Pourquoi la poignée de main entre Mohammed VI et Ouyahia fait le buzz

poignée de main
Chefs d'Etat et de gouvernement présents au Sommet UA-UE. D.R.

Par Sadek Sahraoui – La photo de la poignée de main entre le roi Mohammed VI et le Premier ministre Ahmed Ouyahia, lors de l’ouverture mercredi à Abidjan du sommet UA-UE, a fait le tour de la Toile comme une traînée de poudre. Cette surmédiatisée poignée de main, qui a eu lieu sous le regard amusé du président français Emmanuel Macron, intervient seulement quelques jours après l’annonce du retour de l’ambassadeur marocain à Alger après plus d’un mois de rappel en consultation, en réaction aux déclarations de Abdelkader Messahel accusant le royaume de blanchir l’argent de la drogue en investissements en Afrique.

Aussi, la tentation a été grande au sein des médias marocains proches du Makhzen d’interpréter l’initiative d’Ahmed Ouyahia comme une manière de s’excuser auprès du souverain marocain. Or, en l’absence d’un communiqué officielle de la part de l’Etat algérien, cette poignée de main dont on parle un peu trop ne peut être interprétée que par un geste d’amabilité. Au plan du protocole, il était d’ailleurs tout à fait normal que ce soit Ahmed Ouyahia, Premier ministre, qui aille saluer le roi du Maroc.

Et puis, pourquoi n’y aurait-il pas de poignée de main ? Les relations bilatérales entre les deux «frères ennemis» ne sont après tout pas rompues.

On peut soupçonner certains de nos confrères marocains d’avoir voulu surmédiatiser la poignée de main entre Ouyahia et M6 simplement pour mieux occulter la présence remarquée d’une délégation du Front Polisario dans la capitale ivoirienne. Cette délégation sahraouie était bien évidemment venue participer au 5e sommet UA-UE duquel Rabat avait essayé, en vain, de l’exclure.

Une autre photo famille a fait aussi sensation. C’est bien sûr celle où l’on voit, posant ensemble, le roi Mohammed VI et Brahim Ghali, président de la RASD.

En ce sens, ce rendez-vous d’Abidjan fera date pour les Sahraouis. Pour les Marocains, il sera un souvenir qui aura le goût d’une amère défaite diplomatique. Dès lors, il est aisé de comprendre pourquoi les médias du Makhzen et d’ailleurs ont tous braqués leurs projecteurs sur Ouyahia et Mohammed VI.

S. S.

Comment (61)

    Anonyme
    6 décembre 2017 - 9 h 45 min

    Nos dirigeants ont toujours eu un faible pour les Rois du Maroc. Quand on voit comment BOUTEF 5 s’est accroché au cercueil de feu Hassan 2, on comprend tout. En privé, il est toujours d’une admiration sans limites pour la famille royale marocaine, et il n’est pas le seul…




    3



    2
    nectar
    3 décembre 2017 - 14 h 22 min

    Enfin! il n’y a pas de quoi fouetter un âne chargé de Haschich qui traverse la frontière à zouj beghal…




    7



    4
    Historique
    2 décembre 2017 - 21 h 31 min

    Elle est très belle la photo de clôture du sommet, à elle seule elle résume la faillite morale marocaine. Quand je pense que les serviles colonisateurs marocains avaient juré que sidhoum boufi6 ne siégerait jamais à l’UA à côté du chef de la RASD car ils allaient « interdire » les sahraouis en Afrique tellement ils sont forts et importants!! TOZZZZZ Avec cette photo, les marocains doivent être malheureux de voir sidhoum dans le même groupe de chefs d’état que les sahrouis!..Comme à l’accoutumé, pour surmonter leur défaite, les marocains qui ont le mensonge et la falsification dans le sang, vont travestir les faits et tordre le cou à la réalité afin de minimiser de l’importance de cette photo désormais HISTORIQUE.




