Violence à l’égard des femmes : le CNDH organise une journée d’études

femmes CNDH
A quand la fin des violences à l'encontre des femmes ? D. R.

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) organise lundi à Alger, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, une journée d’études intitulée «La fin des violences à l’égard des femmes en Afrique ? Le Protocole de Maputo : défis et perspectives».

Le CNDH se propose d’examiner les instruments et les mécanismes visant à protéger les femmes et à éradiquer la violence basée sur le genre, en analysant leur progression et en appréciant leur application et leur efficacité par rapport aux normes et aux standards internationaux et régionaux. Coïncidant avec le 30e anniversaire de la création de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP), cette célébration offre au CNDH l’opportunité de vulgariser le Protocole à la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples relatif aux droits des femmes (Protocole de Maputo) qui a été ratifié par l’Algérie en septembre 2016.

Cette journée d’étude verra la participation d’acteurs institutionnels et non institutionnels en charge de la thématique, notamment des personnalités féminines connues pour leur attachement aux droits des femmes et à leur engagement sur les plans national et continental dont la présidente de la Panafricaine des femmes (PAW0), Mme Koite Assetou, et la présidente du Forum afro-arabe, Mme Raoudha Chelba.

R. N.

Comment (6)

    Rachid
    27 novembre 2017 - 2 h 23 min

    Certains aiment singer les Français dans tout les domaines pour se faire passer pour des « démocrates ».




    4



    4
      Anonyme
      27 novembre 2017 - 8 h 23 min

      Pour ne pas singer l’occident il faut macaquer islamiquement : Lorsque le prophète Mohammed a vu une trace sur le visage d’un âne il a maudit celui qui a fait cela et a dit : « ne les frappez pas sur le visage ». [Sahih Ben Hibaan, hadith authentique]
      S’il est interdit de frapper le visage d’un animal qu’en est-il du visage de sa propre épouse ?
      Le prophète Mahomet a dit : « Ne la frappez pas au visage, et ne la rendez pas laide. »




      1



      3
        Rachid
        27 novembre 2017 - 21 h 20 min

        Pour moi les islamistes ou les démocrates se valent dans tout les domaines, les premiers cherchent à plaire à leurs maîtres Moyen Orientaux et les seconds cherchent à plaire à leurs maîtres Français.

        Des singes qui aiment singer.




        0



        0
      Hamid
      27 novembre 2017 - 20 h 09 min

      Vous dites ça parce que vous êtes un faiblard de première qualité physique et mental.
      Je ne fais référence ni à la religion, ni à la démocratie,
      mais accepterez-vous de vivre sous domination d’un débile toute votre vie,
      si vous acceptez la domination vous êtes masos, dans le cas ou vous acceptez qu’un être se fasse tabasser selon l’humeur du plus fort, dans ce cas vous êtes un gros sadique, dans les deux cas, vous n’avez rien d’humain.




      0



      0
    Moh
    26 novembre 2017 - 21 h 10 min

    Pour les traitres locaux et les Français la femme Sahraouie n’existe pas.
    En France il est même interdit de parler de sa situation sous l’occupation marocaine dans des occasions pareilles.




    3



    5
    Hamid
    26 novembre 2017 - 18 h 41 min

    Quand on arrêtera de considérer le femme comme mineur à vie, je crois qu’on aura fait un grand pas.
    Je ne comprends pas comment une société peut vivre avec la moitié de ses membres et faire des droits différents, surtout que ceux qui ont l’autorité peuvent des monstres, ça passe.




    3



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.