Houda-Imane Feraoun : abus de pouvoir et impopularité croissante

Houda-Imane Feraoun
Houda-Imane Feraoun, ministre de la Poste et des TIC. New Press

Par Lina S. – Si la ministre de l’Education nationale force l’admiration pour son combat acharné pour extirper l’école des griffes des forces rétrogrades auxquelles elle oppose une résistance farouche, si l’actuel ministre des Affaires étrangères – comme son prédécesseur – se bat inlassablement pour faire front aux multiples menaces qui guettent le pays et les coups de Jarnac qui nous viennent du voisin de l’Ouest, si le ministre de l’Intérieur suscite le respect pour sa simplicité et à sa sincérité, il n’en va pas de même pour la ministre de la Poste et des TIC.

Houda-Imane Feraoun bat, en effet, tous les records d’impopularité depuis son ascension fulgurante qui avait déjà étonné plus d’un en raison de son manque flagrant d’expérience. Parachutée à la dernière minute à la tête d’un secteur extrêmement sensible et stratégique, après un ballotage avec d’autres noms autrement plus compétents qui avaient été proposés à ce poste, Feraoun a conduit le secteur des télécommunications à sa perte, classant notre pays parmi les tout derniers dans le monde en matière d’accès à internet, entre autres.

Or, cette mauvaise gestion touche directement des millions d’internautes algériens qui expriment, désormais, leur ras-le-bol face au retard qu’accuse l’Algérie dans ce domaine. Autant la société avance, autant la ministre de la Poste et des TIC persévère dans son entêtement à mener sa politique destructrice jusqu’au bout.

Les millions de jeunes qui surfent sur la Toile pour s’ouvrir sur le monde, en ces temps où le voyage devient impossible pour eux – refus de visas, cherté de la devise étrangère, cherté du billet, etc. –, se voient ainsi privés d’un outil qu’ils maîtrisent à la perfection et souffrent des mauvaises prestations fournies par les entreprises placées sous la tutelle de la ministre, qui en a fait des sociétés déficitaires dont le développement est inhibé par les sureffectifs, la mauvaise gestion et l’absence de vision stratégique à long terme.

Algeriepatriotique avait fait état, dans un précédent dossier, du cas d’une société, Vizada-Algérie, poussée, suite au non-renouvellement abusif de la licence par l’actuelle ministre de la Poste et des TIC, à mettre la clé sous le paillasson. Les trente ingénieurs algériens compétents qui y travaillaient se retrouvent, depuis, au chômage.

Pour rappel, l’affaire de la société des télécommunications Vizada-Algérie avait révélé les entorses à la loi dont se rend coupable la ministre censée l’appliquer et la faire respecter. Les arguments avancés par le département de Houda-Imane Feraoun «est un tissu d’aberrations», avaient notamment souligné des sources proches de ce dossier. «Le sous-traitant mentionné par les pouvoirs publics dans le cadre de la motivation du refus de renouvellement de la licence de Vizada-Algérie est la société WMCSAT. Or, cette société de droit algérien est partie prenante de la licence, tel que le prévoit le décret exécutif 05-32 du 24 janvier 2015. De ce fait, considérer WMCSAT, qui fournit des services de téléphonie mobile sur satellite, comme tiers constitue en soi une contre-vérité», avaient affirmé nos sources.

L. S.

Comment (48)

    Anonyme
    11 novembre 2017 - 15 h 14 min

    Bint addzair. elle fait ce qu’elle veut;elle a meme statue qu’une princesse d’une monarchie et elle n’est pas la seule vive Dzair familiale

    Anonyme
    9 novembre 2017 - 22 h 56 min

    Elle obéît aux ordres,tout comme le dg du port de bejaia. Si un ministre n’exécute pas l’ordre il sait ce qui l’attend.

    halim
    9 novembre 2017 - 22 h 18 min

    La ministre de l’éducation et cette parvenue « docteuse » en 3 ans et prifissour express ont coulé leurs 2 secteurs et cessez de faire semblant de croire que la MEN lutte contre x et y.
    le problème de l’école est ailleurs, il est purement pédagogique et elle le sait.
    pour camoufler son incompétence à le régler, elle fait semblant de « mener une lutte acharnée » contre x et y zaama rahi takhdem …. allez basta cosi !

