La population de Kabylie lance une action de boycott des boulangeries

boycott
Les représentants des boulangers ont affirmé que le recul de la marge bénéficiaire était une préoccupation. New Press
Par Hani Abdi – Les populations de Tizi Ouzou et de Béjaïa n’ont pas attendu que l’Etat agisse ou réagisse au forcing des boulangers qui vendent depuis vendredi la baguette de pain ordinaire à 15 DA. Aidées par leurs structures sociales actives, comme les comités de villages et de quartiers, les habitants de ces deux wilayas se sont, en effet, révoltés contre l’augmentation de 50% du prix de la baguette. Une décision prise par les boulangers sans un accord préalable avec les autorités centrales qui mènent une politique de subvention de la baguette du pain, dont le prix est officiellement fixé à 7,5 DA.
Ainsi, la réaction des habitants est toute simple : boycotter les boulangeries. Une opération qui a commencé ce vendredi et qui ne s’arrêtera qu’une fois la baguette de pain retrouve son prix administré. Selon nos informations, les comités de villages ont mis en garde contre le non-respect de cette opération de boycott. «Nous avons pris cette décision pour exprimer notre refus de subir le diktat des boulangers qui opèrent un véritable forcing en l’absence de l’Etat. Nous n’attendons pas que l’Etat intervienne. Nous n’achèterons pas leur pain à 15 DA. C’est la seule arme que nous avons contre eux. Car si on accepte l’augmentation de 50% du prix d’un produit subventionné par l’Etat, nous subirons des augmentations encore plus importantes des autres produits dont les prix restent libres», a souligné un habitant de Maâtkas, dans la wilaya de Tizi Ouzou.
Cette action de boycott va-t-elle faire infléchir les boulangers ? La décision d’augmenter le prix de la baguette de pain a été justifiée par les bureaux de wilayas de l’Association nationale des boulangers et artisans par la nécessité d’améliorer la qualité du pain et du service offert aux clients au niveau des boulangeries. Un argument qui ne tient pas la route, surtout que l’Etat a toujours aidé les boulangers à faire face à l’augmentation des coûts inhérents à la fabrication de ce produit de première nécessité.
Outre la farine qui est cédée par l’Etat à un prix fixe, le boulanger bénéficie d’un rabais sur l’électricité et les charges relatives au fonctionnement de sa boulangerie.
H. A.

Comment (23)

    Anonyme
    3 décembre 2017 - 15 h 22 min

    et quel pain!
    dont même les chiens n’en veulent pas, hier j’ai trouvé un chien affamé je lui ai donné un morceau il l’a reniflé et n’y a pas gouté
    Abject ce pain , abject cet état malfrat et absent, a…




    0



    0
    ziad
    3 décembre 2017 - 12 h 20 min

    L´algerie, pays des hypertendus et des diabétiques. mais bon dieu, arrêtez de vous goinfrer de cette baguette abjecte qui contient les 3 ennemis redoutables du corps humain: sel, sucre et farine.
    Et pendant que nous y sommes, banissez la viande ovine, source de beaucoup de maladies cardiovasculaires.
    1 couscous et 1 kalbellouz par mois, c´est ok.
    hamoud boualem, coca etc. sodas sont des boissons trés nocives. buvez de l´eau (potable), du thé glacé (sans sucre bien sûr), en grande quantité. 2-3 espresso (sans sucre, bien sûr), tonifiant conseillé par les cardiologues à l´échelle mondiale.
    par contre, tous les légumes sont les bienvenus. des fruits ( grenade, figues de barbarie, nèfles, melon et pastèque) allez y et pas de quartier!
    un peu d´exercice physique, au moins de la marche, et votre corps vous en serait très reconnaissant.




