Comment les sociétés de mercenaires font leur beurre sur le dos des Arabes

mercenaires
Mercenaires américains. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Il n’y pas a que la Libye que les Emirats arabes unis ont mise dans leur viseur. Cette micro-pétromonarchie cherche aussi à faire sa loi au Yémen où elle vient d’envoyer des centaines de mercenaires.

Le New York Times a rapporté cette semaine que les Emirats arabes unis ont recruté, via des sociétés militaires privées américaines, 450 «combattants» latino-américains.  Ces mercenaires ont eu pour ordre de se joindre aux centaines de soldats soudanais que l’Arabie Saoudite paye à prix d’or pour y combattre dans le cadre de la coalition.

De quelles nationalités sont ces soldats ? Ils seraient Colombiens, Panaméens, Salvadoriens et Chiliens. Ils sont arrivés pour combattre les rebelles houthis qui ont chassé le gouvernement yéménite de la capitale, Sana. La plupart des soldats sont Colombiens, car les responsables émiratis les considèrent comme plus rodés à la guérilla après avoir passé des décennies à combattre les hommes armés des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) dans la jungle colombienne.

Selon le Huffington Post, les Colombiens prétendent avoir des contrats avec l’armée émiratie directement, tandis qu’au Salvador, les contrats passent par une société nationale sous-traitée par Northrup Grumman. Forbes rapporte que Northrup Grumman a absorbé une obscure compagnie appelée Vinnelli qui détient un contrat de 819 millions de dollars pour fournir du personnel à la Garde nationale saoudienne datant de 1975.

Dans tous les cas, les Arabes, en voulant guerroyer un peu partout, font le beurre des sociétés militaires privées. Et cela se fait souvent sur le dos de leurs frères arabes.

Selon les rapports colombiens, leurs mercenaires reçoivent moins de la moitié de ce que reçoivent les soldats européens ou étatsuniens. Malgré cela, ils gagnent en moyenne cinq fois plus que ce qu’ils gagneraient dans leur pays d’origine. Chacun des soldats toucherait une prime de risque de 1000 dollars par semaine. Ces sommes rondelettes ont pour conséquence de priver les armées sud-américaines de leurs meilleurs éléments. Des éléments dont les pays d’origine ont besoin pour lutter contre les cartels de la drogue.

S. S.

Comment (7)

    !!
    1 décembre 2017 - 1 h 34 min

    Tu leurs demande de laisser pousser leurs barbes et le tours est joué ! Ou alors des cagoules et voila l’armée de l’Otan !




    0



    1
    Moskosdz
    30 novembre 2017 - 23 h 22 min

    Comme le dit si bien le dicton de chez nous »Allah ikatar t’noha bah el faykine iîchou »malheureusement tous les pays Arabes se retrouvent dans cette situation.




    5



    2
    karimdz
    30 novembre 2017 - 20 h 17 min

    Les émirats sionistes unis comme l arabie yaoudite ou le qatarsrael n ont d arabe et d islam que le nom, ce sont des pays dirigés par des imposteurs juifs sionistes.

    Comme on dit, on reconnait un arbre à ses fruits, force est de constater que l ennemi le plus acharné des pays musulmans sont ces trois états sus mentionnés.




    8



    4
    Zebda
    30 novembre 2017 - 19 h 00 min

    because ce sont les arabes qui offrent « le beurre et l’argent du beurre ».
    a voir juste chez notre voisin de l’ouest qui offre femmes et enfants §§




    12



    7
    Anonyme
    30 novembre 2017 - 12 h 51 min

    Les arabes n’ont que ce qu’ils méritent !




    18



    13
    Anonyme
    30 novembre 2017 - 11 h 25 min

    Les mercenaires colombien auront une autre nature de terrains desertique et montagneuse,ils sont abitues au combat de guerillas dans la jungle…les Guerriers yemenites sont de rudes combattants, ils connaissent parfaitement le terrain et finiront par gagner. Malheureusement les femmes et les enfants Yemenites continueront a souffrir et a mourir dans l indifference des pays occidentaux dits civilises…




    37



    3
      Anonyme
      1 décembre 2017 - 7 h 51 min

      Le YEMEN qui n’a jamais été colonisé va donner une sacrée leçon à ces voyous mercenaires à la solde des monarchies arabes elles-mêmes à la botte des occidentaux.




      4



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.