    4
    6
    Anonyme
    9 novembre 2017 - 17 h 12 min

    Lorsque on vit dans république familiale on doit respecter les caprices de ses enfants,pour ne pas nuire a la république soit subir ou partir

    8
    2
    Anonyme
    9 novembre 2017 - 15 h 18 min

    OUI AU BLOCAGE DE TSA, le relais du Mekhzen

    7
    12
    Anonyme
    9 novembre 2017 - 9 h 50 min

    En Algérie la fille où le fils à quelqu’un personne n’a le droit de les critiquées.
    Eux c’est des quelqu’un et nous ont est des personnes.

    13
    5
    zaatar
    9 novembre 2017 - 7 h 43 min

    Je la verrai bien jouer dans « Ma sorcière bien aimée »…

    3
    4
      ZORO
      9 novembre 2017 - 22 h 33 min

      Une sorciere bien aimee prenant un verre de zaatar pour calmer sa grippe.
      Signé ZORO. ….Z….

    Djaffar
    9 novembre 2017 - 4 h 19 min

    Une parachutee.

    7
    6
    Enya
    8 novembre 2017 - 21 h 43 min

    cela signifie qu’ils veulent vendre algerie telecom alors on fait une cabale contre ceux ou celles qui veulent redresser le pays

    3
    9
    Anonyme
    8 novembre 2017 - 19 h 43 min

    ADSL, 2G, 3G, 4G (le haut débit s’il vous plait !) mon Dieu un véritable calvaire pour la plus banale des opérations : la consultation d’une boite e-mail. En matière de débit internet nous avons considérablement régressé ces dernières années. C’est ce qui arrive quand ce satané PISTON installe des incompétents à la place des gens compétents. Et ce n’est pas fini.

    16
    5
      Anonyme
      8 novembre 2017 - 23 h 02 min

      « En matière de débit internet nous avons considérablement régressé ces dernières années » que tu dis !
      C’est comme s’il y avait mieux avant !

      6
      3
      Anonyme
      9 novembre 2017 - 12 h 29 min

      On est a 2G ya si mohamed de quel 4G vous parlez. Meme les definitions qu on vous donne sont fausse. Merci le bon dieu qu il y a des algeriens aui savent la difference entre les G de Generation.l

    CHARLATANISME OBLIGE
    8 novembre 2017 - 19 h 24 min

    pour HIF : no comment khir .
    pour Nouria B : il est vrai qu’elle fait face à une espéce d’integristes complétement écervelés , mais faut savoir qu’elle est limitée dans ses actions face à cette s…race d’intégristes ( hommes et femmes , barbus et hijabiyates ) qui ont abruti complétement les élèves de tous les niveaux , on leur formate leurs fragiles petites cerveaux avec des histoires qui datent de 15 siècles ( pire , dont la majorité des récits reléve plus de chimères que d’autre chose ) , alors que nous vivons au 21éme siécle et jamais les défis technologiques n’ont été aussi grands et effrayants , défis pour garantir les ressources hydriques , énergétiques …etc pendant qu’on leur parle à l’école du « mahdi al mountadar  » : DITES MOI SI CELA N’EST PAS DE LA DÉBILITÉ MENTALE et de la pure médiocrité intellectuelle qu’on inculque à nos petites tétes dés leur petit age fragile :
    le résultat sur nos petits ( méme si c’est pas mon cas ) ne peut être que garanti , l’abrutisation sera formelle à 100% . dommage …encore une à deux générations futures perdues !!!!