    3



    1
    Ali-mentation
    3 décembre 2017 - 10 h 19 min

    Sans ces Kabyles le régime Algérien aurait dépouillé tout les citoyens honnètes et sans piston; des hommes naissent pour lutter et d’autres pour applaudire




    6



    3
    youssef
    3 décembre 2017 - 2 h 10 min

    Je suis allé un peu part dans le monde, je n’ai jamais vu de mention « pain amélioré « .Peut être que je me trompe , mais je trouve ça dégoûtant et immorale. Ça veut dire quoi ? que le pain ordinaire que le citoyen qui n’a pas les moyens est obligé de manger n ‘importe quoi, imposé par ces commerçants véreux et qui se prétendent musulmans.




    4



    0
    Viva l'Aldjérie
    2 décembre 2017 - 23 h 26 min

    Faut faire des grandes boulangeries industrielles épicétou. Leurs produits ne seront pas pires que les trous entourés de pâte forcée aux améliorants qu’on nous présente comme du pain. Ce qu’on nous vend dans les boulangeries n’est de toutes façons
    du pain ni naturel ni de tradition.
    En fait les familles ne sont pas les seules responsables du gaspillage qui fait que 1 pain sur 4 sorti des boulangeries est jeté à la poubelle. Les plus gros gaspilleurs ce sont les restaurants et les cantines qui bien évidemment ne se voient pas servir du pain rassis à leur clientèle. Alors moi je me dis qu’il y a un marché à prendre pour les petits malins qui veulent se faire des sous au lieu d’aller haraguer sur les mers, les poulaillers industriels sont pleins de poulets qui aiment le pain !
    Quant aux familles, ben il y a les congélateurs pour conserver le pain en trop. Personnellement je ne me casse pas les pieds à acheter du pain tous les jours, une minute pile et face minute de réchauffage à la poêle de pain congelé et c’est bon dans tous les sens du terme. Je trouve étonnant ces pères de famille qui achètent du pain par treize à la douzaine; il me semble que le temps des grandes smalas est révolu, que de nos jours la famille nucléaire est la norme dans les villes où vit 70 % de la population si je ne m’abuse et que même les vieux parents, les pauvres, vivent seuls de leur côté.




    1



    0
    Scandaleux
    2 décembre 2017 - 22 h 34 min

    Le chef en Algérie c’est le commerce et rien d’autre j’ai l’impression ?
    Il est temps d’en finir avec ses commerçants véreux !!!




    3



    0
    water water
    2 décembre 2017 - 22 h 30 min

    Comme on est républicain jusqu’à la moile, on mangera des brioches ,




    6



    0
    Expressions
    2 décembre 2017 - 21 h 55 min

    Ya rien quand Kabylie qu’on boycotte et ailleurs qu’es qu’ils font ils subissent comme des moutons ?…




    4



    0
    Anonyme
    2 décembre 2017 - 21 h 51 min

    Je remercie mes frères de Kabylie cette augmentation et ailleurs pourquoi ils ont pas suivie cette noble action hein ???




    3



    0
    Vérité-Si-je-mens
    2 décembre 2017 - 20 h 31 min

    Chaque personne est crée pour mission;certaines pour lutter contre l’injustice et le mépris et d’autres pour profité;a chaqu’un ses propre gènes;on est pour rien




    6



    0
    fatigué
    2 décembre 2017 - 20 h 12 min

    Y a djam3a, refaites vos calculs….ce n’est pas 50 pour cent d’augmentation mais bien 100 pour cent:
    prix de la baquette: 7,50 DA
    depuis vendredi: 15,00 DA
    15,00 DA divisés par 7,50 DA = DEUX
    les boulangers veulent vous faire payer UNE baquette pour le prix de DEUX baguettes.
    100 pour cent d’augmentation donc.




