Une première : des narcotrafiquants marocains jugés au Sahara Occidental

drogue Rabat
19 trafiquants de drogue marocains arrêtés par l'armée sahraouie. D. R.

Par R. Mahmoudi – Un message très fort à l’adresse du palais de Rabat et ses relais qui, comme des vierges effarouchées, récusent toute accusation de trafic de drogue à grande échelle. Un tribunal pénal de Tifariti (zone libérée du Sahara Occidental) a condamné, lundi, à des peines de 15 à 17 ans et 8 mois de prison ferme à l’encontre de 19 Marocains accusés d’avoir transporté de la drogue, pénétré dans le territoire sous autorité de la RASD, a indiqué un communiqué du ministère de la Justice et des Affaires religieuses.

Ces trafiquants avaient été arrêtés le 16 juillet dernier par une unité de l’Armée de libération populaire sahraouie (ALPS) dans la localité d’Aghcham Labyad, dans le secteur de Guelta Zemour, alors qu’un autre groupe a pris la fuite en dehors des frontières sahraouies. Cette arrestation a dévoilé l’existence d’un réseau de trafiquants d’une grande ampleur qui aurait pu inonder les territoires sahraouis de stupéfiants. Elle coïncidait avec le discours à la nation du roi Mohammed VI à l’occasion du 42e anniversaire de la «marche verte», commémorant l’occupation du Sahara Occidental en 1975, où le souverain alaouite promettait pour «ses» territoires du Sud développement et prospérité, avec une série de projets économiques très dotés destinés à désenclaver la région et à ôter toute couverture aux indépendantistes.

Ce procès, le premier qui se tient dans les zones libérées de la RASD, a eu lieu entre le 31 octobre et le 1er novembre, en présence de la défense des accusés, précise le communiqué. Le parquet général avait requis une peine de 20 ans de prison ferme contre tous les accusés avec un mandat d’arrêt contre un fugitif et une amende d’un million de dinars pour chacun des vingt accusés et la confiscation du véhicule, de type Toyota Hilux, qui servait de moyen de transport des drogues introduites par les accusés marocains, détaille la même source.

Après les délibérations et les appels des avocats et des accusés, le tribunal a prononcé les peines de 17 et 8 mois plus un mandat d’arrêt pour l’accusé en fuite, 16 ans pour deux accusés marocains et 15 ans pour les 17 autres accusés.

R. M. 

Comment (27)

    Felfel Har
    9 novembre 2017 - 17 h 01 min

    Qu’on leur fasse fumer toute leur cargaison, ainsi ils passeront allègrement de vie à trépas! Quand on saura que tous les trafiquants de drogue seront soumis à ce traitement, on pourra souffler un peu. La voyoucratie que le roi promeut pour arrondir ses fins de mois y réflêchira à deux reprises avant d’entamer un périple qui les mènera directement en enfer en chantant « ♫fin ghadi biya♪ Moulay…♫ »!




    2



    1
    Anonyme
    8 novembre 2017 - 20 h 50 min

    Ils vendent la mort .
    Les consommateurs de drogues sont de vrais morts vivants.
    Ce sont des torchons qui déambulent les trottoirs sans aucun objectifs dans la vie.
    Les parents les familles souffrent atrocement dans le silence de voir leur progénitures dépérir de jours en jours.
    Les peines auraient du êtres la peine de mort.
    Oeil pour oeil dent pour dent.
    La loi du talion .
    Le Coran le spécifie clairement.
    Et les images des exécutions doivent être postés sur Facebook en guise d’avertissements.




    12



    2
    L'EPERVIER
    8 novembre 2017 - 16 h 51 min

    on doit les pendres haut et court , sans aucune circonstances attenuantes , parce qu’il y en pas . ca servira d’exemple pour le reste de cette pourriture , qui fonctionne encore .




