Les Etats-Unis imposent leurs drones tueurs à nos frontières sud

drone Niger Etats-Unis
Un drone tueur de l'armée de l'air américaine. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le Niger et les Etats-Unis ont signé cette semaine un accord (memorandum of understanding) autorisant l’armement des drones américains déployés dans le nord du pays, a annoncé le New York Times dans son édition d’hier.

Les Américains poussaient depuis plusieurs années pour que les drones soient armés, mais c’est finalement l’embuscade de Tongo Tongo, dans laquelle quatre membres de forces spéciales ont trouvé la mort le 4 octobre dernier, qui aurait permis de débloquer la situation. Officiellement 800 soldats américains sont déployés sur le terrain, mais leur nombre pourrait donc augmenter, le Niger devenant le deuxième pays d’Afrique d’où les Américains pourront lancer des attaques avec des drones après Djibouti. Le New York Times évoque des centaines d’hommes en plus.

Depuis quelques jours, les autorités nigériennes étaient d’accord, il ne manquait qu’une signature. C’est désormais chose faite. Le Pentagone va pouvoir armer ses drones au Niger. Aujourd’hui ils sont basés à Niamey, mais les Américains construisent une base plus discrète dans le Nord, à Agadez. Elle devrait être opérationnelle en 2018, mais les travaux ont pris du retard. Dès que cette base sera en mesure de les accueillir, ces drones feront mouvement pour intervenir dans les zones grises du nord Niger et du sud de la Libye. Quelque 500 soldats américains seraient alors déployés à Agadez où les travaux d’aménagement (d’une valeur de quelque 100 millions de dollars) ont pris du retard, selon des sources US.

L’armée américaine emploie généralement entre trois et six drones depuis l’aéroport de Niamey, en fonction des besoins. Essentiellement des Reaper, mais par le passé des Predator ont également été aperçus à l’occasion d’exercices régionaux. «L’armement des drônes, c’est une option que nous avons pris avant même que nous connaissions le drame de Tongo Tongo», a déclaré le ministre de la Défense du Niger, Kalla Moutari, sur la radio d’Etat.

En octobre 2015, le Niger et les Etats-Unis ont signé un accord militaire sur «la sécurité et la bonne gouvernance» qui prévoit que les deux pays s’engagent à travailler ensemble sur la lutte contre le terrorisme.

Présents également à Niamey, les Français aussi utilisent des Reaper, mais eux doivent être modifiés pour emporter de l’armement. Quoi qu’il en soit, la France a fait part aussi de sa décision d’armer ses drones à partir de 2019.

S. S.

Comment (44)

    ANTARES-2094
    5 décembre 2017 - 9 h 53 min

    Il faut bien savoir mes chers amis que depuis que les occidentaux ont foutu la pagaille en Libye,ils ne passe pas un jour ou on vient pas demander a l Algérie de s engager dans leur guerre contre le terrorisme.
    Mais ont ne peut pas intervenir a l extérieur de notre pays car nous avons presque 7000 km de frontières avec justement pas mal de pays en guerre et que l on doit ce protéger!comme a dit un responsable algérien c est surtout pas le moment de baisser la garde!et en ce qui concerne les drones qui surveillent a partir du ciel le désert et qu ils s approche trop de nos frontières sans raisons valable ils faudra leur demander de montrer patte blanche, ce qui est logique pour une nation souveraine!

    Anonyme
    4 décembre 2017 - 15 h 01 min

    Ou est le problème.
    Si un drone américain franchi la frontière algérienne d’un mètre , l’armée algérienne doit le dégommer sans hésitation.
    Ce sera une occasion en OR de mettre en garde les yankees que l’Algérie n’est pas une république bannière où un souk à ciel ouvert.

    Une unité de l’armée algérienne stationnée dans l’extrême Sud de l’Algérie a abattu dans la nuit du vendredi 28 juin 2013 un drone non identifié au dessus du territoire malien.

    D’après les mêmes sources, le drone abattu par la DCA algérienne se serait trop rapproché des frontières algériennes en « émettant des signaux électromagnétiques qualifiées d’hostiles, visant selon toute vraisemblance à sonder le dispositif de guerre électronique de l’armée algérienne » à la frontière avec le Mali.

