L’islamologue d’origine égyptienne Tariq Ramadan visé par une plainte pour viol

Religion Ramadan
Tariq Ramadan. D. R.

L’agence de presse AFP rapporte qu’une plainte a été déposée ce vendredi en France à l’encontre de l’islamologue et théologien suisse Tariq Ramadan, notamment pour viol et agressions sexuelles. Ce petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans, âgé de 55 ans, est professeur d’études islamiques contemporaines à l’université d’Oxford (Royaume-Uni).

L’information a été communiquée à la presse par l’un des avocats de son accusatrice Henda Ayari, ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque. Cette plainte a été déposée auprès du parquet de Rouen, dans le nord-ouest de la France, dont relève le domicile de la plaignante, pour «des faits criminels de viol, agressions sexuelles, violences volontaires, harcèlement, intimidation», selon le document consulté par l’AFP.

Henda Ayari, 40 ans, présidente de l’association Libératrices, a indiqué ce vendredi sur sa page Facebook avoir été «victime de quelque chose de très grave il y a plusieurs années» mais n’avoir pas alors voulu révéler le nom de son agresseur en raison de «menaces de sa part». Dans son livre J’ai choisi d’être libre, paru en novembre 2016 chez Flammarion, elle a décrit cet homme sous le nom de Zoubeyr, narrant un rendez-vous dans sa chambre d’hôtel à Paris où cet intellectuel musulman venait de donner une conférence. «Par pudeur, je ne donnerai pas ici de détails précis sur les actes qu’il m’a fait subir. Il suffit de savoir qu’il a très largement profité de ma faiblesse», avait écrit Henda Ayari, assurant que quand elle s’est «rebellée», qu’elle lui a «crié d’arrêter», il l’a «insultée», «giflée» et «violentée». «Je le confirme aujourd’hui, le fameux Zoubeyr, c’est bien Tariq Ramadan», écrit Henda Ayari sur Facebook.

Selon Me Jonas Haddad, l’un de ses conseils, «Henda Ayari n’avait pas envie de communiquer sur ce sujet par peur». «Avec la libération de la parole à laquelle on assiste depuis quelques jours, elle a décidé de dire ce qu’elle a subi et d’en tirer les conséquences judiciaires», a-t-il poursuivi, interrogé par l’AFP.

R. I.

Comment (75)

    Pokemon
    3 novembre 2017 - 15 h 59 min

    Je ne suis pas fan de Tariq Ramadan mais je ne trouve pas la plaignante très convaincante. Ca sent le complot




    0



    0
    Anonyme
    30 octobre 2017 - 9 h 10 min

    J’ai vu Henda Ayari ce matin sur « BFM PROPAGANDE » et je n’ai pas cru un mot de ce qu’elle disait, je n’avais pas d’avis sur ce sujet avant de voir cette interview, mais maintenant j’apporte mon plein soutien à Monsieur Ramadan. je tiens à ajouter que la religion et moi ça fait 2! Monsieur Ramadan, je vous souhaite de leur rendre un coup 100 fois plus puissant!




    0



    0
    Arezki
    24 octobre 2017 - 7 h 49 min

    azul




    0



    0
    L'EPERVIER.
    23 octobre 2017 - 4 h 34 min

    tariq ramadan , refute les accusations de viol et d’agressions sexuelles et va porter plainte aupres du parquet de rouen dont releve le domicile de la plaignante . AFFAIRE A SUIVRE.




    1



    0
    Boukra
    22 octobre 2017 - 22 h 02 min

    Une ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque qui a quitté la Syrie ou Daesh a été vaincu.

    Elle viens de sortir un livre et espère par ce stratagème qu’il sera vendu à 100.000 exemplaires à 20 euros l’unité , 1 million d’euros cash pour l’ancienne salafiste converti à l’économie du marché et présidente de l’association libératrice.

    Pour les commentaires haineux à l’égard du mis en cause je vois que la manipulation fonctionne à merveille, vous êtes bien bas…
    Moins




    3



    1
    Boukra
    22 octobre 2017 - 20 h 02 min

    Une ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque et qui a quitté la Syrie ou Daesh a été vaincu.

    Elle viens de sortir un livre et espère par ce stratagème qu’il sera vendu à 100.000 exemplaires à 20 euros l’unité , 1 million d’euros cash pour l’ancienne salafiste converti à l’économie du marché et présidente de l’association libératrice.

    Pour les commentaires haineux à l’égard du mis en cause je vois que la manipulation fonctionne à merveille, vous êtes bien bas…




    1



    2
    Rezki Djerroudi
    21 octobre 2017 - 22 h 54 min

    Dans le doute s’abstenir disait l’adage. Chers concitoyens faites très attention à ne pas vous laisser entraîner dans des situations ambigues qui vous fassent réagir malgré vous à porter des jugements de valeur à l’endroit des personnes ou des entités sans connaissance de cause. Ce que colporte la presse, quelque soit sa coloration n’est pas fortuit. La finalité de la transmission de l’information de nos jours répond à des impératifs personnifiés de son auteur. Ne réagissez pas à chaud avant de vérifier préalablement l’authenticité du message pour ne pas verser dans le dénigrement gratuit et enfreindre ainsi la bonne séance et la morale. Cordialement.




    5



    3
      Boukra
      23 octobre 2017 - 8 h 27 min

      Rezki bien dit, la prolifération de propos haineux et la promptitude à colporter la médisance à l’égard du mis en cause reflète d’une chasse à l’homme choquante et indécente.

      À l’époque elle portait le niqab, celui qu’on déteste et qui est affreux en Occident.




      1



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.