La France signe dix-huit accords avec le Maroc contre trois avec l’Algérie

France
Bruno Le Maire lors de la récente réunion algéro-française à Alger. New Press

Par Sadek Sahraoui – Les autorités françaises ont été finalement sourdes aux appels du collectif des avocats des prisonniers politiques sahraouis de Gdim Izik qui attendait à ce qu’elles rappellent à l’ordre Rabat sur la question des droits des Sahraouis. Les violations massives par le Maroc des droits de l’Homme au Sahara Occidental n’ont, en effet, pas empêché le Premier ministre français, Edouard Philippe, en visite mercredi et jeudi dans la capitale marocaine, de faire des affaires avec son homologue marocain, Saâd-Eddine El-Otmani.

Les deux responsables ont signé à cette occasion pas moins de 18 accords dans le cadre de la 13e rencontre de haut niveau Maroc-France. Un pied de nez à tous ceux qui s’attendaient à ce qu’une phrase soit dédiée aux droits de l’Homme. Même si bon nombre des documents paraphés ne sont que des déclarations d’intention, la visite d’Edouard Philippe montre, néanmoins, clairement l’importance que revêt ce pays pour la France au Maghreb. En maintenant un silence de cathédrale sur la question des violations massives et systématiques des droits de l’Homme au Maroc et au Sahara Occidental occupé, l’Etat français ne fait que confirmer qu’il a une main dans les tensions qui affectent la région depuis des décennies.

Le voyage à Rabat d’Edouard Phillipe rappelle une réalité que tout le monde sait déjà. La France est la protectrice attitrée du royaume alaouite et continue à faire tout ce qui est en son pouvoir pour faire de ce narco-Etat, sa chasse gardée, la première puissance du Maghreb. Et les preuves de ce projet existent à profusion. Comparée, par exemple, à la moisson du déplacement de la visite du Premier ministre français au Maroc, les résultats de la récente visite à Alger du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et du ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, c’est du pipi de chat. Pourtant, la France a gagné et continue à se faire énormément d’argent en Algérie. Ce comparatif tout simple montre si besoin est que l’Algérie n’aura sans doute jamais de la part de la France la même attention que celle dont bénéficie le Maroc.

Pourquoi ? Algeriepatriotique rappelait récemment, la veille de la visite de Jean-Yves Le Drian et Benoît Le Maire à Alger, que Paris était devenue la capitale de l’influence globale marocaine. Une influence qui s’est fixé l’objectif de faire barrage à l’Algérie à tous les niveaux. Preuve en est, le travail de lobbying effectué par la France pour l’élection de la fille du conseiller de Mohammed VI, Audrey Azoulay, à la tête de l’Unesco, la désignation de la Franco-marocaine inféodée au Makhzen, Leïla Slimani, à la Francophonie et le maintien de Jack Lang à la tête de l’IMA, une institution au service exclusif du Maroc. Ceci sans compter la dizaine de députés d’origine marocaine, alors qu’aucun député franco-algérien ne siège à l’Assemblée, bien que quatre à cinq millions d’Algériens et de Français d’origine algérienne vivent en France et constituent la première communauté étrangère dans ce pays.

Le Maroc, à qui la France officielle a ouvert toutes grandes les portes de ses institutions, a mis sur pied l’influent cercle Eugène-Delacroix, constitué d’élus locaux d’origine marocaine, dont les membres viennent de séjourner à Dakhla, ville sahraouie occupée par le Maroc. Il a noyauté, grâce à la complaisance des autorités françaises, les organisations prétendument représentatives de l’islam en France en impliquant ouvertement son ambassade et ses consulats et en actionnant la fondation Mohammed V pour ce faire.

Le Makhzen, adoubé par l’Elysée et le Quai d’Orsay, a également lancé un nouveau relais d’influence, le Cercle des ambassadeurs, en misant sur l’activisme de son homme lige, Jean-Pierre Carteron, qui préside le Forum Crans Montana, et ses comparses vénaux, comme le député européen anti-algérien, Gilles Pargneaux.