    Le drone a été détecté par des moyens électroniques, très probablement avec l’aide d’un avion spécialisé dans la guerre électronique et son approche offensive a déterminé sa destruction par l’armée algérienne.

    awrassi
    4 décembre 2017 - 13 h 04 min

    Il est plus que jamais primordial que nous soyons tous derrière notre armée et notre gouvernement. Nos problèmes matériels ne sont rien en comparaison de notre souveraineté. J’espère que nos chefs militaires partagent moins point de vue. Les Occidentaux ont décidé d’intervenir militairement à nos portes, après avoir créé les conditions nécessaires. Le terrorisme est leur invention. Ne soyons pas dupes. Vive l’Algérie libre.

    12
    Anonyme
    4 décembre 2017 - 11 h 30 min

    Les USA sont les alliés du pouvoir algérien, donc rien a craindre.
    .

    6
    12
      awrassi
      4 décembre 2017 - 14 h 36 min

      Non, tu te trompes, le seul allié des USA, c’est Israel. Tous les autres pays sont leur terrain de chasse … J’espère qu’un jour notre Président pensera à nous doter de l’arme nucléaire. Elle seule peut tenir à distance les prédateurs de l’Otan ! Arrêtons de critiquer nos dirigeants, même s’ils déplaisent et s’égarent par certains côtés. Dans tous les pays, il y a des dirigeants corrompus … Soyons vigilants, car on convoite notre pays.

      17
      2
    Tin-Hinane
    4 décembre 2017 - 10 h 03 min

    La France va armer ses drones en 2019… parce que la France sera encore au Niger, au Mali… bref sur les frontières algériennes en 2019. la France compte rester sur nos frontières à semer le chaos jusqu’à quand exactement?
    il est clair que nous sommes sous menace, c’est une agression et encore une fois une guerre qui ne dit pas son nom. Et les africains les laissent nous attaquer de chez eux, ils vont même plus loin: ils les laissent utiliser leurs populations pour nous envahir et nous déstabiliser!! c’est une véritable déchéance pour les peuples africains et une infamie pour la France. Les africains oublient où ils habitent, tôt ou tard la france devra partir car la france est ruinée et se sert d’eux pour essayer de se refaire (comme les joueurs malchanceux) et envahir l’Algérie.
    Prions pour notre pays, ils ne sont pas prêts à gagner mais comme ils n’ont plus rien à perdre, ils peuvent faire des dégâts!!!

    21
    5
    Kahina
    4 décembre 2017 - 9 h 58 min

    C’est la réponse de Trump au sommet UE-UA. Il annonce aux européens qu’il est présent dans le ciel africains.

    Ali-mentation
    4 décembre 2017 - 9 h 44 min

    Les maitres du monde après ALLAH imposent leurs doctrine;seule nation qui leurs tenir tete;c’est la Corée du nord et pour combien de temps,nous vivons dans un monde de traitres et de corrompus;dans une jungle ou le plus fort dévore le plus faible au nom de la religion et la morale;mais dans la réalité se sont des sauvages et des criminels

    16
    2
    benchikh
    4 décembre 2017 - 8 h 58 min

    Si c’est le cas ,l’Algérie est en guerre contre tous qui bouge sur son territoire.

    9
    2
    zaatar
    4 décembre 2017 - 7 h 43 min

    Non, les US imposent leurs drones au Niger pas chez nous. de toutes les manières si ces bestioles franchissent la frontière Algérienne ça finira en soupe aux légumes comme ça été le cas à Tiguentourine, et les terroristes et les otages et tout le monde en vrac. Un nettoyage complet d’abord ensuite on verra… eh bien ça sera pareil, si des drones rentrent chez nous ça sera une bouillabaisse aux drones d’abord ensuite on verra autour une table s’il le faut…

