Le Maroc parmi les 30 pays qui ont manipulé internet pour déformer l’information en ligne

Maroc
Blocage des médias sociaux, arrestation de blogueurs, paiement de faiseurs d’opinion sont devenus des techniques très répandues au Maroc. D. R.

Le Maroc a figuré parmi les 30 pays dont les gouvernements ont manipulé internet pour déformer l’information en ligne, selon un rapport de l’ONG américaine Freedom House qui s’inquiète du déclin de la liberté sur internet dans ce pays. «La liberté sur internet au Maroc a décliné au cours de l’année dernière, le déblocage des VoIP ayant été compensé par une répression à l’encontre des voix dissidentes et des journalistes et militants en ligne qui couvrent des manifestations», souligne cette étude menée dans 65 pays et intitulée «Freedom on the Net».

Le Maroc a recouru à de multiples tactiques de manipulation qui incluent l’usage «de commentateurs progouvernementaux rémunérés», de bots politiques et des comptes automatisés, pour renforcer la censure et lutter contre l’anonymat en ligne, relève ce rapport qui couvre la période allant de juin 2016 au 31 mai 2017. Le gouvernement marocain a bloqué, entre autres, des contenus de l’opposition et censuré des informations sur les minorités religieuses et ethniques au Maroc. «Blocage des médias sociaux, arrestation de blogueurs, paiement de faiseurs d’opinion sont devenus aussi des techniques très répandues au Maroc, le plaçant parmi les 32 pays qui ont connu un déclin de liberté sur internet en 2016», s’inquiète l’ONG américaine.

Avec un score de 45%, soit un point de moins comparé au classement de 2016, le Maroc figure dans la catégorie des pays partiellement libres ayant enregistré une hausse des violations des droits en ligne. Des centaines de personnes, y compris plusieurs journalistes de la presse en ligne, ont été arrêtées dans le sillage de la répression du mouvement Hirak à Al-Hoceima, rappelle l’ONG, précisant que «leur procès a été reporté au moins six fois, une tactique régulièrement utilisée par les autorités marocaines pour éviter la condamnation internationale et maintenir l’autocensure». Cette situation est renforcée par le contrôle d’internet par l’Etat pour créer une atmosphère de peur parmi les journalistes et les militants en ligne. «Le harcèlement et l’intimidation extrajudiciaire restent une préoccupation majeure dans le pays, en particulier durant les interrogatoires de police», écrit Freedom House. «En plus du contrôle et des attaques menées au moyens de maliciels, les voix dissidentes font l’objet de cyberattaques continues», note l’organisation.

Freedom House constate, par ailleurs, que de plus en plus de pays ont recouru en 2016 à la manipulation des réseaux sociaux pour traquer les opposants et étouffer les voix dissidentes. Près de la moitié des 65 gouvernements étudiés par le rapport ont enregistré des baisses de scores en matière de liberté d’internet, alors que 13 pays seulement ont fait des progrès dans ce sens, mais leurs avancées restent minimes, estime l’ONG. «Les tactiques de manipulation et de désinformation en ligne ont joué un rôle important dans les élections d’au moins 18 pays au cours de l’année écoulée, y compris aux Etats-Unis», selon le rapport. Un nombre record de gouvernements ont restreint l’accès à internet mobile pour des raisons politiques et sécuritaires, en particulier dans des zones peuplées de minorités ethniques ou religieuses, affirme Freedom House.

R. I.

Comment (13)

    mohammed.
    17 novembre 2017 - 16 h 52 min

    A,vrais dire que maroc:
    un barème utilisé dés le début contre chaque individue, par RG & DST.
    Ils accusent la personne par espionnage au compte d’Alger ou pour le polizario ou coopération avec des éléments palestinien.
    de même ils publient ça par leurs réseaux ( fournisseurs – les mouchards).
    la personne ciblé devient Banni chez lui.jusqu’à ce que la mort nous sépare.




    1



    0
    Anonyme
    17 novembre 2017 - 10 h 44 min

    Les amis pédophiles du roi de la drogue

    https://www.youtube.com/watch?v=N45eXuMvEHc




    3



    2
    DYHIA
    17 novembre 2017 - 8 h 07 min

    Regardez la photo, Ça donne des nausées.
    Il est écrit dans le coran que les mécréants et les mauvaises personnes sont détectés par les traits de leur visage ( traduction du sens général de la AYA).




    6



    1
      Anonyme
      17 novembre 2017 - 19 h 04 min

      Exact. Rien à ajouter.
      Un visage de mécréant en plus PD.