L’avènement d’Emmanuel Macron n’a rien changé – et ne changera sans doute rien – à cet état de fait, car la politique étrangère de la France n’est pas détenue par la seule personne du président de la République. La raison d’Etat immuable en France consiste, depuis 1962, à renforcer le poids du Maroc, vassal et relais dans la mise en œuvre des choix arrêtés par l’Elysée, aux dépens de l’Algérie dont l’indépendance de la diplomatie a toujours contrarié les desseins de l’ex-colonisateur.

S. S.

Comment (50)

    Algerien pur et dur
    18 novembre 2017 - 15 h 42 min

    Trop de pouces vers le bas. Trop de baiseurs de mains sur ce site.




    1



    9
    Anonyme
    18 novembre 2017 - 10 h 16 min

    Un gouvernement et un état algériens faibles, impopulaires qui manquent de légitimité, de démocratie, de justice, de transparence qui cherchent des soutiens de l’étranger (de l’état néo-colonialiste français en premier lieu) à tout prix (au prix de leur honneur ?…)
    L’Algérie doit diversifier ses partenariats économiques, industriels et technologiques stratégiques avec la très puissante Allemagne, La très puissante Chine, l’étonnante et grande Corée du Sud, la Russie (toujours méfiante et prudente), l’Inde, le Brésil, l’Afrique du Sud,…..
    Mais les algériens doivent aussi diversifier leur culture , en apprenant et les langues anglo-saxonnes, allemande, coréenne, Chinoise, russe…..
    L’INDEPENDANCE ECONOMIQUE = L’INDEPENDANCE CULTURELLE et LINGUISTIQUE
    (…)




    7



    9
    Anonyme
    18 novembre 2017 - 10 h 09 min

    Un seul et unique objectif pour 90 % des jeunes algériens tenter sa chance en France les 10 % qui restent sont des personnes qui savent que pour de multiples raisons, n’ont aucune chance. Beaucoup de se réfugient dans la haine et le rejet ou encore dans l’éternel argument de certains : la guerre d’Algérie. Nous, nous savons que vivre en France quand on a déjà passé 20 ans que ces jeunes ont tout à fait raison de rêver. Vivre en France même sans papiers ! ouvre mille fois plus l’horizon que de se retrouver dans le brouillard en Algérie. Certains vont peut être me considérer comme un type qui ne connaît l’Algérie actuelle qu’à travers certains médias mais ils ne savent pas que je sais ce qui se passe dans chacune des régions du pays. Je peux même aller jusqu’à vous donner quels sont les secteurs, les wilayas, le sexe voir les personnes qui permettraient à un jeune algérien de se construire et se lancer dans un projet. L’ANSEJ ? on connaît bien ! Adrar ? on connaît bien ! se lancer dans la culture de la pomme de terre ou de l’olivier, voire de l’ananas dans certains Wilaya comme El-oued ou Adrar on connaît bien mais aucune des ces voies ne séduisent réellement le jeune algérien car le régime a construit un environnement social économique et surtout religieux et culturel insupportable au quotidien qui fait qu’on préfère vivre en France sans même une existence officielle comme sans papiers est préférable à tous les projets possible réunis que le régime algérien propose pour espérer sauver sa peau. Aujourd’hui certains comiques nous parlent de « pays très stable » mais ces gens ne savent comment réagissent les peuples opprimés. Personne n’avait prévu un tel déferlement en 1988.




    15



    5
    Anonyme
    18 novembre 2017 - 9 h 03 min

    Comptons sur nous memes,la cooperation avec les Etats est multilaterale,il n y a pas que la France,diversifier ses partenaires est une garantie pour notre liberte de decision.Ne mettons pas tous nos oeufs dans le meme panier……cela risque de faire une mauvaise omelette.




    4



    4
    Anonyme
    18 novembre 2017 - 8 h 42 min

    La France sait donner le cachet d’aspirine quand il le faut. Pour calmer l’Algérie, elle a organisé la petite cérémonie avant d’aller sortir le portefeuille le vrai et les vrais projets pour Rabat. La preuve est facile à mettre en évidence! comparer les usines automobiles dans les deux pays. Le gaz algérien n’est plus déterminant, mais la France continue à prêter encore un peu d’attention; on ne sait jamais.