    18
    14
    Djemel
    4 décembre 2017 - 1 h 33 min

    Il faut revenir à l’évidence. L’Afrique est le continent le plus convoité par les puissances à la recherche de ressources naturelles. Les approches des uns et des autres sont différentes… Les Etats-Uniens installent leur armée pour puiser les ressources. Ce n’est pas pour rien que l’Africom a été crée. De nombreuses bases militaires ont été installées dans les pays d’Afrique. Un véhicule efficace des Etats-Uniens pour s’installer dans plusieurs régions du monde s’appelle les islamistes… On les fabrique et/ou on les renforce et on les utilise comme alibi pour s’installer. Les islamistes contribuent négativement à la géopolitique. D’ailleurs, de nos jours, l’ennemie des puissances occidentales n’est pas l’islamiste, mais l’intellectuel car il n’est pas facilement manipulable. Il faut reconnaitre à l’Algérie le fait de bien manœuvrer pour ne pas rentrer dans le jeu des puissances. De ce point de vue, on peut expliquer facilement la présence des compagnies chinoises (autoroute, construction…) en Algérie. Cependant, l’Algérie traine dans ses sillons ses islamistes qui constituent un danger pour sa stabilité dans ce nouveau contexte africain.

    18
    2
    Anonyme
    3 décembre 2017 - 21 h 33 min

    Il ne faut s alarmer ni paniquer,notre armee populaire veille sur notre securite.Le Niger est libre de ler des alliances avec qui il veut,les drones ne nous derangent pas tant qu ils ne franchissent ps nos frontieres sans notre accord.Tout drone qui franchira notre espace aerien sera abattu.Je ne pense pas que les USA franchiront ce pas provocateur,ils savent tres bien que l armee Algerienne n est pas une tribu du Sinai.

    32
    2
    Anti khafafich
    3 décembre 2017 - 21 h 05 min

    Mon message encore une fois aux autorites : ne faites pas de l humanitaire sur le dos de l Algérie. Tout le monde ne cherchant que son interet, nous devons changer d aproche. Interet, interet et interet, et pour les besoins de la com. on en fera de temps en temps chez eux et avec publication internationale dans des journaux de renommee, vous les politiciens etudiants vous avez la un bon sujet pour vos diplomes car l Algerie a beaucoup fait a cette Afrique et ce depuis Syphax qu Allah l agre رضي الله عنه qui depuis 22 siècles déjà a dit aux romains colonisateurs : »l Afrique aux africains ». ⵉⴷⴷⵉⵔ ⵍⵣⵣⴰⵢⵔ

    26
    2
      anti-khafafich
      4 décembre 2017 - 21 h 27 min

      j’avais oublié, si l’ANP pourrait en capturait un vivant ce serait vraiment génial, histoire de comparer les technologies 🙂

    Ashtough
    3 décembre 2017 - 20 h 54 min

    La Fontaine dans une de ses fameuses fables écrivait :
     » Ce qu’on donne aux méchants, toujours on le regrette.
    Pour tirer d’eux ce qu’on leur prête,
    Il faut que l’on en vienne aux coups ;
    Il faut plaider, il faut combattre :
    Laissez-leur prendre un pied chez vous,
    Ils en auront bientôt pris quatre. »
    Notre générosité à répétition et notre naïveté nous perdront. Nous avons pourtant été maintes fois avertis. Maintes fois nous avons été déçus par ceux là mêmes que nous avons logés,nourris et protégés . Le moment est venu pour nous de nous unir et de renvoyer dans leurs pays ces centaines de milliers de mendiants africains qui nous ont envahis, insultés et menacés et dont le nombre augmente de jour en jour. Ces clandestins errants, livrés à eux mêmes et décidés à s’implanter définitivement chez nous et faire des enfants, se retourneront inévitablement contre nous tôt ou tard quand la charité étatique ou populaire viendrait à leur manquer, ce qui est sûr, étant donné l’état lamentable de notre économie.
    A ces clandestins et à leurs dirigeants il faut faire comprendre qu’ils n’ont aucun avenir en Algérie qu’il doivent abandonner toute velléité de migration et que leur avenir il faut qu’il le fasse eux- mêmes chez eux en se retroussant les manches en suant dans l’agriculture et l’élevage.

    26
    1
      Rayan
      3 décembre 2017 - 23 h 42 min

      Bien dits. Je rajoute en tant que citoyen conscient des dangers que guette notre pays! Il est temps de réunir toutes les forces vifs de Notre Nation en Danger pour que nous puissions changer de stratégies et de bouleverser les mentalités?!

