Quand Le Point cherche dans l’Algérie un «mystère» qui n’existe pas

Le Point
Le siège de la présidence de la République sis à El-Mouradia. New Press

Par Houari Achouri – L’annonce de la visite à Alger, le 6 décembre, du président français, Emmanuel Macron, a donné l’occasion au magazine d’actualité hebdomadaire Le Point de concocter un dossier annoncé en couverture sous le titre Algérie, un enjeu historique, avec un contenu plus exhaustif que les quelques pages consacrées, peu avant, par Le Monde au même «enjeu», mais toujours vu sous l’angle du microcosme algérois, qui, faut-il le rappeler, est tout sauf l’Algérie.

Il est significatif que le dossier s’ouvre sur un article qui commence, comme pour planter le décor, par le siège de la présidence à El-Mouradia, puis l’actuelle résidence du président Bouteflika à Zéralda, pour se hasarder ensuite dans les dédales des conjectures inspirées par le sérail et en sortir par un long portrait de… Saïd Bouteflika. Ce sont certainement les exigences de l’«enquête sur le pays le plus mystérieux du monde» qui commandent de chercher là la clé de l’«énigme».

Mais, l’Algérie est-elle un pays «mystérieux» dont il serait difficile de déchiffrer «l’énigme» ? Rien n’est moins sûr, sauf si on regarde notre pays sous le prisme médiatique français qui ignore la «constante» qui peut expliquer tout : l’attachement des Algériens à l’indépendance nationale, consensuel, voire unanime, moins quelques voix négligeables. Quand on admet cela, le reste est visible grâce à la transparence donnée par la liberté d’expression et d’opinion qui n’est, peut-être, pas toujours traduite dans la presse, mais qui est pratiquée sans limite dans les réunions des partis politiques et des associations de la société civile et surtout dans la rue, où tout se dit et se sait.

Pour les observateurs qui ne sont pas suffisamment immergés dans les réalités algériennes, il y a, en plus, les réseaux sociaux qui parlent de l’Algérie. Ils sont pleins de tout qui permet, moyennant d’admettre la fameuse «constante» et bien sûr un peu moins de prétention et un peu plus de jugeote, de comprendre ce qui se passe et ne pas craindre ce qui va se passer.

La lecture du dossier apprendra sans aucun doute aux lecteurs français profanes beaucoup de choses qu’ils ne savent pas sur l’Algérie, sur l’affaire Sonatrach, sur les clans dans le pouvoir et autour, sur le monde des affaires, celui de l’édition… Une lecture qui finit par être fastidieuse, sans révéler le «mystère», et pour cause, il n’existe pas. Quant aux lecteurs algériens, ils n’y trouveront presque rien de nouveau.

Le dossier du Point présente, en revanche, l’intérêt de faire connaître cet hebdomadaire au résidu de lectorat francophone. Le Point réussira-t-il ainsi à s’installer durablement dans le paysage médiatique de l’Algérie, occupé traditionnellement, s’agissant de la presse étrangère, par des «historiques» comme Le Monde, dont les lecteurs pourraient appartenir à deux générations d’Algériens ? Tout le monde sait que le lectorat en langue française a tendance à s’amenuiser, confiné à Alger et deux ou trois autres grandes villes, et donc la concurrence est rude pour la presse écrite qui vient de France.

H. A.

Comment (14)

    manseur
    19 novembre 2017 - 15 h 13 min

    le visage hideux de la france coloniale demeure le même ;la manipulation même à travers des chiffons que personne ne lis sauf les extranautes .Alors chercher à jeter le doute comme avant c’est plus possible .Puissance coloniale à genoux mais qui n’oublie » pas ses vieux réflexes;Sarkozy a bien fait son travail son coup de grâce à cette vieille fille devenue stérile et n’enfantera jamais des monstres ; dieu merci.