    10



    2
    Aicha Benguendouze
    18 novembre 2017 - 0 h 23 min

    La France signe dix-huit accords avec le Maroc contre trois avec l’Algérie…La France est libre de faire ce qu’ elle veut…L’Algérie est libre de faire tout ce qu’ elle veut…Alors c est quoi le problème…Relax Amigo…L’Armée algérienne, la gendarmerie, la police des villes, les services de renseignements les hôpitaux, l Education, l infrastructure, l industrialisation de l Algérie….Vous avez deux allies fideles qui ne vous laisseront jamais tomber….La Chine et la Russie. Le Japon, la Corée, l Allemagne. l Italie, l’Espagne, La Belgique, la Suisse, l Angleterre, les USA…peuvent vous aider a vous former et former vo spécialistes…Ils ne sont pas surs a 100% en cas de crise avec un de leurs pays amis…Ils lâcheraient l Algérie très vite sans même des avertissements…Bref qu’ est ce que vous foutez de la France, du Maroc etc…L’Algérie n est pas boycottée…alors? L’Algérie a reussi a se développer depuis 1962 sans l appui et support fort ou important de la France….( La France a du jouer avec le FIS et GIA entre 1988 et 1998 ) Alors qu’ est ce qui vous fait peur ou qui vous rend frustres…? Algérie pays libre et indépendante avec du fric….L’Algérie libre, choisit avec qui elle veut coopérer Un grand et beau pays avec des ressources humaines compétentes qui augmentent a chaque année..et les ressources naturelles…Alors l’Algérie a peur que la France favorise plus le Maroc…? La Chine et la Russie pourraient aider l Algérie a construire une pays très fort en 20 ans de coopération sincère….




    12



    10
    karimdz
    17 novembre 2017 - 20 h 24 min

    Il est plus que temps pour notre pays, de privilégier ses relations avec des pays qui sont respectueux de notre pays, et qui oeuvrent à développer des relations bénéfiques aux peuples respectifs.

    Si c est juste pour devenir un débouché des produits français, macron peut signer autant de contrats qu il veut avec le grand bordel de sa médiocrité mimi 6.

    L Algérie doit se préparer dés maintenant à la visite du président français, et sonder ses intentions, ses projets, soit ils convergent avec nos intérêts, soit ils divergent, et dans ce cas là, macron peut au choix rester à l Elysee ou faire un détour chez sa copine mimi 6.




    12



    13
    chaoui04
    17 novembre 2017 - 19 h 56 min

    Les deux responsables ont si né à cette occasion pas moins de 18 accords et puis?Vous savez que le marokistan est toujours l’appendice de la gaule.Les frenchies favorise en premier lui leur département en Afrique du nord.Pourquoi ce dénigrement contre la prostituée d’une nuit.Homo6 est le préfet du département français. Allez circulez ,il n’y a rien à voir.Vous faites les voyeurs….des marococus.




    15



    19
    Ismail Aljazaeri
    17 novembre 2017 - 19 h 11 min

    C’est la faute de ce gouvernement qui continu a être silencieux et accorde des contracts alléchant aux compagnies Francaise alors qu’on est en mesure de les substituer avec des partenaires anglo-saxon, asiatique ou sud américain.

    Les mains des la France sont longues meme en Algérie, pays qu’elle rejette pour un pour les belle fesses d’un petit narco-regime, paradis des vieux pedophile et bien placés Français.




    21



    14
    L'ALGÉRIE
    17 novembre 2017 - 18 h 51 min

    Un Appel au Ministre de la culture et aux historiens Algériens

    Le Maroc a envahi WIKIPÉDIA pour falsifier l’histoire de l’Afrique du Nord.
    Les marocains sont en train de tout déformer et de tout voler. Ils s’accaparent de tout ce qui est Algérien.
    Il ya URGENCE…Il est temps de réagir et de répondre à ces voyous du net . Occupons les réseaux sociaux et le net pour répondre à ces clochards du MEKHZEN.
    TOUS ENSEMBLE POUR LA SAUVEGARDE DE NOTRE PATRIMOINE HISTORIQUE ET CULTUREL !!




