Comment Ben Salmane a offert les clefs de son royaume aux sionistes

Jacques Attali est le précepteur du Mohammed Ben Selmane qu’il coache depuis sa prime jeunesse
Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane. D. R

Par Sadek Sahraoui – Contrairement à ce que soutient la récente littérature occidentale sur l’Arabie Saoudite et les projets de la caste qui est au pouvoir, le modèle du prince hériter Mohammed ben Salmane n’est pas du tout celui de Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, le prince d’Abu Dhabi. Le véritable inspirateur de la nouvelle politique saoudienne est Jacques Attali, l’actuel mentor du président français, Emmanuel Macron, et néanmoins ancien conseiller de François Mitterrand. Le site français «Egalité et Réconciliation», fondé en 2007 par Alain Soral, soutient que Jacques Attali peut même être considéré comme le précepteur du Mohammed ben Salmane. C’est que Franco-israélien «coache» le rejeton du roi Salmane depuis sa prime jeunesse. Cela sans doute pour mieux l’endoctriner et lui imposer ses quatre volontés.

Dans les faits donc, le futur roi d’Arabie Saoudite pense davantage comme un sioniste ou un impérialiste occidental, que comme un musulman ou un arabe. Dès lors, il n’y a pas à s’étonner, fait remarquer le site Egalité et Réconciliation, que Mohammed ben Salmane s’emploie à réduire en un tas de poussière le Yémen, veuille faire la guerre à l’Iran, déstabilise le Liban et projette de faire un coup d’Etat au président de l’Autorité palestinienne, Mohamed Abbas. En laissant son fils, dont tout le monde dit qu’il est intellectuellement «très limité», se faire conseiller par Jacques Attali, le roi d’Arabie Saoudite a pour ainsi dire offert les clefs de son royaume aux sionistes.

D’après le site dirigé par Alain Soral, Jacques Attali a collaboré à la réalisation du plan Saoudi Vision 2030 qui intègre, entre autres, un projet aérospatial. Un projet de plusieurs centaines de milliards de dollars destiné à réduire la dépendance de l’Arabie Saoudite vis-à-vis du pétrole et à propulser le royaume dans la… modernité. Ce plan avait été annoncé le 25 octobre dernier à Riyad devant 2 500 personnes triées sur le volet… parmi lesquelles Jacques Attali. C’est ce jour-là également que le prince Mohammed ben Salman avait annoncé officiellement l’abandon du wahhabisme. «Nous allons retourner à un islam modéré, tolérant et ouvert sur le monde», avait-il déclaré. La même source révèle que cette conférence avait été organisée par Richard Attias (publicitaire juif marocain et accessoirement compagnon de l’ex-femme de Nicolas Sarkozy, Cécilia).

Ce fut aussi l’occasion de lancer officiellement le projet «NEOM» : la création ex-nihilo d’un espace économique dans une zone de 26 500 km2, une méga-ville (qui coûtera 500 milliards de dollars) au nord-ouest du pays avec la transformation d’une cinquantaine d’îles de la mer Rouge en stations balnéaires de luxe. Projet pour lequel une levée de fonds de 93 milliards de dollars a déjà été réalisée par SoftBank Group et BlackRock, et auquel sont associées les sociétés américaines Boston Dynamics, Arconic, McKinsey et le Boston Consulting Group.

Pour le site français Egalité et Réconciliation, «ce projet pharaonique pourrait bien s’avérer être un mirage qu’Attali et l’oligarchie occidentale font miroiter aux bédouins saoudiens et tout particulièrement au prince héritier (qui a prouvé à plusieurs reprises sa stupidité : il est à l’origine de la guerre contre le Yémen et de la décapitation du cheikh chiite Nimr Nimr qui a provoqué la révolte des Saoudiens chiites)».

«Nous assistons peut-être là à un super braquage dont certains commerçants nomades ont le secret. En effet, sous prétexte de diversifier l’économie saoudienne, les éternels intermédiaires ont fait se masser les oligarques occidentaux à Riyad, non pas pour y investir leurs propres deniers, mais surtout pour profiter des fonds souverains saoudiens, le Public Investment Fund, qui détient 180 milliards de dollars sous gestion, et qui reste, malgré la chute du pétrole, un des plus gros investisseurs de la planète : cette année, il a investi 20 milliards de dollars dans le dernier fonds de Blackstone destiné à moderniser les infrastructures américaines, et a injecté 45 milliards de dollars dans Vision Fund, le plus gros fonds technologique de la planète lancé par le japonais Softbank, ainsi que 3,5 milliards de dollars dans Uber l’an passé», prédit la même source.

