mais rien n’est définitif, car l’option de son transfert à Addis-Abeba n’est pas écartée –, ne soit pas conforme au scénario échafaudé par la France qui compte prendre appui sur son pré-carré francophone et la Côte d’Ivoire, si ce pays est maintenu comme hôte du Sommet, pour casser le consensus africain et ne pas envoyer d’invitation à la RASD (voir art. AP du 11 octobre 2017).

Car, l’enjeu, comme l’a souligné Algeriepatriotique, est la participation de la RASD à ce sommet. L’objectif de Paris et Rabat étant que les représentants légitimes du peuple sahraoui, dont le pays est occupé par le Maroc, ne puissent pas y prendre part. L’attitude de la France à l’égard de l’Afrique n’a pas changé. Elle veut se comporter comme le pays-tuteur en s’arrogeant le droit de choisir les participants africains au Sommet UA-UE à la place des Africains eux-mêmes. De plus, la France semble oublier qu’en Afrique, il n’y a pas que des pays anciennement colonisés par elle ; il y a également les autres, notamment les pays anglophones.

Mais le comble est que, de ce fait, Paris intervient comme si la France était autorisée à agir pour le compte de l’UE qui est le partenaire de l’UA dans cette affaire. L’UE acceptera-t-elle que la délégation de l’UA soit amputée d’un de ses membres de droit, à savoir la RASD ? Selon les dernières informations, les hauts responsables du Service européen pour l’action extérieure (SEAE), dont la Secrétaire générale du SEAE, Helga Schmid, ont fait savoir que l’UE s’en tiendra à la position exprimée par l’UA, c’est-à-dire que le format de la rencontre UA-UE comprendra l’intégralité des pays représentés au sein de l’UA et que des invitations pour participer audit sommet seront envoyées à ses 55 Etats membres.

De son côté, la RASD est bien décidée à ne pas se laisser priver de sa participation à ce Sommet, comme c’est son droit au même titre que tous les Etats membres de l’UA. C’est ce qu’a déclaré mercredi, à Alger, le ministre des Affaires étrangères sahraoui, Mohamed Salem Ould Salek. Sans la RASD, «il n’y aura pas de Sommet entre Africains et Européens», a-t-il averti.

H. A.

Comment (34)

    Mas Umeri
    16 octobre 2017 - 21 h 33 min

    La France se sert de la Monarchie marocaine, comme un tremplin,pour soumettre encore plus les pays africains et garder pied au Maroc. Quant a évincer la R A S D, nombreux africains se sont engagé, a ses cotés et la soutienne, conformément aux principes contenus dans la charte de l’ U A, a savoir, le droit a l’autodétermination, pour les peuples colonisés.Alors, les Médias marocains, peuvent toujours spéculer et a M6 de faire la politique de l’autruche, pour gagner du temps.




    4



    0
    Chaoui
    16 octobre 2017 - 0 h 59 min

    Même les plus plus fidèles alliés et frères des marocains dénoncent l’OCCUPATION et la COLONISATION du territoire des Sahraouis : http://www.jforum.fr/israel-considere-comme-colon-en-depit-du-bon-sens.html




    4



    1
    lina
    15 octobre 2017 - 19 h 38 min

    c’est de l’agitation improductive, le makhzen se débat pour arrêter le cours de l’histoire…la France ne sacrifiera pas sa crédibilité et ses intérêts pour défendre indéfiniment l’indéfendable..déjà elle perd beaucoup et le paye chaque jour par des intérêts et des contrats perdus en Algérie..les officiels français savent qu’Alger ne va pas lâcher la RASD, à quoi bon donc persister à défendre momo 6, au risque de se mettre à dos tout le continent africain…et ALger en particulier…si bouteflika à invité angela mekel…et recu dimitri medvedev…c’est un message clair à macron…la France doit se mettre à jour….ou elle disparaît…du champ de coopération..Algero…africain…la question reste posée aux nostalgiques de la france-Afrique…doit -on soutenir momo 6 contre vents et marées ….ou réajuster le tir…dans la bonne direction..la ou tous les vents sont actuellement favorables à la chine, la Russie, Les USA, mais pas la France…est ce que le fait de continuer à protéger et à coucher avec une p…qu’est le Maroc…vaut le la peine..au risque de divorce avec des partenaires plus fiables et rentables…la est la question laquelle piochent actuellement les ‘lumières’ de l’Élysée…




