Le Canard enchaîné : «Lafarge a versé plus de 500 000 dollars à Daech»

Bruno Lafont, PDG de Lafarge de 2007 à 2015
Bruno Lafont, PDG de Lafarge de 2007 à 2015. D. R.

Par Hani Abdi – L’étau se resserre autour du groupe français Lafarge, qui s’enfonce dans l’affaire du financement du groupe terroriste Daech. En effet, selon une enquête documentée de l’hebdomadaire Le Canard enchaîné, le plus grand producteur de ciment au monde, Lafarge, a bel et bien «versé une somme de plus de 500 000 dollars à l’organisation terroriste autoproclamée Daech. Le journal français, connu pour ses enquêtes pointues, a cité les chiffres d’un rapport du cabinet américain Baker McKenzie d’avril 2017, selon lesquels «entre juillet 2012 et septembre 2014, la filiale syrienne de Lafarge a versé 5,56 millions de dollars au titre de dons à de nombreuses factions armées locales en Syrie, y compris Daech».

Ainsi, Deach aurait donc reçu de Lafarge «509 694 dollars», a précisé le journal, qui qualifie ce pacte de «richement bétonné». Le Canard enchaîné a affirmé dans sa dernière livraison qu’«une grande partie des paiements servaient à assurer la sécurité du personnel local en zone de guerre et la libre circulation des camions, notamment au niveau des check-points sous contrôle de cette organisation terroriste». Autrement dit, le groupe Lafarge a engagé Deach pour assurer la sécurité de ses installations et de son personnel.

Cette nouvelle révélation aggrave ainsi la situation de ce groupe qui fait l’objet d’une enquête en France depuis juin dernier. Une enquête conduite par trois juges d’instruction des pôles financier et antiterroriste de Paris pour «mise en danger de la vie d’autrui». Aussi, en septembre dernier, un collectif de défense des chrétiens d’Orient a déposé une plainte pour «complicité de crimes contre l’humanité» contre le cimentier, qui est ainsi dans de beaux draps. Pour le collectif de défense des chrétiens d’Orient, «les exactions commises en Syrie par Daech ne relèvent pas de simples actes de terrorisme, mais de crimes contre l’humanité».

L’association anticorruption Sherpa et le Centre européen pour les droits constitutionnels et les droits de l’Homme (ECCHR) ont également déposé plainte pour «financement du terrorisme, complicité de crimes de guerre et complicité de crimes contre l’humanité».

Il est à rappeler que c’est le quotidien Le Monde qui est à l’origine des premières révélations en juin 2016 sur ce scandale. Le cimentier sera, en effet, jugé, entre autres, pour soutien au terrorisme. Le ministère français de l’Economie a ensuite déposé plainte, déclenchant l’ouverture d’une enquête préliminaire par le parquet de Paris. Les premiers éléments de l’enquête sont accablants pour le cimentier. La direction de Lafarge «avait validé ces remises de fonds en produisant de fausses pièces comptables». Et Bruno Lafont, PDG de Lafarge de 2007 à 2015, semble avoir «couvert ces agissements». Le groupe Lafarge risque ainsi gros.

H. A.

Comment (4)

    Aicha Benguendouze
    24 novembre 2017 - 14 h 23 min

    Le Canard enchaîné : «Lafarge a versé plus de 500 000 dollars à Daech».On dit que 500.000 ca equivaut au prix d une villa dans les environs d Alger…Lafarge aussi radin…? C est vrai Lafarge n est pas une monarchie du Gulf…




    3



    1
    Les Égarés.
    24 novembre 2017 - 14 h 08 min

    L’Etat Francais alors diriger par Le President Hollande dont Mr Macron fut le conseiller ..Mr Fabius MAE ..devaient bien savoir que Lafarge payait Daesh Terroristes car une Societe francaise ou a capitaux Francais dont lafarge installer a l’etranger ..Syrie..demande toujours l’aval et conseil au Ministere des Aff..Etrangere qui etait au moment des faifs sou autorite du Ministre L. Fabius…Lafarge n’est que le Fusible alors que Hollande et Fabius sont libres et sous protection de l’Etat Francais… Cherchez l’erreure ..Soutient au Terroristes Al nosra daesh en Syrie…traduire Hollande Fabius en justice et leur tirer les vers du Nez…




    1



    1
    HANNIBAL
    24 novembre 2017 - 12 h 31 min

    C’est le moment de mettre la pression sur cette société acquise et vendue par un stratagème de l’égypchien osrascom
    une manière d’enfoncer le clou sur la Suisse qui nous cherche des poux et empèche notre général Nezzar de se promener sur le lac Léman , Lafarge est prise la main dans le sac , on peut dire que le ciment cimente les alliances qui
    avec daesch a détruit un pays si cette usine est saisie ce qui revient de droit a la Syrie pour trahison et
    collusion avec le terrorisme ce ne serait que justice l’autre alternative aurait été de la raser jusqu’a qu’il ne reste que la poussière du ciment qu’elle fabriquait elle passera a la caisse et sera absoute de ses péchers sinon ses mentors
    qui ont autorisé cette collusion trouvait qu’al nosra faisait du bon boulot ça venait d’une bouche d’égout du $ioniste
    fabius que tout le monde connait on dirait que les masques tombent et il y aura d’autres révélations , les vétos Russes et
    Chinois a l’ONU n’ont pas été fait pour rien …




    3



    1
    kif kif
    23 novembre 2017 - 20 h 56 min

    tout comme le cas des institutions de sciences islamik , des kara_dawi ..etc c’est du soutien à terrorisme .




    0



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.