Le Makhzen «punit» la Mauritanie pour son rapprochement avec l’Algérie

Mauritanie
Le président mauritanien Mohammed Ould Abdelaziz. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste du Maghreb pour comprendre que les relations entre la Mauritanie et le Maroc sont actuellement des plus exécrables. Cela se voit d’ailleurs à l’œil nu. Les perspectives d’une normalisation de leurs relations bilatérales à moyen terme est difficile à envisager puisque les dirigeants des deux pays donnent actuellement l’impression de faire tout ce qu’il faut pour aggraver la situation et alimenter la guerre froide qui les oppose. Les premiers à subir les conséquences de cette confrontation sont bien évidemment les populations des deux pays. Elles subissent au quotidien le «profond» différend qui oppose Mohammed Ould Abdelaziz à Mohammed VI.

Pour faire pression sur Nouakchott, Rabat n’a ainsi rien trouvé de mieux à faire pour rendre impossible la vie aux Mauritaniens de passage sur son territoire lorsqu’ils rentrent notamment d’Espagne que de leur imposer… un visa de passage dont la durée n’excède pas trois jours. Sadiques et dénuées d’humanité qu’elles sont, les autorités marocaines savent très bien qu’il est très difficile de traverser le territoire marocain et le Sahara Occidental illégalement occupé par Rabat depuis 1975 en trois jours. Cela à moins d’être un fou du volant.

Depuis que cette mesure inique a été mise en place, les accidents de la circulation impliquant des Mauritaniens se sont multipliés au Maroc et au Sahara Occidental. C’est justement cette énième provocation que les membres de l’Union des Mauritaniens installés en Espagne ont dénoncé avec force lors d’un rassemblent de protestation qu’ils ont organisé mercredi à Nouakchott. Pour rendre au Maroc la monnaie de sa pièce, la présidence mauritanienne n’exclurait plus l’idée de fermer carrément sa frontière avec le Sahara Occidental.

Si le président Mohammed Ould Abdelaziz, qui n’a plus désigné d’ambassadeur à Rabat depuis plusieurs années, met sa menace à exécution, il est certain que le Maroc aura beaucoup à perdre. La Mauritanie constitue pour ce pays la seule voie d’accès à l’Afrique de l’Ouest, où il compte écouler le gros de ses marchandises. La menace d’Ould Abdelaziz pourrait bien sonner la mort programmée de l’ambition économique de Mohammed VI en Afrique. Par ces temps de vaches maigres, le Maroc ne peut même pas se permettre de perdre le marché mauritanien qui absorbe une partie appréciable de sa production en fruits et en légumes. De son côté, le président mauritanien paraît très à l’aise, puisqu’il a un voisin au nord qui s’appelle l’Algérie et qui peut constituer une alternative au Maroc. Un pays qui plus est un allié. C’est clair, en provoquant la Mauritanie, le Maroc a plus à perdre qu’à gagner.

S. S.

Comment (36)

    Anonyme
    18 novembre 2017 - 8 h 55 min

    Il doit être décrété que les Mauritaniens souhaitant transiter par l’Algérie pourrons désormais bénéficier d’une forte réduction sur leur billet d’avion,et cela,aussi bien dans le sens Europe-Mauritanie que Mauritanie-Europe!




    2



    1
    Indépendance
    17 novembre 2017 - 12 h 33 min

    Le maroc ne peut rien faire contre la Mauritanie, les marocains sont impuissants, ceux qui vivent sous perfusion du FMI et grâce aux dons leurs bienfaiteurs saoudiens et européens ne peuvent prétendre à des rétorsions contre la Mauritanie. Le Maroc qui se la joue supérieur à la Mauritanie c’est comme le caca du babouin qui se la joue supérieur au caca du lion!! les marocains excellent seulement dans les mensonges et le s gesticulations.




