L’Union européenne prépare une nouvelle forfaiture en faveur de Rabat

Maroc
La Commission européenne persiste dans sa volonté d'arranger le Maroc en foulant au pied l’arrêt de la CJUE. D. R.

Par Sadek Sahraoui – La Commission européenne persiste dans sa volonté d’arranger le Maroc en foulant au pied l’arrêt de la Cour européenne de justice qui a statué explicitement en décembre 2016 que le territoire du Sahara Occidental «est distinct et séparé» du territoire du royaume du Maroc. Comment ? A travers l’ajout du terme «juridiction» à l’article 144 de l’accord aérien entre Rabat et Bruxelles qui sera soumis au vote demain au Parlement européen, la partie européenne escamote la réalité de cet arrêt pour inclure artificiellement le Sahara Occidental. Or, la Cour européenne ne reconnaît pas au Maroc le statut de puissance administrante, même pas de fait, et donc ce territoire ne peut pas être sous sa juridiction !

Ce n’est pas la première fois que des lobbies pro-marocains à Bruxelles, gracieusement payés par le Makhzen, essayent de contourner l’arrêt de la Cour européenne de justice. Et à chaque fois, ces tentatives, très souvent téléguidées par des milieux politiques français, ont été contrées par le Front Polisario avec l’aide de ses alliés européens. La dernière filouterie avec laquelle l’UE s’est distinguée remonte à mai dernier. Dans une lettre adressée aux dirigeants de l’Union européenne (UE) et signée par son Secrétaire général, Brahim Ghali, le Front Polisario avait ainsi condamné fermement une proposition inique de la Commission européenne qui avait consisté à demander aux Etats membres de l’UE un mandat pour réexaminer l’accord de libéralisation avec le Maroc afin d’inclure des produits provenant des territoires occupés du Sahara Occidental. C’est l’observatoire des ressources naturelles au Sahara Occidental (WSRW) qui avait révélé l’ignominie soufflée par un élu français.

Le Front Polisario avait considéré la proposition de l’Exécutif européen, non seulement comme une preuve que la Commission a «renoncé à ses obligations pour la mise en œuvre de bonne foi de la décision de la cour de l’UE», mais «elle encourage également le Conseil de l’UE à approuver une proposition qui contredit la politique de longue date de l’union sur le Sahara Occidental». Pour le Front Polisario, la demande de la commission aux Etats membres de l’UE, le mandat de réexaminer cet accord commercial controversé avec le Maroc afin d’inclure les produits provenant du territoire occupé du Sahara Occidental, «encourage aussi le Maroc à poursuivre l’exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara Occidental». «Cela sapera les efforts des Nations unies pour la relance des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario avec une nouvelle dynamique et un nouvel esprit, selon la dernière résolution du Conseil de sécurité de l’ONU», a-t-il prévenu dans sa lettre.

Le Front Polisario avait également mis l’accent dans sa lettre sur l’arrêt de la Cour de justice de l’UE rendu le 21 décembre dernier, dans lequel la cour a affirmé clairement que le Maroc n’a pas de souveraineté sur le Sahara Occidental. «La cour a donc décidé que, selon le principe de l’autodétermination, l’UE et le royaume du Maroc ne peuvent inclure, soit de jure, soit de facto, le Sahara Occidental dans leurs relations commerciales sans l’accord préalable du peuple sahraoui», a-t-il souligné. Compte tenu du statut distinct et séparé du Sahara Occidental en vertu du droit international, telle que souligné par la CJUE dans son jugement, le Maroc ne peut donc pas conclure des accords internationaux applicables au territoire sahraoui, qu’il occupe illégalement, a rappelé le Front Polisario aux dirigeants européens.

Par conséquent, a-t-il poursuivi, le Maroc n’est pas habilité à s’exprimer au nom du peuple d’un territoire situé en dehors de ses frontières internationalement reconnues. Au vu de la énième manœuvre qui se prépare à Bruxelles, il apparaît clairement que l’Union européenne a perdu ses valeurs et n’est donc plus digne de confiance.

S. S.

Comment (19)

    Chaoui
    24 octobre 2017 - 21 h 26 min

    Tu pouvais juste ajouter en parlant du Maroc des faits aussi historiques que prouvés : les premières « harkas » (d’où viendra ensuite le nom « harki ») créées par la France étaient composées de marocains et leurs amis sénégalais, lesquels seront sont pitié dans nos douars, massacrant, torturant et violant les nôtres non sans les dépouiller du peu de leurs biens. C’était aussi vrai que je n’invite rien.




    26



    15
    karimdz
    24 octobre 2017 - 19 h 42 min

    L europe à l instar des états unis, est devenu un instrument de la politique du sionisme. Il y a des députés européens courageux qui échappent à la règle sioniste et dénoncent cette instrumentalisation.