Mais au-delà du business et de leur projet de vider les caisses des banques arabes, Jacques Attali est ses complices veulent surtout aller dans le sens d’un rapprochement politique israélo-saoudien accompagné d’une fraternisation judéo-wahhabite. Nous imaginons que tout le monde devine pourquoi.

S. S.

Comment (21)

    Judas
    2 décembre 2017 - 13 h 37 min

    Il n’a rien offert ce prince éclairé il veut juste tirer son pays de l’obscurantisme et de la féodalité héritées il y a de cela 14 siècles .




    0



    5
    Yaz
    2 décembre 2017 - 12 h 54 min

    A qui profite le crime au diable les saouds
    Allah ykawi el fitna entre eux
    Soyons bon spectateurs et enjoy the movie
    N.est ce pas ce qu.on a toujours voulus par nos doua3a?




    2



    0
    Bouzorane
    2 décembre 2017 - 10 h 14 min

    J’ai beaucoup apprécié la phrase suivante : « Dans les faits donc, le futur roi d’Arabie Saoudite pense davantage comme un sioniste ou un impérialiste occidental, que comme un musulman ou un arabe »… Je ne sais pas s’il pense comme un sioniste, je m’en fiche complétement… Ce qui est sûr en revanche, c’est qu’il ne pense pas « comme un musulman ou un arabe », tout simplement parce qu’il est saoudien, et qu’il pense donc comme un …saoudien!.. Au fait, il n’y a que les algériens qui ne pensent pas comme des algériens…Seul l’Algérien pense « comme un musulman ou un arabe »… Cette phrase révèle notre faillite, nous les Algériens… Nous sommes toujours partants pour nous sacrifier pour les autres, pour défendre une cause qui n’est pas la notre… Honte à nous si nous privilégions les étrangers au détriment de notre Patrie… Soyons maudits, si nous pensons que l’Algérie n’est pas assez importante et qu’il y aurait une entité qui serait plus important que l’Algérie!




    10



    3
    Kp10
    2 décembre 2017 - 9 h 49 min

    Quelles bribes de souvenir des leçons d’histoire me reviennent à la mémoire.

    – Période des rois fainéants correspondant à l’accès au pouvoir de souverain parfois très jeunes.
    – A la vue de son fils Boabdil quittant son royaume en pleurs, sa mère lui a dit, « Pleure maintenant comme une femme un royaume que tu n’as pas su défendre comme un homme »




    2



    0
    Socrate
    1 décembre 2017 - 23 h 58 min

    Parce que vous prenez le site  » Egalité et Réconciliation  » au sérieux ? Je suis mort de rire …




    4



    4
      Anonyme
      2 décembre 2017 - 9 h 43 min

      En lisant ton pseudo je t’invite au plus à repartir au plus vite dans l’Antiquité au calanques grec pour la bonne et simple raison aujourd’hui c’est le monde reel




      3



      0
    ALGERIEN ET FIER .
    1 décembre 2017 - 22 h 43 min

    De nos jours plus rien ne nous étonnent de ce que peuvent faire ces monarques qui ne croient qu’à l’argent pour se maintenir aux pouvoirs quoi que cela leurs coutent , mais aujourd’hui , ils ont changés de stratégies , ils pensent que tout cela ne suffit pas , ils se sont orientés sur les relations avec les sionistes pour tout garantir , mais les sionistes leurs imposent d’abord de s’alignés avec leur politique comme le fait le faible roitelet du Marrueccos et de tourner le dos à tous se qui s’opposent aux sionistes comme L’Algérie et autres et pour finir j’ajouterais que Le Saint Coran nous a avertit sur ces rois dans La Sourate ( El Namel-Fourmis ) dans Le Verset 33 , pour les dénonces et les mettre à nu .




    6



    2
    Lghoul
    1 décembre 2017 - 20 h 29 min

    Il faut leur envoyer un emissaire pour leur demander pardon car apparemment nous sommes reponsables de tout ce qu’ils font de mauvais. Nous sommes redevables envers tous les roitelets khorotos et kharabes pour des raisons que le peuple ignore. Arfaa raasek ya baaaaaaaaa.




    10



    4
    Rouiched Kouba
    1 décembre 2017 - 20 h 21 min

    lisez:

    Cette affaire continue à faire couler beaucoup d’encre aux Etats-Unis. Les médias américains commencent à découvrir les contours de cette énorme bêtise qu’a commise Mohamed Ben Salmane, Jared Kushner, Tamer Sabhane et leurs conseillers israéliens en séquestrant le Premier Ministre libanais à la triple nationalité.