    12
    7
      Tête-bêche
      8 novembre 2017 - 21 h 39 min

      Mais que voulez-vous que des enseignants, de tous les paliers scolaires, moyens et universitaires inculquent aux « apprenants » algériens, puisque eux-mêmes sont d’une médiocrité affligeante, « zippée » dans leurs esprits? Pauvres malheureux.

        CHARLATANISME OBLIGE
        9 novembre 2017 - 7 h 28 min

        justement , c’est ce que je disais , les instructeurs sont eux / elles mémes frustrés , clonés , modelés sur une base majoritairement erronée de la relig…, et donc tout ça : ça ne peut transmettre que de la médiocrité intellectuelle aux enfants …
        heureux ceux qui ont pu grace à leurs économies offrir à leur progéniture un autre ciel où la science du constat prime sur l’hypothétique charlatanisme relig …qui a paralysé TOUS LES PAYS ARABO-MUZ !!!

        6
        1
    GUERRIER
    8 novembre 2017 - 18 h 55 min

    Les pistonnés n’ont jamais brillé;lorsque on est protégés on recherche pas de résultats;toutes les commandes nous appartiennent pourquoi se fatigué

    13
    Felfel Har
    8 novembre 2017 - 18 h 26 min

    Mais quelle mouche a donc piqué Mme Feraoun? Se serait-elle prise pour un pharaon aux immenses pouvoirs? Pour calmer ses ardeurs, je lui conseille de lire , Les Pensées de San-Antonio écrites par Frédéric Dard et notamment celle-ci: « Le système supprime les initiatives. C’est pourquoi tant de seconds sont des connards-traîne-dossiers, soumis de nature, approbationnistes inconditionnels. L’autorité pour eux c’est de transmettre: ce ne sont pas des hommes, mais des courroies de transmission ». Nous avons salué sa promotion à la tête d’un département ministériel et nous avons espéré que sa réussite ouvrirait la voie à la promotion d’autres technocrates. La folie des grandeurs fait faire des bêtises, mais plus on est fou et moins on est grand. Revenez sur terre et ne soyez ni sourde, ni aveugle, ni insensible aux malheurs de vos compatriotes, tout ce qu’était Marie-Antoinette avant sa disgrâce!

    25
    5
    Anonyme
    8 novembre 2017 - 18 h 06 min

    quand ça marche pas on change de ministre ils sont interchangeables

    12
    3
    Jaber
    8 novembre 2017 - 17 h 25 min

    Je n’ai aucunement la prétention de défendre une Ministre, je n’ai fait que donner un avis personnel qui a dû susciter l’ire de Mr « Un algérien », lequel estime que je devais garder mon avis pour moi, se permettant ainsi de dénier le droit à un intervenant de s’exprimer librement.

    Le retard monstre dans les interventions, le débit insignifiant, dont il se plaint ne datent pas d’aujourd’hui, elle-même a admis de nombreux disfonctionnements dans ses services, comme elle a également reconnu que les prestations fournies par les services de son Minsitère ne répondaient pas aux attendent légitimes des citoyens.

    Ne lui jetons pas la pierre et penchons nous sur des secteurs vitaux tels que l’habitat et les produits de consommation qui connaissent une hausse des prix vertigineuse, au lieu de se consacrer au faible débit de la connexion au net.

    @Kahina : Je ne partage pas votre avis, je ne suis pas partisan de la censure.

    Bonne soirée.

    16
    14
      Kahina
      9 novembre 2017 - 15 h 17 min

      Quand la liberté d’expression devient une menace pour l’Algérie, il faut éradiquer toutes les sources du danger.
      Censure ou pas censure= un disque rayé
      IL y a des journaux qui nuisent à l’Algérie, il faut être aveugle pour ne pas le voir.

