L’AFP présente des djihadistes marocains comme des Algériens

terroristes AFP
Selon l'AFP, tous les terroristes qui ont quitté la Syrie sont d'origine algérienne. D. R.

Par R. Mahmoudi – Dans un reportage repris par plusieurs organes de presse, l’Agence France presse (AFP) s’est autorisée, sans aucune vérification, à identifier des djihadistes ayant quitté récemment la Syrie pour l’Afghanistan comme étant des Algériens. Alors que dans le même article, le reporter, citant des témoins et des interrogés depuis Kaboul, écrit à propos de ces djihadistes «nord-africains» : «On les appelle les Arabes, mais ils n’ont pas leur passeport sur eux.» On se demande d’où l’auteur du reportage tient l’origine ou la nationalité des personnes en question.

Plus qu’une faute professionnelle, cette fausse identification participerait plutôt d’une volonté à peine voilée de stigmatiser les Algériens et, à travers eux, l’Algérie. Or, toutes les statistiques attestent que le nombre d’Algériens enrôlés dans les réseaux terroristes au Moyen-Orient, et même partout ailleurs, est beaucoup moins important que celui des Marocains et Tunisiens.

Un rapport publié, en octobre dernier, par le centre d’études stratégiques américain The Souffan Center concernant l’afflux des terroristes ayant rallié Daech en Syrie et en Irak révèle un record de recrutement de Marocains et de Tunisiens avec, respectivement, 1 623 et 2 926 djihadistes, dont 198 et 800 seraient de retour. Loin derrière ces deux voisins, l’Algérie comptait 170 départs de terroristes, dont presque la moitié (87) sont, d’après ce rapport, rentrés avant janvier 2016. Cela dit, à aucun moment, l’auteur de l’article n’a émis l’hypothèse que ces terroristes soient d’origine marocaine, par exemple, alors que c’est la plus plausible.

Entretenant obstinément la confusion sur la nationalité de ces djihadistes arrivés récemment en Afghanistan, le reporter écrit : «Selon nos informations, un certain nombre de ressortissants français et d’Algériens sont arrivés il y a 15 à 20 jours (mi-novembre) dans le district de Darzab (…) 4 de ces étrangers, dont 2 femmes, parlent français et arabe. 7 à 8 combattants algériens qui ne parlent qu’arabe sont avec eux, en plus de Tchétchènes, d’Ouzbeks et de Tadjiks. Parmi les Algériens de Darzab, certains ont déjà passé du temps en Syrie et en Irak.» Enchaînant, il rappelle que «des centaines de Français, parfois d’origine nord-africaine, ont rejoint Daech au Moyen-Orient, induisant une possible confusion sur la nationalité des nouveaux venus».

R. M.

Comment (63)

    karimdz
    11 décembre 2017 - 21 h 27 min

    Quand on sait que les medias sont aux mains des israéliens, et qu isra heil et le grand bordel du marouk sont main dans la main, est ce surprenant !




    14



    2
    selecto
    11 décembre 2017 - 21 h 22 min

    Les insectes sur la photos c’est des Marocains la preuve ils ressemblent à rien comme leur travelo mongolien mimi 69.




    9



    4
    anti moukhribi
    11 décembre 2017 - 20 h 15 min

    rien qu’à voir leurs tronches on voit que c’est des mkherbas wakha wakha ééééé ! si l’afp le souhaite je peux faire conseil en détection de mokokos, rien qu’à l’odeur je les repère! mais je devine que c’est de l’algerian bashing comme d’hab




    6



    2
    Benhabra brahim
    11 décembre 2017 - 19 h 26 min

    Bonjours a tous!!…Le communique de l afp est de la diversion .Et c est normal,el marroqui est aux abois.alors c est sa meute de …klabe mayetine ba charr yenbhou bla wallou.




    6



    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.