    12



    6
    Chaoui
    17 novembre 2017 - 5 h 50 min

    Pendant que la France nous envoyait ses 2 Ministres, celui des AE et celui du commerce, leur 1er Ministre sitôt parti d’Alger quelques jours plus tôt se rendit au Maroc pour y déclarer soutenir l’OCCUPATION (militaire) du territoire des Sahraouis par le Maroc : https://francais.rt.com/international/45660-sahara-occidental-edouard-philippe-reaffirme-soutien-france-autonomie
    Le Maroc a « sa ligne rouge » à ne pas franchir avec cette OCCUPATION, quand aurons-nous aussi notre « ligne rouge » sur le soutien à cette même OCCUPATION ?
    Ainsi, Macron nous annonce « la couleur »…, et on va le…recevoir le…5 décembre prochain !!!




    20



    9
      Jean_Boucane
      17 novembre 2017 - 7 h 18 min

      Effectivement, la France rassure les marocains car la participation de la RASD aux evenements internationaux leur fait peur!
      En faites, le soutien de la France au Maroc rentre dans un cadre plus global de la presence de la France en Afrique… sachez que si la France perd le Franc CFA son PIB sera diminue d’un tiers faisant de son pays, une nation moins forte que l’Italie ou la Grande Bretagne! D’ailleurs je pense qu’il faudrait faire plus de partenariat avec les italiens qui eux sont une grande nation ayant le niveau de vie egal a la France le tout sans magouille africaine! La France sait que sa position est affiablit d’ou sa volonte de faire rentrer le Maroc a la CEDEAO et de l’integrer dans la monnaie commune qui aura pour but de changer le nom de la monnaie Franc CFA mais sur un autre format!
      L’Algerie meme si elle signe des contrats avec les francais ne changera pas la politique francaise en Afrique car on negocie 8 milliards de contrat quand la France a besoin des autres pays africians pour garder dans ses banques un quart de leur richesse!
      Conclusion, il est temps de trouver des partenaires plus solides qui feront partir la France de sa zone d’influence avec classe… il faut etre inteligent, ne pas etre dicte par les emotions et etre patient! On vaincrera avec la patience et le travail serieux…




      18



      8
        Chaoui
        17 novembre 2017 - 13 h 08 min

        Nous savons tout ça…
        Mais je ne comprends pas qu’on reçoive quelque représentant que ce soit français fusse-t-il Chef de l’Etat ?
        En fait, la France ayant fait le choix délibéré d’aller à l’encontre du droit international et par la même occasion de nous nuire comme préjudicier aux droits des Sahraouis, on ne peut que s’insurger du fait de voir qu’on déroule chez-nous le tapis rouge à ses représentants.
        Mieux ! On en est encore là à quasiment leur mendier une reconnaissance des crimes coloniaux commis chez-nous du 05 juillet 1830 à non au 05 juillet 1962 mais jusqu’à l’année 1975 en raison de leurs poursuites de leurs expériences chimiques, bactériologiques et nucléaires !!!
        De même qu’on oublie qu’on leur doit pour partie notre décennie noire, et à présent notre encerclement par eux au Mali, Niger, Sahel sans oublier la Libye qu’ils ont détruit.
        La raison commande à ce que nous n’ayons pas avec la France le moindre rapport si ce n’est que le strict minimum.




        8



        4
          Ninir
          17 novembre 2017 - 16 h 39 min

          ne vous en faites pas, le Macron n’aura pas « droit » à une visite d’Etat mais à une simple visite de travail. en effet, il ne s’agit pas de couper nos relations économiques avec la France parce qu’elle est plus proche du Maroc. chaque pays gère ses intérêts! mais c’est à notre gouvernement de faire comprendre à la France que la place qu’elle occupera dans notre économie sera proportionnelle à sa position vis à vis de l’Algérie dans les forums internationaux. en clair, notre pays doit faire connaitre ses lignes rouges à tous les partenaires perfides et fourbes.




