Le FFS appelle à élargir les prérogatives des élus locaux

Laskri FFS
Ali Laskri, membre de l'instance présidentielle du FFS. New Press

Le membre de l’instance présidentielle du parti du Front des forces socialistes (FFS), Ali Laskri, a affirmé vendredi aux Issers (Boumerdès) que sa formation politique militait pour l’élargissement des prérogatives accordées aux élus locaux, à travers la révision du code communal et de wilaya, en vue de les assister dans la réalisation des projets de développement local.

Lors d’un meeting animé à la salle de cinéma L’Afrique, située dans la ville des Issers, Laskri a lancé un appel aux différentes composantes de la société en vue de «s’organiser au sein de comités ou d’associations, de participer par tous les moyens à la gestion des affaires de la commune et d’assister les élus dans la réalisation d’un véritable développement à même de répondre aux aspirations des citoyens au niveau local».

«Vous devez vous organiser au sein d’associations ou de comités de quartier pour participer, de façon effective et concrète, à la gestion des affaires de vos communes et réaliser un véritable développement local, en choisissant des hommes compétents qui vous représenteront aux prochaines échéances électorales», a dit le membre de l’instance présidentielle du FFS en s’adressant à l’assistance. Il a appelé les citoyens «à participer à la solidarité locale et mettre la main dans la main en vue d’aider les élus locaux à résoudre les problèmes des collectivités locales qui entravent la réalisation de la croissance dans les différents domaines de la vie quotidienne du citoyen».

Après avoir salué la lutte et les sacrifices du défunt moudjahid Hocine Aït Ahmed pour asseoir les bases de la démocratie en Algérie et préserver les acquis sociaux de l’Etat, Laskri a appelé les citoyens de la wilaya de Boumerdes à «aller voter en force aux prochaines élections», les exhortant à élire les candidats de son parti qui se sont engagés à mettre en œuvre «un programme sérieux et réaliste à même de relancer le développement local».

R. N.

Comment (16)

    LOUCIF
    11 novembre 2017 - 17 h 10 min

    @Mello , tu semble dire que Da El Hocine aurait été d’accord pour que sur une affiche d’ élections ou autres , une femme en hidjab dissimule son visage ! Je crois que tu te trompes jusqu’à l’os ! Certes da El Hocine n’est pas contre le hidjab lui-même mais il est contre le nikab et contre le fait qu’une femme cache ou dissimule son visage !

    Ya tonton @Mello , chez nous en Kabylie, les femmes ne cachent pas leur visage et da El Hocine le sait très, très bien , lui qui est pourtant un fils de marabout. Même toi je suis sûr que tu le sais j’en suis convaincu ! Chez nous, dans nos villages kabyles, à notre époque, y compris durant la colonisation, toutes les femmes kabyles ne portent pas le hidjab, ok, tonton! Tu connais la tenue kabyle, non ??? Tu as déjà vu les femmes kabyles dans les champs ou près des points d’eau avec le visage caché, non ? Chez nous en Kabylie le hidjab a été importé par des personnes qui pensent comme toi, donc qui veulent (consciemment ou inconsciemment) détruire les us et coutumes kabyles et le reste de l’Algérie qui n’a pas connu cet accoutrement que depuis les années 80-90 ! Et donc, pour le hidjab que tu défends, libre à toi , si çà t’enchante toi, de l’imposer à ton épouse , ta sœur , tes tantes, ta maman etc… etc… et personne ne te le reprochera , crois moi ! Allah Ihdik , ….comme vous dîtes !

    Dernière remarque : j’ai constaté effectivement, et çà c’est la cerise sur le gâteau, que dans toute la Kabylie, grande et petite, on entend beaucoup plus « ouk simou billah » que … « j’maa limane » notre façon à nous de jurer. Hélas, toute la culture et les coutumes proprement algériennes s’en vont et s’engloutissent dans l’islamisme politique … en accélération en Kabylie même !!




    12



    0
      Mello
      11 novembre 2017 - 18 h 30 min

      Tu sembles avoir lu mon texto en diagonale. Je l’ai bien ecrit que nos mamans, nos epouses, nos soeurs et majoritairement les femmes, je dit bien majoritairement, toutes ces femmes tiennent encore a la tenue traditionnelle , mais dans les agglomerations , malheureusement , ces tartufferies commencent a prendre une place preponderante. Je dis bien ,malheureusement, et a ton avis pourquoi ?
      La rue est pleine de loups et si certaines s’evertuent a s’habiller “normalement” , ces loups sortiront leurs crocs et certaines se retrouveront a l’hopital. Donc le probleme se trouve au niveau de cette gente masculine maso. C’est ainsi dans toutes les grandes villes du pays , qui peut bien mettre fin a toutes ces agressions , l’Etat ? Il est ABSENT.