      13
      1
      Asma
      4 décembre 2017 - 7 h 10 min

      Oui, très bien dit: La première action à entreprendre est d’EXPULSER immédiatement tous ces migrants africo-sahéliens sur le sol algérien, il faut qu’ils comprennent qu’ils n’ont aucun avenir en Algérie. On ne doit plus croire que ces gens veuillent traverser la mer pour l’Europe ceci est faux la preuve leur nombre en hausse, l’appel d’air, toutes leurs femmes et même leurs gamines de 12 ans toutes enceintes, leurs vieillards et toutes ces tribus n’occupent pas la terre algérienne pour prendre le bateau direction Europe et NON c’est clair et en restant chez nous (ça ne sera jamais le cas inchaAllah) ) ils vont mettre l’économie du pays à moins l’infini et nos villes sont déjà en dégradation lamentable.

      11
      3
    Rouiched Kouba
    3 décembre 2017 - 19 h 40 min

    Ou sont nos universités?
    Ou sont nos cerveaux?
    Ou est notre état de droit?
    Ou sont nos responsables et leaders légitimes?

    L’avenir c’est la technologie de pointe, le numérique, les nanotechnologie et un pays soudé, sensibilisé et fort. Malheureusement avec les ignares incompétents, prédateurs et sectaires ont peut déjà adieu à beaucoup de choses (…)

    13
      Viva l'Aldjérie
      4 décembre 2017 - 14 h 37 min

      Nos cerveaux, ils ont fui à l’étranger et les Français et les Canadiens viennent chercher à domicile en toute liberté les nouvelles générations à la sortie du lycée. Année après année l’Algérie sera donc ainsi siphonnée de l’intégralité de son intelligence au fur et à mesure de son éclosion jusqu’à tarissement de la source; en effet il arrivera bien un moment où il n’y aura plus de production de l’intelligence puisque les reproducteurs potentiels seront déjà partis avant même d’avoir fait des enfants en Algérie. Ceci sachant que l’intelligence est héréditaire.
      Voilà comment les peuples de toute l’Afrique sont soumis à un pillage irréversible de leurs ressources humaines plus précieuses que les ressources matérielles, et qu’ils sont donc condamnés à ne jamais s’en sortir.

    Karamazov
    3 décembre 2017 - 18 h 37 min

    A nos frontières??? Si j’ai bien compris le Niger à autoriser les zamarikènes à déployer des drones de notre coté de la frontière. Ou alors les deux cotés de la frontière nous appartiennent mais ce Niger a osé autoriser les zamarikènes à y déployer des drones du coté de notre frontière qui se trouve sur son territoire? Nagh khati?.

    3
    8
    BECAUSE
    3 décembre 2017 - 17 h 32 min

    La déferlante migratoire subsaharienne en est qu ‘ à ses débuts , autrement dit , on a encore rien vu , quant à son développement et ses conséquences exponentielles , catastrophiques et inimaginables qu ‘ elle impliquera d ‘ ici 2 à 3 ans dans notre pays . Le laxisme et le laisser aller de rigueur des autorités algériennes ont crée de fait , une situation extrêmement préjudiciable qui
    a d ‘ors et déjà atteint le point de non retour . La vérité dans tout cela est que les ennemis identifiés et cachés de notre nation sont parfaitement au courant de la donne actuelles et de ses retombées futures et se tiennent donc en alerte pour agir dans le démantèlement et la destruction du pays , d ‘ après leurs plans stratégiques , établis de longue date et obéissants à l ‘ agenda messianiste sioniste .

    21
    2
      Ania
      3 décembre 2017 - 20 h 31 min

      BECAUSE
      Vous êtes trop pessimiste, moi personnellement je garde l’espoir qu’on reverra un beau jour l’Algérie sans ces envahisseurs africo-sahéliens. Le peuple a compris leur rôle chez nous et la majorité a cessé de payer ces gens à chaque coin de rue pour leur fonction de mendicité. InchAllah !!! l’Algérie sera bientôt libéré de ce colonialisme subsaharien.