    12



    6
      pragmatisme
      3 décembre 2017 - 13 h 52 min

      Vous vous trompeZ tous le prix de la baquette n’est pas de 15 DA mais 17 DA puisque en plus de l’augmentation le poids est passé de 250 gr à 200 gr les 100 grs volés valent 2 DA




      1



      0
    Mello
    2 décembre 2017 - 18 h 43 min

    Les boulangers decident d’une augmentation du prix du pain, demain les laitiers en feront de meme pour le lait et la population sera , comme a l’accoutume’, prise en etau entre assurer le pain et le lait aux enfants et le minable salaire qui ne couvrira pas la mensualite’. L’organisation villageoise en Kabylie ne laissera jamais ces decideurs d’une autre planete imposer leur dictat. Comme de coutume, la Kabylie reste en tete des revendications citoyennes, bien que cette augmentation du pain ,vienne justement de cette Kabylie. Soyons solidaires de boycotter ces verreux commerces.




    8



    1
      rebel
      2 décembre 2017 - 19 h 31 min

      Bonjour a Batna les commerçant vont augmenter le lait en sachet  »de vache » ;comme si on buvait du lait de moutons;la sachet de 50 Da a 60 Da on verra la réaction des habitants, pour le pain aucune augmentation




      3



      1
    Aldjazairi
    2 décembre 2017 - 18 h 32 min

    C est tout simplement des Licaons, sinon pires puisque les chiens sauvages ne dépècent les proies vivantes que lorsque ils ont faim . Ces Voraces eux le font par plaisir de se faire la compétition à qui changera de véhicule 4×4 plusieurs fois par an ou à détruire la maison pour reconstruire une autre tout en , Bien sur , passant leur temps à se plaindre et surtout à trouver les à sauces pour échapper à la l impôt . Les salariés et retraités sont là pour combler les manques à gagner du Trésor .




    4



    1
    Rayes Al Bahriya
    2 décembre 2017 - 17 h 37 min

    Seul les grandes boulangeries d’état seraient à même de juguler cette inflation.
    ….




    2



    2
    Anonyme
    2 décembre 2017 - 15 h 32 min

    le principale c est de boycotter les impôts ! car avec nos impôts sont paye l administration des walis, des chefs de daira , des sg………etc et qui nous mènent la vie dure avec notre propre argent ; en plus ils exécutent la fraude aux élections ! voila le vrais boycotte ! concernant le pain tôt ou tard l algérien va le payer a son prix réelle ;alors que les milliardaires du système profiterons toujours de leurs proximité du pouvoir !




    12



    4
    Selecto
    2 décembre 2017 - 15 h 12 min

    Les vautours venlent manger le peuple. Bravo à nos compatriotes de Kabylie.




    15



    2
    Alors on dort..
    2 décembre 2017 - 14 h 55 min

    Il faudrait boycotter le pain blanc, qui est couteux mais aussi l’antichambre du diabete. Le pain BIOLOGIQUE doit etre obligatoire, aussi comme moyen de lutte contre la malnutrition et prevention des maladies. En plus pour rendre à bon marché cette denrée il est imperatif de doter tous les departements de projets d’autosuffisance alimentaire. Investir dans les hauts plateaux c’est bien pour les régions des hauts plateaux.
    Pendant que l’on brule les oliviers en Kabylie on en plante par milliers dans les hauts plateaux, ce qui prépare le dualisme économique du futur.




    12



    1
    Lakhdar
    2 décembre 2017 - 14 h 25 min

    BRAVO la Kabylie, au moins vous vous restez organisés et solidaires. Si toute l’Algérie était comme vous on ne subirait pas cette maffia depuis 62. Le pouvoir l’a bien compris et vous a toujours diabolisé pour ne pas que les autres wilayas vous suivent et malheureusement beaucoup d’entre nous sont tombé dans ce panneau diabolique de diviser pour régner, mais les choses commencent à bouger.




    27



    3
    Ali
    2 décembre 2017 - 14 h 21 min

    malheureusement ailleurs ils vont payer en baissant la tête comme toujours et ensuite ils viendront crier leur misère




    19



    4
      Argentroi
      2 décembre 2017 - 14 h 52 min

      Ali. Ailleurs et pour le moment, il n’y a pas d’augmentation !




      7



      6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.