          3



          2
      Anonyme
      24 novembre 2017 - 6 h 29 min

      @Chaoui
      Pour l’instant Macron a bien arnaqué les centaines de milliers de franco-algériens qui ont voté pour lui,il a l’air d’avoir de l’avance dans la partie d’échec!




      0



      0
    HANNIBAL
    16 novembre 2017 - 23 h 36 min

    Les tribulations du makhnaz nous montre les errements d’un royaume a l’agonie et les ruades perverses du roitelet
    Shlomo VI ne feront que l’enfoncer la Mauritanie lui a barré une route d’exportation de Haschich voila pourquoi el mar’ok
    est dans tout ses états faut pas oublier que bon an mal an le narcotrafic organisé par le royaume dont le chef principal
    n’est autre que momo escobar compte pour 23 % de pib c’est comme si qu’on amputait une mamelle d’un corps sain
    qui pour les mar’oké qui planent sur un nuage il doivent étudier la loi de la pesanteur qui est celle de tout corps étranger
    doit redescendre sur terre et arrete de mentir a son peuple qu’el moghrib n’existe pas ne leur appartient plus qu’il a été
    vendu et qu’ils ne sont que des esclaves au service du roitelet et que pas un jour ne passe qu’il n’est pas un projet
    avec l’annonce pompeuse d’un nouveau crédit sur leur tete qu’ils se devront de rembourser déja que les retraites
    des députés ne sont plus payées et cependant tout va bien au royaume enchanté la preuve la france ouvre
    une ligne de credit pour le tram a casabordel heureusement que la france est là pour épancher la misère endémique
    avec son flot de touristes en regardant bien el mar’ok qui une profondeur naturelle est en train de s’isoler et de s’aliéner ses voisins en faisant de ses trois voisins des ennemis s’il avait sept frontières qu’est ce que ça serait ? mais on
    connait l’animal après avoir voulu se protéger soit disant du terrorisme en contruisant un mur de barbelé la bete va demander l’ouverture des frontières si le ridicule n’existait il l’aurait inventé .




    22



    11
    Bachir Staifi
    16 novembre 2017 - 23 h 30 min

    Je pense que la véritable raison est que la Mauritanie a signé des accords avec Total, Men Energy et d’autres pour devenir un pays exportateur de pétrole et de gaz. Et je ne parle même pas des terres rares..




    17



    4
    Jean_Boucane
    16 novembre 2017 - 23 h 05 min

    Effectivement, il faut aider la Mauritanie… mais pas en leur envoyant de l’argent mais en proposant un partenariat economique gagnant-gagnant! Ce pays est la porte de l’Afrique de l’ouest et son rapprochement avec l’Algerie est benefique pour notre economie, profitons-en!!!




    27



    6
    RAYES EL BAHRIYA
    16 novembre 2017 - 22 h 03 min

    Rendre hommage aux Mauritaniens morts en combattants libres aux cotés de l’ÉMIR ABD EL QADER.

    Leur descendants vénèrent sa bravoure et sa droiture et la noblesse de sa cause.

    Je le garde de bonne source.




    28



    4
    Salim31
    16 novembre 2017 - 20 h 48 min

    L algerie doit absolument saisir cette ocasion et celle un pacte d amitie avec la mauritanie et intesifie les relation un reseau routier tgv oran tindouf nouakchot _comme ca la merde6 pikera une vraie crise et si il ferme la frontiere avec la mauritanie le maroc deviendra une ile fermee de tout cotes .




    23



    5
    Moh
    16 novembre 2017 - 20 h 37 min

    Depuis quelque mois les Sahraouis qui transitent du port d’Oran en provenance d’Espagne en route pour Tindouf subissent des tracasseries dans ce port, les patriotes doivent ouvrir une enquête car ces tracasseries ne pouvaient être que l’œuvre de naturalisés travaillant pour leur mère d’origine le Maroc.
    Ils sont dans toutes les institutions.




