Exploitation de migrants en Libye : les autorités ouvrent une enquête

Libye
Ahmed Metig, vice-Premier ministre du Gouvernement libyen d'union nationale. D. R.

La Libye a décidé d’ouvrir une enquête sur des cas d’exploitation de migrants près de Tripoli, a annoncé le vice-Premier ministre du Gouvernement libyen d’union nationale (GNA), Ahmed Metig, dénonçant un traitement «superficiel» par les médias de la question migratoire.

Ahmed Metig a exprimé «son mécontentement» dans un communiqué rapporté dimanche par l’agence de presse libyenne Lana après la diffusion de documentaires sur «la réapparition du commerce d’esclaves dans la banlieue de Tripoli». «Le traitement superficiel et stérile de la question de l’immigration entrave les efforts de la Libye dans la lutte contre le phénomène et ouvre la voie aux bandes pour exercer leurs activités criminelles», a-t-il souligné.

R. I.

Comment (8)

    Aicha Benguendouze
    20 novembre 2017 - 23 h 20 min

    Exploitation de migrants en Libye : les autorités ouvrent une enquête…Si cela s avere veridique et prouve….Allah yestourna mel blad hadi…




    0



    0
    Felfel Har
    20 novembre 2017 - 15 h 05 min

    A la réflexion, pourquoi les autorités et les citoyens des pays du Sahel ne manifestent-ils pas devant les ambassades de France, des USA et de GB? Après tout, ce sont ces pays qui ont plongé la Libye dans cette catastrophe. Qu’ils n’oublient pas que de son vivant, Guedafi les a aidés! Maintenant qu’il n’est plus de ce monde, assassiné par le nabot de Sarko, son pays est une jungle comme le voulaient les Occidentaux, avides de son pétrole. Aucun des présidents du Niger, du Tchad, du Mali, du Burkina ne laissera ses citoyens ennuyer les représentations des trois pays mentionnés: c’est de chez eux qu’ils prennent leurs ordres!




    3



    1
    Anonyme
    20 novembre 2017 - 8 h 08 min

    C’est islamique tout ça : Bukhari (80:753) – « Le prophète dit, « Les esclaves affranchis appartiennent aux gens qui les ont affranchis. » »

    Bukhari (52:255) – L’esclave qui reconnait l’islam et continue à servir son maitre musulman recevra une double récompense au paradis.




    1



    4
      Lyes Oukane
      20 novembre 2017 - 20 h 56 min

      @ anonyme de 8h08 .  » C’est islamique tout ca …  » Pourtant ,l’ esclavage existait bien avant l’islam sur toute la planète . Tu le sais , pourquoi le nier ? et la traite des noirs autorisée , financée ,absoute par la papauté chrétienne c’est islamique aussi ? Présentement ,en Libye se sont des milices armées en étroites collaborations avec la mafia d’outre méditerranée qui font ce commerce abjecte . En clair ,tout le monde trempe et a trempé dans cette horreur . Si tu avais été honnête ,tu l’aurais dit .




      0



      0
    Anonyme
    20 novembre 2017 - 6 h 04 min

    Le problème de cette immigration anarchique dot être réglé dans les pays de ces déplacés, il faut absolument des écoles pour ces millions d’enfants subsahariens mendiants, c’est du jamais vu que des enfants soient en permanence sur les routes de l’exil et que ces femmes subsahariennes mendiantes qui accompagnent chacune 6 à 8 enfants s’assagissent chez elles, encore une fois c’est du jamais vu que des millions de femmes subsahariennes quittent leurs maisons pour aller vivre dans les rues sur les trottoirs d’Alger et des autres villes pour la pratique de tout genres de mauvaises choses. Que toutes ces autres familles subsahariennes (mali, Niger, Tchad, Cameroun, Guinée, ..) qui viennent en réseaux pour des crimes organisés en Algérie et qui s’infiltrent parmi les citoyens soient refoulées dans leurs pays sans aucune réticence , afin que cet exode cesse une bonne fois pour toute et que des vies de faux migrants sahéliens soient épargnées.




    5



    1
      Massinissa
      20 novembre 2017 - 9 h 22 min

      Qu’on me donne la preuve que ce Boukhari dit la vérité. Qui a vu le prophéte? qui a entendu le prophéte parler? qui a assisté á un entretien avec le prophéte? Mohamed a été choisi par Dieu pour propager ses paroles saintes dans le monde en s’adressant á toute l’humanité. Dans le Coran Dieu ne parle ni des blancs, ni des noirs ni des jaunes ni des rouges encore moins des arabes. Dans presque toutes les sourates Dieu dit oh croyants.. Si l’on suit la théorique d’El-Boukhari, le noir de peau, restera toujours un sous homme méme affranchi. Est cela le méssage de Dieu? que non. Dieu est juste, Mohamed l’est aussi. L’esclavage a été créé par l’homme et est un crime contre l’humanité.




      6



      0
        Anonyme
        20 novembre 2017 - 17 h 53 min

        @Massinissa;
        Coran : Sourate 30 verset 28.
        « Il vous a cité une parabole de vous-mêmes : Avez-vous associé (((vos esclaves))) à ce que Nous Vous avons attribué en sorte que vous soyez tous égaux [en droit de propriété] et que vous les craignez [autant] que vous vous craignez mutuellement? C’est ainsi que Nous exposons Nos versets pour des gens qui raisonnent. »
        Coran : Sourate 70 versets 29, 30 et 31.
        « Et qui se maintiennent dans la chasteté et n’ont pas de rapports qu’avec leurs épouses ou (((les esclaves qu’ils possèdent))) car dans ce cas, ils ne sont pas blâmables, mais ceux qui cherchent [leur plaisir] en dehors de cela, sont des transgresseurs; »




        0



        1
    Felfel Har
    20 novembre 2017 - 4 h 00 min

    Et si on commençait par arrêter Sarko et BHL, Cameron et Obama, ceux qui ont planifié, organisé et provoqué la descente en enfer de la Libye, ceux par qui le scandale est arrivé. Intéressons-nous ensuite au rôle néfaste qu’ont joué les autorités des pays du Sahel! Au lieu de se consacrer au développement de leur pays, ils laissent la France piller leurs ressources contre une petite obole au chef d’État. Ils sont les premiers responsables de l’exil en masse de leurs concitoyens qui rêvent d’un avenir meilleur ailleurs, alors que leur pays respectif est le véritable Eldorado avec d’incroyables ressources et potentialités, si elles étaient savamment exploitées à leur avantage. Les organisateurs de ces ventes aux enchères devraient être pendus sur la place publique pour leurs innommables crimes contre l’espèce humaine. Traiter des êtres humains comme des animaux est d’une incroyable sauvagerie. Comment en est-on arrivé là?




    7



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.