    4



    1
    le numide
    15 octobre 2017 - 13 h 08 min

    ni la France sioniste , ni l’UE , ni le roi du Maroc , ni Israel , ni rien au monde ne peuvent changer l’évidence et toucher à un seul cheveu de l’Algérie ET ILS LE SAVENT TOUS .. ca tient simplement à deux mots la monarchie du Maroc est un anachronisme historique appelé à disparaître et l’Algérie est une république qui est un concept historique normatif appelé à croitre .. A moins que la monarchie marocaine devienne comme la monarchie suédoise ou anglaise ce qui n’est pas dans sa nature arabe , dans son élément national et dans le fondement théologique même de son sens, de son existence et de sa legitimité , le Maroc a des siècles de retard sur l’Algérie républicaine et que ni la France ni aucune autre force ,ne peut combler .. sans parler des autres arguments stratégiques et tactiques de Force et de Puissance qui ne sont pas notre sujet ici … Nous sommes en 2017 ,le temps des royaumes arabes ou leurs formes résiduelles comme cette monarchie alaouite au Maroc qui règnent sur les peuples Berbères est définitivement révolu en Afrique du nord … ( Bourguiba en 1957 – une année après la Soumam- à une question du Journaliste Jean Lacouture , sur son option républicaine en Tunisie , il répondit :  » aucune force ne peut m’empêcher de fonder une dynastie royale et de reprendre le spectre du bey de Tunis , ce que le peuple tunisien pourrait bien me l’accorder par amour et par respect pour mon combat … Mais je ne le veux pas : mon modèle historique c’est Jugurtha . L’avenir de ce pays c’est la République et pas l’ancien Bey .Ca c’ est le passé  » ) ( voir dans : quatre hommes et leurs peuples ( Nasser , Sihanouk , Bourguiba , Nkrumah ) -Jean Lacouture . éditions Albin Michel )




    7



    5
    Azz
    15 octobre 2017 - 12 h 25 min

    Et comment le Maroc est-il revenu à l’union africaine si ce n’est la France qui l’a poussé et aidé grâce à ses valets de la Françafrique.




    7



    5
    Anonyme
    15 octobre 2017 - 8 h 45 min

    Les Etats sont tres sensibles quand on touche a leurs economies,et l Algerie est un premier client de la France,donc il faut boycoter completement la marchandise francaise et s adresser aux autres puissances qui prennent en compte les interets Algeriens.et les pays asiatiques sont prets a combler ce vide.point barre.
    Toyota ,honda,Samsung,Mitsubishi peuvent remplacer les produits Francais et Allemands en attendant les produits haut de gamme Russes et Chinois.




    11



    4
    Benhabra brahim
    15 octobre 2017 - 6 h 25 min

    Voyons clairement et simplement la « chose »???…tous les etats membre de l UA sont des pays ex:colonises(excepte l Ethiopie ).De l autre cote la france , membre de l UE,et un pays ex:colonisateur .La RASD,pays membre de l UA,a la majeure partie de son territoire occupe par le maroc,pays membre de l UA.Lequel maroc lui a une petite partie de son territoire occupe par l Espagne,pays membre de l UE.Donc ce que racontent les medias marocains,par rapport a la situation ce n et tous simplement que des « aboiement d un ……….chiwawa!!..




    4



    5
    Chaoui
    15 octobre 2017 - 5 h 45 min

    En dépit des stratagèmes de la France et du Maroc d’empêcher sa présence, la RASD participera bel et bien en tant que membre de droit fondateur de l’UA au sommet UE-UA des 29/30 novembre prochain à Abidjan (Côte d’Ivoire) où seront réunis les …55 Etats de l’UA et les 28 Etats de l’UE, soit 83 représentations étatiques.
    Site info de la Côte d’Ivoire : http://www.sommetuaue2017.ci/le-sommet/