    11



    5
    Anonyme
    2 décembre 2017 - 17 h 08 min

    Si Macron a du Nif,il annule sa visite en Algérie le 06 décembre !




    6



    3
      Anonyme
      5 décembre 2017 - 12 h 04 min

      Macron n’a pas cette logique. Il cherche les intérêts pour son Pays. Il est capable de caresser l’Algérie dans le sens du poil le temps d’une signature. Il sait que le gaz algérien est encore indispensable pour un an ou deux, le reste c’est de la littérature.




      2



      0
    Mus
    1 décembre 2017 - 13 h 09 min

    Le fait que le sommet UA-UE ait eu lieu dans un pays francophone dont les dirigeants sont soumis corps et âme à Paris et Macron a constitué une opportunité pour la France et son jeune président de jouer un rôle central sauf concernant la légitime participation de la RASD au sommet pour laquelle Macron, M6, Ouattara et leurs alliés ont du bouffer de l’herbe. La victoire politique sahraouie est due essentiellement aux efforts des dirigeants sahraouis eux mêmes qui n’ont cédé en rien sur les principes, à la diplomatie algérienne et sud africaine et aux alliés de la cause qui ont exigé le strict respect de la légalité, à savoir le droit absolu de participation de tous les Etats membres de l’U.Africaine.
    S’agissant de la poignée de main entre notre Premier Ministre et le Roi du Maroc, il y a lieu de la limiter à sa juste proportion qui est la courtoisie et le respect des règles de bienséance. A ceux qui s’étonnent ou s’offusquent de ce geste, je rappelle que notre pays et le Maroc ne sont ni en rupture de relations diplomatiques ni en guerre. Ils entretiennent des relations diplomatiques au plus haut niveau, celui d’ambassadeur. Donc rien à voir de ce cote-ci.
    Par contre, il est temps de réfléchir sur les conséquences de l’absence continue de notre président sur les relations internationales qu’entretient notre pays. Pour ne citer que l’exemple du Maroc qui semble intéresser au plus haut point mes compatriotes internautes, je rappelle que ce pays préside la commission de l’UA chargée de la question de la migration africaine. Le mini sommet initié, sur cette question, par la France avec, évidemment la participation marocaine, a permis à M6 de faire un discours dans lequel il a tente de faire croire que le Maroc est devenu, en l’espace d’une année, un partenaire crédible et efficace au service des causes africaines. Bien entendu, il ne faut pas être dupe. Malgré la présence de la délégation sahraouie conduite par le président Ghali, l’affaire du Sahara Occidental, la hantise de M6, était toujours présente en catimini. Evidemment, la politique de la chaise vide initiée par Hassan II et poursuivie, pendant quelques années par M6, avec ses résultats catastrophiques sur l’expansionnisme néocolonial du Maroc, a fait choux blanc. Actuellement M6 veut noyauter l’U A et pour cela, plus de tabous. Cette fébrilité est illustrée notamment par sa rencontre, à Abidjan, avec le président sud africain Nzuma, ardent défenseur de la cause sahraouie. A l’issue de leur rencontre, les 2 dirigeants ont décidé de relever leur représentation diplomatique réciproque au niveau d’ambassadeurs.
    Ceci pour souligner que si le roi du Maroc peut se permettre de faire feu de tous bois sur la scène africaine, c’est qu’il estime que, s’agissant de l’Algérie, il n’a, pour l’instant, et en l’absence durable du président de la scène internationale, il n’a aucun obstacle pour mener à bien et à moindre frais, sa stratégie déstabilisatrice contre notre pays et d’occupation coloniale du Sahara Occidental. Le sommet d’Abidjan en est l’ultime preuve. A ce sommet de Chefs d’Etat, l’Algérie, pays à système hyper présidentialiste, n’était représentée que par un Premier Ministre (pas Chef de Gouvernement), en l’absence d’un président valide. La persistance de cette situation me parait préjudiciable à la promotion des intérêts et de l’image de marque de notre pays et pas seulement sur le continent africain.