    45



    27
      Viva l'Aldjérie
      18 novembre 2017 - 17 h 16 min

      Je m’y emploie mais je peux vous assurer qu’il y a de la résistance, les marocains sont systématiquement privilégiés par les « modérateurs » ou je ne sais comment ils les appellent notamment un certain ‘ » Le Fringant » qui répond avec morgue à tous ses contradicteurs et dans un français d’ailleurs approximatif, style  » djeun ».
      J’ai voulu commencer par un petit sujet pour voir avant de me livrer à la correction de plus grands sujets, en l’occurrence la gastronomie algérienne en particulier le baklawa, la chorba, la rechta: j’ai voulu enlever le mot maroc considéré dans Wikipédia comme un pays où ces plats sont traditionnels, et bien rien à faire, l’enragé oppose à mes sources pourtant marocaines qui confirment mes dires sa source composée de SIX mots tirés du livre d’une voyageuse!
      Vous pourrez suivre la » bataille  » en cliquant en haut à gauche sur  » Discussion » . Si un maximum de lecteurs (trices) pouvaient y rajouter chacun son grain de sel de façon à lui faire comprendre sa douleur, ça serait chouette.
      Pouvez vous me dire quels sont les mots litigieux à rechercher dans Wikipédia de façon que je puisse ajouter ma part?
      Il faut les bombarder de nos contribution sans relâche. Les marokos ont des centaines de mercernaires pour falsifier notre Histoire, nous nous n’avons que nos bonnes volontés.




      9



      2
    aqil2
    17 novembre 2017 - 18 h 42 min

    des accords? du vent oui…
    Le Sahara Occidental est un piège tendu par la France, même le défunt h2 l’avait compris, seul le mongolien est tombé dedans. Les vrais accords se font entre hommes responsables et entre États souverains, y a belle lurette que le camé a bradé et mis sous tutelle son royaume. Dieu merci, nous n’avons absolument rien à envier à ce voisin devenu un lieu d’aisance pour pervers et pédophiles. L’Algérie a d’énormes potentialités et les partenaires sont là. …De la visite du Président français et ce qu’il apportera dans sa valise déterminera les relations futures des deux pays




    27



    24
    jubator
    17 novembre 2017 - 18 h 35 min

    « le Maroc est une maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n’est pas particulièrement amoureux mais qu’on doit défendre » !!! imaginez -vous si cette citation a eté dite sur l’ALGERIE la terre aurait tremblée,les relations diplomatiques rompues,notre Ambassadeur serait rentré de son propre chef,et ni les regrets ni les excuses n’auraient suffit et j’en passe,ALORS…qu’à coté:xxxxx les autorités marocaines ont vivement dénoncé des propos prêtés à l’ambassadeur de France à Washington.xxxxxxx ,juste une petite déclaration faite à la volée…le voisin est un pays soumis.un peuple de baise-main,leur commandeur,est toute l’année entrain de leur mendier qques malheureux dollars par-çi par-là contre …….le peuple ALGERIEN est FIER DE SON IDENTITE DE SA CULTURE ET DE SON INSOUMMISSION.UN MILLION ET DEMI DE MARTYRS aucun pays arabe n’a consenti un aussi lourd tribut pour sa libreté….Les français ont peur de nous,parceque on ne leur fait pas confiance,ils se méfient de nous alors qu’au maroc ils sont en terrain conquis CHEZ LEUR MAITRESSE( et bon débarras nous n’avons pas besoin d’eux)




    22



    22
      Anonyme
      18 novembre 2017 - 15 h 37 min

      Tout est bon dans ce que tu viens de dire sauf que DZ n’est pas un pays arabe.