    5



    4
    Anonyme
    15 octobre 2017 - 0 h 57 min

    Beaucoup de personnes pensent et ne cessent de sûr dimensionné les capacités intellectuelles des marocains sur des décisions stratégiquement politiques.
    que en réalité seul matignon à paris décident de toutes les orientations tout azimuts , décisions multiples diverses et variées, visions d’avenir tant politiques économiques et militaires.
    Le roitelet et ces laquais qui l’entourent ainsi que les soit disant loobys marocains installer par ci par là dans toutes les instances occidentale que prétendre des commentateurs sur des forums de tchatche .
    En les présentant comme des êtres dotées de pouvoir surhumain d’extra terrestres aux Q.I . Hors du commun.
    Vous êtes tous à côtés de la réalité.
    Il ne sont bons que d’exécuter de dire de faire ce que la présidence de France leurs ordonnent de faire.
    Ils sont justes des exécutants épaulées H24 sur les rôles qu’ils leurs dictées par les occidentaux.
    Ce sont des bons alliés aux ennemis de l’islam des musulmans.
    Le peuple marocain n’y voient que du vent et certains refusent de voir.
    Ils tirent profits de la situation qui les mets en lumière et en bonnes position matériel.
    Mais au final le réveil sera très difficile.




    8



    7
    Le Direct .
    14 octobre 2017 - 22 h 04 min

    Il faut que Les gens sachent que La France défend Le Marruecos pour deux raisons , la première , c’est pour défendre la colonisation d ‘ Israël sur Le Peuple Palestinien et la deuxième est de défendre Le Marrueccos parce que c’est sa Prostitué par excellence et en plus pour que les sionistes ne resterons pas seul colonisateurs sur terre , comme ça , ils seront deux ( Sionistes et Marruecos ) . Et pour finir , je dirais à ces Sahraouis du Polisario que La Liberté ne s’offre jamais par l’ennemi , mais elle se prend par Les Armes et rien que par les armes , alors , je vous dit : ALLAH YA KOUNE MA3KOUM FI HAD EL JIHAD FI SABILALLAH .




    22



    11
      AÏT Chaalal
      15 octobre 2017 - 0 h 34 min

      Il y a d’autres raisons de la présence de royaume du Maroc sous le parapluie de la France depuis 1912 et jusqu’à nos jours. il est fort possible que le Maroc et voir même la Tunisie ( je ne suis pas certain à 100%100 pour la Tunisie ) ont bénéficié de ce qu’on appelle dans jargon politique :  » Le pacte colonial entre la France et les pays africains de ces ex colonies  » . la France oblige encore de nos jours, plusieurs pays d’Afrique francophone à payer un impôt colonial à la France. en d’autres termes, il y a encore des pays africains qui reversent d’importantes sommes d’argent à la France pour la simple raison que ces pays d’Afrique francophone sont redevables envers la France pour les avoir colonisés. Cet impôt colonial continue d’être versé malgré l’indépendance des pays africains. Aujourd’hui, 13 pays d’Afrique Francophone ainsi que la Guinée équatoriale sont obligés par la France de mettre 85% de leurs réserves à la BCF  » la banque centrale de France  » . Ces 14 pays africains qui sont obligés de payer l’impôt colonial et de verser 85% de leurs réserves à la banque centrale de France sont entre autres: le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée Bissau, la Côte d’ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Cameroun, le Togo, la République Centrafricaine, le Tchad, le Congo brazzaville, la Guinée équatoriale, et le Gabon. La France permet à ces différents pays africains d’avoir accès à seulement 15% de leur argent. S’ils veulent avoir un montant un peu plus élevé que ces 15%, ils doivent nécessairement emprunter à des taux commerciaux . Dans le cas de royaume du Maroc, je suis sûr et certain que le Hassan II à hypothéquer son royaume et ses sujets à la France en contrepartie la France assure la sécurité et l’intégrité de territoire marocain en cas de conflit major avec l’Algérie ou la Mauritanie. Pour le garant de cette police assurance , c’est le lobby juif mondial représenté en place par le premier conseiller de roi monsieur André Azoulay .