    14



    5
    ALI
    1 décembre 2017 - 8 h 56 min

    je n ai jamais piffre ouyahia et a chaque fois je me plante sur ses réactions ! c est vrai c est une langue de bois éternelle mais il est pragmatique et cette poignée de main est un coups de maitre ! c est un pur algérien et qui défend l intérêt du peuple algérien ! je l aime pas je vous jure ! mais actuellement ;je pense que c est le seul politicien de cette multitude de partis khosistes; apte a remplacer Boutelika ! on aimeraient bien avoir des hommes d états malheureusement hada ma ghazlete hlima ! et vive l algerie ould abbes est une calamite naturelle !




    23



    4
    BEKADDOUR Mohammed
    1 décembre 2017 - 2 h 40 min

    « Cette surmédiatisée poignée de main, qui a eu lieu sous le regard amusé du président français Emmanuel Macron… »
    —————————————————————————————————————————————
    Emmanuel Macron ferait bien de prendre des cours auprès du professeur Ouyahia ! Si toutefois le président français aime réellement « France »… De Gaulle aurait sollicité Ouyahia pour un complément scolaire ! Quant à « l’émir des croyants » son seul savoir faire se limite aux jouissances qu’il sait offrir aux prédateurs sexuels de « France »… « La première Dame de France » devrait s’en inquiéter, Emmanuel c’est le pendant d’Emmanuelle !




    25



    10
      Kp10
      2 décembre 2017 - 7 h 13 min

      Chère monsieur Bekaddour,

      Votre remarque m’a fait sourire.
      Les plus de vingt ans que je suis, se souvient de l’affiche du film: un rockincher en osier et les longue file d’attente devant les cinémas.

      Comme dirait l’autre. Vous connaissez vos classique.
      Que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître 😉




      8



      2
    Anonyme
    1 décembre 2017 - 2 h 00 min

    Qui était assis a coté de notre PM et notre drapeau ….L ALLEMAGNE à moi ca me suffit largement ; et c vrai que ses deux monstres qui appartiennent chacun à un continent ; l Allemagne pr l Europe et l Algérie pr l Afrique ; ses deux pays sont humbles et n aime pas faire de vagues , chirha on leur laisse aux autres ; en tt cas notre PM Qd il dit que l Algérie a déboursé 100 millions d euros pr ses 4 pays du Sahel en armements et entrainements et tenues ect ect sans les relations bilatérales et des dettes effacées à certains pays africains presque 1 milliard de dollars alors que 28 pays européens à l initiative de la France n arrive pas à récolter 50 millions pr la force G sahel ; eux les européens ils le savent très bien et prtt leur pib est bien plus supérieur a l Algérie ; mais ils sont solidaire entre eux et savent que ca va profiter qu à eux et à leurs multinationales sauf que L Algerie est la et ca les gènes et en particulier l initiateur de cette nvelle force au sahel qui n aura malheureusement aucuns résultats bénéfiques pr ses 4 pays ; sinon le Mali la force barkhane a remplacer la force serval et c est pas pr cela que les attentats et les actes de terrorismes ne cesse de se multiplier ; l armée française s ensable au Mali mais seulement pr ses intérêts ca lui coute assez cher et même le chef d état major a démissionner une première en France pr les 800 millions demandés pr ses hommes ds les opérations extérieures et un refus de Macron …Le chef c’est moi et il n a jamais fais l armée le mec bref c est pr vs dire que c’est du vent leurs promesses et ca n engage que ceux qui les reçoivent donc ses 4 pays du sahel pas les européens les allemands et d autres aussi slmt pr leurs chapelles ; l Algérie a une autre approche avec ses frères et les conflits ; depuis 10 ans le cemoc œuvre malgré que les mêmes détracteurs diront que ct une coquille vide ; non l Algérie a tjtrs réussie avec du temps car il l en faut trver des solutions entre les pays en conflits et l Algérie est un exemple a suivre pr la luttes ctre le terrorisme et de dé radicalisation à travers le monde et sera bientôt inch Allah inscrit comme modèle et comme tremplin pr un commencement pr les autres pays du monde et ls premiers les grdes puissances!




