Salon du livre d’Alger : des livres sur le terrorisme, Kadhafi, Al-Assad et la sorcellerie interdits

Livres Sila
Lors de l'inauguration du Sila par le Premier ministre. New Oress

Par Hani Abdi – Les autorités algériennes ont interdit 130 livres à la 22e édition du Salon international du livre d’Alger (Sila), ouvert au grand public depuis jeudi 26 octobre. L’interdiction est motivée par le caractère subversif de leurs livres qui glorifient le terrorisme ou véhiculent des contenus contraires aux valeurs et aux us de la société algérienne.

Il s’agit, en effet, de livres qui portent atteinte aux symboles de la Révolution, qui prêchent l’extrémisme religieux, le sectarisme et la haine de l’autre. Mais selon le commissaire du Sila, Hamidou Messaoudi, ce chiffre est infime par rapport au nombre de livres présents au Salon. L’interdiction comprenait 130 titres sur 120 000 livres participants aux expositions, à travers 920 maisons d’édition qui représentent 51 pays de différents continents.

En effet, la commission interministérielle en charge de la vérification du contenu des livres exposés a interdit, entre autres, 6 livres sur le terrorisme et 7 livres traitant de la vie du défunt guide libyen Mouammar Kadhafi. Deux livres traitant du régime Al-Assad en Syrie ont été également interdits ainsi que d’autres livres qui font la promotion de sectes religieuses. Ladite commission a également interdit du Sila des livres qui traitent de la sorcellerie et du charlatanisme.

Il est attendu au Sila quelque 2 millions de visiteurs cette année. Le Sila ouvrira ses portes jusqu’au 5 novembre. Lors de la cérémonie d’ouverture, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, avait appelé à encourager l’exportation et la distribution du livre algérien à l’étranger, en vue de promouvoir l’image de l’Algérie, affirmant que l’Etat déployait des efforts dans ce domaine. Une loi est en cours d’élaboration afin d’encourager l’industrie du livre à travers, notamment des allègements fiscaux.

H. A.

Comment (3)

    Khelfane
    28 octobre 2017 - 11 h 45 min

    seulement dix livres?❤️😇🐪😷😷

    Tournons la page




    0



    0
    Khelfane
    28 octobre 2017 - 11 h 42 min

    seulement dix livres? 😷😷😷😷

    Ça ne fait que cinq kilos

    🙈🙈🙈🙈




    0



    0
    Anonyme
    27 octobre 2017 - 21 h 29 min

    Les livres sur la sorcellerie interdits . Alors nos pauvres sorciers ne peuvent pas mettre à jours leurs connaissances pour guérir les possédés et peaufiner leur exorcismes .




    5



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.