Elections locales : début de campagne sur fond d’incertitudes

élections
La campagne pour les élections locales a débuté dimanche. New Press

Les quotidiens édités dans l’est du pays ont consacré, ce dimanche, de larges espaces au lancement de la campagne électorale en prévision des élections des Assemblées populaires communales (APC) et de wilaya (APW), le du 23 novembre prochain. Ils sont unanimes à relever que la campagne pour les locales 2017 s’ouvre sur fond d’incertitudes.

L’Est Républicain, édité à Annaba, souligne que cette campagne constitue «une sorte de face à face imprévisible entre les partis et leurs candidats, d’une part et les citoyens d’autre part». L’auteur de l’article atteste que si pour certains partis politiques, la phase des candidatures s’est déroulée sans vagues, pour d’autres, «cette phase a déchaîné les passions», rappelant si besoin est qu’«il y a à boire et à manger dans la gestion des collectivités locales, notamment dans les grandes villes, malgré la situation de crise financière».

L’Est Républicain rapporte également les prédictions du secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, à son passage à l’émission de la chaîne de télévision publique «Hiwar Essaa», relatives à l’émergence «d’une nouvelle carte politique» à l’issue des locales du 23 novembre prochain. Le quotidien d’expression française rappelle dans le détail les moyens mobilisés dans les wilayas de Constantine, Annaba et Souk Ahras.

Dans son édito, le quotidien public d’expression arabe An-Nasr cite «l’importance de l’élite locale» et souligne que «l’Algérie a besoin d’une élite politique locale pour exprimer les aspirations de la population et proposer des solutions aux problèmes soulevés». L’éditorialiste rapporte que les analystes de la scène politique prévoient «une plus grande participation aux locales par rapport aux législatives du 4 mai dernier», et soutient que pour une élite locale efficace et efficiente, «il est nécessaire que les partis politiques choisissent les meilleurs candidats et les pouvoirs publics accordent les prérogatives indispensables aux élus pour assumer leurs responsabilités». An-Nasr a également rapporté la déclaration du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Nourredine Bedoui, affirmant que l’Etat a assuré «tous les moyens nécessaires» pour préserver les acquis de sécurité et de stabilité qui constituent «une ligne rouge à ne pas franchir».

Plusieurs autres quotidiens d’expressions arabe et française édités à Constantine, Batna et Annaba ont rapporté des articles de l’APS consacrés aux préparatifs du prochain rendez-vous électoral ainsi que les papiers d’analyse consacrés à l’événement.

R. N.

Comment (5)

    Anonyme
    30 octobre 2017 - 0 h 01 min

    @Mello
    On dirait que tu crois encore à ce carnaval
    Je brûle ma main au feu que tous sans exception ne se présentent que pour les privilèges et les flouss




    2



    0
      Mello
      30 octobre 2017 - 12 h 30 min

      Justement , il faut mettre fin a ce carnaval qui n’a que trop dure. La mobilisation pacifique pour ces elections reste une condition sine qua non pour deboulonner ce systeme . Ce sera un premier pas pour fausser les calculs de Ould Abbes and Co . J’en suis convaincu.




      0



      0
    Anonyme
    29 octobre 2017 - 23 h 56 min

    @Algérie Authentique
    En quoi ça peut t’offenser de voir une femme couverte?
    nous sommes dans un pays musulman non?




    1



    2
    Algérie Authentique
    29 octobre 2017 - 22 h 16 min

    l’algérie wahabisée: des femmes en tchadors dans Alger… des sacs plastiques continuent d’être vendus comme des objets de luxe alors que notre environnement se meurt à cause de ce commerce pollueur mais visiblement très rentable… des élections ? quelles élections ? que l’état reprenne la gestion des mairies et que naisse la nouvelle république algérienne basée sur le travail , l’excellence des études à tous les niveaux , le sport , la construction d’une ambition culturelle scientifique et technologique nationale , un projet , un vrai qui fédère!




    3



    2
    Mello
    29 octobre 2017 - 19 h 11 min

    An nasr, reste , dans son analyse plus percutant et plus porteur que l’Est Republicain qui se limite a l’activite du premier ministre , secretaire general du RND. Le citoyen reste et restera le seul acteur de ces joutes communales pour decider de la gestion de son environnement immediat. Ce qu’il faudrait eviter , c’est de boycotter cer c’est remettre les clefs des APC aux FLN et RND, car leurs militants ou sympathisants iront vote. Un homme averti en vaut deux.




    3



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.