    16



    6
    Anonyme
    8 novembre 2017 - 14 h 02 min

    On attend les premieres candamnations capitales et l execution pour les trafiquants de drogue,il faut une main de fer pour mettre fin a ces criminels qui empoisonnent nos enfants et detruisent la cellule familiale.Il faut lancer une campagne en Afrique appelant a ne plus cooperer avec les banques marocaines de blanchiement des milliards provenants de la drogue en Afrique surtout Ettijari Waffa Bank




    28



    7
    Kahina
    8 novembre 2017 - 13 h 30 min

    On comprend mieux à qui faisait allusion le roi de la drogue dans son discours. Il parlait de ses  »Fils qu’il veut libérer ». Il s’agit bien de ses fils dans la drogue emprisonnés par le grand Polisario !!!
    Bravo pour le Polisario !! Désormais, ne ratez aucun fils du roi-Haschich .
    La peine de mort aux fils du roi-Haschich.




    37



    7
    red
    8 novembre 2017 - 13 h 25 min

    l’occupation du sahara occidental est un alibi pr mongol VI afin d’eloigner le plus loin possible son armée du palais de crainte d’un coup d’etat comme ce fut le cas de glaoui H2 , en meme temps de piller ses richesses et le partager avec les militaires pr les amadouer c son papa qui a dit aux militaires faites des affaires et pas de politique ! tel pere ….




    31



    7
    alilou
    8 novembre 2017 - 11 h 24 min

    Il faut absolument étrangler la clique qui dirige le Maroc en la privant de sa principale ressource, à savoir la drogue, peut-être deviendra t-elle plus « ouverte » aux propositions de paix de l’Algérie.En tout cas il est nécessaire de continuer sur ce chemin puisque,par exemple, le mur de sécurité commence à donner des fruits puisque Oujda commence à se révolter.




    33



    12
    Moskosdz
    8 novembre 2017 - 9 h 47 min

    17 ans à 8 mois d’emprisonnement,la justice Sahraoui a été clémente en plus envers ces narcotrafiquants colonisateurs,une condamnation à mort par contumace aurait dû être prononcée symboliquement contre Escobar6 juste au lendemain de son fameux discours commémorant le 42ème anniversaire de la marche verte,pourquoi donc le Maroc n’avait pas organisé cette marche avant le départ des Espagnols et pourquoi aussi ne l’organiste t-il pas aujourd’hui sur Ceuta et Melilia s’il a moindre dignité?.




    46



    15
      Abdelkader
      8 novembre 2017 - 19 h 51 min

      …. » la marche verte », tu veux dire la « marche noire », sinistre et macabre.




      12



      3
    selecto
    8 novembre 2017 - 9 h 38 min

    En plus nos frères de l’Armée de libération sahraouie ont de l’allure pas comme les FAR qui portent bien de leur nom de souris camées terrées sous du sable.




    46



    13
    Philippe
    8 novembre 2017 - 9 h 16 min

    Je comprend mieux maintenant pourquoi l’Algérie ne veut pas ouvrir ses frontières de l’Ouest.




    50



    13
    Hellali
    8 novembre 2017 - 9 h 11 min

    Pourtant Messahel disait que le convoyage du Haschich marocain vers l’Afrique se faisait exclusivement par des avions f’Air Royal.
    L’ armée de la RASD vient de nous prouver que le poste frontière terrestre de Gherguarret est le plus important couloir de passage du Haschich du Régime du Makhnez vers l’Afrique.




    37



    9
    Judas
    8 novembre 2017 - 9 h 09 min

    On aimerais bien savoir dans quelle ville ils seront jugés à la RASD ou il y a un tribunal, des magistrats, des avocats …




    12



    69
      Jean_Boucane
      8 novembre 2017 - 11 h 49 min

      C’est ecrit dans l’article! Il commence a s’administrer c’est bon signe! Le reste suivra!!!




      25



      6
      zaatar
      8 novembre 2017 - 12 h 27 min

      Là n’est pas l’enjeu… dans quelle ville? on s’en tape, qu’il y ait ou qu’il n y ait pas de magistrats et d’avocats on s’en contrebalance, l’essentiel est qu’ils soient pendus par les C… comme au temps du Far West. Ils seront ensuite ensevelis dans le sable du sahara occidental. Là on sera sur qu’ils seront à leur dernière demeure. Le roitelet mokhkho6 pourra alors fumer son pétard tranquille… les bouffées ne seront qu’oxygénatrice pour son palais de hashish.




