Le CNES proteste contre la violence à l’université et appelle à un rassemblement

université Mouloud-Mammeri
Université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. New Press

Par R. Mahmoudi – Dans une déclaration adressée à la rédaction, le Conseil national des enseignants du supérieur (CNES) de Tizi Ouzou, appelle la communauté universitaire à un rassemblent, lundi, au campus Hasnaoua, pour dénoncer la violence qui sévit à l’université Mouloud-Mammeri.

Dans son constat, ce syndicat autonome estime qu’«il fut un temps où, à l’université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou, les confrontations d’idées avaient beau être violentes, verbalement s’entend, la ligne rouge de la violence physique n’a jamais été franchie, car entre gens instruits, le respect mutuel ne pouvait que l’emporter. Mais aujourd’hui, le péril est en la demeure». Les auteurs de la déclaration expliquent que le danger guette «parce qu’on prétend agir sous la protection de « caïds » à l’intérieur comme à l’extérieur de l’université, parce qu’on a, ou l’on croit avoir la capacité de déstabiliser, de faire la loi à l’intérieur de l’université».

Les membres du syndicat exhortent les membres de la communauté universitaire à sortir de leur attentisme, en mettant en place un processus qui, à terme, «érigerait les digues et installerait les mécanismes que le rejet de la violence requiert».

C’est dans cette perspective que ce syndicat rappelle la nécessité d’une charte d’éthique et de déontologie et d’un règlement intérieur, qui délimiteraient les espaces, les prérogatives, les droits et les devoirs de tout un chacun. Pour les initiateurs de l’appel, l’aboutissement de cette entreprise «réduirait certainement et sensiblement, et dans un très court terme, la marge de manœuvre des réseaux d’intérêts qui (…) ont déchiqueté la communauté universitaire et l’ont plongée dans l’abîme de la violence dont elle a du mal à sortir».

R. M.

Commentaires

    Anonyme
    12 novembre 2017 - 12 h 06 min

    Voila où en est réduit le CNES aujourd’hui. Merci qui ?




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.