      1



      0
    DYHIA
    17 novembre 2017 - 8 h 02 min

    Les chiens du MEKHZEN ont Sali Wikipédia avec leurs mensonges et la déformation de l’ histoire.
    L’Algérie doit prendre ce problème au sérieux.
    Il est temps de répondre à ces chiens de la désinformation
    C’est la saleté del’humanité




    7



    1
    HANNIBAL
    16 novembre 2017 - 22 h 44 min

    Pourtant el makhnaz a un ministère des droits de l’homme en la personne de mustapha ramid et que dans chaque ville
    dial mar’ok il y a un ( cndh ) relier directement au ministère de l’intérieur la seule liberté au royaume de perlin pimpin
    c’est l’offrande du peuple aux pédophiles étrangers et la seule révolution fel mar’oc c’est que la rapidité de pouvoir rencontrer pierre paul jack et d’aller au turbin guidé par l’internet et davoir l’information en temps réel on sait que
    Shlomo VI veut etre premier dans tout les domaines la preuve il est tellement futé qu’il se prend pour une grenouille
    et qu’il va inventer le musé des droits de l’homme après avoir fumé son pétard quelle horreur .




    6



    1
    Yeoman
    16 novembre 2017 - 20 h 56 min

    Merci AP pour l’info. Celle-ci a été rapportée sur un autre site « algérien », mais de manière tronquée. Il n’ y est pas question d’arresration de blogueurs, de censure, etc.




    3



    2
    Verite
    16 novembre 2017 - 20 h 28 min

    Es-que nos sites en lignes sont integre.je ne crois pas,ils publient les commentaires qui leurs convient,et ils sont tenus par la barbichette,un maghrebin qui est juste et loyale je ne connais pas,




    5



    13
    TARZAN
    16 novembre 2017 - 19 h 23 min

    ILS SONT TRES VICIEUX ILS ONT ENVAHI WIKIPEDIA DE MENSONGES POUR DENIGRER L’ALGERIE ET VOLER ET DETOURNER TOUTE NOTRE CULTURE, NOS HEROS ET NOTRE HISTOIRE. JE RESTE ENCORE CHOQUE PAR L’INCOMPETENCE DE NOTRE MINISTERE DE LA CULTURE QUI LAISSE LE DICTIONNAIRE LAROUSSE PROFERER DES MENSONGES SUR NOTRE EMIR ABDLEKADER QUI DEVIENT MAROCAIN ET QUE LES MAROCAINS VICIEUX COMME ILS SONT UTILISE LA SOURCE DE LAROUSSE POUR TROMPER LE MONDE DANS WIKIPEDIA. LES MAERICAINS SONT CONVAINCUS QUE LE MAROC EST PLUS GRAND QUE L4ALGERIE DANS TOUS LES DOMAINES?. A QUOI SERVENT LES CADRES DU MINISTERE DE LA CULTURE EN ALGERIE?????????????????????????????????????????????????????????????




    10



    1
    sielgat
    16 novembre 2017 - 18 h 54 min

    Les algeriens doivent savoir que tous les commentateurs marocain pro maghzen sont des commentateurs professionnels formés par les services israéliens et payés par le royaume. Leur rôle, est de salir tout ce qui est algeriens , insulter l’etat algeriens et ses institutions et jeter la fitna entre algeriens. Dans leurs commentateurs, le plus souvent ils se font passer pour des algeriens kabyles en mettant en avant l’emblème jaune et vert amazigh ou bien des algeriens arabes qui insultent les algeriens kabyles. Ils donnent des adresses comme quoi ,ils vivent au canada ou aux états unis.
    De grâce ne leur répondez pas ou bien leur répondre par fakou.




    10



    1
    Moskosdz
    16 novembre 2017 - 18 h 04 min

    Qui sème le vent,ne peut récolter que la tempête,depuis le soulèvement populaire au Rif,tous les Marocains qui se faisaient passer pour des kabyles sur le net se sont tus comme des toutous.




    24



    6
    Kahina
    16 novembre 2017 - 18 h 00 min

    Ces chiens du mekhzen sont payés spécialement pour:
    – Salir l’Algérie avec leurs mensonges
    – Diffuser de fausses informations
    – S’accaparer de tout ce qui est Algérien. Tout ce qui est Algérien devient marocain .
    – Piller toute notre patrimoine historique et culturel
    – Colorer les scandales du roi-Haschich pour les faire avaler aux esclaves
    Ils sont bien présent sur le site AP pour appuyer sur le pouce négatif.

    Le roi haschich a semé une culture de la clochardisation de l’information.




    29



    8
    Bennani
    16 novembre 2017 - 16 h 55 min

    Je comprend maintenant pourquoi aucun de mes nombreux commentaires sur les Sites marocains n’a pu passer ces derniers mois du moment qu’ils n’étaient pas en adéquation avec les lignes éditoriales de ces Sites propagandistes appartenants au Palais même si je n’ai fait, à chaque fois, que relater des vérités connues et débattues par la presse occidentale.




    21



    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.