    14



    11
    Diogéne
    24 octobre 2017 - 19 h 35 min

    Pour le pays pourvoyeur de kif et de putes L’UE veut lui faire don d’un territoire spolié au peuple sahraoui , et pour l’ALGERIE le pays des hommes libres, les USA à travers leur adjoint au département d’état ,veulent qu’on envoie nos frères et pères et amis de L’ANP au casse -pipe en Lybie pour faire le travail à leur place .SORRY, mister JIMMY, on n’aime pas le rôle de sous-traitant et la vie d’un soldat de notre chere ANP pour vaut celle de 1000 de vos GI .ENVOYEZ vos GI ou les preux soldats de vos chers amis du golfe .Did you unterstand? Yah , you did! fine, thus forget us for ever. Ce n’est point la peine de nous caresser notre égo  » vous avez une armée top niveau et autres flatteries , on ne mord pas. (…) la 1ere puissance mondiale ,vous pouvez pulveriser tous les terroristes lybiens en en clin de cil. Allez-y vive vous ,on vous encourage et on vous applaudit.ETnous vous ferons parvenir nos condoléances pour chaque GI MORT AU CHAMPS D’ HONNEUR .




    13



    15
    TARZAN
    24 octobre 2017 - 17 h 17 min

    POUR revenir au justificatif qu’à donner la cote d’ivoire pour ne pas inviter la RASD: « Ouattara, refuserait à inviter en son pays, la République Arabe Sahraouie Démocratique pour être en conformité avec la position de l’ONU qui ne reconnaît ni l’autonomie du Sahara Occidental ni la RASD ». ouattara oublie de noter qu’aucn pays au monde ne reconnait la marocanité du sahara et surtout pas l’ONU, ni le département d’Etat (USA) etc. ALORS POURQUOI SUR LA CARTE DU maroc, LE maroc ET CERTAINS PAYS ENGLOBENT LA RASD DANS DES CONFÉRENCES INTERNATIONALES? DÉJÀ L’UA DOIT INTERDIRE AU maroc EN PREMIER D’AFFICHER LA RASD SUR LA CARTE GÉOGRAPHIQUE DANS LE TERRITOIRE MAROCAIN SOUS PEINE D’ÊTRE EXCLU DE L’ORGANISATION AFRICAINE. LE maroc EST LA TORPILLE FRANCO ISRAELIENNE POUR DÉTRUIRE L’UNION AFRICAINE ET POUSSER LES PAYS FRANCOPHONES A ÊTRE LES CANICHES DE LA FRANCE AVEC COMME SOUS-MAITRE le maroc ET israel. JE PENSE QUE L’ALGÉRIE DOIT TROUVER UN CONTRE POIDS A LA FRANCE EN AFRIQUE POUR EMPÊCHER LES PAYS AFRICAINS FRANCOPHONES FAIBLES DE CÉDER AU CHANTAGE ÉCONOMIQUE FRANÇAIS QUI N’EST QU’UN LEURRE. UNE RÉUNION ENTRE AFRICAINS EST IMPÉRATIVE POUR ÉTUDIER LA MENACE MAROCAINE SUR L’UNION AFRICAINE.




    22



    21
    Anonyme
    24 octobre 2017 - 16 h 36 min

    Il faut rompre tous les accords de partenariats d’associations de coopérations avec l’Europe.
    La Chine l’Iran Cuba le Vénézuela l’argentine le Brésil le Chili et d’autres pays sont près à remplacer l’Europe HUMBLEMENT .
    Nous y gagneront énormément.
    Et la Chine et la Russie acceptent que nous payons nos transactions commercial en monnaie de leurs pays le Yen et le roubles .
    Nous payons en pétrole les achats commerciaux et contrats de constructions.




    23



    11
      lina
      24 octobre 2017 - 19 h 23 min

      Un certain Med vizir..un marocain qui se fait passer pour un algérien…infeste les sites …par sa propagande ce marocain tapi dans un bureau du consulat de la narco monarchie, à Alger…fait de la masturbation de l’esprit…il veut nous faire croire c’est grâce a sa narco monarchie que l’Algérie s’est libérée de la barbarie française…et pas l’inverse , la vérité historique et , que c’est grâce à la révolution algérienne et sous les coups des valeureux soldats de L’armée de libération nationale, ALN , que la France affolée , à abandonner le Maroc provisoirement , mis sous protectorat, pour déverser 3 millions de ses criminels de soldats, sur l ‘Algérie, c’est à partir des années 55 56 que la barbarie française a atteint le summum dans la répression, l’installation des funestes lignes challes et Maurice, les bombardement au napalm, les exécutions en pleine rue, dans les villes, dans tous les villages de milliers d’hommes et même des enfants et des femmes…la guillotine…tous ca c ‘est le peule algérien qui l’ a vécu…y a si md vizir…à moins qu’a force de vouloir travestir l’histoire…tu veux même aller jusqu’a a essayer de baiser la mouche…




      22



      16
        Chaoui
        24 octobre 2017 - 21 h 34 min

        Tu pouvais juste ajouter en parlant du Maroc des faits aussi historiques que prouvés : les premières « harkas » (d’où viendra ensuite le nom « harki ») créées par la France étaient composées de marocains et leurs amis sénégalais, lesquels seront sont pitié dans nos douars, massacrant, torturant et violant les nôtres non sans les dépouiller du peu de leurs biens. C’était aussi vrai que je n’invite rien.