      2



      8
    Mello
    11 novembre 2017 - 16 h 17 min

    Si le probleme de gestion au niveau local, pose reellement un handicap pour les partis d’opposition, le FFS , dans le fond et en l’etat actuel des choses, a fait un diagnostic tres juste de la situation : l’issue de la crise doit englober le volet politique. La participation du FFS a ces election , vise donc , a rehabiliter l’action politique souvent verrouille par ce pouvoir et inciter le citoyen a prendre des responsabilites quant a la construction democratique des institutions. Dans le cas contraire, faudrait il deserter le terrain ?




    1



    7
    Brahim
    11 novembre 2017 - 13 h 10 min

    Cher @Assirem , vous me demandez dans quelle commune le FFS a accepter sur ses affiches des femmes en hidjab avec le visage flouté , eh bien c’est la commune de Azzefoune ! Eh oui, incroyable mais vrai , Azzefoune ya kho ! Da el Hocine pourtant descendant d’une grande famille maraboutique n’aurait jamais accepté cela en 2017, lui qui a pourtant accepter d’assister à la réunion de Sant’Egidio pour discuter d’une sortie politique la moins dramatique et la moins sanglante pour le pays à la suite de l’arrêt du processus électoral de 1911. Da El Hocine a toujours condamné l’intégrisme religieux , ses régressions, son prosélytisme et ses pratiques obscurantistes et moyenâgeuses!




    9



    0
      Mello
      11 novembre 2017 - 15 h 15 min

      Feu Hocine Ait Ahmed ne serait jamais contre cet effet vestimentaire, car cela rentre dans cadre des libertes individuelles. Il avait, de tout temps , combatu l’integrisme et toute forme d’extremisme et le hidjab est devenu , par la force des choses, un habit porte par toutes les femmes habitant les centres urbains. Seules ces femmes des villages se sont abstenues a le porter. Alors , qu’une candidate le porte , c’est son probleme, ne soyant pas des extremistes de l’autre sens pour imposer un habit a quiconque , fut il a Azzefoun . De toutes les manieres ce genre d’effet vestimentaire n’est nullement dans le programme du FFS.
      De plus Feu Hocine Ait Ahmed avait ete pour le deuxieme tour des elections de 1991 , et non 1911, fervent adepte du processus electoral et fervent defensur des principes democratiques.




      2



      10
        Brahim
        11 novembre 2017 - 17 h 23 min

        @Mello , ok mais arrête de jouer au malin. On sait que ce n’est pas .. »1911″ , mais .. »1991″ ! Tu ne rates pas même une erreur …de frappe ! çà sent que tu es un pro-hidjab, un pro-kamis avec basket, un pro-barbe fleurie au henné , un pro-yeux au khol etc.. etc.. ! Tu es libre et c’est ton choix ! Chacun son destin !!
        PS : Tu me demandes à moi de ne pas être extrémiste mais tu defends les accoutrements des extrémsites religieux ! Eh ben dis donc, tu es fûté !




        6



        0
          Mello
          11 novembre 2017 - 18 h 52 min

          Peut etre en gandoura, en claquette avec petite barbe, mais profane du programme du FFS. Quant a l’accoutrement feminin, le probleme se trouve dans la tete de tous ces jeunes ( et meme vieux) lorsqu’ils voient une fille ou une femme habillee “moderne” ils lui lancent des paroles pas bonnes a entendre. Si un travail psychologique ne se fait pas au niveau de tous ces jeunes, ces accoutrements prendront un espace plus grave. Cette situation est recherchee et voulue par ce pouvoir qui n’a , a aucun moment, stoppe cette derive vestimentaire.
          Une faute de frappe , je l’admet, pour un a sans accent, un e sans accent, mais une date c’est de l’etourderie.
          En tous les cas , la societe , surtout masculine , doit revoir son regard vis a vis de la femme.




          1



          8
    rak
    11 novembre 2017 - 7 h 49 min

    Roh a mi roh l’FFS yemouth… vive le RHB=Rassemblement Hybride Behloulien… le seul « parti » a voir un groupe parlemenatire FAMILIAL, 3 « elus » avec le meme nom dans 3 wilayas différentes qui dit mieux? .. il en arrive meme a presenter des femmes en cachant leurs visages sur les affiches électorales, il uitilise un arabe classique dans sa communication que meme les seoudiens eux memes ne comprennent pas et ne parlons pas de la place de Tamazight désormais etc….H’ram aalikoum ki kan l’FFS ou ki reditouh a coups de magouilles et de renoncements et vous osez encore parler de DA l’Hocine bande de traitres!!!!