    1



    0
    Mouradz
    18 novembre 2017 - 10 h 17 min

    Cet article au même titre que tous les articles de la presse propagandiste du Régime du Makhnez et/ou de cette France néo-colonialiste me rassurent et me réconfortent sur le devenir de l’Algérie. Je commencerai à m’inquiéter le jour où cette presse commencera à dire que tout va bien en Algérie et l’exemple de la Tunisie de Ben Ali est édifiant. La même remarque concerne le Mongolien M6 .




    7



    7
    Anonyme
    17 novembre 2017 - 22 h 23 min

    Tout ce qui vient de ci bas a ras les canivaux (( je parle du magasine le point )) ne nous vexe pas nous algériens qui avons de tout temps eux de la prestance de haut étages.




    16



    9
      relax
      18 novembre 2017 - 13 h 37 min

      Une traduction en français serait bien utile !




      1



      2
    Anonyme
    17 novembre 2017 - 22 h 22 min

    Tout ce qui vient de ci bas a droite ras les canivaux (( je parle du magasine le point )) ne nous vexe pas nous algériens qui avons de tout temps eux de la prestance de haut étages.




    12



    6
    alilou
    17 novembre 2017 - 22 h 18 min

    Je ne cesse de le répéter, il n y a rien à attendre de ce pays en déclin car il ne cherche pas des partenaires mais des pays soumis comme le Maroc,la Tunisie ou le Sénégal. Peu importe l’histoire qui nous lie à ce pays, nous ne sommes pas des victimes et devons juste défendre nos intérêt froidement, pour nous la France doit être un pays comme un autre.




    19



    13
    ALGERIEN ET FIER .
    17 novembre 2017 - 21 h 24 min

    Je pense que ce torchon nommé le point n’a pas tord de dire que L’Algérie est un Pays  »  » Myster ‘ »  » puisque son Peuple à bel et bien mit hors d’état de nuire cette France coloniale surarmée par Cette Algérie , alors comment voulez-vous que ce torchon ne dit pas que nous somme un Peuple Mystérieux , mais il à oublié d’ajouter Héros , Courageux , Fier , et j’en passe …!




    23



    11
    Anonyme DZ
    17 novembre 2017 - 20 h 45 min

    ces journaleux a la solde des nostalgiques de l’Algérie a papa, cherchent des poux sur la téte d’un chauve.
    comme l’a si bien dit « Anonyme »: TANT QU’ON RESTE UN MYSTERE, C’EST BON SIGNE !!




    16



    10
    BEKADDOUR Mohammed
    17 novembre 2017 - 20 h 13 min

    L’Horizon n’a point de point, mystère que ce journal !




    19



    7
    karimdz
    17 novembre 2017 - 20 h 10 min

    Le point devrait s intéresser au mystère du pouvoir français qui soutient de manière constante et inconditionnel, l état occupant terroriste et criminel israélien.

    Il serait bien de traiter du crif en France qui est un état dans l Etat français et qui pousse la France à défendre les interets d isra heil et à servir sa politique de terrorisme, de domination et de main mise sur les richesses du moyen orient.




    26



    8
    anti-khafafich
    17 novembre 2017 - 18 h 44 min

    dis donc le « mirage » frenchy, tu n’existe même pas et tu cherches a discréditer la force algérienne qui te dissipe et qui est bien existante malgré ta cécité sensorielle !? le kif du Rif t’a rendu doublement aveugle décidément




    25



    7
    El Kenz
    17 novembre 2017 - 15 h 27 min

    Si l’ Algérie passe à la prostitution, la pédo, le tourisme sexuel et la culture du Kif , elle ne sera plus ce  » mystère » que la France médiatique cherchera à pénétrer.




    47



    45
    Rayes Al Bahriya
    17 novembre 2017 - 15 h 18 min

    Le point des fadaises aux falaises des hauteurs
    D’Alger la blanche.
    Je ne lis que la presse algérienne dont je suis très
    Très fier.
    Point barre.
    À la ligne.
    MERCI Algérie patriotique.




    61



    16
    Anonyme
    17 novembre 2017 - 14 h 56 min

    Tant-qu’on reste un MYSTÈR, c’est un bon signe.
    L’Algérie n’est pas le Maroc




    60



    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.