Ressources en eau : 130 projets réceptionnés fin 2017 et 68 autres en 2018

necib Ressources
Hocine Necib, ministre des Ressources en eau. New Press

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a affirmé, dimanche, à Alger que le secteur des Ressources en eau réceptionnera 130 projets vitaux fin 2017, susceptibles d’améliorer les niveaux de mobilisation des eaux, assurer l’alimentation de l’eau potable et étendre la superficie agricole irriguée et le niveau du traitement des eaux usées, outre le lancement de 68 nouveaux projets en 2018.

Le secteur sera renforcé avant la fin de l’année en cours avec d’importants ouvrages de mobilisation, à l’instar de 5 barrages d’une capacité de 250 millions de mètres cubes dans les wilayas de Mascara, Médéa, M’sila, Laghouat et Tébessa, a déclaré le ministre lors d’une réunion avec la Commission des finances et de budget de l’APN dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances 2018. Il s’agit également de la réception du projet de transfert des eaux entre Ighil Amda à Béjaïa, Mahouan à Sétif, le transfert Bousyaba-Béni Haroun d’une capacité de 199 millions de mètres cubes/an, outre l’achèvement du projet de l’alimentation en eau de mer dessalée au profit des communes de Mascara, Sig, El-Mohammadia à partir du transfert de Mostaganem-Arzew-Oran.

Selon le ministre, le projet de transfert de la wilaya de Relizane vers 30 commune sera réceptionné à même de garantir le renforcement de l’alimentation quotidienne en eau potable au profit de 650 000 habitants. Concernant l’alimentation en eau potable, le ministre a indiqué que 9 projets vont être réalisés avant la fin de l’année permettant ainsi l’alimentation en eau potable pour près de 4 millions d’habitants et la réduction des fuites au niveau de 17 villes à travers l’opération de réhabilitation des réseaux, outre la réalisation de 76 projets dans le cadre des programmes sectoriels au profit de 5 millions de citoyens.

En matière d’assainissement, Necib a dévoilé la réalisation de 21 projets dont 8 stations de traitement des eaux usées d’une capacité de 216 900 m3/jour. Pour l’irrigation agricole, le ministre a indiqué que 6 grands périmètres irrigués d’une superficie de 26 000 hectares vont être réalisés dans les régions de Ouled Hamla à Oum El Bouaghi, El Ksob à M’sila, Arib à Bouira, Hebra à Mascara, Béni Slimane à Médéa et Chemora à Batna. 11 barrages d’une capacité de stockage de 7 millions de mètres cubes seront réceptionnés également pour l’irrigation de 1 300 hectares, a-t-il dit.

Les projets attendus en 2018

Concernant les projets attendus pour l’exploitation en 2018, le ministre a annoncé l’achèvement du tunnel dénommé PK9 qui permettra le transfert à partir du barrage de Béni Haroun d’une capacité de 23 m3/seconde, outre le tunnel Tabellout long de 20,87 km dans la wilaya de Jijel pour le transfert de 119 millions de mètres cubes/an. S’agissant de l’alimentation en eau potable, 7 projets seront réceptionnés dont le canal de transfert entre Mekssa et Annaba (deuxième tronçon) au profit des citoyens, ce qui permettra de transférer 168 000 m3/jour et s’alimenter en eau potable depuis le barrage de Koudia Asserdoune à travers le couloir de Koudia Asserdoune-Aïn H’djel ainsi que le couloir Koudia Asserdoune-Boughezzoul (1er et 2e tronçon).

Ce projet a été réalisé, selon le ministre, en vue de servir 96 000 habitants à travers 45 communes, à savoir Bouira (21 communes), M’sila (4) et Médéa (20). Le réseau d’alimentation en eau potable au niveau des wilayas de Djelfa, Guelma, Blida, Khenchela et Batna sera renforcé pour servir 1,6 million d’habitants, outre la réception de 9 projets de réhabilitation des réseaux de distribution d’eau portable à Stif, Chlef, Skikda et Béjaïa. Concernant l’assainissement, 8 nouvelles stations de traitement des eaux usées d’une capacité de 117 000 m3/jour seront réceptionnés à Illizi, Batna, Tipaza, Mascara, Blida, Tébessa et Biskra.

R. N.

Comment (3)

    226
    30 octobre 2017 - 15 h 51 min

    Le secteur sera reenforcer par l’importation de Pluies.




    2



    0
    zaatar
    30 octobre 2017 - 11 h 53 min

    Encore faut il qu’il y ait de la pluie… ça sera toujours la faute à autrui, ce n’est pas moi c’est lui, preuve qu’on nage très bien en eaux troubles chez nous.




    3



    0
    Anonyme
    30 octobre 2017 - 7 h 30 min

    Sauf que vous n’avez pas signalé que les prix de l’eau vont aussi augmenter
    C’est la peuplade comme toujours qui va payer l’argent dilapidé et leurs errements




    2



    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.