Il n’y aura pas d’importation de véhicules en 2018

importations de véhicules
Aucune importation de véhicules de tourisme n'est prévue en 2018. D. R.

Par Hani Abdi – Le gouvernement Ouyahia a décidé de donner un tour de vis supplémentaire aux importations de véhicules. Selon des sources sûres, le ministère du Commerce ne délivrera aucune licence d’importation de véhicules en 2018. Les véhicules qui seront autorisés à l’importation sont les ambulances et ceux commandés par les corps constitués pour les besoins de fonctionnement des institutions de l’Etat.

Cette décision est prise, selon nos sources, pour certes réduire encore davantage la facture des importations, mais aussi pour encourager l’industrie du montage automobile. Il faut souligner que les trois unités de montage déjà opérationnelles produiraient près de 100 000 véhicules durant 2017 et beaucoup plus en 2018. D’autres unités de montage de grandes marques comme Peugeot vont être lancées prochainement.

Selon le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, il y a actuellement 36 demandes d’autorisation d’unités de montage automobile sur son bureau. Mais, a-t-il assuré, seules les grandes marques seront autorisées à implanter des usines de montage en Algérie. Il a affirmé que le nouveau cahier des charges est en cours de finalisation. Il sera, selon le ministre, de nature à accélérer le rythme d’intégration de ces usines pour aller vers une véritable industrie automobile. Ce nouveau cahier des charges concerne tous les aspects liés à cette branche d’activité.

En matière d’intégration, beaucoup d’efforts ont été accomplis. Youcef Yousfi a fait état dans ce sillage de l’ouverture prochaine d’une usine de plastique dédiée à l’industrie automobile. Cette usine pourrait fournir les différentes unités de montage en Algérie. Le plastique représente 20% de la fabrication d’un véhicule. Il y aura également l’installation d’unités de fabrication de certaines pièces de rechange.

L’industrie de montage automobile a fait ses premiers pas en 2013 avec Renault. Aujourd’hui, plusieurs marques asiatiques et européennes sont présentes en Algérie. Le but de cette industrie de montage est de réduire la facture des importations de véhicules qui a atteint un record de 5 milliards de dollars en 2012.

H. A.

 

Comment (25)

    Anonyme
    29 octobre 2017 - 6 h 47 min

    Ils nous fourguent leur technologie obsolète, énérgivore, et demain le pollueur sera le payeur, nous allons payer une taxe sur la pollution de demain, c’est ce que les lois internationales prévoient à l’avenir. Ouyahya le sait bien et nos gouvernants le savent bien et s’ils continuent sur ce cap, ils seront complices et traitres. A l’avenir cette industrie nous coûtera plus chère, même la valeur ajoutée sera d’une faible marge. Autant choisir la bonne stratégie aujourd’hui pour assurer le lendemain des générations futurs.




    3



    3
    BabEIOuedAchouhadas
    28 octobre 2017 - 23 h 26 min

    C’est le Mongolien M6 qui va être triste surtout qu’il pensait que son protecteur Fafa allait obliger l’Algérie pour ouvrir ses frontières du Haschich afin de lui refiler les voitures françaises produites au Marokistan avec une main d’oeuvre marocaine bon marché.




    3



    4
    issam
    28 octobre 2017 - 22 h 01 min

    Tu rassembles les meilleurs ingénieurs des meilleurs écoles et tu leur donnes carte blanche pour construire un véhicules électriques made in algéria .Il n’y ‘a aucun mérite a assembler des produits que d’autre on imaginé .L’algérien n’est pas plus bête qu’un français ou qu’un allemand




    5



    4
    Anonyme
    28 octobre 2017 - 20 h 43 min

    c’est bon car le parc auto prend des proportions alarmantes mais si c’est seulement pour écouler la khourda de Tahkout et Cie là c’est autre chose et je pense que c’est le cas
    Pauvre bled




    6



    5
      bougie
      29 octobre 2017 - 12 h 26 min

      Du fait que la majorité des intervenants sur ce site sont émigrés en France ils peuvent acheter tous le véhicules possibles cette décision ne les concerne pas .Par contre quand ils reviennent au bled cela les concerne car ils sont en voiture made in Europa et moins il y a de circulation mieux c’est pour eux bien sûr .De plus on peut admirer leurs voitures et parader devant les camarades blédards. Comme l’algérien souvent a une façon spécifique de conduire en faisant fi du code de la route,le camarade émigré a plus de chance d’échapper aux accidents et aux froissages de tôle.




