Pagaille dans les aéroports en raison d’une grève des techniciens de maintenance

maintenance
Les travailleurs de la maintenance dénoncent une ségrégation salariale à Air Algérie. New Press

Par Sarah L. – Les avions d’Air Algérie sont cloués au sol. La cause : une grève des techniciens de la maintenance sans l’intervention desquels aucun avion ne peut décoller. Le Syndicat national des travailleurs de la maintenance aérienne (SNTMA) dénoncent ce qu’ils qualifient de «non-droit» et d’«injustice» dont fait l’objet la corporation des techniciens et des ingénieurs de la maintenance aéronautique.

Le SNTMA dénonce les «disparités» et les «ségrégations en tous genres» dont serait victime cette catégorie de personnel dont le rôle est pourtant primordial pour la sécurité des passagers.

Les travailleurs de la maintenance réclament une «justice salariale» et regrettent que les négociations entreprises avec la direction d’Air Algérie n’aient pas abouti au règlement de ce litige. Mais la revendication du SNTMA n’est pas «uniquement d’ordre salarial», précise le Syndicat dans un communiqué. «Le plus important est de reconquérir notre place dans l’échelle des valeurs dans la hiérarchisation des salaires de la compagnie», explique le Syndicat qui exige que les «standards internationaux» en la matière leur soient appliqués.

S. L. 

Comment (2)

    Révolté
    25 octobre 2017 - 21 h 56 min

    La direction d’Air Algérie a, comme à son habitude, trés mal réagi face à une telle situation. Ce qui démontre le manque de professionnalisme du staff dirigeant. Il fallait tout simplement commencer par négocier avec les techniciens qui sont sous-payés. Je parle en connaissance de cause. Car la grève illimitée aurait pu être évitée si en face des techniciens, il y avaient des responsables avec du bon sens. J’étais plus que sûr que le premier responsable de cette compagnie ne serait pas à la hauteur dès la première grève. Il n’a ni la poigne ni encore moins le charisme de feu BENNOUIS. Dommage, pour une compagnie qui représente le pavillon national de se retrouver en si mauvaise posture. AIR ALGERIE est exactement à l’image de l’Algérie…




    6



    0
    Mello
    25 octobre 2017 - 12 h 01 min

    Soutien indefectible envers cette categorie de travailleurs . Quand on voit tous ces agents et “agentes” qui se prelassent dans les agences de voyage, aussi bien nationales qu’a l’exterieur , a ne rien faire et probablement mieux payes, on se demande comment ces maintenanciers ont pu resister sans leur revendication. A l’international, notament a Paris -avenue de l’opera – nous constatons un plethore d’agents qui ne s’adresse aux clients qu’avec dedain, et cette categorie ne savent peut etre pas que sans ce personnel de la maintenance qui “cravachent” a Alger, leur presence est inutile a Paris ou ailleurs. Travailleurs, votre revendication est legitime.




    14



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.