Saâdane : «Le football algérien traverse une crise multidimensionnelle»

Saâdane : «Des grands clubs ne savent pas où s'entraîner pendant la semaine et choisissent souvent d'aller n'importe»
Rabah Saâdane. New Press

Le Directeur technique national (DTN) de la Fédération algérienne de football (FAF), Rabah Saâdane, a qualifié jeudi de «multidimensionnelle» la crise que traversait le sport roi en Algérie, établissant un constat amer. «Le football algérien traverse une crise multidimensionnelle. Elle est tout d’abord morale avec ce qui se passe notamment au niveau des clubs. Aussi, elle est économique, car c’est un problème que connaît le pays et qui touche aussi le football algérien, surtout les clubs professionnels», a dit Saâdane lors d’une conférence de presse à Sidi-Moussa (Alger).

En outre, l’ancien sélectionneur des Verts estime que les infrastructures étaient une des raisons qui font plonger le football national dans la crise. «Si on compare nos infrastructures avec celles des pays voisins, alors nous sommes largement dépassés, car nous avons lancé le professionnalisme sans asseoir les aspects juridiques qui permettent de construire les centres de formation», a-t-il ajouté, en enchaînant : «Des grands clubs ne savent pas où s’entraîner pendant la semaine et choisissent souvent d’aller n’importe où pour se préparer, notamment dans les grandes villes.»

Selon la même source, la crise est aussi «profondément» technique. «La crise technique est profonde aussi. Il faut que vous sachiez que lors de notre réunion avec les directeurs techniques, tout le monde était découragé. Nous avons discuté du moral et de la motivation pour relancer la machine, notamment pour ce qui concerne la formation, la détection des jeunes et le travail de base qu’on a négligé pendant longtemps», a souligné le DTN.

R. S.

Comment (3)

    Anonyme
    5 décembre 2017 - 14 h 14 min

    Saâdane : «Le football algérien traverse une crise multidimensionnelle»
    Le football algérien a coulé, il est en faillite totale (…)
    Le football algérien ce n’est pas L’USMA-SONELGAZ + MCA-SONATRACH + Hydra + Sidi Yahya +Mouradia + Ben Aknoun+quartiers huppés algérois, où sévissent l’incompétence, le népotisme, les magouilles, l’arrogance, le régionalisme de courtes de vues.
    Où sont le RCK , JSD, MOC, ASO, USMB, WAB, et d’autres petits clubs algérois, à l’Est, à l’Ouest, et au Sud Marginalisés, laissés pour compte dans un milieu affairiste, arrogant et sans pitié???

    La JSK + MOB + L’USMH + ESS + NAHD + CRB + MCO +CSC méritent largement mieux que l’USMA + MCA monopolistes,favoris et arrogants




    0



    0
    Nafissa Amayer
    30 novembre 2017 - 22 h 45 min

    Le sport , la culture, l’éducation, la pêche, la communication, l’agriculture, le tourisme sont des domaines qui n’ont jamais fonctionné dans notre pays, car ils étaient chapeautés par des institutions, ou la majorité des hauts-fonctionnaires n’avait que le titre, mais pas les compétences, l’intégrité, la volonté et l’honneur. Maintenant c’est un énorme gâchis ou des clans se disputent et se partagent les ministères et avec eux les institutions, pour s’accaparer des budgets et des projets pouvant leur rapporter de l’argent, qui finira à Barcelone, Porto, Genève ou Paris..

    Notre pays est en train de devenir une ruine, et tous nous sommes complices. 40 millions d’Algériens et d’Algériennes laissant leur pays aller à l’implosion.

    Bravo, continuons notre lâcheté. A la fin nous allons pleurer comme Boabdil de Granada.




    8



    2
      Anonyme
      1 décembre 2017 - 7 h 06 min

      NAFISSA JE NE PEUT QUE DIRE BRAVO POUR TON ECRIT QUI DEPICTE LA REALITE CHEZ NOUS.
      BRAVO … 100%.




      0



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.