    25



    7
    (L'EUROPE AFRIQUE ?)
    1 décembre 2017 - 1 h 38 min

    UA-UE ???????????????Pourquoi l’UE vient se greffer là-dedans ?
    Hier la France Afrique et aujourd’hui l’EUROPE AFRIQUE !




    6



    4
    Anonyme
    30 novembre 2017 - 23 h 30 min

    Ce qui compte c’est ce qu’il y a dans les coeurs des uns et des autres.
    Et là je ne pense pas me tromper.
    Ça ne doit pas être beau à voir.




    7



    1
    RAYES EL BAHRIYA
    30 novembre 2017 - 23 h 28 min

    le sommet UA-UE est finalement un come-back pour le maroc colonialiste . regardez les photos , un macron adoubé à son M6….

    comme des gets stars du show-biz….

    et dire que l’Algérie avait œuvré pour toutes les grandes causes.

    quand à nous , notre président grabataire, campe à Zeralda . comme une momie égyptienne.

    on est devenu , un pays sans poids , et sans vision .

    cela est la faute à ce parti unique , devenu le parti des affairistes et des loubards.

    pendant ce temps . le jeune algériens désespérés se jettent à la mer méditerranée fuyant misère et désespoirs sans fin dans la

    faim…..




    30



    13
    Mohamedz
    30 novembre 2017 - 21 h 18 min

    Espérant que lors de cette poignée de main purement protocolaire en de pareilles circonstances, Ouyahia aurait profité pour chuchotter dans l’oreille du Mongolien M6 que Messahel avait raison et qu’il est temps de détruire sa « Machine à laver » de ses Milliards de narco-dollars du moment que maintenant il est sous le microscope des Agences en charge du blanchiment de l’argent sale.




    24



    14
    karimdz
    30 novembre 2017 - 20 h 14 min

    A ma connaissance, le premier ministre algérien n a pas baisé bien bas sa médiocrité mimi 6 comme hélas c est une tradition dans le grand bordel à ciel ouvert du marouk.

    Il s agit juste d un échange de politesse, ni le ministre des affaires étrangères, ni le premier ministre ne se sont excusés pour les propos très pertinents et vrais qu ils ont tenus à l égard de cet état narco trafiquant.

    Et l ambassadeur du grand bordel du marouk est retourné à Alger la tête bien basse, honteux de n avoir pu obtenir la dignité qu il espérait tant, en obtenant des excuses de l Algérie. Comme quoi, le marouk de sa médiocrité mimi 6 fait toujous la lèche à notre pays, mais pas question de normaliser nos relations avec cet état narco trafiquant et belliciste tant qu il n y aura pas de changements notables.

    Chacun chez soi, et les moutons seront bien gardés…




    23



    13
    Lyes
    30 novembre 2017 - 20 h 05 min

    Quoi qu’on dise Ouyahia est nationaliste et intelligent et on peut lui faire confiance, contrairement aux mulets qui malheureusement sont aux commandes. On veut à tout prix salir la réputation d’Ouyahia car ils ont peur de lui. Ouyahia est un Boumedienne, avec de l’instruction en plus, sûr que, comme combien de sa génération, Boum était un modèle ; d’ailleurs même le caractère dictatorial fait partie de son tempérament.
    Par les temps de déliquescence actuel, il ferait un excellent président.
    Contrairement à ce qu’on peut penser je ne suis pas Rndiste et vote pour l’opposition, quand il m’arrive de le faire.




