«Hizia, entre mythe et réalité» à Oran

tombe Hizia
Tombe de la défunte Hizia qui a marqué tant de générations. D. R.

Le Centre de documentation économique et sociale d’Oran (CDES) abritera, jeudi 16 novembre, une conférence sur le thème «Hizia, regards croisés : entre mythe et réalité».

C’est l’idylle de deux jeunes cousins dont l’amour bute sur des traditions tribales sclérosées. Le père de Hizia, Ahmed Ben El-Bey, grand dignitaire de la puissante tribu des Douaouda, ne pouvant supporter les rumeurs sur la relation entre son neveu Saïd et sa fille, décide de l’emmener lors de la traditionnelle transhumance vers les zones du Tell pour rompre toute possibilité de contact avec son cousin. Chagrinée par la séparation qui lui est imposée, Hizia meurt durant le voyage.

Ayant perdu goût à la vie après la mort de sa bien-aimée, Saïd s’exile pour vivre seul, loin des hommes, excepté peut-être le poète Mohamed Benguitoun à qui il demande d’écrire un poème à la mémoire de Hizia. C’est ainsi que la véritable histoire d’amour de Hizia et Saïd, qui s’est déroulée au XIXe siècle, est immortalisée dans la mémoire collective algérienne par le poète populaire Benguitoun.

L’écrivaine Maïssa Bey et l’éditeur Lazhari Labter évoqueront cette histoire, qui fait désormais partie du patrimoine culturel du pays. Adaptée en long-métrage pour le cinéma dans les années 1970, évoquée dans de nombreuses œuvres, chantée, la vie de Hizia et son amour pour son cousin Saïd continue de susciter la curiosité et d’inspirer les artistes.

Le CDES, en collaboration avec les éditions El Ibriz, tentera de démêler le vrai de l’imaginaire lors d’un débat avec ses invités.

Rendez-vous jeudi 16 novembre à 15h, au siège du CDES, 13, rue Larbi Ben M’hidi à Oran. L’entrée est gratuite.

R. C.

Commentaires

    Bouakaz ahmed
    15 novembre 2017 - 16 h 18 min

    Mon aïeule se retournerez dans sa tombe , de savoir ce qui est devenu l’Algérie d’aujourd’hui….




    0



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.