      8
      1
    Algérienne
    3 décembre 2017 - 17 h 28 min

    Des drones US garés devant la frontière sud du pays ?, est-ce un bon signe ? la réponse est NON.
    L’autre problème dont souffre le peuple étouffé dans sa colère, c’est les femmes et hommes et gamins sahéliens garés à tous les coins de nos villes devant nos portes. Pourquoi ces gens clandestins à la tête « désolante » (certainement improvisée), ne sont pas reconduits gentiment chez eux ?? le plus simple c’est de commencer à solutionner le problème interne des subsahariens qui risque de nous pulvériser avant de s’inquiéter des drones au Niger, l’armée algérienne protège les algériens et ces étrangers la plupart jeunes que deviendront-ils dans des circonstances … qu’Allah nous protège

    16
    3
    Résistant
    3 décembre 2017 - 17 h 08 min

    Pour contrer l’avancée des Chinois, les Américains mettent en avant des questions de sécurité afin de perturber le développement de la route de la soie. C’est aussi l’opportunité pour eux d’intimider les pays qui refusent de s’aligner sur leur ligne politique. Une douzaine de bases secrètes sont déjà opérationnelles en Afrique. L’Algérie a refusé d’accueillir l’Africom et refuse (pour le moment) de jouer le rôle de gendarme pour les USA. D’où ces mesures d’intimidation…
    Il faut résister à ces intimidations et notamment adopter une stratégie de défense basée sur un rapprochement plus important avec les Russes et les Chinois sur le plan militaire. Il nous faut aussi un pouvoir fort capable de défendre le pays.

    27
    2
    un algérien
    3 décembre 2017 - 16 h 47 min

    Mais qu’est ce que ça peut nous f… que des drones soient stationnés au Niger , les nigériens sont libres de faire ce qu’ils veulent chez eux , et pourquoi cette panique à l’idée que des drones US soient stationnés près de nos frontières , les USA s’ils veulent attaquer un pays n’ont pas besoin de drones à stationner à coté de lui , et puis dites moi , doit-on s’inquiéter des terros qui pullulent à nos frontiéres ou de ces drones qui sont mis là contre ces mémes terros.

    17
    6
    citoyen
    3 décembre 2017 - 16 h 32 min

    ….quand on a un gouvernement pareil a la tete de l’etat que peut on s’attendre de plus …
    l’Algerie toujours  » Grande Gu… » annule des dettes , et en plus sur base de s declarations recentes de OUyhia plus de 100 millions de dollars ont ete investis dans ces pays ,alors que si un etudiant demade une bourse d’etudes pour faire un doctorat , he ben la reponse a toujours ete : NON …

    23
    2
    selma
    3 décembre 2017 - 16 h 13 min

    Voilà ce qui arrive lorsqu’on néglige les siens et qu’on éponge la dette de 14 pays africains dont le Niger et le Mali, il fallait s’y attendre. L’Algérie a donné des chèques mirobolants à des dictateurs dont le seul souci est de ses scotcher au pouvoir. Résultats leurs intérêts immédiats passent avant celui de l’amitié ou de la solidarité africaine. Il fallait s’y attendre surtout depuis que la hyène israélienne est rentrée dans la bergerie
    La diplomatie algérienne a pêché par trop de crédulité ou d’incompétence !

    30
    5
    Douteux
    3 décembre 2017 - 16 h 04 min

    Le SUD de l’Algérie est bourrés de richesses voila pourquoi les occidentaux vont prochainement nous envahir avec des prétextes organisés par leurs soins chose qu’ils sont sur le point de faire !

    20
    2
    Wahid Mokhtar
    3 décembre 2017 - 15 h 44 min

    On les attendait par le nord, ils nous surprennent par le sud !

    Ils ont tenté la séparation par le Nord en investissant en Kabylie, ils nous viennent par le Sud en essayant de morceler le territoire des Touaregs – Azawed…

    Si les diplomates et les officiers Algériens ne redoublent pas d’efforts je ne donne pas cher de l’Algérie post indépendance.

    21
    4
    Zerty
    3 décembre 2017 - 15 h 26 min

    Et? Que doit-elle faire l’Algérie être spectatrice ou actrice? Laissons la réponse aux dirigeants algériens ils prendront le soin de nous expliquer cette nouvelle situation aux portes de Bordj Bagi-Mokhtar.