    31



    11
    TARZAN
    30 novembre 2017 - 19 h 59 min

    MOI LA SEULE CHOSE QUE J’AI VUE C’EST QUE OUYAHIA IGNORE TOTALEMENT MACRON ET CE DERNIER L’A MAL PRIS




    35



    5
    Mas Umeri
    30 novembre 2017 - 18 h 33 min

    Il est de tradition, chez nous en Algérie, même si vous n’aimez pas quel qu’un,si vous serrez la main a plusieurs personnes, vous devez par courtoisie lui serrer également la main. Lorsque Bouteflika a serré la main d ‘Ehoud Barak, le premier ministre israélien, lors des funérailles de Hassan 2, il n’y a pas eu de protestations, alors ne croyez surtout pas que ce geste du 1er ministre Ahmed Ouyahia, est un signe pour l’ouverture des frontières. Tant que le Maroc , tiendra des propos hostiles a notre pays et qu’il occupera illégalement prés de nos frontières, le territoire sahraoui, en violation des règles contenues dans la charte de l’ U A, sur la décolonisation aucun changement de politique vis avis de notre voisin ne sera possible.




    43



    19
      Diskus des Aurès
      30 novembre 2017 - 20 h 25 min

      yerhamwaldikoum
      arretez de justifier l’injustifiable¸




      11



      15
      BEKADDOUR Mohammed
      1 décembre 2017 - 2 h 28 min

      @ Mas Umeri
      30 novembre 2017 – 18 h 33 min
      ——————————————————–
      Tu as écrit ce que je voulais écrire ! J’ajoute : Les problèmes ne se résolvent certes pas avec une poignée de mains, polie, nécessaire, mais cette poignée entre supposés « hommes », (Errajel, Erroujla, sans concession), délivre un rappel à l’humain, offre à l’injuste du moment une ouverture sur son salut, ETC




      18



      0
      Lghoul
      1 décembre 2017 - 8 h 27 min

      Mais qui est allé, c’est a dire s’est déplacé, spécialement pour serrer la main de mom 6 ? Ils ne se sont pas rencontré par hasard.Alors Stoppez les excuses SVP.




      7



      7
    RasElHanout
    30 novembre 2017 - 17 h 48 min

    La presse propagandiste du Régime Allaouite du Makhnez était tout heureuse ce matin d’annoncer que Ahmed Ouyahia, connu pour être un des durs et purs anti-Makhnez, à daigné tendre sa main à leur Roitelet M6, tout en confondant le SMIG protocolaire avec un supposé réchauffement des relations bilatérales.
    Pour preuve, lors de l’enterrement du Glaoui H2 en 1999, Bouteflika a bien été piégé par le Makhzen en le mettant face à face avec le Sioniste Ehud Barak et ce n’est pas pour cela que l’Algérie à établi des relations diplomatiques avec l’Entite Sioniste.




    29



    16
    Hamid
    30 novembre 2017 - 17 h 44 min

    En tous les cas pour moi mon grand plaisir etait de voir le Président de la RASD à l’une des plus importantes rencontres de la planète avec le drapeau de son pays aux premières loges.
    Pour tout le reste n’est que du bla bla bla meme si je voudrais encore une fois feliciter notre diplomatie pour son art a donner encore et encore et encore et encore des nuits blanches au fils du Glaoui H2.




    38



    17
      Mokrane
      30 novembre 2017 - 20 h 15 min

      Les excès et autres mensonges de la presse marocaine autour de ce Sommet UA-UE en traitant plutôt de l’excès doit au lieu de l’essentiel, à d’avoir : la présence du Président de la RASD, n’ont qu’un seul OBJECTIF : essayer de cacher au peuple marocain la signification politique de la participation de la délégation du Sahara occidental à cette rencontre alors que M6 et son Gvt essaient à chaque occasion de dire que ce « fantoche » de RASD n’est reconnu par aucun État du monde et que l’efficace diplomatie marocaine à fait qu’il ne participera ni à ce Sommet UA-UE ni à aucune autre rencontre importante sur « Haute Instruction » de sa Majesté PD6.




