La plainte de Saïd Sadi contre Nordine Aït Hamouda rejetée

Nordine Aït Hamouda et Saïd Sadi. New Press
Nordine Aït Hamouda et Saïd Sadi. New Press

Par Rabah A. – La plainte déposée par Saïd Sadi contre Nordine Aït Hamouda pour diffamation vient d’être rejetée par la 17e chambre correctionnelle de Paris, laquelle a estimé que les chefs d’accusation de diffamation «devaient être précisés», indique l’ex-chef du RCD sur sa page Facebook. Celui-ci ajoute que l’absence de Nordine Aït Hamouda à l’audience n’a pas permis, selon la chambre, d’apprécier, dans le contexte politique algérien, «la volonté de nuire de l’accusé». Suite à cette décision, Saïd Sadi dit avoir immédiatement introduit un pourvoi en cassation.

Pour rappel, Saïd Sadi avait, en mars 2016, déposé plainte contre Nordine Aït Hamouda, ex-cadre du RCD et actuellement député indépendant, suite à une déclaration que ce dernier avait faite un mois plus tôt sur la chaîne de télévision Berbère TV, dans laquelle celui-ci accusait nommément son ex-compagnon d’avoir, entre autres, sollicité l’ancien chef des services de renseignement, le général Toufik, pour obtenir un terrain à El-Biar, construire une villa et la louer à 12 000 euros, et aussi de posséder d’autres biens immobiliers en France et en Algérie.

Pour rappel, Nordine Aït Hamouda avait décidé de quitter son ancien parti dans le sillage des dernières élections sénatoriales. Refusant ouvertement le choix de l’ex-président de l’APC d’Aïn El-Hammam, pour représenter le parti à ce scrutin, le fils du colonel Amirouche s’est vite attiré les foudres de la direction du parti qui a immédiatement prononcé son exclusion.

R. A.

Comment (11)

    yenza w'oulache
    22 octobre 2017 - 7 h 09 min

    Les séquelles de l’assimilation tombent une apres une. Le RCD fruit de la volonté d’anihiler la kabylie en lui miroitant le triptyque maléfique comme moyen hypnotique est une methode qui a fait son temps.
    La Kabylie prend la tangente!




    0



    0
    Rayes Al Bahriya
    21 octobre 2017 - 15 h 14 min

    Que tu sois maudit ya S.S….
    LA FRANCE A ENCORE HONNEUR ET EN DOIT TOUJOURS HONNEURS ETERNELS À FEU COLONEL AMIROUCHE ….
    NOUREDDINE AIT HAMOUDA … L’ÂME DE TON PÈRE..ALLAH YARAHMOU VEILLE TOUJOURS SUR LE CIEL ALGÉRIE…
    BRILLANTISSIME JUSTICE ….!
    EN LE DROIT a SES DROITS DE RÉPONSE…




    2



    1
    Mello.
    21 octobre 2017 - 11 h 25 min

    Deux Algeriens, deux kabyles, un probleme Algerien, deux “ politiciens Algeriens, l’un est encore depute de la nation Algerienne et l’autre , vivant entre les deux chaises , qui depose plainte en France. Incroyable, sommes nous sous le pouvoir juridique de cette France ? Surement, on est sous le pouvoir tout court de la France. Sinon , comment un juge ou un procureur de cette France ne puisse pas rejeter cette affaire en Algerie ?. Vous me direz que l’un et l’autre disposent d’une carte de residence dans ce pays tricolore, tout comme cette pegre qui nous gouverne.




    8



    2
      Anonyme
      21 octobre 2017 - 14 h 38 min

      Il vont à la justice française car celle du régime FLNesque, personne n’accordera le moindre intérêt à ce qu’elle dira ou tranchera.




      0



      4
        Rezki Djerroudi
        21 octobre 2017 - 23 h 09 min

        Sachez Monsieur Mello que sur le plan juridique vous ne pouvez pas saisir l’instance de justice ou bon vous semble par faute d’incompétence territoriale. L’affaire a éclatée sur le territoire de la France et c’est à la compétence de ses juridictions qu’échoit la responsabilité de connaitre de ladite affaire tout simplement. Cordialement.




