Les présidents Xi et Poutine s’engagent à renforcer leur coopération

coopération
Le président chinois Xi et son homologue russe Poutine. D. R.

Le président chinois, Xi Jinping a rencontré vendredi à Da Nang (Vietnam) son homologue russe Vladimir Poutine. Les deux hommes ont discuté du renforcement de leurs relations et de leur coopération bilatérale sur les questions régionales et internationales.

Les deux chefs d’Etat se sont rencontrés en marge de la 25e réunion des dirigeants économiques de la Coopération économique Asie-Pacifique (Apec), qui se tient dans la ville de Da Nang. Evoquant ses nombreuses rencontres avec M. Poutine, le président Xi a déclaré que leurs efforts pour faire franchir une nouvelle étape aux relations sino-russes, qui se développent de manière stable et régulière depuis longtemps déjà, s’étaient avérés très fructueux.

Rappelant que la Chine et la Russie se sont toujours soutenues l’une l’autre dans la défense de leurs intérêts nationaux fondamentaux et n’ont cessé de renforcer leur confiance politique mutuelle, M. Xi a souligné que les deux pays sont des partenaires stratégiques liés par une véritable confiance mutuelle. «Le partenariat stratégique global de coordination Chine-Russie a donné au monde un bon exemple, en définissant un nouveau modèle de relations internationales basées sur le respect mutuel, l’équité, la justice et la coopération mutuellement bénéfique», a indiqué le président chinois.

M. Poutine a félicité M. Xi pour le succès du 19e congrès du Parti communiste chinois et s’est engagé à toujours considérer le développement du partenariat russo-chinois comme une priorité de son pays. «La Russie est prête à renforcer sa coopération avec la Chine dans les affaires régionales et internationales, à améliorer sa communication et sa coordination avec la Chine dans le cadre des structures multilatérales comme l’APEC, et à promouvoir la construction de l’Accord de libre-échange Asie-Pacifique», a déclaré M. Poutine.

Les deux dirigeants ont également échangé des points de vue sur des questions d’intérêt commun, dont la situation dans la péninsule de Corée.

R. I.

Comment (4)

    Yeoman
    12 novembre 2017 - 1 h 19 min

    Il ne faut surtout pas attendre des chinois qu’ils essayent de peser et de changer les équilibres géostratégiques en place. La Chine a toujours été et sera toujours une superpuissance…. alimentaire. Elle n’a jamais eu d’autre soucis que de permettre à ses habitants de manger leur sandwich en paix.




    3



    0
    Felfel Har
    11 novembre 2017 - 20 h 35 min

    Cette poignée de mains doit donner des sueurs froides aux USA, leur leadership sur le monde est contesté militairement et économiquement. C’est la triste fin de l’unilatéralisme! Désormais, il faudra compter sur les BRICS et les pays qui décident de les rejoindre. L’Algérie ne sait plus trés bien quel train prendre tant que notre éclairé président n’aura pas cogité la question et décidé de la ligne à suivre. Et pourtant, il y a urgence à afficher ses alliances stratégiques, il y va de notre avenir!




    8



    0
    lol
    11 novembre 2017 - 13 h 20 min

    il va avoir mal au ventre Trump …car l’équation va vraiment du coté NON US !




    3



    0
    LOUCIF
    11 novembre 2017 - 13 h 13 min

    Bonne nouvelle que ce resserrement des relations entre la Chine et la Russie ! Contre des aventuriers politiques comme les chefs d’Etat actuels des USA , de la Grande Bretagne et de la France , l’union fait la force.




    3



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.