Vers l’interdiction d’une conférence de Chakib Khelil à Khenchela

Chakib Khelil
Chakib Khelil persona non grata à Khenchela. New Press

Par Hani Abdi – L’annonce d’une conférence-débat de Chakib Khelil dans la wilaya de Khenchela a provoqué la colère d’un bon nombre de citoyens. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui ont exprimé leur opposition à la venue dans cette ville de l’ancien ministre de l’Energie, dont le nom a été longtemps associé aux scandales de corruption à Sonatrach. Ce vent de révolte provoqué par l’annonce de cette conférence a été relayé par certains médias arabophones qui évoquent des risques de débordement. Cela, même si le lieu où devrait se tenir cette conférence-débat n’a pas été révélé pour, visiblement, des raisons de sécurité.

D’ailleurs, toutes les conférences qu’anime Chakib Khelil depuis son retour en Algérie – après l’annulation par la justice du mandat d’arrêt international contre lui et des membres de sa famille – ne sont pas annoncées officiellement, ni à travers sa page Facebook ni sur son site internet.

Selon les échos qui nous sont parvenus de cette wilaya, les autorités sembleraient avoir décidé d’annuler cette conférence afin d’éviter d’éventuels dérapages. Surtout que les principaux opposants à la venue de Chakib Khelil dans cette wilaya sont des jeunes qui ont même déclaré leur détermination à «œuvrer par tous les moyens» pour empêcher la tenue de cette conférence.

Ce vent de révolte à Khenchela en dit long sur l’impopularité de Chakib Khelil qui, malgré d’énormes efforts de communication, n’arrive toujours pas à redorer son blason, fortement entaché par les scandales de malversations à Sonatrach, mais aussi par l’état lamentable dans lequel cet ancien ministre de l’Energie a laissé le secteur. Il est à souligner que depuis son retour en Algérie en 2015, dans le sillage de la restructuration des services de renseignement, Chakib Khelil sillonne les différentes villes du pays où il se fait inviter par des organisations et associations pour des conférences à caractère politico-économiques. Auparavant, l’ancien homme de confiance de Bouteflika avait fait une vaste tournée à travers les zaouïas du pays pour se refaire une virginité.

Très actif sur les réseaux sociaux, Chakib Khelil intervient également dans les médias nationaux et internationaux, encensant l’action du gouvernement et la critiquant parfois. Se disant «toujours prêt à servir» le pays, Chakib Khelil s’adonne à un activisme qui est interprété par certains observateurs comme une volonté d’aller, le moment venu, à la conquête du siège présidentiel en 2019. Pour d’autres, son impopularité et les affaires dans lesquelles il a été éclaboussé rendent son ambition difficile à réaliser dans une conjoncture fortement marquée par une crise financière durable.

H. A.

Comment (51)

    Chaoui
    3 décembre 2017 - 19 h 15 min

    Etant des Aurès (Khenchela-même), en disant aux Chaouis et Kabyles d’aller ensemble prêcher la bonne parole je ne faisais dans mon esprit aucune différence avec les autres régions de notre pays qui à mes yeux sont TOUTES UNES et ÉGALES. Je n’ai pas voulu faire du régionalisme, étant foncièrement aussi nationaliste que patriotique.
    Maintenant, ce qui m’avait heurté dans ton propos c’est de te voir écrire, je te cite : « Je ne savais pas que le lobby français était aussi fort à Khenchela pour s’opposer avec une telle vigueur à l’homme qui préfère les américains aux français ! ».
    Je te soulignerais qu’à Khenchela, nous ne préférons pas plus les américains que les français qu’il n’y a dans notre ville des « lobbys » roulant pour eux.
    Comprends qu’on puisse s’opposer à la venue dans notre ville du sieur CK sans y voir derrière la manifestation d’un quelconque lobby.
    Tu as le droit de prendre la défense de ce Monsieur comme du reste tu ne cesses de t’y employer. Je respecte TON choix. Aussi, respecte le nôtre sans y voir derrière l’oeuvre d’un… »lobby pro français ».
    Enfin, en invoquant les sacrifices de nos Martyrs loin de moi l’idée de clouer le bec à quiconque. Bien au contraire, je suis pour une liberté totale d’expression aussi sûr qu’à mes yeux un algérien du Sud à une égale légitimité que celui du Nord, de l’Est ou de l’Ouest de notre pays. Mon évocation était une forme de lamentation face à la déliquescence à laquelle nous assistons, médusés.
    Pour terminer, tu as raison : personne ne doit s’autoriser à ni juger, ni condamner CK. Il n’a à répondre devant personne d’autre que la justice. Mais que celle-ci l’estime ou non, chacun de nous a néanmoins le libre arbitre de l’apprécier ou non et/ou de le voir ou non revenir à quelque poste public que ce soit dans notre pays. En cela, à Khenchela nous venons de donner notre réponse.




    12



    1
      awrassi
      7 décembre 2017 - 11 h 00 min

      Salam Chaoui, je serais heureux de faire ta connaissance. Nous sommes sur la même longueur d’onde politique, visiblement ! (…)




      0



      0
    un algérien
    3 décembre 2017 - 15 h 35 min

    @ Tarzan / stp ya trayzine (diminutif de tarzan) cesse de nous … par ta brosse à moins que tu n’aies qque chose à glaner avec tes maitres , avec nous tu n’as rien à glander alors tire-toi de AP et n’ y remets plus ta plume gluante …




    1



    0
    Mas Umeri
    3 décembre 2017 - 13 h 59 min

    Chez nous,un homme,un vrai, c’est celui qui se bat pour apporter la preuve de son innocence lorsqu’il se croit faussement accusé, ce n’est pas celui qui cherche a corrompre des personnalités ou en souillant les Zaouïas, pour se blanchir des accusations. Sachez que même si vous nous ramenez la lune, la majorité des algériens ne voudront pas de vous. Quant aux citoyens de Khenchela, comme bon nombre algériens, ils ne marcheront pas dans votre combine.
    Allez, retournez dans votre planque, chez vos amis américains que vous avez grassement servi.




