​Le MAE sahraoui à Mohammed VI : «Votre discours est misérable et idiot !»

Sahraoui
Mohamed Salem Ould Salek, ministre des Affaires étrangères de la RASD. New Press

Par Mohamed El-Ghazi  – Dans une conférence de presse organisée, aujourd’hui, au siège de l’ambassade de la RASD, le ministre sahraoui des Affaires étrangères, Mohamed Ould Salek, a fait savoir que le dernier discours du roi du Maroc – dans lequel il affirme que la résolution de la question sahraouie n’est pas possible en dehors de «l’initiative marocaine d’autonomie» – est un non-événement et que le processus du règlement du conflit du Sahara Occidental sera poursuivi comme l’a établi le Conseil de sécurité de Nations unies.

«Le discours du roi du Maroc est un non-événement pour nous. C’est un discours misérable et c’est le moins qu’on puisse en dire. Il incarne l’idiotie et l’imprudence dans tous leurs sens», a déclaré M. Ould Salek. Et d’ajouter que «ce discours a été encouragé par la France», en rappelant la connivence de la France avec Rabat pour empêcher la tenue d’un référendum d’autodétermination au Sahara Occidental.

Le MAE sahraoui a indiqué que l’entêtement du roi du Maroc – qui continue à bafouer l’accord signé par son père après seize années de guerre entre les armées sahraouie et marocaine et à piétiner les résolutions des Nations unies – le conduira vers les «abysses» et son peuple vers plus de pauvreté et d’ignorance. «Nous disons au roi du Maroc que le peuple sahraoui est prêt à tous les défis et lui affirmons que la seule solution est de cesser sa colonisation du Sahara Occidental, de retirer ses troupes de nos terres, d’arrêter son agression barbare contre le peuple sahraoui et la spoliation de ses richesses», a déclaré Ould Salek, en réaffirmant que le Sahara Occidental et son unité territoriale sont une ligne rouge à ne pas franchir.

A notre question de savoir si le Polisario va en venir aux armes, vu que la question sahraouie traîne toujours, M. Ould Salek nous a répondu que le Maroc ne sait plus quoi faire devant tous les acquis de la RASD ces dernières années. «Le Maroc est bord de l’implosion et pas uniquement le Rif qui continue à narguer Mohammed VI. Toutes les régions du Maroc sont en ébullition. Sur la scène internationale, le Maroc, avec tous les lobbies qu’il détient, n’arrive pas à marquer des points. De ce fait, nous sommes très confiants», nous a-t-il confié en marge du point de presse.

Lire aussi : Exclusif – Mohamed Salem Ould Salek : «La connivence de Paris avec Rabat va à l’encontre des intérêts des Français»

M. E.-G. 

Comment (27)

    Anonyme
    10 novembre 2017 - 22 h 18 min

    Bizarre cette façon de se positionner: « nous sommes confiant, car le Maroc n’arrive pas à marquer des points ». Est ce à dire que c’est une partie de tennis? Je trouve que les Sahraouis auraient dû depuis longtemps reprendre les armes. Il est clair que la majorité des pays sont avec le droit international et l’organisation d’un referendum. Il est également clair que l’Europe et d’autres ensembles régionaux se corrigerons s’il est démontré qu’il enfreignent le droit international. En face de cela, il y a un makhzen qui n’a aucune intention de faire ce referendum et qui le dit clairement.
    Qu’attendent les Sahraouis, que l’ONU leur restitue leur territoire sur un plateau. Il y a longtemps que l’ONU est sur l’affaire et n’a pas fait avancer le dossier d’un iota car ce n’est pas une préoccupation majeur du Conseil de Sécurité.
    Et tous ce que trouve à dire ce MAE c’est qu’il marque des points!




    0



    0
    Chaoui
    10 novembre 2017 - 4 h 55 min
    ALGERIEN ET FIER .
    9 novembre 2017 - 22 h 22 min

    Je pense qu’il est grand temps que La France se ressaisit pour son soutient arbitraire à ce faible roitelet sur la colonisation aveugle et sauvage sur la terre du Polisario , car la fin de ce Voyou par excellence s’annonce très proche et L’Histoire ne manquera pas de noter et souligner en rouge cette France aux pattes de colonisateur qui l’a mettra pour toute l’éternité dans les anales noires de L’Histoire comme tant de Criminels de guerre .