      0



      2
    elhadj
    28 octobre 2017 - 19 h 35 min

    une bonne mesure pour tenter de maîtriser la situation déplorable de l économie et le gaspillage inutile des ressources sauf que cependant ces pseudo unités de montage SKD et CKD qui font du simple montage de roues doivent être sévèrement contrôlées pour éviter de l importation de véhicules déjà montes et équipés et qui s adonnent a l importation de la pièce de rechange et par delà au transfert illicite de devises. le laisser aller;le laisser faire ont trop dure dans ce pays




    3



    1
    50 pauvres années ...
    28 octobre 2017 - 19 h 24 min

    se reveiller en 2017 c’est trés dur , surtout avec une classe ouvrière pas vraiment au point ….voire ….., ça va se ressentir à tous les niveaux …
    voilà ce que va nous couter le makroutage du peuple depuis 50 années perdues …




    4



    4
    Anonyme
    28 octobre 2017 - 18 h 34 min

    Excellente decision pour moin de pollution et Alleger nos depenses en devises pour mieux investir dans l habitat ,l infrastructure et le developpement de l agriculture.




    6



    4
    citoyen
    28 octobre 2017 - 18 h 32 min

    ils sont depasses au niveau de Ouyhaia ….pour la simple raison que les pseudos usines de montage renault et huyndai par exemple ne font que importer des pieces de l’etranger et les facturer au bon peuple ..drole d’economie ….
    la seule et unique solution c’est de mettre fin a cette pseudo industrie et laisser les vrais constructeurs venir s’installer en algerie a condition que l’etat cree des industries de sous traitance specialement dediees a l’industrie automobile autrement ce n’est que du vent , rien que du vent et tahkout sera aux anges il pourra continuer a gonfler ses pneux en toute quietude




    6



    5
    Zaatar
    28 octobre 2017 - 17 h 51 min

    Connaissant maintenant très bien nos dirigeants, je souhaiterais quand même connaitre les montants des importations des kits d’assemblages destinés à nos usines de montage. Il serait quad même intéressant de connaitre le gain entre nos dépenses qu’on avait à l’importation de véhicules neufs (il parait que ça tourne autour de 2 Milliards de dollars l’an), et les dépenses à l’importation des kits d’assemblages… histoire de voir ce que l’état a épargné comme argent… n’est ce pas?




    9



    1
    Anonyme
    28 octobre 2017 - 16 h 51 min

    Voilà pour une fois une bonne décision
    Nous suffoquons sous la pollution et les accidents qui font des milliers de morts et des milliers de blessés




    7



    1
    water water
    28 octobre 2017 - 16 h 14 min

    Par le passé les imports imports ont importé des voitures , et maintenant ils importeront la pièce détachée.




    7



    4
    Mello
    28 octobre 2017 - 15 h 47 min

    Decision , tout de meme, assez bien reflechie. Nos villes suffoquent et ne supportent plus ce parc de voitures de tout genre. Pour ceux et celles qui parlent de la Lada Russe, il faudrait qu’ils sachent que ce vehicule s’est internationalse , y compris en Europe de l’Ouest – France-Allemagne-Italie , pour ne citer que ces pays. La marque Lada a ete reprise par Renault , mais en modernisant les modeles recents de Lada , comme la GRENTA ou la VESTA . Cette participation de Renault ouvra les portes aux autres constructeurs tels Wolksvagen, Toyota , Hyundai et Chevrolet. La marque Peugeot n’arrive pas a s’installer , ce sont des vehicules qui ne supporte pas les grands froids. Mais chez nous, le grand probleme reste ces controles techniques pratiquement inexistants , puisque nous voyons des vehicules , lourds et legers, qui ne meritent pas de circuler sur la route. Que font les barrages de gendarmerie ?