        1



        0
        Nasser
        23 octobre 2017 - 0 h 29 min

        La justice algérienne l’aurait rejeté pour incompétence! Les faits se sont déroulés dans un autre pays! Tout simplement et arrêtez vos stupidités.




        0



        0
    Mlaoua
    21 octobre 2017 - 9 h 45 min

    Sous l’effet de la colère, Nordine Ait Hamouda avait balancé n’importe quoi contre Saadi.Où réside le problème que Toufik intervienne pour l’achat d’un terrain, surtout si ce terrain appartient à un privé? Où réside la violation de la loi du pays que l’on achète un terrain, qui devrait passer inévitablement par des procédures légales à respecter sous peine que l’acte de propriété soit nul? Cette intervention pour l’achat(je dis l’achat et non attribuée gratuitement, qui reste à vérifier)est -elle faite au détriment de l’intérêt du pays? Que Nordine Ait Hamouda me cite cette loi alors?Je ne crains pas d’affirmer que Nordine Ait Hammouda raisonne juste comme un analphabète qui ne connait rien des lois du pays pour pouvoir distinguer un acte licite de celui qui ne l’est pas. Je sais que c’était sous l’effet de l’humiliation de se voir éjecté du RCD, qu’il cherche, tardivement mais pas avant, de se venger du docteur Saadi.Il croit avoir bien fait de dire ces conneries qui ne portent pas forcément atteinte à Saadi car du point de vue de droit, ce dernier n’a commis aucune violation de la loi.Je lis à travers les dénonciations de Nordine Ait Hamouda contre Saadi un manque d’immaturité et un niveau trop bas.Il est fort probable que la cour de justice de France le condamne quitte à un dinar symbolique, car derrière ces déclaration il y a intention de salir Saadi et de porter atteinte à sa popularité.




    4



    7
    Anonyme
    21 octobre 2017 - 9 h 16 min

    Les mecs !! pour avoir un minimum de crédibilité, l’un comme l’autre ne dépose pas plainte en Algérie du FLN mais vont en France pour saisir la justice française, la justice de la colonisation leur fond de commerce à tous les deux, l’un a tenté de se blanchir quant à son rôle dans l’assassinat de L. Matoub et l’autre pour tenter de discréditer à travers des propos  » injujeables » et qui ne concerne guère ni la France, et encore moins la justice française.
    Deux mecs qui ont fait du nationalisme FLNesque leur fond de commerce rechignent à saisir la justice algérienne. L’un des, avait dit une fois, … je cite moi je fais confiance à la justice de mon pays » laisse moi rire, quelques semaines après, il ne parlait que du verdict de la justice française qui était en sa faveur.




    6



    2
    ،Sadeg.A
    21 octobre 2017 - 8 h 29 min

    Mon grand père rabi yarahmou, disait toujours  » ki lkalba ki wlad lkalba.. wlad lkalba ga3 klab.. « ..
    Opposition en Algérie comme les assassins coe les dinausors…sdul peuple ki paie les impots mekine..




    6



    4
    IZERMANE
    21 octobre 2017 - 5 h 18 min

    VISEZ UN PEU CES BOBINES D’HYPOCRITES ANTIPATHIQUES. ILS ONT PROFITÉ DES LARGESSES DU POUVOIR PENDANT DES ANNÉES ET VOILÀ QU’ILS SE CHAMAILLENT MAINTENANT À PARIS PAR JUGE FRANÇAIS INTERPOSÉ. NOS CHOUHADAS, RABBI YERHAMHOUM, APPRCIERONT.
    HONTE À VOUS, VOUS DÉSHONOREZ VOS ORIGINES ET VOTRE CULTURE. VOUS RESSEMBLEZ COMME LE PRÉCISE LE DICTON DE CHEZ NOUS À DES IKKAÂVANES (FAMILLE DU CHACAL).




    11



    1
    ALI
    20 octobre 2017 - 22 h 58 min

    On veut tout savoir. Est ce qu’il a eu vraiment ce terrain, et au détriment de qui?.




    12



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.