    3



    0
    Ziad Alami
    9 novembre 2017 - 12 h 02 min

    Momo6 doit comprendre en URGENCE que quand on n’a pas les moyens de sa politique, on applique la politique de ses moyens notamment sur le dossier du Sahara occidental et ce, avant que ça ne soit trop tard pour lui et sa famille pour leur avenir au Maroc.




    9



    7
    zaatar
    9 novembre 2017 - 7 h 39 min

    Dommage pour les marocains qui n’auront pas connu jusqu’à présent la sensation d’indépendance… En étant tout le temps dans les vaps sous le fumée des pétards long format ce n’est surement pas demain la veille pour qu’ils ouvrent les yeux;




    9



    8
    Rachid Djha
    9 novembre 2017 - 6 h 22 min

    C’est pour quand une « Marche verte » sur Ceuta et Mellila ? Certainement le jour où les poules auront des dents.




    15



    10
    Anonymous
    9 novembre 2017 - 6 h 13 min

    Maroc, Macron, Macro !!! Bizarre cette syntaxe, non ?




    13



    8
    Ahmed ADDOU
    8 novembre 2017 - 22 h 08 min

    La plus grosse contradiction du discours d’hier de M6 est que d’un côté il dit que la solution du dossier du Sahara occidental passe obligatoirement et exclusivement par la proposition d’autonomie sous la souveraineté unique du Maroc et dans ce même discours il dit plus loin que seule l’ONU (excluant l’UA depuis qu’elle a pris position pour la RASD notamment pour sa participation au Sommet UA-UE de fin novembre) dont il a loué les mérites de son nouveau SG, Guterrez, qui a mandat de gérer le dossier du Sahara occidental oubliant certainement que l’ONU gère ce dossier depuis 1963 sous le chapitre de « territoire à décoloniser »du fait qu’il est inscrit au niveau du CS/ONU comme territoire « Non autonome » et qu’il est encore sous administration espagnole.
    C’est aussi cela le paradoxe de la diplomatie marocaine que personne ni aucune Organisation Internationale ne veut y croire.




    10



    8
    karimdz
    8 novembre 2017 - 20 h 23 min

    Le trone de sa médiocrité mimi 6 est menacé, les sahraouis vaincront et auront in shAllah, leur état.




    20



    11
    RasElHanout
    8 novembre 2017 - 19 h 46 min

    Quand on saura pourquoi la France avait réagit logiquement contre l’invasion du Koweït par Saddam qui avait avancé les mêmes motifs que cette Narco-monarchie lors de son invasion du Sahara occidental (des considérations pseudo-historiques au détriment du droit international) on expliquera mieux à ce moment la relation contre-nature de la France avec le Maroc expliquée brièvement par l’ex ambassadeur français auprès de l’ONU et disant que  » le Maroc est notre prostituée avec laquelle……. ».




    18



    11
    Nourdine
    8 novembre 2017 - 19 h 22 min

    se persuader du meilleur pour vaincre le pire, c’est la définition de l’autosuggestion – C’est idiot de croire que c’est de la politique et misérable de le faire en public – Vous avez vu juste Monsieur l’Ambassadeur.




    12



    11
    Mas Umeri
    8 novembre 2017 - 19 h 10 min

    @chaoui 4, mon ami, sachez, qu’une majorité des marocains qui ont rejoint le Sahara Occidental, voteront l’indépendance, parce qu’ils ont cure avec la monarchie prédatrice, responsables de tous leurs malheurs, famine, répression.C’est pourquoi, M6 ne veut pas s’engager dans un processus d’autodétermination, il a peu de perdre la face et peut-être son trône.