      6



      7
    Anonyme
    14 octobre 2017 - 21 h 36 min

    Algérie doit prendre plus au sérieux le Maroc car le Maroc le cheval de Troie des Israéliens a nos portes le gouvernent bien sur car le peuples dans sa grande majorité est victime de la trahissons du roi et des élites




    15



    10
    un algérien
    14 octobre 2017 - 21 h 01 min

    AUX ARMES SAHRAOUIS sans ça vous resterez éternellement sous la botte marocaine et que Allah soit avec vous contre l’envahisseur Gros C…6




    31



    14
    Anonyme
    14 octobre 2017 - 20 h 34 min

    Les luttes de libération ne se font pas dans les hôtels 5 étoiles des capitales européennes, aux frais de la princesse. Mais au front les armes à la main.




    25



    11
    First
    14 octobre 2017 - 19 h 34 min

    Arrêter de négocier et rentrer chez vous au lieu de s’allier avec les militaires .




    14



    11
    selecto
    14 octobre 2017 - 19 h 08 min

    Frères Sahraouis ne prenez pas l’exemple sur les Palestiniens, prenez les armes et vous aurez tout les peuples épris de liberté à votre côté, vous aurez les armes et les soutiens diplomatiques nécessaires, les FAR portent bien leur nom, des souris mal nourries terrées dans des tranchés derrière le mur construit par les Israéliens.




    33



    21
      TARZAN
      14 octobre 2017 - 19 h 36 min

      et pourtant on est là si les marocains cherchent à commettre un crime contre l’humanité! on va les effacer de la carte. de quoi ils ont peur les sahraouis???




      26



      13
        Djaffar
        14 octobre 2017 - 21 h 20 min

        Les Marocains comptent sur l’armée française en cas de guerre avec les Sahraouis.




        14



        6
      TARZAN
      14 octobre 2017 - 19 h 37 min

      et pourtant on est là si les marocains cherchent à commettre un crime contre l’humanité! on va les effacer de la carte tous ceux qui se prosternent pour un roi. de quoi ils ont peur les sahraouis???




      16



      9
    TARZAN
    14 octobre 2017 - 18 h 47 min

    si le polisario est exclu de la réunion, c’est du pain béni pour eux car ils déclencheront cette guerre que les marocains ont ensorcelé les dirigeants du polisario pour qu’ils soient amorphes; moi je vous dis une guerre de libération à la 1er novembre, et la france lachera le maroc dans la seconde qui suit, car ils ont peur que la guerre se propage chez eux. le combat des sahraouis est juste et légitime, le combat du maroc est un combat sioniste et colonisateur. oui, chiche, expulsez le polisario de l’UA et vous assumerez les conséquences d’une guerre.




    22



    18
    sabritag
    14 octobre 2017 - 17 h 31 min

    à la guerre comme à la guerre, nous ne devons plus nous laisser faire et à la RASD de defendre son territoire point barre.
    comme on dit chez nous  » chaque chacun attrape chacun »
    nous devons défendre nos intérêts, nous n’avons jamais eu de cadeau de personne, bien au contraire, Messieurs Nos REPONSABLES el goudam, l’ALGERIE AVANT TOUT




    20



    14
    Bennani
    14 octobre 2017 - 16 h 23 min

    Je suis persuadé que si la RASD décide de reprendre sa lutte armée qui lui a permis de faire connaître au monde entier sa juste cause avant le cessez-le-feu de 1991, ce pays accédera à son indépendance en un temps record.




    60



    20
    aqil2
    14 octobre 2017 - 15 h 34 min

    qui se ressemble s’assemblent; les deux entités se complètent: l’un par les trafics d’influence et les malversations; l’autre par la corruption et la prostitution. incontestablement, c’est un aveu de faiblesse et d’incapacité de faire face à Lamamra, Msehel, Bilani, Kidoum et l’ensemble de l’équipe, quand l’autre hippopotame » hacha la gracieuse bête » même ceux qui lui servaient d’esclaves et de paillassons n’en croient plus à ses délires




    28



    16
    anonyme
    14 octobre 2017 - 15 h 28 min

    Des médias marocains : «La France nous aide à expulser la RASD de l’UA»
    ça s’appelle l’alliance politico-économique stratégique Franco-Marocaine
    Est ce qu’on se réveille, malheureusement tardivement, un jour, à une alliance politique-économique Russo-Marocaine
    (Russes pragmatiques, et opportunistes: les affaires sont les affaires, les bons comptes font les bons amis,…)
    L’Algérie doit se réveiller, et réformer ses institutions, et son économie malades, à l’encerclement géo-politico-stratégique
    Qui est, en train de se dessiner, autour de sa plus grande superficie, en Afrique :
    La puissance militaire,et maritime ne peut pas à elle seule d’affronter, et de défier les alliances, et les encerclements hostiles étrangers
    La puissance de demain, est une puissance économique, technologique, et industrielle, dans un pays réformé, et démocratique




