Il attaque Djamel Ould-Abbès : Amar Saïdani prépare-t-il son retour au FLN ?

FLN Amar
Vers le retour d'Amar Saïdani à la tête du FLN ? New Press

Par Hani Abdi – L’ex-secrétaire général du FLN Amar Saïdani revient sur la scène politique en cette fin de campagne électorale, en animant des rencontres avec des candidats FLN aux élections locales dans certaines communes de l’est du pays. En prenant la parole, Amar Saïdani n’a pas été tendre avec l’actuel secrétaire général du parti, Djamel Ould-Abbès. «Le parti du FLN gouverne au nom de la révolution démocratique, au nom de la légitimité démocratique et non pas au nom de la légitimité historique», a lancé Amar Saïdani, qui contredit ainsi totalement le discours de campagne de son «successeur» ou «remplaçant», Djamel Ould-Abbès, qui ne cesse de se référer au FLN historique en tant que «dépositaire de l’indépendance de l’Algérie».

Amar Saïdani insiste en affirmant qu’aujourd’hui «la légitimité de l’urne» prime sur le reste. «Nous gouvernons au nom de la légitimité des urnes. Le président du parti est élu à la majorité absolue», a ajouté Amar Saïdani qui marque ainsi un retour tonitruant sur la scène médiatique, s’attaquant en des mots à peine voilés à Djamel Ould-Abbès, avec lequel le courant passe mal.

L’ex-secrétaire général du FLN rassure cependant qu’il ne s’agissait pas d’abandonner cette catégorie d’Algériens qui ont fait la Guerre de libération nationale mais plutôt de poser les jalons d’une nouvelle Algérie «solide et sûre» grâce à sa jeunesse. C’est la nouvelle tentative d’Amar Saïdani de revenir sur la scène politique nationale. Il avait échoué une première fois lorsqu’il a rejoint la commission nationale des candidatures de son parti. Face à un Djamel Ould-Abbès intraitable, Amar Saïdani a fini par claquer la porte.

Aujourd’hui, en fin de campagne, Amar Saïdani semble chercher à se positionner contre l’actuel secrétaire général dans l’espoir de «capitaliser» un éventuel recul du FLN aux élections locales et baliser le terrain pour son retour à la tête de cette formation politique, à la veille d’une élection présidentielle des plus incertaines. Depuis sa démission forcée le 22 octobre 2016, Amar Saïdani manœuvre dans l’ombre pour créer les conditions de son retour à la tête du FLN. Est-il en train de préparer son retour ? On le saura bientôt.

  1. A.

Comment (31)

    Aldjazairi
    19 novembre 2017 - 14 h 01 min

    Et une Clownerie de plus et Une !!!!! C est peut être pour ça que le Torchon où sévit le Faussaire BHL (le Point pour ne pas le nommer) fait une UNE aussi C… que ses journaleux : «l Algerie le pays le plus mysterieux du monde »….

    Anonyme
    19 novembre 2017 - 13 h 51 min

    plus le blason la politique extérieur algérienne brille de tout son éclat plus la politique intérieur sombre dans le coté obscur par son inexistence de justice, par extrême inégalité des sexes, repartition de richesses,sociale, etc. etc. je ne vous apprend rien!

    Mas Umeri
    19 novembre 2017 - 11 h 40 min

    Les sieurs Ould Abbés et Saidani sont les deux côtés d’une même pièce de monnaie, l’un Face, l’autre Pile. Ould Abbés, la Face de menteur, qui ne cesse d’en rajouter a chaque jour qui passe sur son passé de « révolutionnaire » inventé, sur l’appropriation du sigle F L N (…). Saidani, le coté Pile, puisqu’il a réussi a piller la caisse agricole, avec l’argent de laquelle il s’ est offert le logement luxueux de Neuilly. Ce sont deux épaves qu’il faut jeter aux oubliettes de l’histoire.