    L’une des victimes collatérales de cette bavure historique est Jared Kushner qui s’est lancé à corps perdu dans la manipulation inconsidérée et tous azimuts de la politique étrangère et de de la sécurité nationale américaine au seul profit d’Israël. Le gendre de Trump est un talmudiste fanatique qui a hâte de faire venir le Messie même au prix d’une 3ème guerre mondiale qui ne pourrait être que nucléaire. Son épouse Ivanka l’accompagne dans cette aventure avec la fougue des nouveaux convertis.

    Les choses commencent cependant à aller mal, car Jared et Ivanka se sont vu intimer l’ordre de quitter la Maison Blanche et de rejoindre leur maison à New York. Trump a pris cette décision suite à un ultimatum feutré du Pentagone et du Département d’État.

    Pour de plus amples infos sur l’affaire Hariri, voici le lien pour ceux qui lisent l’anglais, vers un article publié dans The American Conservative :

    http://www.theamericanconservative.com/articles/kushner-kept-tillerson-in-the-dark-on-saudi-lebanon-move/

    Et pour ceux qui lisent l’Arabe, voici une traduction de ce même article parue dans le journal libanais Addyar :

    http://www.addiyar.com/article/1472820-%D8%A7%D9%84%D8%AF%D9%8A%D8%A7%D8%B1-%D8%AA%D9%86%D8%B4%D8%B1-%D8%A7%D9%84%D8%AA%D9%81%D8%A7%D8%B5%D9%8A%D9%84-%D9%85%D9%86%D8%B0-%D8%A7%D8%B3%D8%AA%D8%AF%D8%B9%D8%A7%D8%A1-%D8%A7%D9%84%D8%AD%D8%B1%D9%8A%D8%B1%D9%8A-%D8%A7%D9%84%D9%89-%D8%A7%D9%84%D8%B3%D8%B9%D9%88%D8%AF%D9%8A%D8%A9%D8%A7%D9%84%D9%89-%D9%83%D9%8A%D9%81%D9%8A%D8%A9-%D8%AA%D8%B9%D8%A7%D9%85%D9%84-%D8%A7%D9%84%D8%A7%D9%85%D9%8A%D8%B1-%D9%85%D8%AD%D9%85%D8%AF

    Cependant la question que bon nombre d’observateurs se posent en leur for intérieur, c’est si MBS va commettre une nouvelle erreur en retenant la famille de Hariri à Riyad. Mme Hariri a rejoint Riyad pour être avec ses 2 enfants mineurs qui y sont scolarisés.

    Le Dessous des cartes




    6



    2
    karimdz
    1 décembre 2017 - 20 h 05 min

    La collusion de l arabie yahoudite avec isra heil a toujours existé, ce n est pas une surprise. L évidence est au grand jour, tellement la politique de ces imposteurs yeoudiens est claire, ils sont les larbins d isra heil et servent ses intérêts.




    6



    1
    Anonyme
    1 décembre 2017 - 18 h 45 min

    Que fait-on avec ces gueux? Ne serait-il pas plus profitable pour nous ALGERIENS de nous retirer illico presto de la ligue arabe et toutes les accointances qu’on pourrait avoir avec eux?




    22



    1
      juste arabophones
      1 décembre 2017 - 20 h 44 min

      je ne vois pas pourquoi faire partie de la ligue alors que nous sommes juste arabophones et non pas arabes …




      10



      1
    elhadj
    1 décembre 2017 - 18 h 22 min

    peu nous importe qu ils livrent les clés du royaume ou leurs chambres a coucher on s en fout éperdument .préservons nos seuls interets et notre indépendance d action pour nous prémunir du danger de leurs actions destructives qui pourraient affecter notre souveraineté et notre securite .




    12



    0
    Felfel Har
    1 décembre 2017 - 18 h 21 min

    Les Arabes (pas ceux qui sont allés conquérir Poitiers) sont tellement imbus d’eux-mêmes qu’ils avalent toutes les couleuvres que les Judéo-chrétiens leur proposent. Ils les croiraient même quand ils leur diront qu’en pissant dans le désert, il verdirait pour devenir leur Californie. Ah! s’ils avaient moins d’argent et un peu plus d’intelligence…..!




    12



    4
      anti-khafafich
      1 décembre 2017 - 19 h 05 min

      ceux qui sont allés a poitiers sont des algeriens majoritairement, les ommeyyades avait tout au plus une 10 aine d’hommes pour representer le pouvoir central d’antan et bien sur pour que tout le monde parle apres des exploits arabes, les ancetres des actuels ben salmane, ben hahyane, ben na3ssane, ben dji3ane….tous esclaves des sionistes. l’arnaque est bien penetrante en histoire aussi malheureusement.