        2



        13
        !
        25 octobre 2017 - 6 h 13 min

        Le Maroc ne nous à jamais aidé dans notre libération, nous avons compté sur nous même, kabyles et Arabes !
        Donc c’est bien un menssonge, les Marocains sont l’insteulent de la France et rapeler vous quant on sortait fatigués de cette guerre d’Algérie les Marocains ont profités de notre faiblesse pour nous attaquer et nous voler nos terre !!!
        Si ca vous apelé de l’aide alors il yba un probleme !




        11



        13
    Moskosdz
    24 octobre 2017 - 16 h 23 min

    De nos jours,dire la vérité à ceux qui se vantent de leur démocratie,liberté et droits de l’homme,en quelque sorte,c’est se ranger du mauvais coté,l’argent issu de la magouille est devenu leur principe de domination du Monde.




    16



    11
    selecto
    24 octobre 2017 - 16 h 05 min

    En réalité le peuple Sahraoui est en guerre avec la France même le représentant du Front Polisario avait dit que c’est la France qui s’oppose à la cause Sahraouie.




    29



    16
    Kahina
    24 octobre 2017 - 15 h 49 min

    C’est malheureux de voir la dégradation des valeurs européennes. En plus, ces Hommes sans valeurs morales qui soutiennent l’oppression du peuple du Sahara Occidentale seront payés avec l’argent de la drogue. C’est ce qu’on appelle se baigner dans les eaux usées du palais de la drogue…ou… vendre ses principes pour deux babouches gratuites.




    25



    14
    mas umeri
    24 octobre 2017 - 15 h 47 min

    l’ U E, pour éviter d’entamer sa crédible, doit être objective dans ses relations avec ses partenaires africains, qu’il s’agisse de l’Algérie ou du Maroc.Le Sahara occidental est arbitrairement occupé et la lutte de son peuple pour sa liberté doit être respecté . Mme Moghreni a donné l’exemple lequel doit être suivi par les eurodéputés, pour des relations apaisées entre les peuples, lesquels souffrent de de l’arbitraire, de l’injustice et du terrorisme.




    14



    14
    Felfel Har
    24 octobre 2017 - 15 h 44 min

    « Qu’importe le verre, pourvu qu’on ait l’ivresse! » Telle semble être la ligne de conduite qu’a choisie la Commission européenne en foulant aux pieds les décisions de sa propre Cour européenne de justice et en allant à contre-courant des résolutions pertinentes des Nations Unies qui ne reconnaissent pas la souveraineté du Maroc sur le Sahara. Puisque ses membres veulent boire, qu’ils boivent le calice jusqu’à la lie! Ils perdront honneur et respectabilité sans oublier leur sens de la justice car ils auront piétiné tous les principes dont ils ont abreuvé (hypocritement) le monde en termes de droits de l’homme. Ce n’est pas tellement cette posture de la CE qui m’inquiète, c’est le silence assourdissant des chefs d’État africains sur cette question. Que devient la sacro-sainte solidarité inscrite dans la charte de l’Unité Africaine?




    18



    9
    Gatt M'digouti
    24 octobre 2017 - 15 h 10 min

    Au fait ou en l’enquete au sujet du faux communique elabore par les services de presse ONU et denonce par nos diplomates a New York.
    AP nous doit bien une investigation dans ce sens.
    Amicalement votre!




    20



    10
      Anonyme
      24 octobre 2017 - 15 h 51 min

      L’ONU a demandé des excuses à l’Algérie.




      13



      11
        Gatt M'digouti
        24 octobre 2017 - 16 h 12 min

        Elle n’a pas a demander pardon a l’Algerie
        Strategie subtile de faire impliquer l’ Algerie dans le conflit. Des sanctions severes doivent etre prises et notifiees par le service de presse de l’Onu. Credibilite oblige!




        20



        8
    BabElOuedAchouhadas
    24 octobre 2017 - 14 h 43 min

    Encore une fois je le dis et redis que l’Independance du Sahara occdental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps pour la prolongation des souffrances de ce peuple.
    D’ailleurs c’est bien la lutte armee qui avait fait connaitre au monde entier la juste cause de ce peuple avant le Cessez le feu de 1991.




    35



    15
    Paris 75011
    24 octobre 2017 - 14 h 37 min

    Moi je fais confiance a notre Patriote Belani et a sa jeune equipe de diplomates qui se trouve avec lui a Brussel.




    25



    15
    un algerien du monde
    24 octobre 2017 - 13 h 23 min

    il ya un axe france israel maroc, le petit dindon de farce est le maroc, ils lui font jouer le petit role pour leurs interets en afrique, un neocolonialisme , voila le fond de l’affaire




    37



    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.