      4
      2
    Djemel
    8 novembre 2017 - 17 h 22 min

    Ce ministère est non fonctionnel depuis longtemps. Le problème provient de la qualité des fonctionnaires. Les prédécesseurs de Mme Feraoun n’ont pas réussi plus qu’elle. Vous pouvez vous en convaincre en jetant un coup d’œil sur les parcs technologiques (Sidi Abdellah…) et les réalisations précédentes. Ce ministère devrait être remplacé par un nouveau avec une mission claire et un personnel renouvelé. Il y a une question plus importante, combien il y a d’institutions publiques civiles algériennes qu’on peut qualifier de réussite?

    14
    5
    Anonyme
    8 novembre 2017 - 17 h 00 min

    Demissionnez vous avez fait plus de mal que de bien..aller vous faire embaucher dans une ecole primaire ou secondaire et stop et fin. Pas a la tete d un ministere strategique pour le developement du pays.
    ..

    23
    10
      NABILA RIVE DROITE
      8 novembre 2017 - 21 h 47 min

      lol , et comme disait Chevénement :un ministre soit ça ferme sa g…le , soit ça démissionne ! il avait raison , c’est à dire que les ministres : soit ils font ce qu’on leur commande de faire , sinon ils démissionnent !!!

      5
      3
    hrire
    8 novembre 2017 - 16 h 48 min

    Pourquoi l’accabler la pauvre elle et tous les autres sont places pour executer un soi disant programme du president.Il a voulu construire une grande mosquee et pas d’hopitaux et tout le monde s’y met et applaudit et il bloque des investissements de ceux qu’on aime pas et tout le monde execute sans broncher.Au fait la viande congelee est a 1150 qui dit mieux

    23
    12
      nectar
      8 novembre 2017 - 17 h 53 min

      Avec nos pensions de misère, érodées par l’inflation à deux chiffres, on est devenus végétariens et peut être à terme cannibales..La viande est devenue plus qu’un luxe…

      17
      4
    Moh
    8 novembre 2017 - 16 h 14 min

    Vous êtes sûr que c’est elle sur la photo ou elle a vieillit d’un seul coup ?

    15
    6
      CHARLATANISME OBLIGE
      9 novembre 2017 - 9 h 43 min

      oui !  » elle a trop bossé  » , forcément ça donne des rides …

      3
      1
    lhadi
    8 novembre 2017 - 14 h 22 min

    J’ai souvent entendu le battoir des laveuses résonner dans le silence de la nuit. Elles battent et tordent, avec une grande vigueur quelque chose qui ressemble à du linge mouillé, mais qui, vu de près, n’est que le corps de l’Algérie.

    L’Algérie adamantine est sous l’emprise des tailleurs de pierres !

    Que faire alors ?

    Agir sur les actions adverses. Mais pour cela, il faut de la vertu ; cette vertu politique qui est en même temps une raison pratique.

    Il n’est plus temps de s’abandonner au balancement apaisant « des vies parallèles » de Plutarque. Aussi, j’en appelle à l’insurrection des consciences qui saura délivrer l’Algérie des remugles de cette gérontocratie qui tient fermement les rênes du pays.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    20
    2
    Tinhinane
    8 novembre 2017 - 14 h 16 min

    Contrairement aux autres bras cassé qui ont chauffé leur chaise dans ce ministère, Je trouve Mme Houda plus ambitieuse et plus efficace. Elle est à l’aise dans son domaine. Il y’a eu beaucoup de changements dans le secteur.
    SVP, effacez TSA et ses autres sœurs traitres. RAS LE BOL de leur complicité avec le makhzen.

    33
    38
    Moskosdz
    8 novembre 2017 - 13 h 51 min

    Là où les hommes échouent dans la gestion du pays,faut laisser place aux femmes compétentes,qui à la rigueur,ne sont pas tentées par la corruption comme la gent masculine.