    14
    2
    L'EPERVIER
    3 décembre 2017 - 15 h 07 min

    c’est la politique etrangere algerienne qui nous a mis là ou nous sommes: une politique molle, trop, trop molle…
    inondé le pays de drogue par le voisin de l’ouest (sans broncher) n’est ce pas une declaration de guerre ? accepter des clandestins qui souillent le pays (au figure et au propre) dont des milliers de marocains, n’est ce pas de la mollesse ? on a touché le fond, il faudrait un miracle pour que la chose revienne a sa place initiale.

    34
    4
    Viva l'Aldjérie
    3 décembre 2017 - 14 h 37 min

    Le Niger est un pays souverain, fier et pour qui le nif n’est pas un vain mot; il a parfaitement le droit de faire copain-copain avec qui il veut pour assurer sa sécurité intérieure et ne doit rien à l’Algérie et surtout pas l’effacement de sa dette, la formation et l’équipement de ses forces spéciales, des aides humanitaires à gogo, des bourses d’études par milliers et l’accueil forcé de ses tribus de mendiants-sorciers qui ont mis l’Algérie en coupe réglée. Non mais de quoi je me mêle!
    L’Algérie aussi est un pays souverain qui a parfaitement le droit de veiller à sa sécurité intérieure et qui ne doit rien au Niger et surtout pas de se vouer à être son éponge démographique attitrée sous prétexte de frontières communes. Par conséquent le Niger ne verra aucun inconvénient à ce que nous établissions des visas entre nos deux pays et que nous leurs renvoyons leurs centaines de milliers de mendiants pour cause d’émeutes populaires passées et à venir et d’atteinte à l’ordre public en Algérie.

    36
    6
    Abou Stroff
    3 décembre 2017 - 14 h 27 min

    « Le Niger «autorise» les Etats-Unis à déployer des drones à nos frontières » titre S. S. sur un ton alarmiste.
    je rappelle que le niger est, jusqu’à preuve du contraire, un pays souverain et qu’il peut, si ça lui chante, signer des « contrats » avec qui il veut.
    ceci dit, en ce qui nous concerne, et pour faire bref, nous n’avons qu’une attitude et une seule à adopter face à nos ennemis potentiels: favoriser une osmose parfaite entre le peuple et les forces armées. en effet, une armée soutenue par le peuple est invincible quel que soit l’ennemi, fut il la première puissance mondiale. en effet, rappelons nous les défaites infligées à leurs ennemis par les peuples vietnamien ou cubain, par exemple.
    PS: il est inutile de rappeler que n’est pas Castro ou Ho Chi Minh qui veut, mais agissons de sorte à ce que des Castro ou des Ho Chi Minh algériens émergent sur la scène algérienne.

    31
    5
    Jean_Boucane
    3 décembre 2017 - 14 h 08 min

    Vous pensez vraiment que le Niger, un des pays les plus pauvres au monde auraient pu dire non aux USA?
    On est entouré de pays faible et il faut vraiment travailler que pour l’Algerie! Il y a peu, le president francais a traité le president du Burkina de reparateur de clim sans que cela ne le fasse reagir!
    Un moment il faut ouvrir les yeux, il est temps de faire de notre pays une puissance economique mais pour cela il faut devellopper tous les secteurs!
    Ensuite, il faut faire de l’ensemble de notre territoire une force en profitant de la grandeur de notre pays et des echanges que cela entraine!
    Et le plus important on doit travailler sur l’image de l’Algerie… Creer un imaginaire algerien basé sur nos valeurs, notre culture diversifiée, nos paysages, notre histoire multimillenaire!
    En clair, on doit etre une nation forte car il n’y a que comme cela qu’on n’aura plus a s’inquieter des manigances de nos ennemis!