    17



    11
    anti-khafafich
    8 novembre 2017 - 16 h 57 min

    le discours du macro (pour reprendre l’expression de nos valeureux grand-parents) est a l’image de la diplomatie frenchy et de sa prostituée PD6




    28



    20
    manman1954
    8 novembre 2017 - 16 h 41 min

    Historiquement, le Sahara Occidental n’a jamais été un territoire marocain. La frontière sud du Maroc, reconnu par l’ONU, est matérialisée par l’Oued Noun. Les correspondances échangées entre les Sultans Alaouites et les monarques européens au 17ème, 18ème et 19ème siècle confirment cette frontière. Les différends accords entre les européens et le Royaume Alaouite soulignent expressément que le sultan du Maroc n’est pas responsable de la sécurité des personnes, particulièrement les ressortissants européens, se trouvant au sud de l’oued Noun. De ce fait, le Sultan Chérifien n’est pas souverain sur le territoire de l’actuel Sahara Occidental ou le pays de Saguia-el-Hamra et Oued-Eddahab. Ainsi, un naufragé européen échoué sur la côte du Sahara Occidental ne peut pas solliciter l’aide du Royaume Chérifien et son pays ne peut rien reprocher au Sultan Alaouite. Des traités établis entre les monarchies européennes (France, Espagne, Portugal, …) et la monarchie Alaouite précisent que le Sahara Occidental ne fait pas partie du Maroc. Tout le monde peut consulter ces accords: Traité de Marrakech de 1767, Traité de Meknès de 1799, Traité de Tanger de 1856, Traité de Madrid de 1861, etc. …
    Ces différends traités ont motivé l’avis de la Cour internationale de Justice (CIJ) de La Haye du 16 octobre 1975 qui ne donne aucun droit de souveraineté au Maroc sur le Sahara occidental. L’oued Noun est donc la frontière sud du Maroc, il l’a hérité en 1956. L’oued Noun est également l’unique frontière du Sahara Occidental avec le Maroc.
    De plus comment peut on admettre que le Maroc a pu accepter de partager en 1975 son soi-disant territoire, « le Sahara occidental », avec la Mauritanie ?
    Autre question, pourquoi le Maroc refuse le referendum d’autodétermination au peuple du Sahara Occidental ? La réponse est connue : Les Sahraouis choisiront, à coup sûr, l’indépendance.




    51



    19
      anonyme
      8 novembre 2017 - 18 h 49 min

      tout se tient historiquement ;mais pour l’ensemble de la région ,le terrain devient  » glissant » ;
      n’eut été la disposition de l’oua de regler les differents sur la base des frontieres heritées des independances ,il y aurait des conflits permanents car non basées sur la réalité historique ;
      laissons le couvercle sur le puits




      10



      11
    Anonyme
    8 novembre 2017 - 16 h 04 min

    Nous lui souhaitons une méga explosion à son pays dans toutes les villes du Maroc.
    Et que le peuple marocain se libère du joug de l’emprise de la france
    Et qu’il finisse le roitelet au bout d’une corde accroché à un lampadaire.




    32



    21
    Kahina
    8 novembre 2017 - 15 h 13 min

    Le discours de moumou-haschich est un discours sur mesure pour berner ses idiots et ses misérables. C’est la politique des drogués.




    37



    25
    Kahina
    8 novembre 2017 - 15 h 12 min

    Le discours de moumou-haschich est un discours sur mesure pour berner ses idiots et ses misérable




    24



    20
    Mas Umeri
    8 novembre 2017 - 15 h 02 min

    Lorsque pendant un siècle, le Sahara Occidental était occupé par l’Espagne, la monarchie marocaine faisait profil bas, rien pas un mot pas un gémissement et après son retrait subit, feu Hassan 2, bombe le torse, fort du soutien de la France coloniale, envoie ses chômeurs, ses S D F, a travers sa fameuse marche verte, occuper illégalement, un territoire qui ne lui appartient pas et un peuple qui refuse de lui faire allégeance. Les Sahraouis doivent tenir bon, ne pas baisser les bras, la monarchie Alaouite est au bord de la banqueroute.




