L’étrange nouveau discours du régime qatari sur le terrorisme et l’ingérence

Al-Thani Riyad
Mohamed Ben Abdulrahman Al-Thani, ministre des Affaires étrangères qatari. New Press

De Londres, Boudjemaa Selimia – «La nouvelle vision en matière de politique étrangère de Riyad, conduite par le prince héritier Mohamed Ben Salman au Yémen et au Liban, est en train de provoquer une fracture au Moyen-Orient, alors que l’approche autoritaire de la nouvelle direction en charge des affaires en Arabie Saoudite menace de créer un environnement propice au terrorisme», a déclaré le chef de la diplomatie qatarie, Mohamed Ben Abdulrahman Al-Thani, lors d’une conférence sur la problématique du terrorisme, organisée par The Royal United Services Institute (RUSI), ce jeudi, à Londres.

«Cette nouvelle approche saoudienne interventionniste est à l’origine de la grave catastrophe humanitaire au Yémen. Elle a éventuellement provoqué de profondes divisions parmi les Etats du Golfe, à travers notamment les manœuvres visant à isoler le Qatar», s’indigne le ministre qatari des Affaires étrangères, soulignant que Riyad «ne propose aucune stratégie pour le dénouement de la crise». Mohamed Ben Abdulrahman Al-Thani ira encore plus loin en affirmant que Riyad «a forcé le Premier ministre libanais Saad Hariri à présenter sa démission à partir de la capitale saoudienne». Il explique cela par la volonté de Riyad de «créer une forme de vacance du pouvoir au Liban qui entraînerait le pays dans un processus de délitement total». «Cette vision est nuisible à la stabilité de la région», a insisté le chef de la diplomatie qatarie.

Ce revirement de la politique étrangère de l’Arabie Saoudite risque, selon lui, «d’embraser une région déjà fragilisée par le chaos en Libye, en Syrie et au Yémen» (sic).

Etrange sortie donc du ministre des Affaires étrangères d’un pays qui a consacré toute sa politique étrangère à la déstabilisation du Maghreb et du Moyen-Orient, à travers le financement occulte de mouvements islamistes armés et la propagande subversive distillée par son outil de propagande nocif Al-Jazeera qui a mis le monde arabe à feu et à sang.

Le vent a tourné, et le Qatar, qui se retrouve dans une position de faiblesse, isolé par les autres monarchies du Golfe, cherche de nouvelles alliances pour éviter que ce petit émirat ne soit dévoré par les géants du CCG que sont l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis.

B. S.

Comment (16)

    DYHIA
    24 novembre 2017 - 22 h 10 min

    C’est la guerre entre deux sanguinaires chapeauté par le même maitre sioniste.




    2



    0
    anonyme
    24 novembre 2017 - 21 h 23 min

    Boumedienne les appelait  » les barils de pétrole  » ; il n’a fait ni omra ni hadj ;
    Khadafi les a traités de tous les noms surtout après l’assassinat de Sadam ;
    le salut de l ‘algerie est de prendre ses distances avec ses monarchies qui vont péricliter nécessairement ;les hydrocarbures seront de moins en moins demandés en raison de la transition énergétique qui s’impose au grand bonheur de l’humanité par des substituts écologiques ,les énergies propres ;




    2



    0
    Nasser
    24 novembre 2017 - 20 h 38 min

    Qu’ils se neutralisent !!




    2



    0
    Karamazov
    24 novembre 2017 - 16 h 18 min

    Je n’ avais pas prêté attention à cette info qui é-branle les rapports géostratégiques en boule-versant l’une sans bouger l’autre.
    C’est mon Chat, Hmimiche qui m’a sorti de mon ahurissement pour m’appendre cette nouvelle qui si elle était avérée aurait l’effet d’un coup de sabre percutant dans la plus sereine des eaux stable.
    Des va-t-en-guerre tiède essayent de mettre le feu aux poudres d’escampette et Monsieur il lévite , qu’il me dit Hmimiche.
    Aie ! que je lui ai répondu en tombant de mon nuage.