    29
    5
    Anonyme
    3 décembre 2017 - 13 h 56 min

    Ce qui se passe aujourd’hui n’est pas une surprise pour nous, ne sont surpris que ceux qui acceptent de l’être. Nous sommes habitués aux coups bas des africains depuis longtemps. Alors il faut cesser de croire et faire croire que nous sommes « l’Allemagne de l’Afrique » et qu’à ce titre notre générosité excessive vis à vis des africains est un investissement qui nous offrira sur un plateau d’argent le marché africain.
    Soyons pragmatiques et regardons les choses en face, sans nous mentir.
    L’Allemagne est la 4e puissance économique mondiale et la 1re économie européenne. Depuis plusieurs années l’Allemagne exporte en moyenne chaque année pour 650 milliards d’euros et importe pour 400 milliards d’euros, ce qui lui procure un excédent annuel de 250 milliards d’euros.
    L’Algérie, c’est triste de le dire, est, malgré nos énormes potentialités, un pays sous-développé qui s’obstine à le rester. Depuis 2016 notre balance économique est déficitaire et nos réserves de change ont fondu comme neige au soleil.
    Occupons nous d’abord et avant tout de notre pays et n’oublions jamais que des millions d’Algériens ont sacrifié leurs biens, leur jeunesse, leur santé, leur famille, leur vie pour que nous puissions vivre libres et heureux chez nous.

    30
    2
    Anonyme
    3 décembre 2017 - 13 h 51 min

    Vigilance et renvoi de tous les migrants maliens, nigériens et…… la liste est bien longue

    26
    2
    Riri
    3 décembre 2017 - 13 h 29 min

    J’ai remarqué que chaque fois que les USA s’installent quelque part pour lutter contre le terrorisme, groupes de crime organisé transfrontalier et groupes terroristes se développent de manière exponentielle. Est-ce que la zone sahélo-saharienne est destinée à devenir le prochain sanctuaire de Daesh ? Wait and see comme disent les anglais. L’Algérie est malheureusement cernée de pays faibles et soumis, alors soyons prêts et surtout VIGILANCE.

    27
    1
    anonyme
    3 décembre 2017 - 13 h 29 min

    Le minuscule niger est au service du gigantesque US et les algériens on les oblige à supporter leurs mendiants et leurs gangs que même les pays africains auraient renvoyés. Il faut des expulsions rapides et efficientes des subsahariens du sol algérien!!! on ne se laisse pas faire …

    22
    1
    nasser
    3 décembre 2017 - 13 h 25 min

    est ce que le Niger veut nous faire payer le rapatriement de ses ressortissants qui s’ est fait dans de bonnes conditions?????
    quant aux américains, force est de constater qu’ils on réussi ce qu’ils n’ ont pas pu faire en Algérie. Pour les Nigérians tout comme les Tunisiens, l’ appat du gain les a rendus aveugles, ils n’ ont pas mesuré leur perte de souveraineté. il y a une réalité: nous sommes entourés de pays dont les dirigeants sont animés par des intérêts purement mercantiles et dont la coopération est à géométrie variable.
    Quant à nos forces armées, je n’ai aucun doute sur la analyse qu’elles en feront.

    22
    3
    Anonyme
    3 décembre 2017 - 12 h 50 min

    @Hassina : Bonjour,

    Echah fina !

    « L’Algérie a décidé d’annuler les dettes de 14 pays d’Afrique dont le montant est de 902 millions de dollars. Les pays concernés sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Congo, l’Éthiopie, la Guinée Bissau, la Mauritanie, le Mali, le Mozambique, le Niger, le Sao Tomé et Principe, le Sénégal, les Seychelles et la Tanzanie ».

    « Qui sème ses bienfaits sans discernement ne doit s’attendre à ne récolter que l’ingratitude » (Hyacinthe de Charencey).

    Bon début d’après-midi.

    40
    Anonyme
    3 décembre 2017 - 12 h 41 min

    Le moment est venu pour que tous les nigériens et maliens mendiants et trafiquants soient EXPULSES, sans ces drones on ne les veut pas.

    34
    2
    icialG
    3 décembre 2017 - 12 h 41 min

    On va être obliger de se doté de missiles anti-drones

    27
    1
    hassina
    3 décembre 2017 - 12 h 28 min

    Les pays du sahel vont toujours avec celui qui leur donne le plus d argent, ils ont déjà oublié tout ce qu à fait l Algerie pour eux.
    Notre ennemi de l Ouest est en train de s allier à toutes les puissances pour nous abattre, nous sommes en danger…
    Renvoyons-leur tous les subsahariens qui pourissent nos villes et les marocains clandestins!!!

    37
    5
    jaber
    3 décembre 2017 - 11 h 40 min

    Il faut se serrer les coudes, Daesh est à nos portes. Il n’y a plus de pays frères ou amis, djarek houwa hemek !

    44
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.