    10



    3
    reda
    28 octobre 2017 - 15 h 33 min

    Il n’ y plus d’argent, les caisses sont vides..




    4



    13
      Anonyme
      28 octobre 2017 - 15 h 41 min

      FAUT !!!




      3



      2
        Mello
        29 octobre 2017 - 16 h 40 min

        FAUX !!!! Il y a encore de l’argent , mais pour qui ???.




        0



        0
    slam
    28 octobre 2017 - 15 h 21 min

    … Tous les constructeurs vont nous fourguer leurs stocks de modèles et pièces invendus. On se retrouvera avec des « usines de montage poubelles » de ces marques. Au lieu d’être visionnaire en investissant dans les voitures du Futur ( hybride/ electrique/..) nos dinosaures nous achètent des usines de montage de brouettes du siecle dernier qui vont siphonner les quelques gouttes de petrole qui restent…




    8



    7
    Algérien Nationaliste
    28 octobre 2017 - 15 h 10 min

    Il faut investir dans la voiture solaire le taux d’ensoleillement est deux à trois fois supérieur à celui de la France et nous continuons à rouler avec le pétrole des salafistes des pays du golf, le thermique c’est révolu, prenons de l’avance sur les pays européens.




    9



    6
      chibl
      28 octobre 2017 - 15 h 22 min

      Qui va t’écouter?
      Ils n’ont aucune imagination …




      9



      5
    Dahmann
    28 octobre 2017 - 15 h 07 min

    Bonne initiative, probleme comment resoudre le cas Peugeot qui a decide d ‘implanter une usine au Maroc?




    9



    5
      ANTI FRANCE AFRIQUE
      28 octobre 2017 - 15 h 40 min

      ON VEUT PAS DE MODELE FRANCAIS EN ALGERIE !!!!!!!!!!!!!!!!
      Construisons ALGERIEN !!!




      14



      2
      Anonyme
      28 octobre 2017 - 15 h 43 min

      J’ai une idée, en fait la laisser au Maroc on s’en fou !! Nous on cherche tout ce qui est allemands et de l’innovation en rapport avec notre SOLEIL !




      11



      3
    AUTOROUTES SOLAIRES !!
    28 octobre 2017 - 14 h 32 min

    Pensons à l’après pétrole fesons avec les chinoix des autoroutes solaires !!!!! Et des voiture éléctriques solaires !!!!!
    NOUS NE SOMMES PLUS LA POUBELLE DE L’EUROPE !!!!




    12



    4
      wheeler dealer
      28 octobre 2017 - 15 h 25 min

      Vous avez raison de dire: NOUS NE SOMMES PLUS LA POUBELLE DE L’EUROPE !!!!  » J’ajouterais: et surtout de l’Asie en général et de la Chine en particulier. Sous Boumediene, on était la poubelle des pays de l’est. Avec Chadli on devint la poubelle des pays du tiers-monde (les Passat; Brésiliennes; les Tata indiennes; les Zastava yougoslaves; les Niva russes; les Lada polonaises); sous le HCE l’Algérie devint carrément le dépotoir de l’Europe avec l’importation des véhicules de moins de 3 ans d’âge. Ce qui permit aux pays européens comme la Suisse, la Belgique, la Hollande d’exporeter leurs « épaves » de plus de 10 ans quitte à leur fabriquer des fausses cartes grises: ce fut l’ère des véhicules dits « ZH ».




      7



      5
    chibl
    28 octobre 2017 - 14 h 27 min

    L’Algérie est début du 20 eme siècle, au début de l’industrie automobile,Henri Ford pour commercialiser son modèle T a dit: Vous avez le choix de la couleur pourvu qu’elle soit noire.
    Ouyahia va nous rendre a l’ère soviétique quand les russes ouvraient leurs fenêtres il n y avait que des LADA, nous ce sera des SANDERO et des TAHKOUTMOBILE.




    7



    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.