    Rascasse
    19 novembre 2017 - 10 h 58 min

    De la pure comédie pour faire du mouvement dans un statuquo bénéfique pour perpétuer le clan.
    Rana zaafanine!!!

    Chaoui-Bahbouh
    19 novembre 2017 - 10 h 14 min

    Le Bateau Algérie à la dérive avec les pilotes du clan !
    Quand le Lion vieillit, les petits lui montent dessus, avec la disparition des Hommes de novembre 54, dont le dernier des LIONS AIT-AHMED, nous voila Orphelins et nous assistons, 63 ans après, aux imposteurs, fils de la France Coloniale, jouir des postes inimaginables (…), les biens du peuple dilapidés pour se permettre d’acheter des biens Immobiliers en France!!! pour moi, ces « nargues » humaines sont des spoliateurs et font partie de la 5ème colonne laissée par la France!!!
    Et là où le bât blesse, c’est que notre peuple – du moins ceux qui sont conscient et avisés – accepte cette trahison, se prête au jeu du vote-magouille!!! Ils vendent leur âme au diable pour une poignée de billets pour chaque vote truqué!! une bonne frange de notre jeunesse collabore avec le Clan pour quelques billets souillés et entachés. (…) et l’autres franges de notre jeunesse saute sur la moindre embarcation pour fuir le pays!!! à cette vitesse, nous allons nous retourner vers cette ancienne veille femme du Colonialisme pour la supplier de revenir en Algérie, puisque les dirigeants actuels sont incapables d’innover où de développer le pays. Depuis 64 ans rien de concret, l’Algérie est devenue un chef d’œuvre en péril, défigurée. Ils sont tous titulaires de cartes de résidence et voire même la carte française et leur avenir et celui de leurs enfants est de l’autre coté de la mer!!! ce n’est ni Saïdani Drebki, ni Sellal, ni OULD ABBAS (faux médecin ayant fréquenté la Fac avec ANGELA MERKEL alors âgée de 3 ans½, faux Moudjahid et faux condamné à mort) et consorts qui diront le contraire!! Pauvre Algérie! qui va pleurer pour toi, sinon les pauvres de ta jeunesse et de son peuple de bas étage!

    3
    6
    Tinhinane
    19 novembre 2017 - 7 h 26 min

    C’est le seul qui peut remplir les salles pendant les campagnes électorales.
    Il a cette capacité d’attirer les voyous et les repris de justice pour scander les slogans du FLN 2017…En contrepartie, ils obtiennent un sandwich et une coca-cola.

    10
    !!!!
    18 novembre 2017 - 22 h 27 min

    Le FLN est infiltré par l’ennemi, que Saidani le Tunisien reparte A NEUILLY SUR SEINE avec son copain Sarkosy. Le FLN doit être dissout !!!!

    19
    2
    Rachid Djha
    18 novembre 2017 - 22 h 26 min

    Mr Hani Abdi, comme je l’ai dit pour le Mongolien M6, SVP enlever cette monstrueuse photo puisque vous savez que des femmes consultent votre Site et que parmi ces femmes il peut y avoir des dames enceintes été pleine période d’envies (tatwahem). Aussi avoir un bébé ressemblant à ce monstre peut amener au divorce.

    15
    3
    Felfel Har
    18 novembre 2017 - 21 h 55 min

    Au secours! Darth Vader est de retour et nos cauchemars aussi. C’est une sorte de chantage que nous subissons: Vous n’avez pas voulu de Belkhadem, on vous a imposé Saidani, vous critiquez Ould Labass, on va programmer la résurrection de la momie, Amar de son prénom. En face de ceux qui cherchent à préserver l’honorabilité du FLN de nos parents, certains salivent en le balottant entre Charybde et Scylla. Ses véritables militants le désertent, il ne restera plus qu’une coquille vide et le système cessera de l’instrumenter. Saidani et ses copains danseront alors devant une salle vide avant de s’éclipser à jamais. Fini le chantage!