      13



      1
        Felfel Har
        1 décembre 2017 - 23 h 10 min

        Mon cher ami, je le sais bien (même ceux qui ont régné et laissé des chefs d’oeuvre architecturaux en Espagne ne sont pas des leurs) et c’est exprès que je l’ai mentionné pour dire que ceux du Moyen-Orient sont aux antipodes de ce que nous sommes. Nous, Algériens, avons fait honneur aux musulmans du monde entier en bottant les fesses de la France, alors que ceux du golfe s’aplatissent devant plus petit (mais plus malin) qu’eux. Salutations!




        13



        1
          anti-khafafich
          2 décembre 2017 - 1 h 19 min

          merci pour ta precision, je te salue et te souhaite une tres bonne soiree!




          1



          0
    jaber
    1 décembre 2017 - 17 h 52 min

    Jacques Attali, en sa qualité de juif sioniste, n’a jamais caché l’ambition de son véritable pays, Israel, et non pas la France qu’il considérait, selon ses dires, comme un simple hôtel, ambition qui consiste à dominer le monde. Il n’avait pas manqué de déclarer qu’il fallait se préparer à un gouvernement mondial dont le siège serait à Jérusalem.

    Les Etats-Unis et l’Europe, particulièrement la France, étant déjà soumises à l’entité sioniste, il ne restait que l’écueil périlleux que consiste l’Islam qui présente un danger, donc on doit s’en débarrasser.

    L’apprenti-sorcier nommé Mohammed Ibn Salmane qui s’est auto-proclamé porte-parole de plus d’un milliard et demi de musulmans, est tombé à point pour contribuer sciemment ou inconsciemment à ce projet.

    La politique des « petits pas » en direction d’Israel a déjà commencé, sinon comment expliquer cette déclaration de l’analyste économique saoudien Hamza Al-Salem « Si les relations saoudo-israéliennes et la facilitation des visas sont rétablies, je m’attends à ce qu’Israel soit la première destination touristique des Saoudiens. C’est l’un des plus beaux pays que Dieu a créé. Il unit les civilisations anciennes et modernes ».

    Comment interpréter aussi la déclaration d’un autre bédouin des Emirats, le « général » Abdallah Al-Hachemi : « Le renforcement des capacités militaires émiraties ne constitue pas de menace à Israel. Les relations entre les deux pays sont fraternelles, et les Etats Unis sont comme notre grand frère qui empêche tout différend entre nous. Les Emirats et Israel sont comme des frères ».

    Devrons-nous encore qualifier ces pays de « frères » et nous ranger à leurs côtés lorsque nous apprenons quels sont leurs vrais penchants et intentions, fraterniser avec l’ennemi des Palestiniens et de la Oumma musulmane, dont l’un des dirigeants, le ministre Baftali Bennett avait déclaré au journal « Yedioth Ahronoth » qu’il avait : « tué beaucoup d’Arabes dans (sa) vie et il n’y a aucun problème avec ça » ?

    Bonne soirée.




    8



    1
    Anonyme
    1 décembre 2017 - 17 h 07 min

    Tout a été fait depuis laurence d’Arabie pour que ce royaume soit le vassal de l’occident et ça ne fait que continuer.Le roi fayçal a dérogé à la regle ,ils l’ont ecarté avec le « civisme » qui est le leur.




    9



    0
    Artémis
    1 décembre 2017 - 15 h 43 min

    C’est que le clan des soud se trouve orphelin de ses parents naturels, ses créateurs, les anglo-saxons alors il se trouve des parents de substitution: la France et les sionistes au pouvoir. C’est par dépit que les saoudiens se sont tournés vers les français et les juifs sionistes. La grande Bretagne et les USA qui les dirigeait jusque là a jeté l’éponge de la conquête par terroristes islamistes interposés, c’est un projet qui a échoué. Les français, en l’occurrence pas plus intelligents que les saoudiens, ont repris cette carte qui ne les mènera nulle part, quand on veut conquérir on y va soi même si on en a la force sinon c’est du gaspillage. Les mercenaires de notre époque tout comme les mercenaires de l’empire romain ne ramèneront que la décadence et la déchéance à l’Europe. Cela étant dit, c’est une bonne chose que les saoudiens aient échoués entre les mains des français et des sionistes car enfin on voit au grand jour leur félonie et leur trahison envers le monde arabo-musulman. Pour le reste c’est à ces pays, arabes et musulmans, d’agir et de destituer cette monarchie imbécile et criminelle.




    10



    1
    Benyoussef Boukhobza
    1 décembre 2017 - 15 h 35 min

    Les Attali Algériens sont restés Algériens et n’ont jamais vendu l’Algérie ou embrassés le décret crémieux.

    Vive l’Algérie!




    9



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.