    45



    26
    Hellali
    8 novembre 2017 - 15 h 01 min

    Permettez-moi Mr le Ministre de vous dire que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que perte de temps que le Roitelet M6 est en train de mettre à profit pour finaliser son opération de changement démographique par la transhumance de colons marocains vers les villes du Sahara occidental selon le modèle israelien en Palestine font le peuple n’aura jamais son indépendance s’il ne reprend pas sa lutte armée.




    35



    22
      lina
      8 novembre 2017 - 19 h 03 min

      bien dit HELLALI, il n y a rien a espérer des négociations avec le makhzen marocain…momo 6 est atteint de cécité mentale, à force de bouffer du haschich…il est déphasé par rapport aux réalités..les conseils que lui prodigue son conseiller le sioniste, andry azoulay, vont l’amener droit au mur…du sahara …les sahraouis doivent prendre exemple sur les palestiniens …qui ont bondonné la lutte armée…et confié leur destin, à l’ONU…l’EUROPE….et n’on rien eu sauf plus de répressions d’Israël et moins de terre, non viables pour l’instauration d’un état palestinien…que de temps perdu…et des générations trompées et bernées…si les sahraouis veulent la dignité et la liberté…faites le entendre par les armes…c’est le seul langage que l’ONu connait et reconnait…et momo-6 aussi…




      15



      8
    Jean_Boucane
    8 novembre 2017 - 14 h 59 min

    Le partenariat Algerio-Saharaoui doit etre multidimensionnel! L’Algerie doit commencer a lancer des banques Algero-Saharouis, des entreprises d’extraction miniere, etc…
    Il est temps d’administrer ce territoire! Ce territoire doit etre le lieu de passage des futures cargaisons de marchandises entre l’Algerie et l’Afrique de l’Ouest a partir de Tindouf, etc…
    Si le roitelet fait toujours les memes discours sachez que meme les marocains commencent a se lasser de son discours sans saveur car il repete les meme choses depuis 15 ans!




    36



    22
    zaatar
    8 novembre 2017 - 14 h 44 min

    Le MAE Sahraoui à Mohamed VI « votre discours est misérable et idiot »; il aurait du ajouter  » drogué, enfumé et plein de soupirs ».




    44



    24
    Felfel Har
    8 novembre 2017 - 14 h 41 min

    Le Bouffi se fait téméraire mais il sait que la partie est perdue. En dépit de ses soutiens français, il ne récolte que des déboires sur la scène internationale. Comme la strip teaseuse de cabaret, il s’est lentement dévêtu en offrant avantage sur avantage à des aventuriers malhonnêtes qui pillent sans vergogne des richesses qui ne bénéficient pas à son peuple. Il est nu, il n’a plus rien à offrir, il a lamentablement échoué! Il ne lui reste que l’esbrouffe et la parlote. Il n’impressionne personne, ni en Algérie, ni au Sahara! Il paraît que les éoliennes font beaucoup de bruit mais ne brassent que du vent.




    51



    20
    Jean_Boucane
    8 novembre 2017 - 14 h 16 min

    Il a raison malgre tous les soutiens internationaux du Maroc en echange de la vente de pan entier de son economie pauperisant le peuple marocain ce dernier perd de nombreuse bataille juridique face au saharaoui… d’ailleurs ses discours depuis quelques annes refletent cette nervosite et pendant ce temps la ces amis francais et moyen orientaux on pris en 15 ans tous les industries lucratives du Maroc alors que l’IDH de ce pays a fait l’exploit de baisser!!! On nous a pas vendu ce roitelet comme etant un visionnaire?




    68



    19
    chaoui04
    8 novembre 2017 - 14 h 02 min

    L ‘unique issue à l’autodétermination:c’est la prise de armes.
    Alors ne traînez pas.Les MAROCOCUS sont entrain d’envoyer des milliers d’esclaves pour grossir et gonfler le nombre.Si référendum il y a ,ils vous battront par le nombre.Vous êtes avisés.




    33



    18
    Moskosdz
    8 novembre 2017 - 14 h 01 min

    à trop rêver de l’étendu de son territoire débutant d’Algérie jusqu’au Sénégal,le royaume du haschisch finira certainement par tout perdre.




    56



    19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.