      3



      3
    Le Patriote
    17 novembre 2017 - 18 h 01 min

    Nous sommes parfois injuste avec la France. Les relations entre nos deux pays ne doivent pas se limiter à une addition sordide et bassement mercantile du nombre de contrats signés. Non! il ne faut pas oublier que ce pays, et pas plus tard que la semaine dernière, par la voix de son ministre de l’économie nous a prouvé, avec des trémolos dans la voix et une larme à l’œil, que son arrière-grand-père était un Pied-noir arrivé en Algérie en 1890. Ingrats que nous sommes car les bienfaits que cet aïeul a laissé en Algérie sont inestimables. Bien avant lui, cette même France refuse de nous restituer les cranes de nos ancêtres et si elle les garde, c’est parce qu’ils nous aiment tant.: elle leur a même consacré un musée où ils sont entreposés dans des boîtes en carton .




    28



    10
    RaElHanout
    17 novembre 2017 - 17 h 30 min

    Le plus grave est que ce 1er Ministre du Gigolo Macron a fait une declaration de soutien ferme au plan du Roitelet M6 portant « autonomie du Sahara occidental » au detriment du droit international et des dispositions de la Charte des Nations Unies en matiere de decolonisation et confirmees par les nombreuses Resolutions du CS/ONU.




    14



    14
    BabElOuedAchouhadas
    17 novembre 2017 - 17 h 14 min

    A croire qu’il n’ya que le Pouvoir d’Alger qui ne voit pas l’hypocrisie de cette France neo-colonialiste a moins qu’ils sont complices au regard de leur fortune investie en France.




    16



    8
    Anonyme
    17 novembre 2017 - 17 h 02 min

    Franchement, on s’en fout. Je pense même que mettre de la distance avec ce pays qui pense que l’Afrique est son arrière cour est un bon signe et doit être encouragé. Il serait temps que l’Algérie diversifie plus amplement ses échanges. C’est en bonne voie mais insuffisant.
    La complicité de la France avec le Maroc ne date pas d’hier. En 63 déjà lors de la guerre des sables ils ont fourni la couverture aérienne à Hassan II; sans doute pour le remercier d’avoir trahit les dirigeants Algériens lors du détournement de leur avion en 1956; mais surtout parce qu’il avaient des visées sur le Sahara algérien. Si le Maroc n’avait pas été reconduit à ses frontières après un échec lamentable, ils seraient sans doutes toujours à Hammaguir.
    D’autre part, on voit mal l’Algérie accompagner la France dans sa tentative actuelle de reprendre pied en Afrique. Le néo colonialisme n’est pas notre tasse de thé. Le Maroc par contre ne crachera pas sur les miettes que voudra bien lui laisser la France. L’Afrique, y compris la Françafrique ne mettra pas beaucoup de temps à les voir venir et à contrecarrer leurs plans.
    Alors, il faut plutôt se réjouir d’une libération de la dépendance française qui nous étouffe encore toujours.




    25



    18
    Ninir
    17 novembre 2017 - 16 h 58 min

    tant qu’on restera accroché à la France les choses resteront telles qu’elles on toujours été: pas de décollage industriel. la France aspire à faire de l’Algérie un sous traitant de son industrie (usines tourne vis) et un débouché pour leur production. normalement les autorités n’auraient pas dû signer deux contrats de montage automobiles avec le même pays. elles auraient gagné à diversifier les constructeurs (Italie, USA, Japon …).




    34



    13
    Anonyme
    17 novembre 2017 - 16 h 43 min

    Il faut savour relativisé.
    18 contrat avec le maroc qui rendent le maroc encore moins indépendant.
    L’influence le contrôle et la main mise de la France sur le Maroc.
    Plus ça va et plus le Maroc perd de son indépendance au détriment de ces maîtres français.
    L’Algérie ces trois accords sont tous à 100% à l’avantage de l’Algérie .
    Ce sont des investissements régi par la loi des 49/51.
    L’Algérie ne perd pas de son indépendance .




    24



    23
      Anonyme
      18 novembre 2017 - 9 h 01 min

      Tu parles d’indépendance? Comment expliquer les queues de 10aines de milliers de jeunes devant l’institut culturel français? On n’en a pas vu autant à Rabat? Devons nous toujours s’accrocher à cette nostalgie consistant à rejeter la France alors qu’on est attirés par elle dans la réalité. Jusqu’à quand nous pourrons vivre dans cette contradiction qui habite non inconscient collectif?




      9



      3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.