    J’aurais pu lui expliquer que les relations internationales sont encore plus mystérieuses que les lettres de notre président et que les apparences sont trumpeuses. Mais comme il n’aime pas mon ironie je lui ai dit seulement :
    Ya Hmimiche ya wahed el-kafer, ehmed rebbi ranna khredjna min ida dja.a- enesrou wa inana dkhelna fi ida zoulzilati.

    In cha-a allah takh… fi charq el awsat!

    Goulou amin!




    4



    1
    Kahina
    24 novembre 2017 - 14 h 15 min

    Juste une Hypothèse:

    Comme la Syrie a gagné la guerre contre L’Arabie Saoudite et ses DAECH ( Merci Poutine!!), cette dernière a voulu provoquer l’ explosion du Liban pour que la guerre reprenne en Syrie et puis dans toute la région.
    C’était la dernière carte des Wahhabites pour re-déstabiliser la Syrie.




    13



    2
    Anonyme
    24 novembre 2017 - 13 h 41 min

    Tous des chiens enragés !qu’ils se bouffent entre eux ,et qu’ils ne s’approchent pas de nous !




    17



    1
    Anonyme
    24 novembre 2017 - 12 h 29 min

    Tous des bedouins suralimentés qui se font la concurence pour servir leur maitre et etre dans ses bonnes grâces




    23



    0
    nectar
    24 novembre 2017 - 11 h 53 min

    Au diable ces royaumes de la fetna et des coups bas..Nous n’avons rien à cirer de leurs problèmes internes, ni de leurs pleurnichardes..Le monde musulman a tout à gagner si ces monarchies disparaissent à jamais…




    28



    0
    Anonyme
    24 novembre 2017 - 11 h 29 min

    C’est le début de la fin pour ces monarchies de bédouins.
    Ils ont tous dépasser la ligne rouge de l’atrocité de la cruautés à travers le financement de la discordes du K.O. des guerres par procuration de génocides au Yémen en Syrie en Libye en Irak.
    L’effet boomerangs va leurs revenir en plein visage.
    Ils vont tous prendre la poudre d’escampette et s’exiler loin de leurs champs pétroliers.
    Et les yankees n’auront plus qu’à se servir.




    26



    0
    elhadj
    24 novembre 2017 - 11 h 22 min

    voila que ces émirs et roitelets du golfe révèlent publiquement leurs ignobles actions machiavéliques conjointement initiées dans le secret pour déstabiliser certaines républiques musulmanes dont l Algérie dans le but pour les uns et les autres de s accaparer des parts de marche du pétrole et du gaz.n a t on vécu durant ces dernières annees les conséquences de leur politique subversive et leur propagande a travers les médias.que nos dirigeants actuels s occupent principalement de la conduite des affaires pour le bien ,la securite et le développement du pays.trop d énergies,de ressources ont ete dilapidées inutilement dans le cadre de cette politique arabe qui ne nous avance guère et qui parfois est a l origine de beaucoup de problèmes , terrorisme, Zale,destruction de la faune etc




    21



    0
    صالح/الجزائر
    24 novembre 2017 - 10 h 48 min

    le cholera et la pèste c’est kif kif ou prèsque .




    17



    0
    HANNIBAL
    24 novembre 2017 - 9 h 50 min

    Povre émira fini les discours de gloire les zarabes sont tellement fait pour ne pas s’entendre que l’absolutisme
    sahyoudite a involontairement créer un schisme sans le vouloir l’heure est a l’autocritique on en demandait pas tant
    meme kharadaoui ne doit pas etre rassuré de la tournure de événements au sein de cette bonbonne de gaz .




    27



    0
    Anonyme
    24 novembre 2017 - 9 h 21 min

    UN CLOCHARD EST UN CLOCHARD .. MEME LEUR SPIN DOCTOR NE PEUT RIEN FAIRE NI POUR LE QATAR ET NI POUR LES AUTRES PAYS ZARAVEN. PERSONNE NE LES ECOUTERA …UNE QUESTION DE CREDIBILITE MON CHER WATSON…CREDIBILITE ….




    32



    0
    Hakim
    24 novembre 2017 - 9 h 02 min

    Parole d’hypocrite qui changeront de propos a la premiere occasion de force qu’il aille au diable ces bedeouins




    36



    1
      Sadanex
      24 novembre 2017 - 10 h 11 min

      Depuis quant un dogme devient une science ?




      22



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.