Aoun dit que Saad Hariri a été «enlevé» selon un responsable libanais

Liban Aoun
Michel Aoun, le président libanais. D. R.

Le président libanais, Michel Aoun, a déclaré à des ambassadeurs étrangers en poste à Beyrouth que le Premier ministre, Saad Hariri, qui a annoncé sa démission voici une semaine en Arabie Saoudite, avait été en fait «enlevé», a dit, samedi, à Reuters un haut responsable libanais.

Michel Aoun, qui a dit également qu’en tant que chef du gouvernement Saad Hariri devait jouir d’une immunité, a tenu ses propos vendredi, a précisé ce responsable.

Depuis l’annonce surprise par Saad Hariri de sa démission alors qu’il était en Arabie, Michel Aoun rencontre les représentants de la classe politique libanaise et des diplomates étrangers.

Pour rappel, Saad Hariri, le dirigeant sunnite de 47 ans – qui détient également la nationalité saoudienne – était en fonction depuis le mois de janvier dernier et avait déjà été aux affaires, de 2009 à 20111, à la tête d’un gouvernement «d’accord nantional», qui n’avait pas survécu au départ des ministres chiites du Hezbollah. Le système de partage du pouvoir au Liban entre communautés prévoit que le poste de chef de l’Etat revient à un chrétien maronite, actuellement Michel Aoun, celui de Premier ministre à un sunnite et celui de président du Parlement à un chiite. «J’ai senti ce qui ce tramait dans l’ombre pour viser ma vie», a dit Hariri, affirmant que le Liban vivait une situation similaire à celle qui prévalait avant l’assassinat en 2005 de son père, Rafic Hariri, lui aussi ancien Premier ministre.

R. I.

Comment (6)

    Rayes Al Bahriya
    12 novembre 2017 - 18 h 01 min

    Hariri saad est complice.
    El houdja …pr déclencher la guerre régionale.
    L’Arabie saoudite a defroquee le Liban.
    Le Liban ne reagit pas.
    Les Arabes sont traitres entre eux meme.




    5



    0
    M
    12 novembre 2017 - 12 h 32 min

    Il reste au président Aoun et au gouvernement libanais, de porter plainte devant le conseil de sécurité de l’ O N U, pour séquestration du premier ministre Hariri.




    1



    0
    Anonyme
    12 novembre 2017 - 10 h 53 min

    Quelle idée saugrenue que de posseder une double nationalité et de gouverner un pays ! Vraiment je suis abasourdi d’apprendre que ça pouvait exister , mais ce que je ne comprend pas en plus c’est que les Libanais le savaient et qu’ils n’ont pas bougé le petit doigt afin de le dégager illico presto!! Voila ce qui arrive lorsqu’un dirigeant important se trouve englué dans des affaires et qu’il doivent rendre des comptes au pays de sa deuxieme nationalité avec lequel il est en combine, on le convoque comme un malpropre et on le sequestre sans qu’il ne puisse faire quoi que ce soit!!!




    5



    0
    RasElHanout
    12 novembre 2017 - 8 h 32 min

    Saad Hariri est impliqué dans les affaires de corruption en Arabie Yahoudite et comme il détient un passeport de cette féodale monarchie absolue grâce à sa mère mariée à un Émir de Riadh, alors le sieur Med Ben Salman l’a convoqué en urgence, lui a exigé de déclarer sa démission et sera bientôt jugé pour corruption avec les autres Émirs et Ministres.
    Neanmoins il faut savoir que la corruption est un alibi puisque la vraie raison est que Saad Hariri à soutenu des Émirs qui voulaient renverser la famille Ben Salman et notamment l’héritier Med Ben Salman.




    6



    2
    vyeypo
    12 novembre 2017 - 8 h 06 min

    bien mal acquis ne profite jamais…. j’en connais un qui doit jubiler: c’est ce petit ingénieur de Skikda ou Tebessa parti travailler dans une entreprise de ce Hariri à Djelfa pour remettre en état la station de traitement des eaux usées et quand il a voulu retrousser les manches et travailler, on lui a dit croise les bras reçois ta paie et boucle la !! Alors il a pris ses cliques et ses claques et est reparti les larmes aux yeux ….fiston…. tes prières ont été entendues…..




    19



    2
    Yeoman
    12 novembre 2017 - 5 h 25 min

    Un premier ministre à la double nationalité! Saoudienne en plus. Il a peut-être été enlevé mais d’une façon ou d’un autre, il l’a voulu.




    13



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.