Tissemsilt : lancement des travaux de réalisation d’un deuxième complexe laitier

Lait Tissemssilt
Une nouvelle laiterie qui générera beaucoup d'emplois directs. New Press

Les travaux de réalisation d’un deuxième complexe laitier ont été lancés jeudi à Bordj Bounaama (Tissemsilt). Les travaux de ce complexe de production du lait et dérivés, dont le coup d’envoi a été donné par le wali, Abdelkader Benmessaoud, lors d’une visite d’inspection ont été dotés d’une enveloppe de 790 millions de dinars au titre de l’investissement privé pour un délai de réalisation de 12 mois, selon des explications fournies sur place.

La capacité du complexe est de 40 000 litres/jour de lait pasteurisé et transformé en yaourt et fromage, outre la production du lait de chèvre, selon son promoteur, Adda Amalou, qui a annoncé la signature prochaine d’une convention avec des éleveurs de vaches et de caprins des zones limitrophes, avec la collaboration de la Direction des services agricoles (DSA) pour garantir la fourniture régulière du lait cru à son usine.

S’étendant sur une superficie de 3 000 mètres carrés, ce projet devra générer 90 postes d’emploi permanents, en plus de sa contribution au développement de l’activité de collecte et de transport du lait dans la wilaya. La wilaya de Tissemsilt dispose d’un autre complexe de production du lait et dérivés à Sidi Mansour (Khemisti). Le wali avait indiqué, en marge de sa visite, que les autorités de la wilaya ont réservé un quota de 1 000 aides à l’habitat rural à la daïra de Bordj Bounâama. Il a également fait part d’un projet d’aménagement du chemin de wilaya (CW 6) dans cette région qui, selon lui, constituera une priorité, tout en assurant que les préoccupations des citoyens des zones rurales de la daïra de Bordj Bounâama seront prises en charge dont l’aménagement de pistes et la fourniture du gaz de ville.

A Bordj Bounaâama toujours, il a procédé à la mise en service du gaz naturel au profit de 55 foyers à El-Mactaa et a mis en exploitation un stade sportif de proximité et visité une piscine couverte qui ouvrira bientôt ses portes. A Béni Lahcen, le wali s’est enquis du projet de revêtement du chemin reliant des douars au CW 6 et écouté un exposé sur le projet de raccordement de la ville à un réservoir de 1 000 mètres cubes d’eau, avant de visiter un projet d’aménagement de 100 habitations rurales groupées à Tidjerouine.

R. N.

Comment (2)

    Mello
    27 octobre 2017 - 12 h 56 min

    Un complexe laitier, 90 postes de travail, quelle belle et grande realisation pour un pays qui souffre , enormement, d’investissement grandiose. Nous saluons , tout de meme, l’investisseur qui a su poser une pierre dans cet espace economique desertique, aneanti par tous ces suceurs de banques que sont les membres du FCE . L’industrie agro-alimentaire peut constituer un tissu economique porteur de richesses et de main d’oeuvre , pour peu que l’Etat ne mette pas les batons dans les roues a tous ceux qui ont la possibilite d’investire.




    1



    0
    Jean_Boucane
    27 octobre 2017 - 7 h 19 min

    Un bel acquis pour l’Algerie! Il faut multiplier les investissements agricoles a travers le territoire! Et seul l’effort des nationaux permettra l’essor de notre pays, il ne faut rien attendre des autres, il faut qu’on comprenne le monde et qu’on se batte pour lancer nos produits qui sont de qualité!




    3



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.