Hariri : «Je rentrerai dans les prochains jours à Beyrouth»

Independent Hariri
Le Premier ministre libanais Saad Hariri. D. R.

Huit jours après l’annonce surprise de sa démission, faite depuis Riyad, le Premier ministre libanais Saad Hariri s’est exprimé dimanche soir, pour la première fois depuis le 4 novembre. Ce, dans le cadre d’une interview accordée à la présentatrice et journaliste Paula Yaacoubian, et diffusée par de nombreuses chaînes de télévision libanaises, dont la Future TV, dont M. Hariri est le propriétaire. Une interview qui s’est déroulée dans un contexte de crise, notamment marqué par des interrogations quant à la liberté de mouvement et de parole du Premier ministre.

Lors de cette interview, le Premier ministre démissionnaire a tenu des propos moins virulents que lors de l’annonce de sa démission. Il a assuré qu’il allait «rentrer au Liban bientôt» (une question de jours, a-t-il précisé), se disant «libre» en Arabie Saoudite. «Je suis libre ici, si je veux voyager demain, je voyage», a-t-il lancé, dans le cadre de sa première prise de position publique depuis qu’il a annoncé le 4 novembre sa démission surprise. «Je vais rentrer au Liban très bientôt pour entamer les procédures constitutionnelles nécessaires», a-t-il précisé, en référence à sa démission. Il a également de nouveau dénoncé le non respect du principe de distanciation du Liban vis-à-vis des crises régionales par le Hezbollah.

R. I.

Comment (5)

    Rayes Al Bahriya
    13 novembre 2017 - 18 h 17 min

    Sa barbiche symbolise tout. Son allégeance aux
    Bedouins Banou Hilal.
    Fakou bik..




    0



    1
    L'EPERVIER
    13 novembre 2017 - 12 h 37 min

    lui meme est impliquer dans des sales affaires avec les princes arretes ces jours derniers , on lui fait du chantage , ou tu rapplique quand on te siffle , sinon c’est le purgatoire!!!




    1



    0
    Rayes Al Bahriya
    13 novembre 2017 - 8 h 48 min

    Il a ete appelé à la barre pour témoigner des
    Hommes d’affaires accuses de corruption
    Dans l’opération mains propres ( sales plutôt).
    Son entreprise pese 9 milliards de dollars U.S.
    Lui aussi est venu séparer son grain de blé du
    Grain de sable grippant la machine économique à
    Saudi Arabia.

    Eh oui comme disait….:  » biens mal acquis ne
    Profitent qu’après « .




    2



    1
    sarah. A
    13 novembre 2017 - 8 h 06 min

    J’ai regardé sur MTV l’interview. Demander aux différentes communautés composant le Liban de placer l’intérêt de ce dernier avant tout est tout à fait logique mais est-il possible pour l’une d’elles de signer son arrêt de mort pour le Liban. Car prôner la neutralité pour le Hizbollah vis-à-vis de l’Iran ou des Harriri vis-à-vis de les AlSaud veut dire tout simplement les fragiliser puis les rayer définitivement de l’échiquier politique de leur pays et de la région. And that’s the problem.




    4



    0
    Les Égarés.
    13 novembre 2017 - 2 h 57 min

    Harriri est tenu en lesse comme un Toutou par les Saouds whabite ,Eux meme tenus en lesse comme des Toutou par le Regime USA .,lui meme tenu en lesse par le Looby Sioniste israel Aipac ,,..Rockfeller et Cie …eux meme tenus en lesse comme des Toutou par l ‘ argent .




    6



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.