      21



      6
    zaatar
    8 novembre 2017 - 9 h 05 min

    Ce procès et son verdict va faire que le roitelet va s’allumer un méga pétard à enfumer tout le Makhzen…




    39



    10
    Le Rifain
    8 novembre 2017 - 9 h 03 min

    Je ne comprend plus rien. On parle d’un tribunal du Polisario à Tifariti (a quelques km de Layoune) alors que le Roi disait avant hier qu’il va libérer les « marocains » pris en otage à Tindouf. Un des deux camps est en train de mentir, certainement pas le Roitelet du moment qu’il prétend, sans aucune preuve, être un descendant de notre Prophète (QSSL)




    30



    6
    Bennani
    8 novembre 2017 - 8 h 53 min

    Il fallait les condamner à mort et les fusiller pour ne pas avoir à les nourrir et les blanchir durant 17 années.




    30



    11
    BabEIOuedAchouhadas
    8 novembre 2017 - 8 h 51 min

    Wallah que je ferais volontier du Ministre de la Justice de la RASD, le futur Ministre de la Justice Algérienne et croyez-moi que dans trois mois, on ne parlera plus de Zetla en Algerie.




    26



    8
    صالح/الجزائر
    8 novembre 2017 - 8 h 04 min

    Le Parisien
    Ile-de-France : l’argent du cannabis partait au Maroc
    17 octobre 2017, 19h09
    Un homme de 31 ans et un complice ont été mis en examen pour trafic de cannabis et blanchiment avant d’être écroués. Près de 400 M€ sont partis au Maroc dans le cadre de ce trafic.

    ———————-
    Le MONDE
    « Une grande partie de l’argent du haschich ne profite pas à l’économie marocaine »

    Début mars, un rapport du département d’Etat américain a fait grand bruit, affirmant que la « production de cannabis » au Maroc équivalait à 23 % du produit intérieur brut marocain (PIB), qui s’est élevé, en 2016, à 100 milliards de dollars (93 milliards d’euros).

    ———————–
    Si une grande partie de l’argent du haschich ne profite pas ni aux agriculteurs ( les rifains laissés- pour -compte ) ni à l’économie marocaine c’est qu’elle est utilisée dans le versement des pot-de-vin pour corrompre certains français qui défendent le makhzen malgré la première place occupée dans l’asservissement ( l’esclavagisme ) des Marocains à travers le tourisme sexuel , et la production et l’écoulement de la drogue .




    40



    9
      Algerien revolté
      8 novembre 2017 - 10 h 00 min

      La preuve de ce que vous affirmez est vrai , sont tous ces politicars Français corrompus jusqu’a la moelle qui defendent becs et ongles le roi du maroc en le presentant comme un model de pouvoir en Afrique ,naturellement offrez moi un riadh a Tanger ,un personnel a mon service ,un bon compte en banque et vous verrez si je ne defendrai pas le diable en personne (suivez mon regard ).




      35



      10
    Jean_Boucane
    8 novembre 2017 - 7 h 24 min

    C’est bien il faut continuer a administrer votre territoire… commencer a lancer des appels d’offres de prospection pour les contrats internationaux, etc! Il etait temps que vous montrez votre souverainnete, le reste suivra!




    50



    12
    Anonyme
    8 novembre 2017 - 7 h 00 min

    Un acte de souverainete materialisé sur le terrain au nez et à la barbe du roi boursourlé jusqu’à l’expanssionisme.




    51



    8
    TARZAN
    8 novembre 2017 - 6 h 57 min

    c’est l’argent et la drogue destinés au MUJAO une création du makhzen marocain




    49



    7
    nonews
    8 novembre 2017 - 5 h 57 min

    maintenant on comprend mieux la marche dite verte.




    39



    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.