Ouyahia supprime les nouvelles licences d’importation

licences
Ahmed Ouyahia. New Press

Par Hani Abdi – Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, maintient les licences d’importation pour uniquement trois produits, a-t-on appris de sources sûres. Les produits qui sont toujours soumis au régime des licences sont les véhicules de tourisme et autres véhicules automobiles destinés à la revente en l’état, l’acier rond à béton et le ciment. Pour ce dernier produit, l’Algérie est sur le point d’être autosuffisante. La suppression des licences concerne, entre autres, le bois, la céramique et les produits agricoles, comme les viandes, la pomme, la banane, l’orge, le maïs, le citron, le tourteau de soja, le concentré de tomate et le poly-phosphate. Les fromages ne sont plus également concernés par les licences d’importation, introduites pour la première fois en décembre 2015 afin de faire baisser la lourde facture des importations. En 2016, les licences d’importation ont touché les véhicules, le ciment et le rond à béton. Ce régime a été élargi à d’autres produits en 2017.

Si ce système profite à la production nationale, dans certains cas, comme la pomme, dans d’autres cas, il a provoqué des perturbations d’alimentation du marché national, voire dans certaines situations, la rareté du produit. C’est le cas ces derniers mois, par exemple, du bois, qu’il soit rouge, blanc ou du hêtre. Le régime des licences a été généralisé, faut-il le souligner, à tous les produits importés par l’ex-Premier ministe, Abdelmadjid Tebboune. Le retard dans l’attribution des licences a provoqué un blocage des importations, y compris de certains intrants pour l’industrie agroalimentaire.

La suppression des licences d’importation, ont précisé nos sources, ne veut nullement dire abandon des efforts pour réduire les importations. Au contraire, ont-elles assuré, le gouvernement va intensifier ses efforts dans ce sens en instaurant de nouvelles taxes sur tous les produits importés pour protéger la production nationale. A titre d’exemple, les produits électroménagers vont être surtaxés à partir du mois de janvier afin de protéger les marques nationales. Selon nos sources, les détergents, les produits cosmétiques, les produits informatiques, les cigarettes et les téléphones mobiles pourraient être touchés par les surtaxations.

Le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi, avait évalué les importations d’ici la fin de l’année à près de 40 milliards de dollars et les exportations essentiellement en hydrocarbures à 31 milliards de dollars, ce qui représenterait un déficit de 9 milliards de dollars. En 2016, le déficit du commerce extérieur était de 17 milliards de dollars.

H. A.

Comment (9)

    yebdri
    28 octobre 2017 - 10 h 27 min

    UN JEUNE HOMME ET SA MÈRE VONT DEMANDER LA MAIN D UNE JEUNE ÉTUDIANTE . APRÈS LES PRÉSENTATIONS,LA MÈRE DE LA FILLE LEUR DIT: « MA FILLE A UNE LICENCE DE DROIT  » ! ET LA FEMME D UN ANCIEN MOUDJAHID LUI RÉPLIQUE :  » MOI J AI UNE LICENCE DE TAXI ET MON FILS UNE LICENCE D IMPORTATION  » voila le résultat de la rente !




    2



    0
    Mello.
    21 octobre 2017 - 13 h 32 min

    Ouyahia supprime ce que Tebboun a mis,ce que Sellal avant lui avait generalise. Pourquoi autant de verbiage sur un tel sujet ?. Nous sommes le seul pays qui parle autant de licences d’importation. Ce qui devait etre ouvert a tous et avec leurs propres moyens devient un levier de manipulation du gouvernement. Oui a l’importation de ce que le citoyen veut, NON aux licences d’importations financees par l’Etat. C’est comme si notre pays n’a pas d’autres priorite pour en faire un programme du gouvernement. Liberer le marche , aussi bien a l’import qu’a l’export finance par les propres moyens des citoyens.




    0



    0
    Anonyme
    20 octobre 2017 - 21 h 54 min

    Supprimer les licences source de passe droits favoritisme. Dévaluer le da à 200/€. Cà rend les imports plus chers,favorise la production locale,et gonfle les revenus dinars issus des exportations petrole. Du coup plus besoin d’imprimer des billets! Inflation?? Bien sûr qu’il yaura inflation,elle y est déjà et elle inévitable dans tous les cas. Quand on perd 50% de revenus on perd 50% de pouvoir d’achat. Faut pas tromper les gens,vous avez mené le pays à la faillte et on paie vos erreurs,et vous en commettez encore.




    3



    0
    faites vos comptes ...
    20 octobre 2017 - 9 h 30 min

    et dire que la grande mosquée à elle seule ….
    on aurait pu en faire bien plus utile avec les 2,5 milliards de dollars : exactement 50 hôpitaux ultra modernes à raison de 50 millions de dollars , c’est à dire un hopital val de grace dans chaque wilaya et du coup diminuer drastiquement le mouvement de personnes ( circulation…etc etc ) !!!!




    9



    3
      Anonyme
      20 octobre 2017 - 17 h 23 min

      On ne cesse de le répéter, ce n est pas une mosquee !!




      0



      2
    Lamari mehd
    20 octobre 2017 - 8 h 41 min

    Je suis d’accord avec cette mesure,elle est en accord,avec les conventions signées par l’Algerie,et cela donne du serieux a l’administration Algerienne,mais en contrepartie,il faut veuiller a appliquer les taxations dissuasives sur les produits importés de grands luxe et de seconde necessité….quant aux voitures,il serait judicieux d’ouvrir l’importation aux particuliers,en mettant les gardes fous,tel des controles techniques sévéres et aussi,limiter l’importation a des voitures neuves ou moins d’une annéee d’age en interdisant leur vente sous 3 ans,cela bien sure sous fond propre,transferable uniquement par voie banquaire…Il est possible de reguler les importations,il suffit d’avoir les bonnes idées et bien connaitre les mecanismes.




    4



    1
    nonews
    20 octobre 2017 - 0 h 48 min

    Supprimer les licences d’importations est une bonne chose mais il ne faut pas que le gouvernement cede de precieux devises a un taux derisoire a ces importateurs voleurs. Ils doivent utiliser leur argent pour acheter leur devises au prix du marche (1euro=205 dinars aujourd’hui)




    5



    1
    Kahina
    19 octobre 2017 - 16 h 01 min

    Apparemment, on importera plus des cailloux et des quarantenaires vides.
    SVP, il faut:

    Améliorer la qualité des produits locaux
    Établir un système de contrôle de qualité qui respecte les normes des produits alimentaires
    Formez vos douaniers sur l’éthique




    14



    2
      Anonyme
      19 octobre 2017 - 19 h 26 min

      Lire: On n’importera




      4



      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.