Il interdit le niqab : le Québec lance un avertissement aux Maghrébins

Québec
Le projet de loi sur la neutralité religieuse de l'Etat a été adopté cette semaine à l'Assemblée du Québec. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Présenté par la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, le projet de loi 62 sur la neutralité religieuse de l’Etat, qui prévoit notamment que les services publics soient dispensés et reçus à visage découvert, a été adopté cette semaine par la majorité libérale à l’Assemblée nationale du Québec, au terme de deux années de débats houleux. Le texte adopté instaure notamment la «neutralité religieuse» de l’appareil d’Etat québécois.

Ce projet de loi n’interdit pas le port de signes religieux par les employés de l’Etat en position d’autorité, comme les juges, les gardiens de prison ou les policiers, ce que proposait Bouchard-Taylor et que souhaitaient les partis d’opposition. Il oblige plutôt les employés des organismes publics et parapublics à exercer leurs fonctions à visage découvert pour des questions de sécurité et de communication. Les citoyens qui reçoivent les services d’organismes publics doivent aussi avoir le visage découvert pour les obtenir. Le port du voile intégral, comme la burqa et le niqab, est donc interdit aux fonctionnaires qui travaillent avec le public et aux citoyens qui reçoivent des services gouvernementaux. Le tchador est quant à lui autorisé, puisqu’il permet de voir le visage de celles qui le portent en tout temps.

Cependant, le projet de loi prévoit la possibilité pour les citoyens de demander des accommodements raisonnables en vertu de la Charte des droits et libertés. Ces demandes seront alors traitées au cas par cas. Le projet de loi propose certaines balises pour guider les gestionnaires des secteurs public et parapublic dans le traitement de ces demandes. En termes concrets, une personne qui, par exemple, prend l’autobus doit le faire à visage découvert tout au long du trajet.

Il n’est plus certain que le Québec soit aussi attractif qu’avant aux yeux des Algériens désireux d’aller s’installer sous d’autres cieux, surtout pour les plus extrémistes d’entre eux et qui voyaient jusque là le «Nouveau monde» comme une sorte terre d’asile ou qui pensait s’en servir comme base arrière. De son côté, le Québec transmet un message des plus clairs et qui dit en gros qu’il sera désormais intraitable à l’égard de tous les étrangers qui refuseront de rentrer dans les rangs. A commencer par la communauté musulmane qui se trouve projetée au-devant de la scène en raison d’attentats commis par de présumées cellules dormantes se revendiquant de Daech.

S. S.

Comment (41)

    samiamiop
    22 octobre 2017 - 15 h 00 min

    C’est tant mieux pour ces chippies qui s’exposent en clowns dénaturant le vrai visage de l’Islam et par la mème poussant les extrémistes québécois à déverser leur fiels à l’encontre de la communauté musulmane.
    Il faut noter que le québec sous couvert de sa réputation de terre d’accueil reste l’endroit le plus raciste et le plus anti-musulman de la planète.Les français sont des enfants de choeur à côté des québécois. Les français en dépit de tous les attentats terroristes dont ils furent victimes ne se sont jamais vengés en attaquant une mosquée au moment de la prière.Ce fût le cas au Québec qui n’a subi pourtant aucune attaques terroristes.Et tout indique que ce criminel sera relaxé puisque la justice tente de faire croire à l’opinion qu’il souffre d’un déficit mental,rien que çà.




    0



    0
    Benna-Masr
    21 octobre 2017 - 17 h 10 min

    L’habit ne fait pas le moine…Le fait que des femmes mettent le niqab ne les garanties pas d’être protéger ou ne les immunises pas de tout soupçons de leurs actes.Le Paradis il faut le mérité, et ne sera ouvert que pour les êtres humains qui auront fait du bien, des actes biens sur Terre. Dieu seul sait.




    1



    1
    Tommynace
    21 octobre 2017 - 16 h 21 min

    Il faut combattre le virus en lui coupant la tête sinon si il se métastase c’est foutu




    2



    0
    Tangoweb 54
    21 octobre 2017 - 12 h 09 min

    Moi j applaudi des deux mains cette loi, car ces femmes hypocrites, extravagantes et provocatrices n ont qu’ à respecter les lois du pays d accueille ou foutre le camp dans leur pays d origine, l Islam vrai n a jamais obligé une femme a se couvrir entièrement avec un tissus noir comme un corbeaux ( oiseaux de mauvais augures ) cette tenue soit disant islamique n a fait son apparition qu’ au début de 1980.




    15



    0
    chibl
    21 octobre 2017 - 11 h 08 min

    le Quebec commence a se rendre compte de la la bourde qu’il a commis en acceptant tous ces migrants venus du maghreb francophone pour contrer les anglophones. ils se rendent compte qu’ils ont ramener chez eux un ramassis d’intégristes adeptes de Boukhari.
    il est vrai que ce sont une minorité parmi les migrants,mais avec une grande capacité de nuisance.




    11



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.