Discours de Mohammed VI sur le Sahara Occidental : l’ONU réaffirme le mandat conféré à Köhler

Kohler
Horst Kohler, représentant personnel du secrétaire général de l'ONU au Sahara Occidental. D. R.

Le porte-parole du secrétaire général des Nations unies, Stéphane Dujarric, a affirmé ce mardi que le nouvel émissaire de l’ONU pour le Sahara Occidental, Horst Kohler, poursuivait sa mission de médiation conformément au mandat qui lui a été conféré par le Conseil de sécurité. «Il y a un mandat du Conseil de sécurité (conféré) à l’envoyé personnel ainsi qu’à la Minurso, et nous allons continuer ce mandat et poursuivre notre travail», a déclaré le porte-parole d’Antonio Guterres lors d’un point de presse.

M. Dujarric a été interrogé sur la réaction de Kohler et celle l’ONU quant au dernier discours du roi du Maroc, dans lequel Mohammed VI affirmait qu’aucun règlement de la question sahraouie n’est possible en dehors de «l’initiative marocaine d’autonomie».  «Je ne vais pas réagir au discours du roi», a-t-il répondu, avant d’ajouter que les mandats de Kohler et de la Minurso ont été établis par le Conseil de sécurité et c’est sur cette base que le processus de règlement du conflit du Sahara Occidental sera poursuivi. D’ailleurs, Horst Köhler est attendu le 22 novembre à New York pour présenter au Conseil de sécurité les résultats de sa première tournée dans la région pour relancer le processus onusien.

La dernière fois où le Front Polisario et le Maroc se sont installés à la même table de négociations remonte à mars 2012 à Manhasset, aux Etats-Unis. Depuis, le processus de paix lancé par l’ONU se trouve dans l’impasse en raison des entraves dressées par le Maroc pour empêcher le règlement du  conflit sur la base des principes de légitimité internationale qui garantissent le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.

R. I.

Comment (7)

    Nourdine
    9 novembre 2017 - 18 h 07 min

    Réponse du berger à la bergère. M6 pédale à côté de son vélo et fait croire à la plèbe (de son point de vue) qu’il a quand même gagner la course. Au Maroc, ne pas réagir au discours du Roi est un crime de lèse-majesté : journalistes et « experts » … garde à vous … marche arrière … une deux ….




    0



    2
    Anonyme
    9 novembre 2017 - 9 h 12 min

    Si ça avait été Israël à la place de l’Algérie je vous prie de me croire que le problème aurait été réglé par le machin truc bidule de l’O.N.U en 24 heures chrono.
    Et la France n’aurait pas bougé un sourcils.
    Hélas cette colonisation finira sans doute par se régler avec une guerre .
    J’espère me tromper.




    1



    2
    nectar
    8 novembre 2017 - 16 h 17 min

    Il y a ceux qui sont animés de sagesse, qui méritent d’être écoutés et ceux qui sont têtus comme une mule et ils méritent d’être fouettés pour revenir à la raison….




    23



    5
    Felfel Har
    8 novembre 2017 - 15 h 23 min

    En guise de commentaire, je me contenterai de rappeler à celui qui se croit encore roi un peu fou-en rêvant de vastes territoires sur lesquels la communauté internationale ne lui reconnaît aucune autorité- ces citations choisies:
    1-« Un esprit borné ajoute à son peu de prévoyance un entêtement insurmontable ». La Rochefoucauld.
    2-« Si l’erreur n’est pas un crime, l’entêtement peut le devenir ». Boiste (lexicographe, auteur du Dictionnaire Universel de la Langue Française-1800).
    3-« La raison et la logique ne peuvent rien contre l’entêtement et la sottise ». Sacha Guitry (scénariste et dramaturge).
    L’histoire est remplie d’exemples de rois intransigeants qui se sont plus tard retrouvés en prison, guillotinés, ou pensionnaires dans un asile. Je me suis laissé dire qu’à Joinville, en Algérie, vous seriez le bienvenu! Wakha Moulay!!!




    34



    6
    Bennani
    8 novembre 2017 - 15 h 13 min

    Le dernier discours de M6 confirme que la Résolution du conflit du Sahara occidental doit passer impérativement par la reprise de la lutte armée du peuple sahraoui, lutte armée qui avait fait connaître au monde entier leur juste cause avant l’Accord de Cessez le feu de 1991 qui prévoyait pourtant la tenue du Référendum pour 1992.




    8



    10
    manman1954
    8 novembre 2017 - 12 h 42 min

    Historiquement, le Sahara Occidental n’a jamais été un territoire marocain. La frontière sud du Maroc est matérialisée par l’Oued Noun. Les correspondances échangées entre les Sultans Alaouites et les monarques européens au 17ème, 18ème et 19ème siècle confirment cette frontière. Les différends accords entre les européens et le Royaume Alaouite soulignent précisément que le sultan du Maroc n’est pas responsable de la sécurité des personnes se trouvant au sud de l’oued Noun. De ce fait, le Sultan Chérifien n’est pas souverain sur le territoire de l’actuel Sahara Occidental ou le pays de Saguia-el-Hamra et Oued-Eddahab. Ainsi, par exemple, un naufragé européen échoué sur la côte du Sahara Occidental ne peut pas solliciter l’aide du Royaume Chérifien et son pays ne peut rien reprocher au Sultan Alaouite. Des traités établis entre les monarchies européennes (France, Espagne, Portugal, …) et la monarchie Alaouite précisent la responsabilité ou non du Royaume Chérifien sur les côtes de l’Atlantique. Tout le monde peut consulter le Traité de Marrakech de 1767, le Traité de Meknès de 1799, le Traité de Tanger de 1856, le Traité de Madrid de 1861, etc. … Ces différends traités ont motivé l’avis de la Cour internationale de Justice (CIJ) de La Haye du 16 octobre 1975 qui ne donne aucun droit de souveraineté au Maroc sur le Sahara occidental. L’oued Noun est donc la frontière sud du Maroc, il l’a hérité en 1956. L’oued Noun est également l’unique frontière du Sahara Occidental avec le Maroc.
    De plus comment peut on admettre que le Maroc a pu accepter de partager en 1975 son soi-disant territoire, « le Sahara occidental », avec la Mauritanie ?
    Autre question, pourquoi le Maroc refuse le referendum d’autodétermination au peuple du Sahara Occidental ? La réponse est connue : Les Sahraouis choisiront, à coup sûr, l’indépendance.




    57



    11
      Sahraoui
      9 novembre 2017 - 17 h 50 min

      Et c’est toi mon frère qui va venir nous défendre? serait tu prêt à prendre les armes contre le Maroc pour nous défendre?




      0



      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.