    18
    2
    Ali-Mentation
    18 novembre 2017 - 21 h 07 min

    Pauvre Nation connue pour avoir mis ou monde des vrais heros,connus et craigniers par le monde entier,devient un dachra et les escrocs font leurs lois,tot nous sombrons dans les profondeurs a cause de ces escrocs

    13
    1
    tout est calculé
    18 novembre 2017 - 20 h 29 min

    le vainqueur de ces prochaines élections sera malheureusement le RND (fils du fln) , et c’est comme ça qu’il sera ordonné justement à djamel …de quitter le fln car « il aura échoué  » !

    7
    3
    Zaatar
    18 novembre 2017 - 20 h 23 min

    On parle de Drabki certes, mais on oublie qu’il a d’abord été pompiste… il servait de la super, de la normale et du gasoil dans une pompe d’essence. Et il le faisait bien parait il… il a au moins ça pour lui.

    14
    1
      MDAMAR
      19 novembre 2017 - 11 h 13 min

      oui M Zaater.il a été pompiste, il servait les autres ,il veut revenir au bercail pour servir ses poches et ses proches, un besoin non assouvi.

    icialG
    18 novembre 2017 - 19 h 58 min

    drabku et le somnambule (hmar leïl _âne de nuit) en vrai couple d escroc a enterrer avec le f l n

    15
    L'EPERVIER.
    18 novembre 2017 - 19 h 54 min

    meme ses voisins a neuilly ont signes une petition pour le chasser de son agence immobiliere et de son appartement , que vient’il faire de nouveau sur la scene politique algerienne (ubuesque) . la balle est dans le camp du peuple , pour en finir une bonne fois pour toute avec cette mascarade.

    18
    nectar
    18 novembre 2017 - 19 h 48 min

    (…) Ouled Abbes ou le dabki, ils sont les deux revers de la même pièce..Si les responsables politiques avaient un peu de respect pour ceux qui se sont sacrifiés, on aurait jamais eu de tels énergumènes..Malheureusement l’idéal pour lesquels des milliers d’algériens sont mort, a été trahi déjà vers la fin des années de guerre par l’élimination physique de tous ceux qui pouvaient gêner la secte au pouvoir..sous le manteau usagé du FLN…

    26
    1962= ElBandia
    18 novembre 2017 - 19 h 31 min

    Que ce soit Amar Drabki ou Douktour ould abbes ou Abou Elkhadem ou les autres post 1965 ce sont tous des voyous , des escrocs et des pour………

    27
    chibl
    18 novembre 2017 - 19 h 29 min

    Rendez nous le DRABKI meme s il fait peur, Ould machin pas rigolo du tout,il fait que mentir

    7
    23
    Anonyme
    18 novembre 2017 - 19 h 27 min

    Le destin de DREBKI fait qu’il doit courir à chaque élection présidentielle pour assurer la continuité de sa protection

    26
    1
    Anonyme
    18 novembre 2017 - 19 h 25 min

    Je le croyais dans une cellule en prison.
    At-il rendu l’argent des pauvre FELLAHA ( paysans) ou pas encore

    25
    Anonyme
    18 novembre 2017 - 19 h 17 min

    ils prennent les algériens pour des moins que rien (pardon); ils sont installes a Paris eux et leurs enfants et ils viennent nous endormir avec l histoire se notre glorieuse révolution ! si Amirouche et ses frères par miracle reviennent a la vie; ils feront une seconde révolution pour punir ces imposteurs !

    30
    Tinhinane
    18 novembre 2017 - 18 h 56 min

    LE FLN 2017 = Instabilité totale.

    Deux personnes du même parti se présentent avec des objectifs différents et des slogans contradictoires.
    Je crois que ce FLN est composé de plusieurs sous FLN. C’est un carnaval politique au sens propre du mot.