    31
    20
      @ Toto
      8 novembre 2017 - 19 h 06 min

      encore faut – il la libérer ( la femme ) de ses croyances limitantes particulièrement sur le plan de la religion …car combien savent que 98 à 99 % des femmes croient fermement et d’une maniére reptilienne, que le paradis se trouve sous les godasses du mari …
      peut etre aprés la découverte des gros mensonges de son altesse BKH sur la femme en particulier , car selon lui ….y’en aurait peut etre une à deux qui pourraient échapper à l’enfer et encore faut-il qu’elles soient totalement moutajalbibates à 150 % . par contre je reste certain que le salut de l’algérie viendra de la femme , la vraie femme intellectuelle , pas celle qui est parachutée…

    Kahina
    8 novembre 2017 - 13 h 49 min

    À mon avis, elle est de loin mieux et plus compétente que ses prédécesseurs qui ont juste consommé des salaires faramineux.
    Si elle a bloqué TSA, je lui dis un GRAND MERCI! Et qu’elle n’oublie pas de bloquer tous les sites qui sont anti-Algérie.

    44
    33
      DZZZZZZZZZZZZ
      8 novembre 2017 - 14 h 10 min

      Tous ces traitres auservice de nos ennemis.
      Bonne continuation Mme Houda

      30
      29
    nectar
    8 novembre 2017 - 13 h 48 min

    Non seulement elle doit souffrir dans un milieu sinistré par des années de laisser-aller, en plus d’être une femme dans un milieu ou la misogynie règne en maîtresse des lieux..Que cette meuf soit le fait du prince, sans en être prince par la bénédiction de son frère Président, ne mérite pas qu’on la traite ainsi. ce sont tous les ministères qui sont sinistrés, à cause d’un système archaïque basé sur le copinage et la brosse et non la compétence..C’est toute notre société qu’il faut revoir de A à Z (…) à tous les échelons de la déliquescence de la société….

    36
    12
    sarah. A
    8 novembre 2017 - 13 h 36 min

    Qu’elle soit jeune, là n’est pas le problème, qu’elle ne cumule pas énormément d’année dans le secteur, cela est loin d’en être un également car ancienneté ne rime pas forcément avec expérience. Est-elle compétente? difficile de l’affirmer par ce qu’elle est jeune et représente le yin dans le pays de la supériorité du yang et difficile aussi de l’infirmer par ce que ses prédécesseurs n’ont pas fait mieux. Toutefois une seule certitude, elle a raté la symbolique image du jeune frais, cool et dynamique ministre qu’elle aurait pu aisément et naturellement incarner et a préféré (ou on lui a choisi) de se confiner dans cette ennuyeuse et irritante et bien vieillotte image de je suis le chef et c’est tout… c’est bien dommage!

    19
    4
    fissou
    8 novembre 2017 - 13 h 23 min

    SCANDALE DE LA DISPARITION DES VIREMENTS RETRAITES

    Suite à nos investigations au sujet de disparition de virements trésor (pensions des retraités de la trésorerie française) dont les titulaires n’avaient pas reçus depuis le mois de juillet dernier et suite à nos contacts de l’ambassade de France et de son consulat ainsi que le trésor algérien, nous avons appris et confirmés que les virements se trouvent bloqués au niveau d’ALGERIE POSTE, qui n’a pas assuré la distribution des mandats des retraités depuis juillet 2017 et que ces retraités se trouvent dans des situations dramatiques et se concertent à ester en justice Algérie Poste pour exiger réparation.
    Ci-après la réponse du ministère qui tarde à réponde depuis 22 octo

    Nous accusons bonne réception de votre requête et vous informons que nous l’avons transmise aux services compétents pour les suites nécessaires.
    Par ailleurs, nous portons à votre connaissance qu’une réponse définitive vous sera transmise dans les meilleurs délais possibles.
    Cordialement.
    Pour plus d’informations, veuillez nous contacter via :
    Tél: +213(0)21 711 220

    8
    3
    fissou
    8 novembre 2017 - 13 h 10 min

    A chacun son métier les vaches seront bien gardées. Sa spécialité c’est les matériaux pas les TIC. Ministre des mines et métallurgie peut-être ? Depuis qu’elle est à la tête des télécommunications le dédit internet qui était insignifiant est devenu moribond. Dans ce domaine nous parmi les derniers pays en Afrique et dans le monde.