    8



    1
    Anonyme
    3 décembre 2017 - 13 h 46 min

    Ce sont juste les pourris de la famille « révolutionnaire » qui tentent de faire une nouvelle diversion. Les algériens sont vaccinés! Ils peuvent aller encore tenter de supplier leur mentor de Batna qui avait quitté le navire en espérant qu’il allait être rappelé et revenir par la grande porte, mais les choses comme pour lui comme pour eux ne se sont pas déroulées comme ils l’ont prévu! Et ça ne fait que commencer !




    5



    5
    icialG
    3 décembre 2017 - 12 h 51 min

    je serais curieux de savoir a quel titre s accorde t il la parole en public, si ce n est le pouvoir de l argent sale et les partisans de la corruption




    8



    1
    TARZAN
    3 décembre 2017 - 10 h 19 min

    LAMENTABLE! les algériens font plus confiance aux journalistes roulant pour le makhzen (le point (notamment le dernier numéros spécial algérie qui disent en outre que la fermeture de la frontiere avec le maroc est le fait de l’algérie et le maroc n’est aucunement responsable, jeune afrique, le monde,…) et les sites sociaux infestés de makhzenistes, dont certain se font passer même pour des algériens comme dans ce forum, pour attaquer un homme dont aucune preuve de corruption n’est avéré. les algériens font plus confiance à ceux qui lancent des rumeurs sur le « qui tue qui » et les « 1000 milliartds de dollars » évaporés qu’à bouteflika qui a sauvé l’algérie plusieurs fois d’une véritable destruction élaborée dans les sous sols des services franco-israelien-marocain. quand je lis les critiques des algériens vis à vis de khelil j’ai l’impression de lire les journaux marocains ou français. oui, khelil dérange énormément la france et le maroc, et moi je vous pose cette question: est ce que ces deux pays nous veulent du bien? moi de khelil je retiens un homme très compétent qui a permis le prix du petrole stable à 120 dollars ce qui a permis à l’algérie de sortie du sous developpement causé par la le terrorisme et l’isolement voulu par le maroc et surtout de donner à notre armée les moyens pour déjouer toutes tentatives de déstabilisation du pays par les daeshiens et aqmiste via la libye, le mali, la mauritanie etc.
    si quelqu’un ici m’apporte la preuve que khelil a détourné un centime alors je serais sans pitié dans les critiques envers cette personne qui a le soutien de tous les chourafas et saints algériens. je demande aux algériens de juste réfléchir avant de s’emporter comme des idiots. (…)




    5



    9
      Chaoui
      3 décembre 2017 - 18 h 18 min

      Je suis en accord avec toi pour le sujet France/Maroc…En revanche, je ne le suis pas concernant CK dont tu ne cesses de prendre la défense comme s’il n’était pas assez grand pour cela ou qu’il en était dépourvue !
      Te voir affirmer que c’est « LUI » qui a permis au prix du pétrole de se stabiliser à…120 dollars est aussi certainement une contre vérité qu’une pure ineptie. Les cours se fixent au plan mondial en fonction de la loi du marché de l’offre et de la demande…C’est dire qu’en qualité de producteur moyen que notre pays n’influe que très peu.
      Franchement, on se surprend de te voir post après post soutenir CK que c’en est douteux !
      Enfin, s’agissant des agents du mahkzen qui infiltrent nos médias en ligne pas un Algérien n’est dupe, et bien souvent nous les détectons somme toute très rapidement…




      9



      1
    Anonyme
    3 décembre 2017 - 9 h 34 min

    Oui, c’est bel et bien une interdiction par le peuple souverain de Khenchela! Nuance.




    7



    5
    Djaffar
    3 décembre 2017 - 5 h 21 min

    Les Aures 1954-2018 Inchallah !




    11



    3
    Résistant
    3 décembre 2017 - 0 h 24 min

    Le chef d’orchestre de ce charivari ne peut être autre que celui qui avait décidé, il y a quelques années, de lancer une enquête contre CK. Certains personnages même s’il n’ont plus aucun pouvoir officiel aujourd’hui, ils gardent un grand pouvoir de nuisance. Si c’est vraiment le cas, dans quel but, à quelle finalité et surtout au bénéfice de qui agit-il ? Une puissance occulte veut-elle empêcher CK de se positionner ? Si c’est le cas, il serait naïf de penser qu’elle le fait par amour pour les Algériens.




    6



    37
      Chaoui
      3 décembre 2017 - 18 h 32 min

      Tu dis n’importe quoi. En fait, tu cherches seulement à nous orienter sur nos services, insinuant que notre DRS serait derrière cette – comme tu l’appelles – « orchestration »…A qui vas-tu faire croire que nos services instrumentalisent jusqu’à la justice des autres pays, notamment européens tel que ceux de l’Italie !
      Ce qui s’est passé à SONATRACH qui est NOTRE BIEN PUBLIC et l’entreprise la plus stratégique de notre pays en dit long…
      Aussi, tous tes commentaires ne changeront en rien notre perception de LA RÉALITÉ…




      9



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.