    Il est temps que DREBKI aille à la justice pour régler ses affaires. Qu’il laisse la politique aux hommes politique

    21
    Zaatar
    18 novembre 2017 - 18 h 32 min

    Le problème est que monsieur n’a jamais voulu ôter son masque. Et il fait tellement peur…

    20
    elhadj
    18 novembre 2017 - 18 h 24 min

    il est temps que les citoyens se réveillent pour exercer pleinement leur devoir citoyen afin que le pays sera assaini lors de la prochaine élection présidentielle et le renouvellement, après dissolution de l APN et Senat, des représentants compétents ,librement choisis pour le redresser pour une meilleure gouvernance.il est vrai que le fait d écarter de la loi des finances 2018 l impôt sur la fortune,des députés du genre hors gabarit qui fait l actualité et qui utilise impunément a des fins personnelles 5 véhicules de l Etat aux frais de la princesse on ne peut qu être excédés voire révoltés de cette situation inadmissible pour les citoyens déjà mis a rude épreuve par l augmentation sans cesse des taxes ; la diminution drastique de leur pouvoir d achat et l inflation source de paupérisation majeure de la population pour survivre.l avenir n augure rien de bon

    36
    Anonyme
    18 novembre 2017 - 18 h 22 min

    Y’a hassra a3ala dhak z’man a3ala dhak z’men , ladzair kannet zina wa kannet chaba , chouben kayen flen si wa flen..,…

    13
    1
    Kahina
    18 novembre 2017 - 18 h 19 min

    Hier, nous étions fiers de poster des commentaires sur le lion de la révolution Algérienne, Krim Belkacem Allah yerahmou…Aujourd’hui, la réalité amère nous rattrape…Ceux qui ont kidnappé le FLN en le transformant en une association de trabendistes politiques prennent la parole. J’avoue que c’est déprimant …

    35
    hassina
    18 novembre 2017 - 18 h 06 min

    Que des mauvaises nouvelles,revoir la tête de ce …. voleur revenir sur la scene politiqu , ne presage rien de bon!!!!
    Y en a marre!!! Qu on leur donne tout ce qu ils veulent et nous foutent la paix.
    On va redemarrer à zéro s il le faut,les saidanis,les tlibas et consorts et tous les anciens on ne veut plus les voir…on etouffe…

    25
    elhadj
    18 novembre 2017 - 17 h 52 min

    M SAIDANI a le courage de préciser que l ère de la légitimité historique des copains et des coquins est révolue et la parole revient enfin au peuple qui n nullement besoin de tuteurs pour exprimer sa maturité politique de choisir librement les candidats propres,honnêtes et sans antecedants pour bien gérer ce pays qui tant souffert de la gabegie et des dilapidations .

    4
    16
      Anonyme
      18 novembre 2017 - 23 h 33 min

      Il veut effacer la légitimité historique parce qu’il n’est pas concerné par cette dernière, c’est une racaille arriviste tunisien, un voleur de la pire espèce, un traitre, qui doit disparaître de nos vues, et qu’on entende plus parler de cette racaille de saidani l’imposteur tunisien qui n’a rien à voir de prés ou de loin avec l’Algérie son peuple sa révolution.

    FELLAG
    18 novembre 2017 - 17 h 16 min

    C’est une scène théatrale jouée par deux comédiens amateurs;a mon avis y’a pas grand monde qui s’intéresse a cette scène jouée et rejouée depuis avril 1999;surtout par deux personnes qui ne résident meme dans le pays;les vrais libérateurs qui connaissent très bien la nation et son peuple sont misent a la retraite forcé et les comédiens amateurs s’emparent des commandes;résultat ou nous sommes nous et pire reste a venir

    26
    abdel
    18 novembre 2017 - 17 h 15 min

    ce n’est pas croyable que cet individu ne soit pas pas poursuivi par la justice et projette de reprendre la tete du FLN,mais il est vrai aussi que tout est possible dans ce pays ..

    31

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.