    22
    6
    Anonyme
    8 novembre 2017 - 12 h 40 min

    Comme si la ministre de l’éducation avait fait des miracles, l’école est encore sinistrée: avec des enseignants parachutés sans formation, drogues et stupéfiants y circulent, insécurité à l’interieur des établissements etc… Arrêtez de grâce (…) n’induisez pas les lecteurs en erreur, c’est l’image même d’un pays sinistré dans tous les domaines!!!

    17
    15
      école sinistrée
      8 novembre 2017 - 21 h 51 min

      exactement , charlatanisme et zawiyates à 360° oblige!

      2
      1
    Aicha Bengendouze
    8 novembre 2017 - 12 h 24 min

    Houda-Imane Feraoun : abus de pouvoir et impopularité croissante…Elle a eu sa chance. si elle n a pas su être capable de faire le job, tout simplement la remplacer!! ce ne sont pas les femmes algériennes compétentes qui manquent au Bled et a l étranger…(…) Il faut admettre que c est encore très difficile, la femme algérienne n a pas la vie facile dans un milieu exclusivement d hommes… On doit faire un plus grand effort pour les aider a la réussite.

    19
    8
      anonymous
      8 novembre 2017 - 13 h 02 min

      manque d’experience doublé d’arrogance
      pas de vision et surtout indifference vis à vis de ses collaborateurs ;
      non conceernée par les résultats
      top d’interferences dans la gestion des organes sous tutelle
      c’est « une chercheuse » selon le cv mais que cherche t elle ?
      c’est l’echec dans un secteur sensible

      23
      6
    elhadj
    8 novembre 2017 - 12 h 11 min

    c est en fait un secteur sinistre qui faute de gestionnaires compétents ne semble pas faire l objet d un redressement ni d un assainissement de ses rouages pour le développer et améliorer la qualité des mauvaises prestations servies actuellement au prix fort. des redevances élevées pour un débit insignifiant, des taxes postales exorbitantes pour de simples opérations ; un réseau leptonique très mal entretenu au vu des chambres éventrées, des toiles de fils qui pendent, des délais inadmissibles pour relever des dérangements, le mauvais accueil de la clientèle, la non-reponse aux réclamations sur les lignes… etc

    27
    1
    Jaber
    8 novembre 2017 - 12 h 10 min

    Mme Houda-Imane Feraoun ne dispose pas de la baguette magique pour régler tous les problèmes de son département ministeriel en un temps record.
    C’est une jeune ministre qui mérite d’être encouragée et non pas d’être sujet à critiques que j’estime infondées.

    42
    42
      un algérien
      8 novembre 2017 - 12 h 39 min

      @ jaber / ton avis garde le pour toi et je t’invite à lire les commentaires enflammés sur la toile contre ce désastre causé par cette apprenti ministre dont des redevances élevées pour un débit insignifiant , retard monstre dans les interventions etc…alors jaber comment oses-tu demander des encouragements à une « dirigeante » pareille , et d’ailleurs je me demande qu’est-ce-qu’elle fait encore dans ce poste alors qu’il y a des compétences avérées dans la liste d’attente.

      25
      31
      Anonyme
      8 novembre 2017 - 12 h 48 min

      Oui elle est si jeune et si inexpérimentée… mais qu’est-ce qu’elle fout dans ce poste de ministre ?? Erreur de casting ou fait du prince héritier ?

      27
      7
      Mello
      8 novembre 2017 - 13 h 40 min

      Jusqu’a a quel age sommes nous jeunes en Algerie? Quelqu’un qui a plus de 25 ans n’est plus jeune. Etudes superieures terminees, le boulot commence, la responsabilite augmente. La Ministre n’est plus jeune. Non.

      13
        Kouider
        8 novembre 2017 - 20 h 41 min

        Pour un algérien il faut attendre 80 ans pour acquérir une certaine expérience du désastre comme nos décideurs.

        4
        1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.