Les Chinois expriment leur volonté d’investir en Algérie

Chinois
Chinois sur le chantier de la Grande Mosquée d'Alger. D. R.

Plusieurs entreprises chinoises activant dans divers secteurs, notamment l’industrie automobile et des technologies de l’information et de la communication, ont exprimé leurs souhaits d’investir en Algérie, a déclaré samedi à Pékin l’ambassadeur d’Algérie en Chine, Ahcène Boukhelfa.

«De nombreuses entreprises chinoises activant dans divers domaines économiques ont exprimé l’intérêt d’investir en Algérie à travers des projets de réalisation de capacités de production, notamment dans l’’industrie automobile, la fabrication de véhicules légers ainsi que des bus», a indiqué M. Boukhelfa à une délégation de la presse nationale en visite en Chine dans le cadre d’un accord de partenariat entre Algérie Télécom et l’entreprise chinoise Huawei.

Le diplomate algérien a indiqué que plus de 1 000 entreprises chinoises sont déjà installées en Algérie. «Nous voulons que cette présence chinoise en Algérie soit encore plus importante à travers des investissements directs et la participation dans des projets gouvernementaux mais aussi dans des projets utiles à l’économie nationale par l’installation de capacités de production», a-t-il ajouté. Il a expliqué, dans ce sens, que de nombreuses entreprises chinoises veulent investir en Algérie, un pays qui offre des avantages «assez importants» tels qu’une main d’œuvre qualifiée, des salaires avantageux pour l’employeur, une énergie bon marché ainsi qu’une proximité des marchés africains et européens.

M. Boukhelfa a noté, par ailleurs, une «forte présence» de Chinois en Algérie, indiquant que 55 000 visas d’entrée en Algérie ont été délivrés en 2016 à des travailleurs et cadres chinois. Il a annoncé, par ailleurs, la tenue en 2018 de la foire internationale de l’importation à Shanghai, appelant les entrepreneurs algériens à venir en Chine afin de saisir l’opportunité de tisser des liens avec leurs homologues chinois.

Sur un autre plan, l’ambassadeur d’Algérie a relevé que la présence de la communauté nationale établie en Chine «est modeste» : environ 800 Algériens sont enregistrés sur les registres consulaires, 560 sur les registres électoraux et la majorité d’entre eux sont des étudiants et des hommes d’affaires qui viennent en Chine pour de courtes périodes, soulignant que moins de 300 Algériens sont établis en Chine pour de longues durées ou de façon définitive.

Le diplomate a annoncé, en outre, la célébration en 2018 du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre l’Algérie et la Chine qui sera marqué «d’une manière assez solennelle à travers la tenue de diverses manifestations à caractère politique, économique et culturel», a-t-il expliqué. Il a qualifié, par ailleurs, les relations sino-algériennes «d’historiques», remontant à 1958, soit quatre ans avant l’indépendance nationale.

R. E.

Comment (4)

    Quebec
    29 novembre 2017 - 20 h 17 min

    Le premier responsable du non-investissement chinois en Algérie, c est le gouvernement algérien….Pourquoi l’Algérie a octroyé à la chine des MILLIARDS DE DOLLARS de contrats sans les obliger à investir le moindre CENTIME en Algérie ???? la logique voudrait que l’Algérie NEGOCIE du DONNANT-DONNANT…..je te donne un contrat d’un Milliard de $, mais tu investit 30 % dans la creation de sociétes en algérie, avec creation d’emplois algériens….sinon NIET…..
    Eux ils defendent bien leurs intérets ……le probleme c est le gouvernement algérien qui ne defend pas ses intérêts..Il en est de meme aussi avec la France…..mais la c est un autre débat……




    3



    2
    Chicago2015
    28 novembre 2017 - 23 h 44 min

    La Chine achete le silence: le Parti Communiste Chinois viole les familles musulmannes du Turkestan occupe (2 fois la superficie algerienne!), assassine les resistants a la mode OAS, vole les organes des prisonniers au Saoudiens/Egyptiens (reportage TV5/Arte/YouTube)… dessert TelAviv BenGourion Airport +10 fois par jours au depart des principales villes chinoise (Xing Jing Pin considere Israel comme son ami le plus fidele, justifiant la position d’Israel comme porte d’entree vers l’Afrique)! Privilege accorde a Israel, alors que les chinois commercant avec Alger, passent tous par Paris (L’ambassade de Chine en France est responsable de l’Afrique du Nord, Algerie comprise, ou tous leurs agents dont brieffer avant de fouller le sol Africain!!! Humiliation comme seule les chinois aiment appliquer aux humains de caste inferieure!) L’Ambassade de Chine a Alger n’est qu’une facade sans importance pour Pekin: tout se decide a Paris/Ambassade de Chine)!




    3



    3
      timour
      29 novembre 2017 - 16 h 06 min

      Oui, la politique des Chinois est assez étonnante. Fin février 2017, je lisais dans un journal anglophone libanais que le gouvernement israélien faisait appel à 6000 travailleurs chinois dont l’arrivée était prévue début mars 2017. Ces chinois devaient être employés dans le BTP, uniquement en Israël d’après l’accord israèlo-chinois et non dans les territoires occupés. Pensant à une fausse nouvelles, j’ai dû me rendre à l’évidence quand la même information a paru sur d’autres sites d’info.




      1



      1
    kahina
    28 novembre 2017 - 21 h 09 min

    Ils veulent absolument nous exporter leur médiocrité.
    Citez moi,SVP, un projet exécuté par les chinois et a abouti à temps.
    Les battisses d’allumettes sans âme, on en a que faire.
    C’est quoi le savoir faire chinois dans l’industrie de l’automobile ???
    Sommes nous des COBAYES pour l’industrie chinoise.




    4



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.