      21



      5
    Bennani
    30 novembre 2017 - 17 h 40 min

    Mes chaleureuses félicitations à cet héroïque peuple du Sahara occidental et à la perspicace diplomatie de ses Responsables politiques et Merci a Ouyahia pour avoir su donner une lecon sur les protocoles dipolmatiques a ce gignol de M6 sous les yeux ironiques de son Protecteur Macron.




    37



    13
    Ahmed ADDOU
    30 novembre 2017 - 17 h 35 min

    Sans vouloir sortir du sujet de cet article et dont le geste de Ouyahia ne fait que l’honnorer et honnore le pays qu’il a represente, je dirais aussi qu’Il est grand temps pour le peuple marocain frère de s’assumer et de s’armer de courage pour prendre en main la destinée de son pays avant que ça ne soit trop tard au regard de la situation interieure de leur beau pays tant sur le plan socio-economique que sur le plan politique.
    À ce titre, et pour servir au mieux son pays et non pas cette predatrice famille allaouite venue de l’Arabie Yahoudite pour l’humilier et l’aservir,il lui suffit , sur cette question du Sahara occidental, de se poser ces quelques questions basiques et d’essayer d’y répondre : 1/- Pourquoi H2 avait partagé le Sahara Occidental avec la Mauritanie en 1975, si vraiment cette terre était marocaine ? 2/- Pourquoi et à quelle fin, avoir signé en 1991 un Accord de Cessez le Feu avec le Polisario si ce n’était pour mettre un terme a ces tueries entre deux peuples freres (Marocain et Sahraoui) et enfin l’organiser un Référendum pour 1992 comme stipulé dans cet Accord. 3/- Pourquoi l’ONU à mis en place vers la fin 1991, la MINURSO qui veut dire très simplement Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental. 4/- Pourquoi la CJUE à émis en décembre 2016 un Arrêt de justice précisant que le Sahara occidental est un territoire (pays) distinct du Maroc. 5/- Pourquoi avoir sollicité l’adhésion à l’UA en 2016 alors que les raisons qui ont motivé le retrait du Maroc de l’OUA en 1984 existent toujours, à savoir la présence de la RASD en tant qu’État membre de l’OUA et actuellement État fondateur de l’UA. 6/- Pourquoi la dernière Résolution du CS/ONU (avril 2016) avait insisté de façon très particulière sur cet impérieux retour à la table de négociations et surtout sans conditions préalables. 7/- Pourquoi l’UA et l’UE ont tenu à ce que la RASD participe a ce Sommet UA-UE malgré le jeu de coulisse de la France ?
    Enfin j’ai pris de mon temps pour essayer d’apporter ma contribution à l’effet d’aider le peuple marocain frère à prendre conscience des risques que leur fait prendre le roi qui paraît-il, a déjà assuré ses arrières ( 7eme fortune mondiale et 1ere en Afrique) et ainsi éviter de vivre ce que vit aujourd’hui le peuple Irakien par la faute de Saddam qui pensait bien faire en envahissant le Koweït avec les recommandations puis e silence complaisant de l’Occident.
    Je profite de cette occasion pour souhaiter un Aid El Mouloud moubarek aux peuples Marocain et Algérien sans oublier bien entendu le peuple du Sahara occidental.




    18



    9
    L'EPERVIER
    30 novembre 2017 - 17 h 09 min

    c’est macron , l’initiateur de cette rencontre , ouyahia comme de coutume se plie a tous les jeux . non , il n’avait pas a lui serrer la main , ce roitelet, aurait au prealable demander des excuses pour avoir toucher nos martyres en brulant notre noble et sacre emblemes , s’excuser d’avoir incarcerer un gamin de 14 ans gratuitement et tant d’autres saloperies , non , AU NOM DES VRAIS ALGERIENS , il a pas le droit . c’est vrai que , L’ ALGERIEN est oublieux , tres courte memoire , PAS MOI , bien sur , j’ai pas encore digerer , mon embleme brulee . lors d’un sommet de l’onu , LE PRESIDENT ZEROUAL , a refuser de rencontrer , chirac . a mediter …




    30



    21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.