    26



    7
    Sprinkler
    16 novembre 2017 - 20 h 36 min

    Grosse offensive médiatique pro-makhzblienne cette semaine sur Radio France ( France Inter, France culture, etc…) depuis l’annonce de la prochaine virée algérienne de Macron pour le  » 6  » ( M 6 ?) décembre…Le lobby pro-narco-monarchique a saturé les ondes radiophoniques françaises pour nous revendre du  » Maroc qui avance  » derrière son  » roi moderne et visionnaire  » !!! Pas fous ces français qui, ne voulant pas contrarier encore leur Ane de Troie en Afrique et essuyer ses ruades asines, vont dépêcher leur premier ministre et une cohorte de ministres et de dirigeants d’entreprises pour faire oublier à Bacchus VI l’escapade algérienne de leur jeune président dont on imagine qu’il se rendra à Alger en freinant des quatre fers…Ce  » narco-dom-tom  » que la France maintient en vie par un acharnement thérapeutique pour faire vivre ses entreprises moribondes est au bord de l’explosion…France Inter n’entend pas l’orage qui gronde au-dessus du Rif mais se fait l’écho de la réussite économique du port Tanger Med, versus le futur Port du Centre que l’Algérie est entrain de construire avec ses partenaires chinois et qui ambitionne de surpasser tous les ports de la Méditerranée…Un projet qui donne de l’insomnie à Michou Escobar qui a dû délier les cordons de sa bourses pour faire parler de son  » hub  » qui devra désormais compter avec le plus grand port de la Méditerranée qui ouvre directement sur une Transaharienne promise à devenir la colonne vertébrale de l’Afrique, l’Afrique profonde et non pas cette France-Afrique desservie par la Royale Air Maroc dont on reconnaît les avions au vol parce qu’ils planent…




    31



    6
    Aicha benguendouze
    16 novembre 2017 - 19 h 53 min

    Le Makhzen «punit» la Mauritanie pour son rapprochement avec l’Algérie…Il me semble que plus les medias reagissent sur le gouvernement marocain….Plus on le montre du doigt et plus on lui donne de l importance. Peut etre qu au ieu de se defendre par ecrit et verbalement contre le regime de Sa Majeste Il me semble que ce serait plus preferable qu il serait plus avantageux, de mettre en evidence quotidiennement tout ce que l Algerie a realise au Bled depuis 1962. La joulousie et l envie font plus mal psychologiquement a celui qui attaque. Cette facon de reagir va aider les pays etrangers a faire la difference et montrer plus d admiration pour notre pays, son gouvernement et ses intellectuels, que pour celui du Royaume marocain.




    19



    7
    karimdz
    16 novembre 2017 - 19 h 51 min

    Les mauritaniens peuvent passer par un port de l ouest algérien et regagner leur pays le temps qu il faudra en toute quiétude.

    L Algérie doit renforcer ses relations avec la Mauritanie de manière à isoler le grand bordel de sa médiocrité mimi 6.




    25



    6
    elhadj
    16 novembre 2017 - 19 h 29 min

    avec l ouverture de la frontière avec la Mauritanie et l implantation d un poste de contrôle ,les mauritaniens venant d Europe gagneraient a emprunter le transport maritime algérien ,le réseau routier national rénové aux standards internationaux,bénéficier de la libre circulation en toute securite .peut être et pourquoi pas dans un avenir proche les villes algériennes seraient reliées par une voie ferrée avec les villes mauritaniennes pour mieux assurer dans de bonnes conditions le transport des biens et des personnes et faciliter ainsi les échanges commerciaux et assurer le développement et les investissements dans toute cette region algero maurtanienne .




    22



    4
    Mas Umeri
    16 novembre 2017 - 19 h 28 min

    C’est bien fait pour leurs G….pendant des années ils se sont acoquiner avec le royaume du Haschich, a commencer par le premier président mauritanien, Ould N… qui a trahit les Sahraouis.A l’avenir, il faut traiter strictement,tous les pays africains,et arabes, en fonction de leur comportement vis a vis de notre pays.Aucune aide, gratuite a des dirigeants hypocrites et opportunistes qui »tourne la veste » a bien des occasions, malgré l’effacement de leurs dettes.