    3



    0
    Brahim
    10 novembre 2017 - 19 h 58 min

    Les citoyens de grande kabylie doivent savoir que le FFS a accepté de faire apparaître les photos de candidates sur la listes APC en Hidjab et sans visage, dans un ville très connue et très réputée . Est-ce digne de la ligne politique de da El Hocine qui est pour la modernité et la dignité, pour l’égalité de l’homme et de la femme, pour un islam raisonné et intelligent. On peut être musulman sans être fondamentaliste ou fanatisé et çà da El Hocine l’a toujours souligné ! Mais le FFS d’aujourd’hui ne cesse pas de nous étonner ! Da el hocine doit se retourner dans sa tombe ! Mon Dieu comme l’homme politique est prêt à tout , même s’aplatir, pour se faire élire !




    7



    1
      Assirem
      11 novembre 2017 - 7 h 37 min

      Monsieur Brahim, pourquoi vous ne nommez pas la grande ville? Est-ce que c’est vous tennez votre information d’une source proche, fiable ou bien informée?




      1



      0
    HAMMACHE HASSINA INGÉNIEUR EXPERTE EN CONSTRUCTION
    10 novembre 2017 - 18 h 45 min

    HASSINA HAMMACHE ANCIENNE SECRÉTAIRE NATIONALE DU FFS QUI A DÉMISSIONNE
    Monsieur Laskri est ce que vous êtes dans une association même la plus petite qui soit possible, Bien que c’était le vœux de Hocine AIT AHMED que tous les militants soient dans des associations, peut être prochainement, dans l’Association des éternels élus ( l’alternance oblige).
    Plus de prérogatives oui mais pour des élus avec un bon niveau d’instruction, avec des élus avec une grande expérience dans un domaine donné, l’élu a touché à la comptabilité publique, au marché public à la gestion d’une entreprise, à l’organisation d’une entreprise, dans un secteur donné, il sait lire un bilan, il sait répondre au citoyen, il ne s’écoute pas, plutôt il sait écouter le citoyen et bien sûr selon la morale KANTIENNE  » IL LA VOLONTÉ D’AGIR PAR DEVOIR »




    4



    1
      Anonyme
      11 novembre 2017 - 15 h 31 min

      Le FFS reste et restera un parti politique avec des cadres de haut niveau. Que de professeurs ,de chercheurs et ecrivaints partagent encore la ligne politique de ce parti. Ce FFS reste une ecole de formation politique, avec ce LASKRI, avec CHERIFI et autres , comme ce Hadj DJILANI venu de OUED RHIOU qui croient a la ligne politique de ce parti. Pour la memoire de feu Hocine , on continuera son combat jusqu’a la realisation de ses principes.
      Si on doit se focaliser sur le niveau d’instruction , le parti a tente de trouver dans ce desert educatif des candidats a meme de repondre aux defits de l’heure.




      2



      1
        Anonyme
        11 novembre 2017 - 19 h 24 min

        Concernant les diplômes et les niveaux de fac, je vous conseille de rester dans le flou parce qu’il vous convient.




        1



        2
          Anonyme
          12 novembre 2017 - 11 h 30 min

          Le concept de diplome est loin de toute consideration relativiste. Nous savons et je le sais que le probleme des diplomes est profond, car l’ideologie arabe a pris le dessus. C’est quoi cette ideologie, c’est obtenir par n’importe quel moyen, aujourd’hui ce que je pourrais obtenir demain ( ahyinni el youm oua ktelnni ghoudoua). L’ideologie de la nullite a pris le dessus ces vingt dernieres annees. Le diplome a eu son importance dans les annees 70/80. La mouvance retrograde a pris le dessus sur une societe soumise qui ne veut pas se regarder en face et mettre de cote cet egoisme flateur. Un grand travail psycho-sociologique reste a faire dans ce milieu opaque.




          1



          0
    Anonyme
    10 novembre 2017 - 18 h 01 min

    aller voter que si le système annonce le limogeage des walis et les chefs de daira avant le début du scrutin et leur remplacement par les élues apw qui eux recrutent leur propre SG qui partira a la fin du mandat de l élue ! car ce pouvoir nous a habitue aux mensonges et aux fraudes et ce n est qu a cette condition que moi je vais voter ! moi je ne suis qu un individu parmi 40 millions d algériens qui n a pas d influence sur le vote mais il y a des peut être des milliers ou des millions d algériens qui pensent comme moi !




    3



    0
    LOUCIF
    10 novembre 2017 - 16 h 52 min

    Ya si Ali Laskri , avec tout le respect que l’on vous doit, tant que le système politique, le système de pouvoir et de gouvernance algérien restent les mêmes , point de pouvoir économique ou d’autonomie de gestion au niveau des APC ! Tout se décide à l’avance à Alger (aussi bien au niveau politique, économique que du niveau des enveloppes budgétaires locales APC, au sein même du Premier Ministère, du Ministère de l’intérieur, des Tagarins et d’El Mouradia ! Il faut avoir le courage de dire çà aux citoyens qui vont aller voter ! …




    7



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.