Sahara Occidental : l’Eucoco fixe ses objectifs pour déconstruire le discours du Maroc

Maroc EUCOCO
Manifestation pour le respect des droits de l'Homme des Sahraouis. D. R.

La 42e Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco) a fixé ce dimanche, au deuxième jour de ses travaux, les axes et objectifs à même de déconstruire le discours du Maroc dans le conflit du Sahara Occidental. A l’issue des travaux de l’atelier politique, les participants ont recommandé de mener «une bataille médiatique en utilisant les réseaux sociaux, notamment, afin de déconstruire le discours marocain et de démontrer historiquement, juridiquement, socialement et culturellement la justesse et la noblesse de la lutte du peuple sahraoui pour accéder à la liberté et à l’indépendance».

En direction de l’ONU, ils ont préconisé d’«interpeller, de presser et de dénoncer toutes les autorités onusiennes, particulièrement le secrétaire général et les membres du Conseil de sécurité, pour qu’ils traduisent, sans tarder, concrètement dans les faits les différentes résolutions votées par leurs propres structures et qu’ils honorent leurs engagements vis-à-vis du peuple sahraoui». Pour l’Union africaine (UA), considérée comme un allié objectif historique de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), ils lui recommandent «beaucoup de vigilance et une mobilisation permanente pour dénoncer les plans diaboliques du Maroc qui veut exclure la RASD de l’UA». Il s’agit de renverser la vapeur et obliger le Maroc à respecter l’Acte constitutif de l’UA.

L’Eucoco, qui considère par ailleurs que l’arrêt de la Cour européenne de justice une victoire importante du Front Polisario au niveau de l’Europe, avertit qu’il faut éviter «une banalisation et une dévalorisation» de cet acquis juridique. Il demande une mobilisation «constante» et un «travail de sensibilisation, d’information et d’explication au niveau de chaque pays membre de l’Union européenne, en adoptant une attitude offensive pour obtenir d’autres acquis juridiques et politiques qui, seuls vont isoler le Maroc sur la scène européenne». Les participants ont considéré, en outre, que la Parlement européen reste «un bon vecteur de déploiement du travail de dénonciation, de lobbying et d’interpellation».

En matière de violation des droits de l’Homme dans les territoires occupés du Sahara Occidental, ils ont recommandé au mouvement international de solidarité de s’y «investir profondément et de façon multiforme», notamment sur la situation des prisonniers politiques sahraouis et sur le pillage des ressources naturelles du Sahara Occidental. Parmi les actions recommandées, on peut citer le lobbying, la dénonciation médiatique, l’utilisation des réseaux sociaux, la mise sur pied d’un networking, la présence dans les tribunaux, les conférences de presse, colloques et rencontres universitaires.

R. I.

Comment (5)

    Hellali
    22 octobre 2017 - 18 h 06 min

    Le Polisario doit comprendre que le fils du Glaoui H2 ne comprends que le langage de la force et donc des armes.




    7



    4
    Le Patriote
    22 octobre 2017 - 18 h 03 min

    Encore une fois je le dis et redis que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps du moment que la RASD ne peut rien attendre de cette coquille vide qu’est l’ONU tant que cette France continue à detenir ce droit de véto




    9



    2
    HANNIBAL
    22 octobre 2017 - 16 h 33 min

    Le Sahara occidental sera libre quoi que fasse mongol VI tant que c’est a l’amiable parce que par l’ armé des FAR
    a montré de quoi ils sont capable sur l’ilot du persil c’est de se mettre a genoux que j’en ai honte a leur place
    alors la déculottée magistrale elle est existante depuis 41 ans et c’est a 50 degré que le makhnaz maintient 100 000 hommes derrière un mur de sable pour pouvoir piller du phosphate et louer la mer aux étrangers pour pécher du poisson
    mais son seul soutien la france qui est affaiblie va finir par lacher le mokhrib agonisant dans ses reves de grandeur
    qui restera une lubie celle d’un crapaud qui veut devenir un boeuf l’agression contre des gens sans défense et encore
    le dernier en date l’épisode Guerguerat dont j’attends l’indépendance du Sahara Occidental qu’il dégage cette racaille
    de son territoire qu’on puisse pecher a Dakhla en renvoyant les mokokos chez eux de gré ou de force et que Vive le
    Sahara Occidental Libre qui n’est plus qu’une question de décolonisation mais la patience a des limites .Hum .




    15



    8
    Izem
    22 octobre 2017 - 13 h 34 min

    Vive le Sahara occidental libre et libéré inshALLAH.




    16



    8
    Anonyme
    22 octobre 2017 - 13 h 00 min

    Il faut soutenir l Eucoco et passer a l action sans arret comme le rapporte l auteur de cet article,par des manifestations en adoptant une attitude offensive,le lobbying, la dénonciation médiatique, l’utilisation des réseaux sociaux, la mise sur pied d’un networking, la présence dans les tribunaux, les conférences de presse, colloques et rencontres universitaires.Il ne faut jamais baisser la garde.Tous ensemble,tous ensemble pour le peuple Sahraoui et son autodetermination sachant que la RASD est le seul Etat africain vivant encore sous occupation etrangere marocaine.




    17



    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.