    15



    6
    Yaz
    16 novembre 2017 - 19 h 26 min

    Il y.a quelque semaines ils ont fermes les frontieres avec l.algerie (…) au diable tout les 2




    4



    6
    Anonyme
    16 novembre 2017 - 18 h 29 min

    La Mauritanie doit fermé sa frontière définivement avec le royaume du hachich et de la dépravation.




    41



    16
      Anonyme
      16 novembre 2017 - 19 h 23 min

      C’est elle qui sera perdante!!




      6



      17
      Algérie Authentique
      16 novembre 2017 - 21 h 53 min

      erreur la Mauritanie n’a pas de frontière avec le royaume mokokos , elle a d’ailleurs tout intérêt pour rester en conformité avec le droit international à fermer sa frontière avec le Sahara Occidental pour éviter de tremper dans cet odieux pillage entaché du sang de milliers de sahraouis!




      19



      7
        Anonyme
        17 novembre 2017 - 7 h 00 min

        Demande aux Mauritaniens d’où vient leur nourriture?




        5



        14
          Lyes Oukane
          17 novembre 2017 - 9 h 57 min

          @ Anonyme de 7h00 .  » … d’ou leur vient leur nourriture …  » . Quand on ne te l’offre pas ( la nourriture ) rien ne n’empêche d’aller l’acheter ailleurs . C’est en différenciant son approvisionnement que la Mauritanie ne sera plus contrainte d’absorber les produits marocains exclusivement . Toi même tu le fais tous les jours ( si ton boulanger ou ton épicier devient ronchon ,s’il est fermé pour X raison ,tu vas voir ailleurs ,non ? ) .la Mauritanie peut très bien acheter espagnol ,italien ,turc et se faire livrer par bateaux via ses ports ou les ports et aéroports algériens ,sénégalais … A cœur vaillant rien d’impossible !




          15



          6
          Extens
          17 novembre 2017 - 13 h 59 min

          La nourriture des mauritaniens qui vient du Maroc est une légende urbaine a l’image des dizaines de légendes urbaines que colportent les marocains,connus et reconnus,pour etre de grands fourbes et menteurs devant l’éternel.
          La Mauritanie est un pays agricole ou 50% de la population active dans l’agriculture.Si on ajoute que c’est un pays aux ressources halieutiques(poissons)tres substantielles,ce pays d’a peine 3.7 millions d’habitants et d’un niveau de consomation basique,n’a besoin ni du Maroc ou d’un autre pays pour subvenir aux besoins de sa population.Il y a beaucoup plus de nourriture qui passe de l’Algérie vers le Maroc(tout au moins avant les coups de verrous des derniers temps)que de nourriture qui passe du Maroc vers la Mauritanie.




          9



          2
          Anonyme
          17 novembre 2017 - 14 h 45 min

          Et vous ya les esclaves du roi Haschich, qui est votre nourricier ?? Vos maitres les pays du Golf et vos DAECH que vous louez aux sionistes
          Ferme ta gueule.
          Dégage d’ici, tu pues les égouts de ton palais du drogué




          4



          2
    anti-khafafich
    16 novembre 2017 - 18 h 17 min

    PD6 punit Nouakchott ! celle la c’est la meilleure, le trafiquant de drogue bédouin pervers sexuel punit ceux qui lui ont construit Marrakech, ville de science du temps des bâtisseurs almorabites, devenue centre de débauche universelle du temps de « Sa pédérastie » michou sexobar. Allah yarham Abou Tachfine il doit se retourner dans sa tombe matin et soir