    46



    12
    L'EPERVIER.
    14 octobre 2017 - 15 h 18 min

    il va finir par se retirer de lui meme comme l’a fait son pere par le passe. c’est pour cette option (exclure la RASD) qu’il est revenu comme un clebard pleurnicher pour reintegrer l’union. PD6 ,incorrigible avec ses caprices qui lui pendent au nez. personne , ni la pouilleuse france , ni l’UE , personne n’excluera les sahraouis. je le reitere , BOUM BOUM , qui fera recouvrir l’independance du PEUPLE SAHRAOUI , il n’y a pas d’autres options , le reste n’est que palabre.




    68



    24
    salah
    14 octobre 2017 - 15 h 17 min

    L’Independence s’arrache par le sacrifice et non par la gesticulation
    Vous voulez votre indépendance alors prenez les armes j’ais l’impression que vous êtes complice avec le Maroc




    22



    63
    difou.guery
    14 octobre 2017 - 15 h 13 min

    il est temps que le RASD prenne les armes pour assurer ses arriérés pour pour pousser ONU a prendre ses responsabilités




    25



    17
    Anonyme
    14 octobre 2017 - 14 h 11 min

    La réponse est tout simple comme l’a dit Mohamed Salem Ould Salek.
    Sans la RASD, «il n’y aura pas de Sommet entre Africains et Européens», a-t-il averti.
    Aucune ingérence de l’Europe aux décisions prise dans les affaires interne au continent AFRICAIN.




    38



    16
    Yeoman
    14 octobre 2017 - 13 h 58 min

    « Une attitude déshonorante »? S’iles avaient le moindre sens de l’honneut, ils ne seraient pas devenus ce qu’iles sont: la poubelle du monde.




    32



    17
    Felfel Har
    14 octobre 2017 - 13 h 55 min

    Ces tentatives de sabotage du sommet UE-UA, si elles existent vraiment, n’ont aucune chance d’aboutir car la France n’est pas l’UE d’une part, et au sein de l’UA, le sentiment est que l’entêtement du Maroc à vouloir expulser le Sahara est dangereux pour le continent, d’autre part. Ce serait un précédent qui se retournerait contre les concepteurs de ce plan diabolique. Il signifierait que les peuples opprimés n’ont aucun droit, aucune plateforme pour faire entendre leur voix et défendre leur cause. Que les pays africains n’oublient pas que dans un passé récent, ils ont eu à se battre pour leur indépendance!




    42



    19
    Hak
    14 octobre 2017 - 13 h 48 min

    On ne demande pas justice aux pires des meurtriers, on l’arrache à coups de Kalash, aux tirs au mortier !




    32



    22
    Le Patriote
    14 octobre 2017 - 13 h 33 min

    Je continue à dire et à écrire que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple du moins, tant que Fafa continue à detenir le droit de véto au sein du CS de l’ONU.




    49



    20
    BabElOuedAchouhadas
    14 octobre 2017 - 13 h 29 min

    Le mieux à faire pour éviter les coups bas de cette France néo-colonialiste, serait de tenir cette importante rencontre UA-UE au siège de l’UA en Ethiopie. À ce moment on va voir le Mongolien M6 siéger tout naturellement aux côtés du Président de la RASD.




    35



    17
    Lamari mehd
    14 octobre 2017 - 13 h 11 min

    Le probleme de la RASD..ou du Polisario…n’a qu’une seule et unique solution..la lutte de liberation..les Sahraouis doivent lutter,doivent se battre et accepter de faire les sacrifices necessaires..et l’Algerie,le Vietnam et d’autres pays,sont de parfaits exemples…ce n’est pas avec,les costumes cravates,la limousine,la valise diplomatique et les prébendes reçus de l’Algerie et d’autres pays,qu’ils gagneront leur independance…la liberté exige de verser du sang ..et non des larmes…alors arretez de pleurnicher, et prenez vos armes!




    43



    123

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.