    48



    19
    PIC Alain
    16 novembre 2017 - 18 h 00 min

    C’est une occasion en « OR » à notre pouvoir. Il doit la saisir pour asphyxie le royaume de ‘MéMé 6’. Donc, il va falloir accentuer les soutiens multiformes et pluridisciplinaires à la Mauritanie: augmenter le volume les bourses d’études, la multiplication et la diversification des échanges commerciaux (soutenus aussi) , un OEIL Grand Ouvert et Attractif en direction de la communauté Mauritanienne installée en Europe par les Ports d’Oran et de Mostaganem (desservant l’Espagne) avec des facilités adaptées et attractives, Et, bien d’autres actions Politiques, économiques, sociales, ………….., etc…




    52



    15
    Moskosdz
    16 novembre 2017 - 17 h 59 min

    Un pays qui prétend que le territoire Mauritanien est sien,qui l’inonde avec sa drogue et de fausses monnaies dans l’espoir de le déstabiliser afin que le moment soit opportun pour lui plonger dessus,y en a de quoi à ce que les officiels Mauritaniens soient en colère envers ce pays maudit,conseillé de surcroît par des sionistes.




    38



    14
    Rayes Al Bahriya
    16 novembre 2017 - 17 h 49 min

    Un mauritanien me disait.
    En Europe quand on vois un Algerien ils lui
    Rétorque Vous êtes des Lions.
    Quand on vois un marocain ils ont l’air de voir
    Un hyène mehlass.




    49



    15
    RasElHanout
    16 novembre 2017 - 17 h 11 min

    Et qu’est-ce qu’attend l’Algerie pour imposer le visa aux sujets du Roitelet M6 et commencer à reconduire aux frontières du cannabis les 450.000 clandestins marocains dont le double risque economico-secutaire qu’ils font peser sur l’Algérie n’est plus à démontrer.




    44



    17
    BabEIOuedAchouhadas
    16 novembre 2017 - 17 h 04 min

    Je ne peux croire la politique hypocrite de la Mauritanie tant qu’elle n’a pas fermé le poste frontière de Gherguarret ou transit chaque année et au vu et au su de tout le monde, des centaines de tonnes de Haschich marocain à destination des pays de l’Afrique sahélienne.




    42



    14
    Felfel Har
    16 novembre 2017 - 16 h 23 min

    L’Algérie devrait renforcer ses liens avec la Mauritanie, ne serait-ce que pour pourrir la vie du couple Macron-Marijuana 6. Il est certain que celà donnera des crises d’hémorroïdes au souverain et des crises d’urticaire à « Jolly Jumper » (le cheval de Licky Luke) alias « Jupiter ». La drogue ne passera plus par le sud du Sahara Occidental, ce qui déstabilisera la balance des Paiements de notre véreux voisin. Il faudra convaincre les autorités mauritaniennes que notre union, pleine et entière, sera notre force pour provoquer la chute de celui qui se prend pour le nabab du Maghreb. J’espère aussi que la France décriptera le message et qu’elle comprendra que la néo-colonisation du Maghreb est révolue, celle de l’Afrique suivra quand les Africains se seront débarrasés de leurs leaders ouvertement pro-français. Les ennemis de nos ennemis sont nos amis!




    57



    14
      L'Africain
      16 novembre 2017 - 17 h 22 min

      « Marijuana ». En français « Marie-Jeanne » c’est le pseudo que prend le travesti royal quand il se rend incognito dans les bars gay de France et de Belgique.




      28



      12
      Anonyme
      17 novembre 2017 - 10 h 05 min

      JOLY-JUMPER dit Macron ah aha ah j’adore !




      3



      2
      Anonyme
      18 novembre 2017 - 9 h 00 min

      Pour l’instant Macron à réussi à siphonner les voix de très nombreux français d’origine algérienne,sans cela il serait probablement à la troisième place au premier tour,donc éliminé.Personnellement je n’ai voté ni au premier ni au deuxième tour et j’en suis fier.




      1



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.